Société

Surpris par un marquage de requins, les surfeurs demandent à être mieux informés

"Amis surfeurs, informez-vous de la présence d'opération de marquage de requins dans votre zone de pratique favorite". Le message vient de l'association Océan prévention Réunion, encore abasourdie par le risque encouru jeudi dernier par les habitués du spot de Trois-Bassins, un des derniers spots encore préservé de la côte Ouest. Si l'information sera mieux délivrée promet la Préfecture, le préavis des localisations choisies par les pêcheurs agréés va être réduit. Un nouvel arrêté vient de faire passer le délai d'une semaine à 24 heures pour informer les usagers, plaisanciers comme surfeurs.


Les surfeurs du spot de la pointe des Trois-Bassins ont été surpris jeudi dernier
Les surfeurs du spot de la pointe des Trois-Bassins ont été surpris jeudi dernier
 
Jeudi 10 novembre, sur le spot de surf de la pointe de Trois-Bassins, une poignée de surfeurs reste pantois : une opération de marquage de requins se déploie au large de la zone de surf, à "300 mètres à peine de la pointe du spot", affirme l'association Océan prévention Réunion. Depuis, et devant le peu d'informations qui émanaient des autorités publiques sur la localisation prévue des marquages, le mot d'ordre reste a minima "la prudence".

Jeudi 10 novembre, c'est aussi la date d'un nouvel arrêté sur le marquage requin qui est passé inaperçu. Pourtant, il modifie substantiellement le précédent arrêté préfectoral du 17 octobre 2011, celui-là même qui entérinait le déclenchement de la campagne de pêche à visée scientifique.

Au détour du nouveau texte applicable dès le 11 novembre, un article attire tout de même l'attention. L'article 3 du précédent arrêté précisait que le préavis minimal d'une sortie en mer des équipages habilités était "d'une semaine". Désormais, toute localisation de sortie peut être choisie jusqu'à "24 heures" à l'avance. Ceci dans le but de faciliter les décisions sur les zones à privilégier, notamment en raison de l'évolution des conditions météorologiques.

Il est donc désormais prématuré d'informer sur la localisation des sorties à plus de deux jours d'échéance. La Préfecture précisait tout de même mardi soir que "les opérations de marquage prévues les mercredi 16 novembre de 14h à 00h00 et le jeudi 17 novembre de 5h à 12h00 auront lieu dans la zone de Boucan Canot". Information relayé ce jour par la mairie de Saint-Paul. Aucun risque donc cette fois-ci que les opérations menées sur les requins au large viennent interférer avec les activités des surfeurs de Trois-Bassins. Même si, renseignements pris, les postes de MNS de la ville de Saint-Paul ne possèdent pas l'information au jour le jour de la localisation des marquages.

Une réunion qui tombe à pic

Pour la suite de l'opération de marquage des requins bouledogue et tigre, qui devait initialement durer quatre mois, les surfeurs sont donc priés de s'informer avant de sortir leur planche à Trois-Bassins. "Conformément à l'arrêté initial, les dates retenues pour les opérations de marquage sont communiquées à la commune de Saint Paul et un avis aux navigateurs est émis par le CROSS de la Réunion", précise la Préfecture. En principe, les jours choisis restent les lundi et les jeudi, mais cela ne prévoit tout de même pas les exceptions. D'où l'utilité de s'informer avant d'envisager toute sortie en mer, que vous soyez plaisanciers ou surfeurs, en appelant le CROSS*.

Du côté de la communauté des surfeurs, au-delà de l'opération de pêche et d'éventuels marquages fructueux dans une zone proche de leur spot, c'est aussi les conséquences dans les eaux de pêche qui sont mises en cause. "Quelle est la rémanence de la diffusion dans l'eau des appâts utilisés pour attirer les squales ?", s'interrogent les surfeurs. Dans un même temps, un surfeur de Trois-Bassins, habitué jusque-là à surfer à Boucan, concède que sans une utilisation massive de "déchets de poissons", la capture ne sera que plus difficile et l'opération un fiasco. Autre question posée par un habitué : "Quel est l'état "post-psychologique" d'un prédateur excité par l'odeur d'appâts tout frais qui se fait choper par la drumline, qui se fait marquer (ouvrir et recoudre le flanc pour implant balise) et relâcher ensuite à quelques centaines de mètres d'un spot fréquenté ? Est-il encore plus énervé ou est-il tellement stressé qu'il fuit le coin à jamais…?"

C'est sans doute pour pallier à ce besoin d'informations auprès des pratiquants qui osent encore se mettre à l'eau qu'une nouvelle réunion entre les responsables des activités nautiques et les services de l'Etat est prévue ce mercredi 16 novembre, la troisième concertation organisée depuis début octobre. Elle "permettra d'améliorer les circuits d'information des usagers de la mer", ajoute la Préfecture. Les surfeurs ne demandent que cela.

* Le Centre Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage est joignable au : 0262 43 43 43
Mercredi 16 Novembre 2011 - 15:19
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 3234 fois




1.Posté par merci le 16/11/2011 14:37
grace à l'association Océan prévention Réunion, les surfeurs vont se retrouver avec des arretés d'interdiction à tour de bras avec la police municipales et gendarmerie pour les traquer comme on a vu pendant les épisodes de houle.

2.Posté par Gaston la gaffe le 16/11/2011 14:54
J'avais réagi dès jeudi dernier en ce qui concerne Trois Bassins, mais l'info était passée au panier, ce me semble...
La façon fort cavalière dont les choses s'étaient déroulées avait provoqué un tolé général : un gendarme passe au moment de l'installation du camion-bar, et demande aux personnes présentes d'avertir que le spot est interdit, point barre! Il est parti comme il était venu, pas d'affichage, que du bouche à oreille, sans autre forme de procès. Pas cool!
Alors qu'on arrête de dire que les surfeurs sont tous des inconscients, puisque là, on les a mis en danger sur un spot qui jusqu'à présent restait relativement "peinard" (le risque zéro n'existant pas).
Spot fréquenté d'ailleurs par les écoles, une fois de plus pénalisées...
Au fait, en ce qui concerne les pratiquants qui osent encore se mettre à l'eau, ce n'est pas qu'une poignée de blondinets : 57 personnes sur l'eau samedi vers 10H, de tous âges et de diverses couleurs, pas dues simplement à l'avancée du bronzage...
Comment faut-il faire pour être averti? Ecouter Free-conne, ou éventuellement compter sur Zinfos?

3.Posté par Thierry le 16/11/2011 14:58
Moi, quand je donne à manger à mes poules à un endroit un matin, le lendemain elles reviennent bêtement à ce même endroit ....mais on dit que les poules ça n'a pas de cervelle....

4.Posté par Patrick B. le 16/11/2011 15:23 (depuis mobile)
Bien sûr... Et pourquoi l'État ne fournirais pas des smartphones étanches gratuitement à chaque surfeur, pour qu'ils puissent être prévenus directement sur leur planche qu'ils ne semblent pas quitter?

Ces messieurs vivent donc vraiment "dans l'eau"...

::

5.Posté par merci le 16/11/2011 15:46
2.Posté par Gaston la gaffe

un gendarme passe au moment de l'installation du camion-bar, et demande aux personnes présentes d'avertir que le spot est interdit, point barre! Il est parti comme il était venu, pas d'affichage, que du bouche à oreille, sans autre forme de procès. Pas cool!


mon dieu! c'est ahurissant de betise!!! pour une fois que le gendarme ne sort pas son megaphone et son carnet de pv ya quand meme un con pour réclamer de la répression; on croirait entendre les fachos de freedom.

6.Posté par Gaston la gaffe le 16/11/2011 17:29
A 5 : et vlan, un boulet de plus! Quelle misère!
Le "con" ne réclame pas de la répression, t'as vu ça où, blaireau, mais de l'information! Les surfeurs sachant lire je crois pour la plupart auraient pu apprécier un affichage...
Si tu crois entendre un facho de Free-conne, c'est que tu l'écoutes, la radio-poubelle...Moi pas, j'ai juste essayé il y a quelques années en arrivant à La Réunion, sur les conseils de d'auditeurs que je croyais avertis, bonjour les dégâts, il ne m'a pas fallu longtemps pour réaliser à quel point ce peut être affligeant!
Quant au doux qualificatif de "con" je te le renvoie illico presto, je trouve qu'il te va bien mieux qu'à moi, d'ailleurs il ne me va pas, mais alors pas du tout...
A 4 : il n'y a pas que des messieurs, "il y a Dieu, il y a les dames, j'ai vu les dames de mes yeux, j'ai pas vu Dieu..."

7.Posté par bertel le 16/11/2011 18:52
bertel
Il faudra désormais que les maigres forces de police restant en fonction, conséquence des suppressions massives de postes de fonctionnaires, veillent à préserver la susceptibilité de ces surfeurs et surfeuses maîtres et maîtresses n'ayant que des droits.

Bertel de Vacoa

8.Posté par Coquille vide le 16/11/2011 19:13
Tout le monde est un boulet sauf gaston la farce... té la fini di a ou... alé tir un feuil pov zwazo éberlué

9.Posté par fredo le 16/11/2011 19:23
on dirait que zoreyland va sur son déclin, enfin la nature reprend ses droits.

10.Posté par Trsite humanité le 16/11/2011 20:08
C'est affligeant de lire autant de post dont l'unique but est de larguer une vielle méchanceté....

ça vous rassure sur votre propre médiocrité je suppose....écraser les autres vous aides à sortir de la merde qui vous sert d'élément naturelle....c'est aussi sure que triste.

Nous, c'est la mer notre élément...et tous les créoles qui ont goûté un jour à la beauté de ce sport vous en parleront très bien...ce sont d'ailleurs eux les meilleurs représentant de la discipline....

Le football est un sport de zoreil, comme vous dites... mais vous ne semblez pas leur en vouloir de vous y avoir initié...vive la France gueuliez vous en 98...jusqu'à point d'heure....bande d'abrutis....

L'unique message ici est la sécurité d'hommes, de femmes et d'enfants qui vont s'amuser au bord de l'eau...rien de plus.....

Votre méchanceté vous bouffera bientôt....mais c'est déjà fait!....

11.Posté par Gaston la gaffe le 16/11/2011 20:47
A 8 : rode une limace et offre-lui ta coquille vide, ça lui fera une maison!
A 9 : quand je parle de "toutes couleurs", c'est bien parce que les surfeurs ne viennent pas tous de zoreyland.
Moralité : les commentateurs ne sont pas jaloux des zoreys, mais des surfeurs en général, car soit ils ont peur de l'eau, soit ils n'ont jamais été fichu de tenir sur une planche!

12.Posté par Gaston la gaffe le 16/11/2011 21:13
A 10 : merci! cela prouve que quelle que soit l'origine, la couleur, le sexe ou l'âge des surfeurs, ils partagent des sensations que certains posteurs ne peuvent pas comprendre...

13.Posté par Thierry le 16/11/2011 22:03
Gaston,

Je m'étonnais de ne pas t'avoir "lu" réagir... C'est d'ailleurs rare que tu com. à une telle heure ... GRGRGRGR....

14.Posté par culotte noire le 17/11/2011 05:10
10.Posté par Trsite humanité
Nous, c'est la mer notre élément...


on peut en douter à lire à vos atermoiements et votre acharnement a nier que les requins font partie de l’élément en question. Vous ressemblez plutot aux ados qu'on voit sur les pistes de ski: de belles acrobaties sur les pistes noires aseptisées , les cacous sur les remontes pentes, mais zero pour le hors piste malgré les poster de freeride collés sur le mur de votre chambre.


on va bien rigoler quand vous aller gouter à la jurisprudence thierry robert qui lui même n'a fait que reprendre la jurisprudence de st Denis en vigueur de 1994: "sport de glisse interdit sur tout le littoral". Vous croyez que c'est de l’exagération? entre la fermeture de boucan pendant 2 mois et les flics pour verbaliser des surfeurs dans l'avant port de st pierre ya déjà de quoi toucher la réalité.

comme disait deja quelqu'un: vous vouliez la liberté et la securité vous n'aurez ni l'un, ni l'autre.

15.Posté par 972 le 17/11/2011 06:25
Océan prévention Réunion assiste au réunion si je ne m'abuse !!!!!
au lieu de gueuler à posteriori et de vouloir en parti exterminer les requins sur l'ile au regard de leurs propos sur FB , ils feraient bien d'informe leur amis surfeurs, body-border qui ne partagent pas leurs idées dans la mesure ou ils ont plus facilement accès au infos....

16.Posté par Trsite humanité le 17/11/2011 08:30
14.Posté par culotte noire le 17/11/2011 05:10
15.Posté par 972 le 17/11/2011 06:25

OPR diffuse de l'information, et vous vous faites de la désinformation...


Vous portez des jugements sans savoir de quoi il retourne...
je cite; "votre acharnement a nier que les requins font partie de l’élément "
-c'est vous qui le dite pas nous ni moi.

je cite ; "vouloir en parti exterminer les requins sur l'ile"
c'est vous qui le dites.....pas nous, pas moi...


Il y a pas si longtemps de ça , avant que ces faux ecolos n'ouvrent leur bouche de façon incompétente, on péchait du bouldogues sans que personne ne vienne crier au génocide....

c'est la mode des blaireaux.....vous en ètes les dignes représentant avec ce genre de propos.....





17.Posté par 972 le 17/11/2011 11:02
16.Posté par Trsite humanité le 17/11/2011 08:30
Il suffit d'aller voir sur OPR FB pour voir la désinformation...
Les zones de marquage ont toujours été diffuse et accessible par tous, mairie ,poste de plage, capitainerie,club de plongée, de voile, CROSS Réunion, diffusion par vhf (certes tous le monde n'en est pas équipé)....
C'est où sur la page OPR FB ????? ça pourrait être indique la veille ou le jour même....

"je cite ; "vouloir en parti exterminer les requins sur l'ile"
c'est vous qui le dites.....pas nous, pas moi.."
Quand on lit depuis un moment votre page FB c'est plus de l’abattage de requin qui vous intéresse afin de pouvoir retourner surfer plus que la protection du milieu qui devrait être l'esprit de l'utilisateur de la mer sans considération ecolo,bobo et j'en passe....

Le requin était chassée mais dans un but alimentaire et pas juste pour débarrasser son terrain de jeux ou surf....

"c'est la mode des blaireaux.....vous en ètes les dignes représentant avec ce genre de propos....."
ça c'est de l'argument!!!!
Réfléchissez un peu plus loin que le bout de votre nez....

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales