Courrier des lecteurs

Sur les bancs du lycée


Sur les bancs du lycée
A  Monsieur BENARD  en  souvenir  de  notre  vieux  Lycée...

Sur les bancs du lycée, où je formais mon âme
J’aspirais à l’amour, à l’ardeur de sa flamme.
Sans cesse délivrant  l’héroïne aux yeux bleus
Je me pâmais  heureux,  car  j’étais  amoureux ! !

Jalousant  Roméo, j’enlevais  Juliette.
La lecture pour moi  devenait  une  fête.
Un genou me troublait autant que toi Sorel
Je cédais au désir infernal, éternel.

Que dire des larmes versées pour toi ELVIRE

Quand le poète voit  que son amour expire ?
Je m’accrochais aux mots, à tous  ceux  d’autrefois,
O ! Ces sublimes mots  ceux d’amour et de foi.

Mais je peux t’affirmer que ma ferveur réelle
Est toute aussi vivante, et surtout éternelle.
Par mes désirs ardents et peut-être fougueux
Nous serons plus heureux que  Tristan et Yseult.



MAX  FAUVETTE.
Mercredi 11 Janvier 2017 - 15:38
Lu 590 fois




1.Posté par L'Ardéchoise le 11/01/2017 21:08

Je préfère lire cela que le courrier envoyé après par un inconnu, au moins je me délecte !

2.Posté par Jules Bénard le 15/01/2017 10:39

à l'auteur :
Merci, cher monsieur, pour cette dédicace.
Vous exprimez en peu de mots, mais des mots choisis avec soin, ce que je mettrais trop de lignes à exprimer.
Délicate attention qui me touche.
Bien cordialement, JULES.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter