Social

Suppressions de postes : L'intersyndicale reçue au rectorat


L'intersyndicale de l'Education nationale s'est faite entendre cet après-midi encore devant les grilles du Rectorat. Reviennent sur la table les suppressions de postes d'enseignants à la rentrée prochaine.

Dès 14h, environ 150 enseignants des différents lycées de l'île concernés par les suppressions de postes à la rentrée 2011 sont devant les grilles du rectorat. L'intersyndicale (SNUIpp, CFTC, Sud Educ, Saiper, FCPE, CGTR, FSU, UNSA...) manifeste contre la décision du Comité technique paritaire (CTP) qui s'est réuni ce matin en validant les 162 suppressions de postes pour la rentrée.

"Même si le vote est serré au sein du comité puisque évidemment les différentes parties sont représentées à égalité, la mesure a été confirmée" affirme Marie-Hélène Dor, secrétaire départementale adjointe FSU.

L'autre mécontentement vient des conseillers pédagogiques. "Au lieu des trois conseillers par circonscription, il y en aura que deux à la rentrée dans chaque circonscription" précise une conseillère pédagogique qui souhaite parler au nom des 66 conseillers de la Réunion. "Le Recteur nous a dit que cela ne changera absolument rien car cela se pratique déjà ailleurs" continue-t-elle .

A 15h, une délégation est reçue au rectorat pour discuter des suppressions de postes pour la rentrée 2011. Le recteur est semble-t-il absent, il aurait une réunion prévue de longue date en préfecture. La délégation est reçue par le directeur de cabinet du Recteur Jean-Luc N'Guyen-Phuoc. Les enseignants sur place n'espéraient pas de grande avancée "notamment à cause du caractère sans délai de l'entrevue" comme nous précisait un syndicaliste.

Sans surprise, à la fin de la réunion, Marie-Hélène Dor confirmait les craintes du monde enseignant. "Nos revendications sont légitimes. C'est ce que nous a dit le Rectorat, tout en précisant que, pire, c'est bien plus que 162 postes qui allaient être supprimés, sans toutefois donner plus de précision" poursuit la représentante de la FSU.

Une réunion de l'intersyndicale devrait avoir lieu en début de semaine prochaine selon elle, "le temps d'accorder le planning de chaque organisation".
Mercredi 30 Mars 2011 - 15:07
Lu 1694 fois




1.Posté par noe974 le 30/03/2011 17:29
En trois points, la rentrée 2011 a du plomb dans l’aile :
1) 16 000 suppressions de postes … des moyens en chute libre, pour assurer les remplacements. Le Ministre a beau insisté « sur la nécessaire amélioration du remplacement », on n'assiste pas à grand-chose de très pertinent alors que la situation est déjà tendue.
2) une réforme pour le lycée, c'est chouette, mais la formation est loin de bénéficier des crédits nécessaires. Si la réforme avait pour but de baisser « le coût du système éducatif », c'est manifestement réussi.
3) et non des moindres : il va falloir serrer la ceinture globalement, notamment en stockant plus d'élèves dans les classes et en économisant sur les personnels d'encadrement. Fortement joyeux. Et comme l'an passé, plusieurs établissements ont déjà réduit les personnels, dégradant les conditions d'enseignement, cela n'ira pas en s'améliorant.

A l'École Publique, on commence à avoir l'habitude, il y a ceux qui parlent et ceux qui font…

Ceux qui font, instits , profs et les autres , sont dans les écoles , les lcollèges , les lycées ... Ils travaillent…

Ceux qui parlent sont dans les journaux, les télés, sur les radios. Ils n'ont jamais eu un élève, jamais fait classe, mais ne manquent pas de nous asséner doctement leurs bonnes pensées et leurs savantes propositions....

Qu'on donne vraiment les moyens à l'ECOLE !

2.Posté par bertel le 30/03/2011 17:58
1.Posté par noe974 le 30/03/2011 17:29
.../...Qu'on donne vraiment les moyens à l'ECOLE !


MDR ! Oté... boug la lé tourmenté !

Faut choisir noé ! On vote quand même sarko en 2012 ?

Bertel de Vacoa

3.Posté par mammoth's killa le 30/03/2011 18:23
" Depuis 14h, environ 150 enseignants des différents lycées de l'île " ... faudrait virer ces 150 là en priorité !vu ce qu'ils doivent faire comme " travail " , personne ne ferait la différence.

4.Posté par bertel le 30/03/2011 18:50
"3.Posté par mammoth's killa le 30/03/2011 18:23

Ah ! Encore un "nouvel" internaute ! Bienvenue mammoth's killa !

Bertel de Vacoa

5.Posté par boyer le 30/03/2011 20:34
mort de rire: le snuipp etait absent. En metropole le snuipp est franchement de gauche alors qu'a la réunion, c'est un syndicat de droite avec un secrétaire general élu municipale UMP à ste marie!





6.Posté par bertel le 30/03/2011 20:52
"5.Posté par boyer le 30/03/2011 20:34
mort de rire: le snuipp etait absent. En metropole le snuipp est franchement de gauche alors qu'a la réunion, c'est un syndicat de droite avec un secrétaire general élu municipale UMP à ste marie! "


Je confirme !

"Dès 14h, environ 150 enseignants des différents lycées de l'île concernés par les suppressions de postes à la rentrée 2011 sont devant les grilles du rectorat."

Faux ! Descendu de mes hautes Plaines en cette circonstance, je pense que nous étions bien plus que 150. Comme je connais beaucoup de monde et que je suis curieux, je peux affirmer qu'il y avait des Professeurs du second degré, des Professeurs du premier degré, des représentants du Collectif des conseillers pédagogiques, des représentants du personnel administratif du Rectorat et des lycéens libres.

Je ne peux vous dire qui étaient les parents des quelques enfants en bas âge qui accompagnaient...

Par contre, je peux même vous dire que les policiers ont aligné des PV... sauf à moi.. cycliste prudent.

Bertel de Vacoa


7.Posté par diag le 30/03/2011 21:44
" Descendu de mes hautes Plaines en cette circonstance, je pense que nous étions bien plus que 150 "
un maniaco-dépressif en arrêt maladie abusant de cachets mélangés en proie à des hallucinations !



8.Posté par boyer le 30/03/2011 21:47
Des policiers, agents de l'etat, qui verbalisent mesquinement d'autres agents de l'etat qui defendent le service publc. La honte pour les guignols qui n'ont aucune deontologie. Il va falloir faire des purges en 2012.

Ce soir sur RFO on a vu un reportage sur les attentes des mahorais de la départementalisation:
tous sont d'accord pour payer des impots: impots locaux et meme redevance telé , avec en echange l'attente unanime de:
- plus d'education, plus de colleges
- plus de santé, plus d'hopitaux

des aspiraration republicaine quoi.

9.Posté par bertel le 31/03/2011 07:28
7.Posté par diag le 30/03/2011 21:44

Tiens ! Encore un nouveau ! Bonjour diag ! Lol

Bertel de Vacoa

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales