Social

Suppressions de poste : Le Sgpen Cgtr dénonce un "revirement inacceptable" de l'Académie de la Réunion

Le Sgpen-Cgtr adresse un communiqué ce jour afin de dénoncer le "revirement inattendu et inacceptable" de l'Académie de la Réunion au sujet des suppressions de postes pour 2011 au niveau de la filière administrative. Le syndicat pensait avoir obtenu l'assurance d'un gel de ces suppressions. Voici le communiqué.


Suppressions de poste : Le Sgpen Cgtr dénonce un "revirement inacceptable" de l'Académie de la Réunion
"Alors que notre syndicat avait obtenu l’assurance d’un gel des suppressions d’emplois dans la filière administrative pour 2011, le nouveau tableau de répartition des moyens en emplois administratifs dont nous avons pris connaissance ce jour fait apparaître pour notre académie une réduction de 5 postes. 

Ce revirement inattendu et inacceptable qui fait fi des promesses de tenir compte notamment de l’évolution démographique particulière de notre ile et des retards structurels sera lourd de conséquence pour notre académie.

Alors que la Guyane a été exclue du champ des suppressions de postes du fait notamment de sa croissance démographique, au final il n’en a pas été de même pour la Réunion alors que nous sommes dans une évolution similaire.

En effet, seuls deux départements sur l’ensemble de la France connaissent une telle particularité démographique.

Ces nouvelles suppressions de postes qui s’ajoutent à celles récurrentes des années précédentes sont un bien mauvais coup porté à notre système éducatif et à nos élèves.
 
Il devient de plus en plus difficile d’assurer pleinement nos missions de service public. Nos conditions de travail se dégradent fortement : le stress, le mal être et la souffrance gagnent du terrain.
 
Par ailleurs, au niveau de la filière enseignant et personnels d’éducation, l’hémorragie est malheureusement également au rendez vous avec une réducation de 75 emplois dans le primaire, et de 81 dans le secondaire.

Face à ces inacceptables suppressions de postes, le Sgpen Cgtr étudiera de concert avec les autres syndicats les actions pouvant être conduites.

Le Sgpen Cgtr interpelle de nouveau les parlementaires, et tous les élus, afin que ceux-ci interviennent auprès des autorités intéressées pour placer la réunion en zone "O suppression de postes"  tant la situation est catastrophique au niveau de notre académie."
Vendredi 24 Décembre 2010 - 12:46
Lu 961 fois




1.Posté par maurice974 le 24/12/2010 13:43
les fonctionnaires d'état n'ont qu à travailler 40 heures par semaine
4 semaines de congé payés en échange de la sécurité de l'emploi et de la retraite
il n'y aura plus aucun problème d'effectifs
et les formations en dehors de heures de cours, au lieu d'être si souvent absents,
et un contrôle de l'absentéisme en plus nous verrons que cela rendra notre système éducatif TRES efficace
tout simplement sans polémique
travaillez mesdames et messieurs de l'éducation nationale au lieu de toujours vous plaindre
avec 4 mois de vacances par an.

2.Posté par Tipir fonctionne le 24/12/2010 14:07
Encore quelqu'un qui n'a pas eu de concours de l'éduc nat ce cher Maurice. Il est à la fois jaloux et bien mal renseigné sur le corps des administratifs et encore plus mal sur celui des enseignants; certes certains ont de sacrés avantages, mais il s'agit aussi d'assurer un service public de qualité; de plus quand on est contact avec des enfants, on a de plus forts risques de tomber malade et pourtant selon les dernières statistiques sur le sujet, les fonctionnaires ne sont pas plus malade que dans le privé.
Mais peut être nous devrions tous fonctionner comme dans le privé, quand les résultats ne sont pas là, se séparer de l'enseignant "incompétent" et faire de même avec les élèves, si ils ne sont pas au niveau on les mets dehors, s'ils n'ont pas le comportement attendu on les mets dehors; on laissera alors à ce cher Maurice montrer comme il est facile d'être polyvalent dans le 1ER degré et spécialiste de chaque matière dans le secondaire!!
Sur ce continuez de tirer sur une corporation qui en France a le niveau d'étude des cadres sup, mais la rémunération d'un baccalauréat au démarrage...bientôt on sera tous à égalité devant payer l'école, le collège et plus encore!
Avez vous le temps, le niveau pour suivre vos enfants, car ce sont eux le souci de l'enseignant, eux l'avenir de la planète.

3.Posté par noe974 le 24/12/2010 14:24
Encore la CGTR , jamais content , tj mécontent !

Regardez la photo , ce sont des administratifs ça ? Quelle belle exemple ?

Ce sont des postes de profs que l'Académie a vraiment besoin , de vrais profs et non des gratte-papiers qui n'attendent que la sonnerie pour se barrer !

4.Posté par citoyen le 24/12/2010 17:54
la seule force de la cgtr c'est bien de crier crier et crier....mais ca defend n importe quoi, n importe comment et bravo la démagogie, ou est la preuve de ce qu il avait obtenu,? SINON il faut croire sur paroles ces syndicalistes trop expérimentés pour etre traités de naifs... c'est donc de la manipulation.
Sarko a bien dit que les réunionnais diplomés seront favorisé dans leur affection réunionnaise... mais la réalité est autre chose, la CGTR s'est encore fait berné... encore...indignons nous, il en restera toujours quelquechose

5.Posté par Le Troll le 25/12/2010 00:21
Allez les feignasses au boulot !!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales