Société

Suppression des allocations familiales: "Discriminatoire" pour la FCPE

Jean Odel Oumana, vice-président de la FCPE-CDPE 974, réagit aux propos tenus par le recteur Mostafa Fourar, suite à sa visite au lycée Lepervanche du Port, évoquant la suppression des allocations familiales en cas d'absentéisme scolaire. Voici le communiqué


Suppression des allocations familiales: "Discriminatoire" pour la FCPE

 
Effet d’annonce de la rentrée scolaire 2011, la suppression des allocations familiales risque de creuser davantage un fossé entre les parents à l'école. Agiter le chiffon rouge et faire l'amalgame entre absentéisme et l’échec des résultats aux examens dans l’académie, n'est pas la bonne solution. C'est une mesure inefficace et ne répond en rien au problème posé. Quand les conditions d'apprentissages ne sont pas réunies pour mener à bien l'acte éducatif et que la difficulté scolaire n'est pas prise en compte par l'institution, comment éviter absentéisme de l'élève. D'autant plus que c'est une mesure déjà appliquée en Angleterre qui ne fait pas ses preuves.


Les allocations familiales sont destinées à compenser les charges liées à la présence d’enfants, et non à récompenser les bons parents. Priver des familles de ressources, risque d’aggraver leurs difficultés financières et de subsistance. Ceux qui suppriment des postes dans l’Education cessent de se poser en redresseurs de torts. La première responsable de l’absentéisme scolaire est l’institution elle-même car elle ne remplace pas les enseignants absents. Elle oriente les élèves sans tenir compte de leurs choix et ne met en place aucune mesure pour éviter le décrochage. Le gouvernement choisit de jouer le rôle du père fouettard dans un contexte de restriction budgétaire et choisit des mesures qui ne lui coûtent rien. Tout est une question de logique budgétaire et de faire des économies sur le dos des familles les plus démunies.

Cette mesure revêt un caractère discriminatoire à La Réunion car les conditions d’attributions des allocations familiales ne sont pas les mêmes entre hexagone et les départements ultramarins, à savoir elles sont attribués a partir d’un enfant au lieu de deux en France métropolitaine.

Il serait opportun de dresser un état des lieux dans chaque école et collège et lycée les heures d’enseignements non- remplacés et de transmettre un bilan à chaque association de parents d’élèves. Bien souvent ces élèves sont confiés à d’autres personnes de l’établissement qui ne sont pas des enseignants et n’ont pas pour mission d’assumer et d’assurer des séquences pédagogiques.

Il serait souhaitable de concentrer davantage de moyens dans les classes de primaire, diminuer les effectifs des élèves, prendre en considérations les langues maternelles et non mettre des pansements sur une jambe de bois et de mettre des dispositifs éclairs ou expérimentaux afin de diminuer les horaires des séquences pédagogiques où la seule motivation est la logique de suppressions de postes et la baisse de la qualité de l’enseignement.

Questions :


- Peux-t-on se payer le luxe amputer ces sommes à la majorité des familles réunionnaises qui vivent en dessous du seuil de pauvreté quand  leurs  seules ressources  sont consacrées essentiellement aux besoins de subsistance ?
- Que fait ‘on quand les parents ne touchent pas les allocations familiales ?
- Est-ce simplement une mesure pour remplir les classes et faire baisser les statistiques ?,
- Qu’en seront-ils des résultats scolaires et de l’orientation de ces jeunes ?
- Ne vaut-il pas mieux s’assurer que les élèves sachent lire, écrire et compter avant l’entrée au collège et arrêter d’attribuer des diplômes de niveau V à des élèves analphabètes ?
- Faut-il construire davantage de prisons pour les parents que d'écoles pour les élèves contrairement à ce qu'écrivait Victor Hugo au siècle de lumières?
 
 

Deux approches, pour l’élève en difficultés : le comportement violent et perturbateur en classe et avec les autres élèves ou bien l’absence qui arrange parfois la classe et dérange aujourd’hui l’institution.
Dimanche 21 Août 2011 - 16:37
Lu 1218 fois




1.Posté par Noé BABET le 21/08/2011 17:19
noe974
Les allocs ne représentent qu'une très petite ressource pour les familles mais parfois ce petit peu représente un "plus" pour des mamans qui élèvent seules leurs enfants ...Les faire supprimer sera difficile et ça va marquer les consciences ...."tir" mangé dans la bouch ti zenfans" est un péché grave ...
Il faudrait plutôt arriver à accompagner les familles dans l'éducation de leurs enfants ...C'est là tout le problème ...De nombreuses familles sont dépassées par les événements ...
Les Profs ont aussi leur part de responsabilité ....il faut qu'ils arrivent à mieux motiver leurs élèves , leur donner envie d'aller en classe , d'apprendre , à progresser ....
La motivation d'antan semble perdre ses ailes , ses repères ...
Jadis on aimait aller en classe pour faire plaisir aux parents et aussi se faire plaisir (bien sûr , il n'y avait pas d'amusements et l'école était ce lieu qui apportait quelque chose , le croyait-on...)
Aujourd'hui , toutes les pressions annulent la motivation ...
Le Président de la République n'a trouvé que ce moyen pour obliger à aller en classe ...."responsabiliser les Parents" mais beaucoup jettent l'éponge devant leurs responsabilités ....On n'arrive plus à "commander" ses gamins qui font "la loi" à la maison ....
La société n'a plus de moyens, alors elle se tourne vers les parents brutalement ....en leur faisant peur !

2.Posté par Gaston la gaffe le 21/08/2011 17:32
1 - Le, la journaliste, qui a publié cet article blindé de fautes d'orthographe, de grammaire, mériterait qu'on lui retire les allocations familiales tant il (elle) a du être absent(e) des cours de français...
2 - Qu'on arrête de vilipender les profs, les parents ayant par leur laxisme une bien grande part de responsabilités : leurs pauvres chéri(e)s ont toujours raison, même dans des sections soi-disant choisies par leurs marmailles, ce ne sont pas les plus mal orientés les plus absentéistes, simplement ceux de familles où l'enfant-roi a encore de beaux jours devant lui... sauf si l'on commence à parler d'argent (en moins), alors là, les consciences vont peut-être se réveiller!

3.Posté par qoop le 21/08/2011 17:50
Mon cher Noé BABET, ce n'est pas la motivation qui nous faisait travailler mais la sanction qu'on risquait à ne pas le faire.
Maintenant ils risquent quoi les gosses?

4.Posté par jeremy le 21/08/2011 18:08
heureusement que cette décision arrive un peu tard, je paie des impôts pour ceux dont les enfants se grattent le c..et les parents s'indignent merde alors!
ils veulent pas qu'on coupe les alloc alors qu'ils s'occupent de leurs mômes ou les cons arrêtent de payer.STOP LA LANGUE DE BOIS.

5.Posté par citoyen le 21/08/2011 19:13
Quand la famille y gagne pas élève le premier marmaille que zotes la fait , hé ben y repeuple pas le pays de ce band futurs voyous rien que pour l'argent carnet, jette la clé qui fait pondre

6.Posté par lili le 21/08/2011 18:33
je suis d accord. ils ont qu a s occuper de leur gosse. c ets facile de toucher du fric avec les impots des autres.y en a marre de payer pour les pondeuses.

7.Posté par mwa la pa di le 21/08/2011 18:40
Oulama le problème n'est pas là ! Nous sommes dans un système répressionnaire et non égalitaire. On sanctionne sans éduquer, ni aider les personnes. Idem pour les punitions ou fessées : on interdit mais on ne dit pas comment faire. C'est la politique sans avenir de notre pays....

8.Posté par pere Plexe le 21/08/2011 19:57
et ce prof de philo le zorey qui arrive de metropole !!
et qui oublie de venir faire ses cours !!
le couyon il pensait q la rentrée c etait demain !!
il va etre pénalisé?
on lui retire sa sur prime pour ce mois ? et on la donne o povr !! ?

MDR
sinon le journaliste peut eviter de faire des "FOTES" ?? : les heures d’enseignements non- remplacés heure c'est féminin non ?

9.Posté par Raz le bol de riz le 21/08/2011 19:40
Ok avec le post 4, Jeremy.

La démission de parents est une des causes principales de la fuite en avant dans le n'importe quoi de certains enfants...
Taper dans le porte monnaie des parents qui s'en foutent, voilà une bonne solution...
Discrimination? pas du tout Responsabilisation oui! ...il n'y a aucune discrimination...tout le monde est touché par cette mesure...enfin tous ceux qui touchent des allocs....les autres, ils travaillent et gagnent leur propre argent...et on leur en pique suffisamment pour remplir le porte monnaie de tous ces grateur d'ki.

fini la belle vie pour les escrocs des allocs....

10.Posté par mi di à ou franchement le 21/08/2011 20:18
Supprimer les allocs aux parents qui n'empêchent pas l'absentéisme de leurs enfants c'est les aider à se responsabiliser et à responsabiliser leurs enfants. Les allocs sont une aide, pas un salaire ni un dû. Comment laisser l'enfant divaguer, errer dans ses erreurs sans le corriger et le sanctionner brutalement à l'âge de la majorité lorsqu'il aura commis des actes graves. Les sanctions en amont rendent service aux parents et aux enfants

11.Posté par Untel le 21/08/2011 21:54
A post 2, Ou alors, si on fait crédit à celui qui a écrit cet article qu'il était un assidu des cours, nous devons conclure que les enseignants ont failli à leur mission principale?
Si on doit couper les allocations familiales aux parents des élèves absents, il faudra que le recteur pointe les passagers à destination de la France (géographique bien entendu) une semaine avant les vacances de Noel. Il aura alors beaucoup de certificats administratifs à signer pour service non fait par des enseignants en vacances avant la date officielle.

12.Posté par DoB le 21/08/2011 22:15
Faire un enfant est un acte réfléchi. Si les conditions matérielles ne sont pas réunies, mieux vaut y renoncer. Or on assiste à un phénomène aberrant dans ce département. Nul besoin d'étaler les mots pour le décrire. L'état (le contribuable) accorde une aide pour favoriser une bonne éducation à nos enfants et surtout à ceux issue de familles défavorisées. Nous pouvons critiquer la somme accordée, mais nous ne pouvons ignorer que la volonté est là. Pouvons nous encore supporter les déviances des irresponsables qui ne veulent pas ou qui ne feront jamais d'effort pour que leurs progénitures en chapelets émergent de la condition " de à ras les pâquerettes ". Si l'état un jour contrôle vraiment l'attribution de toutes ces " allocs " et autres " braguettes ", cela ferait réfléchir plus d'une avant qu'elle se laisse introduire la petite graine dans le pot à semis.
Entretemps, il y a qui continueront à se réveiller à 4 heures du mat et même avant pour continuer à nourrir les vices de ceux qui roupillent jusqu'à ce que le soleil touche leurs nombrils et qui embouteillent les routes quand ces premiers essayent de rentrer chez eux.

13.Posté par lili le 21/08/2011 23:45
a la reunion ,la principale activité de beaucoup de femmes toutes paumees les unes que les autres est de faire des enfants a la chaine afin de toucher de l argent. bien souvent ces enfants n ont pas de pere. et oui le st esprit frappe beaucoup sur l ile. resultat des courses ,des enfants livres a eux meme

14.Posté par Fred le 22/08/2011 03:23
Bien pou zot, zot marmaye va moins volé, ek zot style taille, un bas survêtement adidas in paire air Nike, un lunette Oakley a l'envers derrière la tête, et la zot lé zot sa l'école vol et agresse zenfan domiune, spece zenfan mal élevé, tire tou zaloc Rsa tou mi di, et aux associations de pseudo parents d'élèves mais vous avez rien de mieux affaire!!!

15.Posté par Chabani abdel le 22/08/2011 09:27
Supprimer les allocs tout court : ferons des enfants ceux qui ont les moyens de s'en occuper !

16.Posté par bouboul974 le 22/08/2011 09:30
A lire certains on voit bien qu'ils sont des nantis de la société, certes il y a un laisser de certains parents , certes il y a des enseignants qui font la politique de la chaise vide,
Mais dans la plus part des cas d' enfants absents de l'école il faut voire aussi l'incapacité des Parents bien qu'ils vont tout pour leurs enfants réussissent néanmoins ne peuvent le faire car trop souvent occupé a faire bouillir la marmite au dépends des Grand Patron "abuseurs" qui leur laisse peu de temps à occuper de l'éducation de leur enfants chéris Je me souviens il y a 5 ans d'un personnage qui disait " Travailler plus pour gagner Plus" je penses qu'il y a cause à effet

17.Posté par Papapio, ni macro, ni géniteur payeur le 22/08/2011 12:22
"Suppression des allocations familiales: "Discriminatoire" pour la FCPE "

Ce qui est d'autant plus discriminatoire, c'est que la FCPE (Comme la PEEP)
continuent, 18 ans après le vote des lois Paritaires éducatives,
A REFUSER LEUR AIDE AUX PÈRES DONT L’AUTORITÉ PARENTALE EST BAFOUÉE
A l’École de la République, "Libre, Égalitaire et fraternelle"

Les Établissements Scolaires doivent entretenir des relations de MÊME NATURE
entre les Parents et ce PEUT IMPORTE LEUR SEXE ...
En cas de désaccord entre les Parents, sur les décisions a prendre pour les Enfants
SEUL LE JUGE AUX AFFAIRES FAMILIALES EST COMPÉTENT
Saisi par les Parents ou par le PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE (s'il ne renonce pas a ses responsabilités, bien sure, ou s'il ne s'investit pas d'une mission d'immunité du Rectorat)...
PAS le Recteur d'Académie, pas l'inspecteur, pas le Directeur(rice), pas l'équipe éducative....

18.Posté par Kaguelette le 22/08/2011 15:46
Ce n'est pas la solution au problème. Beaucoup de parents autour de moi font ce qu'ils peuvent pour la réussite de leurs enfants. Mais voilà, les enfants c'est connu, n'écoutent pas toujours. Sanctionner des parents qui pensent que leurs marmailles sont en cours alors qu'ils font l'école buissonnière, ce n'est pas juste! Alors que faire??? Engager des nounous qui les déposent et les reprennent devant le collège ou lycée? Même là, les gosses trouveront toujours une feinte pour faire croire qu'ils étaient en cours. Beaucoup de parents ne rêvent que de la réussite scolaire de leurs enfants, mais ces marmailles n'en font qu'à leur tête. A qui la faute dans un monde où la fessée peut mener droit devant le juge?

19.Posté par jeremy le 22/08/2011 19:18
que s'offusquer de cette décision, les parents seront peut être plus attentifs. Pour ceux qui sont assis devant la case en voyant leur progéniture glander en attendant le versement chaque mois des prestations,ils sauront que NOEL ce n'est pas toute l'année et que certains se lèvent tous les matins pour bosser et cotiser pous eux.

20.Posté par Yab le 23/08/2011 00:57 (depuis mobile)
Faut couper les allocs!! Les parents doivent éduquer leurs gosses il suffit pas d'en faire juste pour toucher les allocs!!

21.Posté par raména le 25/08/2011 03:36
il faut faire payer les pères qui ne prennent pas leurs responsabilités! c'est facile de secouer le cocotier mais il faut s'en occuper après.

22.Posté par Sébastien le 30/08/2011 13:26
C'est une question d'éducation, point ! Je suis issu d'une famille modeste et ce n'est pas pour autant que j'étais absent à l'école. Il faut arrêter de trouver des excuses pour tout et n'importe quoi !

Et avant de faire des enfants, il faut d'abord être certain de pouvoir les assumer ...

Génération d'assistés...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales