Economie

Suppression de la sur-rémunération des fonctionnaires à la Réunion?

100 propositions sur la situation dans DOM ont été rendues publiques hier dans un rapport de la mission d'information du Sénat. Un rapport qui mentionne un ajustement des majorations de traitement des fonctionnaires territoriaux "au différentiel réel du coût de la vie avec la métropole."


Suppression de la sur-rémunération des fonctionnaires à la Réunion?
Après deux mois de consultations, la mission sénatoriale Outre-mer a présenté, hier au Sénat, son rapport reposant sur la "refonte des relations entre les départements ultramarins et l’Hexagone."

Parmi ces propositions, "l'indice de vie chère" qui serait revue à la baisse. A La Réunion, "les fonctionnaires territoriaux bénéficient de sur-rémunérations à hauteur de 53% et de 40% dans les trois autres DOM (Guadeloupe, Martinique et Guyane)."

Un ajustement pour les nouveaux contrats

Cet ajustement préconisé serait valable uniquement pour les nouveaux contrats. Ceux qui sont déjà employés ne devraient donc pas être touchés par cette mesure. Le rapporteur de la mission, Eric Doligé de l'UMP a expliqué hier qu'il "faudra revoir le niveau de rémunération et l’ajuster pour qu’il corresponde exactement à la réalité des prix localement". Il a ajouté par ailleurs que cette "sur-rémunération était une surcharge pour l'Etat et les collectivités”.

Ainsi les 720 millions qui seraient économisés par les collectivités et l'Etat devraient être réinvestis dans les DOM.

Source : lepoint.fr
Vendredi 10 Juillet 2009 - 07:35
Magali Payet
Lu 7800 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

74.Posté par Pierre Dupuy Junior le 22/07/2009 10:11
Post 68: ce genre d'arguments "postulez pour prendre leur place" me rappelle un peu ceux sortis pour défendre les salaires des patrons du CAC40: ils ont un salaire mérité et n'importe qui qui travaillerait autant aurait droit au même...

Avec ce genre de logique, ça revient à dire que le mendiant dans la rue a choisi son destin puisque , s'il le voulait, il aurait pu passer les concours pour devenir fonctionnaire... Pourquoi demander de la solidarité dans ce cas?

73.Posté par Pierre Dupuy Junior le 22/07/2009 10:09
Non. C'est une augmentation de 0,24 POINTS mais d'à peu près 10% . C'est très différent: ça veut dire que le nombre de fonctionnaires d'Etat pour 100 habitants à la Réunion est plus élevé de 10% . Ce qui est énorme.

Il y a quand même pas mal de charges "principales" en dehors de l'éducation et la santé dont la charge est parfois énorme ici: juges et policiers pour les seules fonctions régaliennes par exemple. Les différentes administrations "sociales" surtout: logement, pôle emploi...

Faudrait voir avec les administrations concernées mais je me demande dans quelle mesure la libre-circulation des biens n'a pas été découplée de celle des personnes après la signature des conventions schengen.

Rien n'indique dans les chiffres que ce soit un principe (et encore une fois, j'insiste, mais ce ne sont pas les bas salaires du secteur privé qui sont concernés mais les seuls ouvriers, il faut être rigoureux dans les termes employés: les employés ont des salaires aussi bas que les ouvriers mais ils bénéficient quand même d'une augmentation) : on sait juste que la plupart des salaires augmentent ici. Mais ça peut aussi être lié à une différence de structure dans les activités ou encore à des aides diverses telles que des abattements de charge. Faute d'une étude plus poussée, c'est sauter aux conclusions.

72.Posté par boyer le 22/07/2009 09:46
67. Posté par Pierre Dupuy Junior
ce qui mène non plus à 3,3% de fonctionnaires d'Etat mais à 3,26% , ce qui reste très supérieur à la moyenne française de 3,02.

une différence comptable de 0.24% (et non pas 10%) qui masque le deficit sur les besoins par rapport à la charge de travail:
- L'education
- La santé.

Pour ce qui est des finances (3eme poste en terme d'effectif) on peut imaginer que le non rattachement à l'espace shengen augmente les besoins en effectifs.(il faut bien contrôler et évaluer les milliards de marchandises importées)



Par ailleur je constate donc que la compensation du cout de la vie est un principe reconnu par tous:
En metropole et a la Reunion pour le Public
En metropole et a la Reunion pour le Privé à l'exception des bas salaires du privé

71.Posté par Maronaz le 22/07/2009 09:10
totos!!! la néna lé blésé dann zot lamour prop la!! sufi war lo nonn komantér néna.... bonpé i kri for fo domounn i pas konkour , ké kréol i atan kui... mé avou osi néna inpé profitasyon... néna mém i di na pwin déba kréol zorey...alé di partou

70.Posté par Pierre Dupuy Junior le 22/07/2009 08:58
Exact, donc il faut plus de profs. Néanmoins, hormis les profs et les médecins, la fonction publique réunionnaise est surabondante. (un écart de quasiment 10%, je n'appelle pas ça un petit écart) .

Bertel, d'où un salarié a t'il le droit de conserver son pouvoir d'achat selon l'endroit où il bosse (hormis peut être à l'étranger, il me semble qu'il y a des mesures compensatoires quand on va dans un pays étranger avec un coût de la vie beaucoup plus élevé) ? Le smic est le même partout en France!!! Un fonctionnaire, comme les autres, n'a pas à voir son salaire "compensé" .

69.Posté par boyer le 22/07/2009 07:53
Pierre Dupuy Junior, si j'ai bien suivi nous sommes d'accord sur les sources et sur les chiffres:

- Sur le total des 3 fonctions publiques, la Réunion est en sous effectif- principalement a cause du deficit dans la fonction publique hospitalière.

- Sur la seule fonction publique d'Etat la part de la population agent de l'etat est, legerement plus importante pour la run . La grosse moitie des effectifs concerne l'enseignement.

En cliquant Ici tu trouveras la structure en age des populations (974 et métropole) au 1er janvier 2007, et tu verras que la Réunion est en sous effectif si on fait une simple comparaison sur la part dans la population de moins de 20 ans




68.Posté par bertel le 21/07/2009 16:56
Toujours les mêmes inepties sur ce sujet !

Un salarié d'une entreprise a droit, à niveau de recrutement égal, au même pouvoir d'achat que son homologue situé... ailleurs...

Que le salarié soit un fonctionnaire - salarié de l'état - ne change rien à ce principe d'égalité de traitement.

Que tous les détracteurs des salariés de l'état dans ce dom postulent pour prendre leur place.

Bertel de Vacoa

67.Posté par Pierre Dupuy Junior le 21/07/2009 14:22
J'ai retrouvé la source du chiffre de 3,3% de fonctionnaires d'Etat à la Réunion sur la population: il faut regarder dans le site de l'INSEE le TER et plus précisément les tableaux "emplois publics" et "évolutions de la population" . J'ai refait le calcul, le TER avait le même genre de petits défauts que les chiffres métropolitains et donc il faut prendre un chiffre au 31 décembre 2006 et l'autre au 1er janvier 2007 pour être parfaitement honnête, ce qui mène non plus à 3,3% de fonctionnaires d'Etat mais à 3,26% , ce qui reste très supérieur à la moyenne française de 3,02.

Liens: http://www.insee.fr/fr/insee_regions/reunion/themes/dossiers/ter/ter2008_emploi_public.pdf
http://www.insee.fr/fr/insee_regions/reunion/themes/dossiers/ter/ter2008_evolution_population.pdf

Pour être parfaitement honnête cependant, le rapport annuel sur l'état de la fonction publique donne des chiffres de la fonction publique d'Etat très largement supérieurs.

Une petite erreur cependant: le chiffre de 3,02 que j'indiquais comme celui pour la métropole est en fait celui pour la France entière. Cependant, compte tenu de la très faible population des autres DOM, je ne pense pas qu'il faille beaucoup relativiser l'écart.

66.Posté par Pierre Dupuy Junior le 16/07/2009 14:16
Petite erreur de frappe dans le précédent message: il faut lire que le "le rapport entre les chiffres me donne 3,02% de la population totale" et non 3,3 (j'ai inversé les chiffres) . Dernier détail: dans le calcul , il faut prendre les chiffres de population en 2007 (le tableau des fonctionnaires donne une situation au 31 décembre 2006. Le tableau démographique se fait au 1er janvier donc il faut prendre le chiffre 2007 de manière à avoir un jour de différence et non un an) .

65.Posté par Pierre Dupuy Junior le 16/07/2009 09:36
En regardant les seuls chiffres de l'INSEE je trouve les mêmes résultats (à quelques dizièmes près) que toi (m'apprendra à me fier à Témoignages... J'ai retrouvé l'article d'ailleurs: "la faillite du secteur privé à la Réunion" je crois) à une exception près: les fonctionnaires d'Etat sont proportionnellement plus nombreux à la Réunion: 3,02 contre 3,3. (Source: http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=natccf03122&id=199 et http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=IP1220&reg_id=0#inter1 pour la métropole , le rapport entre les chiffres me donne 3,3% de la population totale. J'ai perdu la référence pour l'autre calcul mais c'était intégralement tiré de l'INSEE) . Ca signifie qu'il y a un dixième d'agents de l'Etat en trop à la Réunion... En revanche sur la fonction publique totale , tu as raison. On sait tous ce qu'il en est de la fonction publique territoriale (très nombreuse, peu formée à lahttp://www.zinfos974.com/Suppression-de-la-sur-remuneration-des-fonctionnaires-a-la-Reunion_a8461.html Réunion) donc le sous effectif doit venir de l'hospitalière.

Sur la revalorisation Boyer, il demande à accéder à l'augmentation de 3%... C'est loin de 25%!!! Le dernier post semble d'ailleurs indiquer que c'est purement temporaire et très faible, au point qu d'autres indemnités lui sont préférées (à ce sujet, elles sont non cumulables? ) . Et tu sais bien que vivre à Paris avec 3% de plus, c'est autre chose que vivre à la Réunion avec 25%!!! Ces deux trucs sont complètement déconnectés.

64.Posté par regsky le 15/07/2009 19:34
pout rejoindre le post 58,
cette indemnité residence est imposable, degressive en fonction du temps de presence sur le lieu de mutation a partir de 7 ans par tranche de 25% donc egale a zero la dixieme année.
en comparaison si le couple est eligible, car il faut etre marié ou pacsé pour la toucher,il vaut mieux prendre les alocations logements qui sont non imposables et at vitam eternam ...
bonne joute a vous deux !

63.Posté par boyer le 15/07/2009 16:48
61. Posté par Pierre Dupuy Junior le 15/07/2009 15:05
Lol, 3% du traitement à Paris et vous voulez comparer ça à 25% (53%, en fait) dans les DOM???


oui et c'est précisément la raison pour laquelle La Député UMP interpelle le gouvernement début 2009, non pas pour diminuer mais pour AUGMENTER cette indemnité....

(Pour ce qui est des DOM, "que choisir" à chiffré la différence à 74%)

62.Posté par boyer le 15/07/2009 16:38
60. Posté par Pierre Dupuy Junior le 15/07/2009
(...)

Au final on a donc:
- toute fonction publique confondue, sur la population totale 9,18 contre 31%.
(...)
- fonction publique d'Etat sur population totale: 16,25 contre 8,43


Les faits rien que les faits:

Population totale Réunion (INSEE TER) soit 793.000 debut 2007



Les effectifs de la fonction publique à la Reunion (INSEE TER 2008)

Total des titulaires à la Réunion fin 2006 (Etat+Hospitaliere+Territoriale)= 55 412

=> La population des fonctionnaires représente donc u[moins de 7% de la population à la Réunion]u
(la fonction publique d'etat à la Réunion ne represente que 3% de la population)

Pour la France entière on a un rapport au 31 décembre 2005 supérieur à 8% pour les 3 fonctions publiques et 3,7% pour la seule fonction publique d'Etat.

=> Les services publics de la Réunion sont donc bien en sous effectif par rapport à la moyenne nationale.


source des chiffres:
5 179 881 agents (chiffre insee , vie publique et 62,9 millions d’habitants (chiffre insee, vie publique

61.Posté par Pierre Dupuy Junior le 15/07/2009 15:05
Lol, 3% du traitement à Paris et vous voulez comparer ça à 25% (53%, en fait) dans les DOM??? Vous rêvez, 3% d'augmentation sur un salaire à , mettons, 2000 euros , c'est un gain de 60 euros! Royal... A comparer aux 500 euros que gagnerait à minima le même fonctionnaire à la Réunion... C'est plus une aumône qu'une véritable compensation... Mais si ça vous fait plaisir, on supprime la surrem et on se met en zone 1, comme Paris...

60.Posté par Pierre Dupuy Junior le 15/07/2009 14:50
Désolé Boyer mais le chiffre que j'ai donné (tiré d'un article de Témoignages, je dois avoir la référence quelque part) donne un rapport très différent: seulement 20% des actifs sont fonctionnaires (j'imagine que c'est d'Etat) en métropole (source wikipédia) contre plus de 46% à la Réunion (source Témoignage mais qui prend ici en compte les fonctionnaires toute fonction publique confondue) .

Si l'on prend les chiffres de l'INSEE sur la population active en France, il y avait 27 400 000 actifs en 2005 , et l'on a 5 971 000 fonctionnaires sur l'ensemble de la France (source wikipédia qui le sort d'un rapport public) . La population est de 65 millions d'habitants en 2009 (désolé, je trouve pas la population en 2005, donc le résultat serait juste approximatif) donc on a 9,18% de la population comme fonctionnaires (sans doute plus en réalité compte tenu de la croissance démographique) et 21,79 des actifs (toute fonction publique confondue) .

A la Réunion, on a 810 000 habitants. 65% de la population est composée d'actifs . Sur ces actifs , 46% sont fonctionnaires. On a donc 31% de fonctionnaires dans la population réunionnaise toute fonction publique confondue.

Au final on a donc: -toute fonction publique confondue, sur les seuls actifs 21,79 contre 46%.
- toute fonction publique confondue, sur la population totale 9,18 contre 31%.
- fonction publique d'Etat sur population active: 25 (source Témoignages) contre 20.
- fonction publique d'Etat sur population totale: 16,25 contre 8,43

J'ai vu l'article où tu as vu que les fonctionnaires sont moins nombreux à la Réunion. Moi je me base sur les chiffres de l'INSEE et un article de Témoignages donnant deux proportions (part des fonctionnaires dans les actifs et part des fonctionnaires d'Etat dans les actifs) . Honnêtement, je saurais pas expliquer la différence.

59.Posté par boyer le 15/07/2009 12:34
56. Posté par Pierre Dupuy Junior
On vit, bien plus encore qu'en métropole, dans une économie de fonctionnaire.

Attention au conclusions et raisonnement de bureaucrates. Ramené à la population les services public de la Réunion sont en sous effectifs criant par rapport à la metropole.

L'un des exemples le moins contestable est celui de la santé:
A la reunion il y 365 infirmiers salariés(en hopital et clinique) contre 608 en métropole pour 100.000 habitants (source rapport DRASS cité sur le forum de zinfos974)


58.Posté par boyer le 15/07/2009 12:23
54. Posté par Pierre Dupuy Junior le 15/07/2009 08:52
(...) De plus, c'est anormal dans la mesure où un fonctionnaire se rendant dans une ville où la vie est très chère (Paris... ) n'est pas payé plus


nouvelle remarque erronée...
En metropole la surremuneration, s'appelle indeminité de résidence, elle est egale à:

-1ère zone : Paris, région Ile-de-France, Marseille : 3% du traitement,
- 2ème zone : Brest, Caen, Le Havre, Lille, Lyon, Montpellier, Mulhouse, Nancy, Rouen, Strasbourg, Valbonne : 1% du traitement,
- 3ème zone : autres villes : 0% du traitement.

ici la question 2009 d'un deputé UMP:

(...)
L’indemnité de résidence est versée aux fonctionnaires des trois fonctions publiques comme complément de rémunération censé compenser les différences du coût de la vie d’une zone géographique à l’autre. Il faut savoir que le zonage des communes résulte pour l’essentiel d’une répartition opérée en 1945 sur la base de critères fonciers parmi lesquels figurait l’ampleur des dommages de guerre subis par les villes. Au regard de ces différents critères, les communes du département des Alpes-Maritimes ont été classées en zone 2, ce qui correspond à une indemnité de résidence de 1 % alors que l’indemnité maximale, versée aux fonctionnaires ayant la chance de se trouver en zone 1, s’élève à 3 %.

Pourtant, Nice et, plus généralement, les Alpes-Maritimes ne sont pas réputés pour être particulièrement bon marché. Plus de cinquante ans après, le classement en zone 2 s’avère donc totalement inadapté et inéquitable, et ce à double titre. D’une part, il pénalise les fonctionnaires déjà présents dans notre département, qui sont confrontés à la cherté des logements. À titre d’exemple, depuis 1995, les loyers dans le parc privé ont augmenté de plus 47 % dans les Alpes-Maritimes contre 30 % en moyenne au plan national. D’autre part, ce classement réduit l’attractivité de notre département par rapport aux autres départements, ce qui est particulièrement préjudiciable dans un contexte où la mobilité des fonctionnaires sera davantage encouragée. Pour l’élue des Alpes-Maritimes et de Nice que je suis, le risque de fuite des fonctionnaires et ses effets induits est très préoccupant.

(...)
En cette période de crise, cette mesure de justice salariale, réclamée depuis de nombreuses années par les élus des Alpes-Maritimes, tomberait à point nommé.


On peut ajouter qu'en corse le public et le privé disposent de la prime d'insularité.

57.Posté par laurent le 15/07/2009 12:21
certains raconte n'importe quoi
et de toute façon, cela devient fatiguant ce sujet sur la rémunération
tout le monde n'a qu'à passer des concours de la fonction publique

même type de débat que le sujet zoreils et créoles

ce sujet, cela devient tout de même du racolage a la limite

56.Posté par Pierre Dupuy Junior le 15/07/2009 11:36
C'est sûr ... Lors de la rédaction récente d'un rapport de stage, j'avais un peu regardé les chiffres : 46% des actifs réunionnais sont des fonctionnaires (contre 20% à peu près en métropole) , le solde des transferts publics représente 40% du PIB réunionnais (dépenses moins recettes de l'Etat à la Réunion) , les dépenses de personnels peuvent représenter jusqu'à 75% des recettes de fonctionnement des collectivités (dans les 25% en métropole) ... On vit, bien plus encore qu'en métropole, dans une économie de fonctionnaire. Le problème est que l'économie tient comme ça: en raison des contraintes d'approvisionnement (entre autres) de l'île (sans compter des législations conçues pour des ensembles géographiques très différents) , le secteur privé a du mal à se développer ici. Si l'on veut diminuer le poids des fonctionnaires à la Réunion, il faut aussi trouver un nouveau modèle de développement et de soutien pour le secteur privé , ce qui peut passer par les récents efforts portés sur le développement durable. Supprimer la surrémunération me paraît une mesure d'équité basique mais il est évident que ça ne peut se faire indépendamment d'autres réformes plus structurelles.

55.Posté par mastercard le 15/07/2009 10:40
Pourquoi dans un rapport comportant 100 propositions se focalise-t-on sur une seule et unqiue proposition?

La question des fonctionnaires doit être regardée au-delà de la seule question des surrémunérations.

Pour résumer: la fonction publique est au centre du modèle économique tel qu'il est sorti de la départementalisation avec une prédominance du secteur tertiaire, c'est-à-dire des services. Ce secteur s'est développé pour et autour de la Fonction publique.

C'est donc tout le système qu'il faut revoir. C'est un eu ce que dit Sarko.
On revient à mon point de départ: on ne peut pas focaliser sur un point et un seul.



54.Posté par Pierre Dupuy Junior le 15/07/2009 08:52
Boyer on est d'accord sur les inégalités de prix , mais elles sont les mêmes pour tout le monde: pourquoi les fonctionnaires auraient droit à une surrem et pas les autres? Ca crée des inégalités dans la population et donc des tensions. De plus, c'est anormal dans la mesure où un fonctionnaire se rendant dans une ville où la vie est très chère (Paris... ) n'est pas payé plus: c'est juste qu'ici c'est devenu une planque pour certains. Enfin, ça a des effets pervers sur l'économie en maintenant certains prix à des niveaux élevés et excluant de fait un peu plus les ménages plus pauvres...

53.Posté par herve97430 le 14/07/2009 08:19
C Abberant cette situation car est ce que les reunionnais fonctionnaire vivant en métropole le percoit? NON,? Aors c' est injustifiez

52.Posté par AéRo FouTan le 13/07/2009 16:55
ah !! Peut-être une erreur de syntaxe en effet, ou pire...(!!) ...puisqu'il s'agit d'un verbe transitif indirect...

et donc Pull up Rewind on la r'fait : Lecteurs.... Acquiescez aux propos de Pierrot Dupuy Junior !!

Ainsi, 'l'impératif' s'adressait aux Lecteurs évidemment ! Car allons, comment oserai-je vous soumettre aux miens ??!!

...moi qui suis ni limpide... ni raisonnable...!!? Et ce n'est pas que je le laisse à d'autres : j'aimerai bien me prdre davantage au sérieux ....mais j'en suis absolument incapable !!!

Imaginez le drame !!! ....Celui de ne pas pouvoir être directif !! Ou autoritaire...

Trop quelconque ma vie.... !!

51.Posté par boyer le 13/07/2009 16:10
Les derniers relevés de prix dans les hypers et supermarchés, réalisés en 2008, révèlent que les prix sont deux fois plus élevés en Nouvelle-Calédonie et 74 % à la Réunion. S'agissant des enseignes hard-discount, les résultats de l'enquête de septembre dernier sont similaires : notre panier de 23 produits de base est deux fois plus onéreux à la Réunion et deux fois et demie en Nouvelle-Calédonie.
(....)
Enfin, dernier poste illustrant l'ampleur du préjudice pour les habitants de ces ­régions, l'eau. En 2004, le prix du mètre cube y était de 3,70 euros contre 2,90 euros en moyenne en métropole. Un « surprix » qui ne peut s'expliquer par un fort investissement dans les canalisations puisque le taux de fuite sur le réseau de distribution est de 46 % en Outre-mer, deux fois plus que la moyenne nationale.



Source: Que Choisir, 31 mars 2009

50.Posté par erick le zoreil le 13/07/2009 16:03
exact en gros c'est ça

de 1439 euros je suis passé à 2200 euros

c'est bien non ? s'il y a plus de surrémun à moi la métropole avec des prix normaux ....

parce que faut pas rêver les prix ils vont pas baisser ou alors comme le chariot type arfffffffffff

eh réveil les gens décidément...............

49.Posté par Pierre Dupuy Junior le 13/07/2009 15:32
Aérofreins (j'ai cru reconnaître le style, je me trompe?) , je veux bien acquieser , mais à quoi? Vous êtes pas très clair.

48.Posté par BiCHiK Bardeau le 13/07/2009 12:19
D’ailleurs au fait, et tant’qu’j’y suis, question "sur"-estime de soi…, et depuis le fond de la classe, moi qui ait bcp de mal à me faire tout-petit, permettez que je perturbe ?!

Oyez ! Oyez ! Lecteurs.... Acquiescez Pierrot Dupuy…. Junior !!

Ou alors, vous allez vs prendre des coups de règle sur les doigts…. …limite finir au piquet ….qui sait ?

Ah si !! Lui, il sait !!

;] !

47.Posté par Pierre Dupuy Junior le 13/07/2009 11:54
Ah? Heureux de le savoir, je pensais que les 35% s'appliquaient après revalorisation du point d'indice mais qu'au final ça correspondait à 53% , en tout. Donc ça se fait dans l'autre sens mais ça fait bien 53% en tout.

Monsieur Paso Doble, si vous vous montrez aussi agressif avec moi simplement parce que je vous ai signalé que vous vous étiez planté, ça nous montre bien des choses sur l'individu...

46.Posté par paso doble le 13/07/2009 11:27
A Monsieur je sais tout alias Pierrot Dupuy Junior et vice versa:

Principes de la politique de rémunération dans la fonction publique à la Réunion:

Depuis les années 1950, les agents titulaires des administrations publiques bénéficient d’une majoration de traitement par rapport à leurs homologues de la métropole qui se décompose en trois parties :
- une majoration de traitement de 25 %
- un complément temporaire de 10 %
- une correction de 1,138 applicable au traitement net après application des deux majorations
précédentes.
Malgré son nom, le complément de 10 % est toujours en vigueur. Les deux premières majorations trouvent en principe leur justification dans un coût de la vie plus élevé à la Réunion qu’en métropole.
Enfin la correction de 1,138 était à l’origine justifiée par le recours au franc CFA pour rémunérer les fonctionnaires. Depuis 1975 cette monnaie n’étant plus utilisée à cet effet, cette correction n’a plus de base juridique.
Au total, le traitement des fonctionnaires de la Réunion est majoré de 53 % par rapport à celui de leurs homologues de la métropole.
CQFD
Comme disait Coluche "quand on en sait pas plus que ça on ferme sa gueule"

45.Posté par Pierre Dupuy Junior le 13/07/2009 09:13
39: personne n'a dit que la disparition de la surrém suffirait. En revanche, ça participe...

40: Paso doble, quand on dit de quelqu'un qu'il raconte des inepties alors qu'on a lu ce qu'il a écrit en diagonale entre deux cafés et qu'on y a compris ce qu'on voulait, on évite de se sentir outragé quand la personne en question vous renvoie dans les cordes et on se fait petit...

41: la surrém est officiellement de 35%. En réalité, elle correspond à une augmentation de 53% vi à vis du salaire métropolitain vu qu'elle s'applique à un salaire dont le point d'indice a été revalorisé. Il n'y a donc pas plusieurs surrém mais des effets cachés à celle ci.

43: oui mais la différence est que le marché de l'aérien peut facilement s'adapter: quand une destination connaît des problèmes, ce n'est 1°) que temporaire, la plupart du temps, et 2°) pas dramatique vu qu'il est possible de réaffecter les moyens à d'autres destinations pour mieux rentabiliser la destination. Sur des marchés plus typiques en revanche, l'effet est bien là: regardez la multiplication des offres promotionnelles dans le tourisme depuis quelques mois. Soit dit en passant, le problème est effectivement un brin plus complexe mais ça , je l'avais déjà signalé. Cependant si vous estimez que la demande n'a aucune influence sur les prix hors marchés inélatisques et/ou non captifs , je vous encourage à rédiger un travail de recherche en économie, vous pourrez concourir au prochain Nobel en la matière.

J'ai lu la page entière, la citation en question ne dit absolument pas que le problème principal c'est les sociétés: ce qui est dit c'est que les sociétés qui utilisent ce système s'en servent de manière opportuniste, point. C'est, en fait, extrait d'une liste d'observations sur le rapport...

44.Posté par Be Chic ! Di combien le culot ??! le 13/07/2009 09:10
Un post facile ? Allez !!

Alors plutôt superficiel ....ou paresseux, j'ai eu bcp de mal à suivre les échanges argumentaires chiffrés ci-dessus ! ....j'y retiens néanmoins le dernier post de Paso Doble et suis assez d'accord avec lui lorsqu'il évoque : l'impact des surrémunérations (pas seulement des fonctionnaires) sur les prix.

Cela fait des années.... ....que la machine tourne en "sur-régime"... Pr le plus grd bonheur d'un "certain" nombre d'acteur !!! Un "certain" nombre d'acteurs.... à qui profit(ait) cet état d'équilibre ??

je ne saurai vous dire car moi qui me fie davantage à l'instinct plutôt qu'à la réflexion, je ne sais pas "aller au fond des choses".

Quoique ? Le Vice ne souffrant pas lui, du monopole, cela m'arrive tout de même ...de tps à autre...!!!

43.Posté par boyer le 13/07/2009 07:44
qui peut encore croire a cette fable sur l'offre et de demande?

(la baisse des salaires d'une partie de la population ferait baisser la demande et donc les prix?)

On a vu pendant la crise du chik, que la baisse de la demande n'a pas entraine de baisse de prix en matière de transport aérien mais simplement une diminution du nombre des vols.

38. Posté par Pierre Dupuy Junior
Boyer, expliquez moi en quoi vous considérez que le fait que ce soit essentiellement des T1 et T2 qui sont défiscalisés prouve que ce ne sont pas des fonctionnaires qui soutiennent le marché?


Je ne prouve rien, je constate simplement que les auteurs des rapports parlementaires écrivent qu'en reponse à inflation du foncier ils tiennent pour responsables les montages financiers qui proposent de la defiscalisation à l'IS (impots sur les societés) et que c'est sur ces leviers qu'ils propsent d'agir: la plafonnement à 25.000 euros pour que continuent les defisc 'en bon pere de famille' afin de soutenir le BTP et les logements a 3 ou pieces et mettre un terme a ce systeme de T1 qui ressemble a ce que connait la metropole avec le probleme de 'vente à la decoupe'.

ici lqq exemples de defisc girardin

citations:

Les avantages :

* Suppression de tout ou partie de l´impôt sur les sociétés en déduisant le montant total de l´investissement immobilier sur le résultat net imposable de l´entreprise
* Report du déficit éventuel sur les années suivantes
* Imputation du déficit constaté sur les années précédentes : «CARRY BACK» pour faire naître une créance sur le TRESOR
* Distribution aux associés d´environ 30% de dividende en plus

Le principe :

* La société achète directement ou indirectement, un logement neuf dans les DOM-TOM, le loue en résidence principale pendant 6 ans dans le secteur intermédiaire
* Loi Girardin du 21 juillet 2003 : Art. 217 undécies prévoit que le montant total de l´investissement immobilier dans les DOM-TOM est totalement déductible du bénéfice réalisé par la société

42.Posté par nicolas de launay de la perriere le 12/07/2009 23:20
tu écris paso doble : "Ceux qui la défendent becs et ongles en disant que la vie est beaucop plus chère ou plus...dure ici n'ont aucune crédibilité, plus chère oui mais pas à 53%."

c'était juste pour te démontrer que non, le coût de la vie à la Réunion est bien plus important que les 53% ... écrire le contraire est une ineptie.

ensuite, pour ce qui concerne la défisc, que les "fournisseurs de defisc" (ceux qui sont en amont de l'acheteur) se la mettent dans la poche en faisant payer celui qui croit faire une économie fiscale, pourquoi ces fournisseurs là se comporteraient de manière différente que les fournisseurs de la grande distrib par exemple, qui ne pratiquent pas des prix de vente pour les importateurs locaux qui permettent d'avoir des prix au consommateur final, raisonnables ..

41.Posté par Justine le 12/07/2009 22:39
Où sont les vrais chiffres!
Y a t-il plusieurs sur-rémunération??
Pour exemple : personnellement travaillant à la Poste, j'ai exactement 35% de plus!

Alors! qui me donne une explication valable?!

40.Posté par Paso doble le 12/07/2009 20:54
A Nicolas Delaunay
Je ne vois pas en quoi j'ai écrit des inepties sur les prix??? Je ne parle que des prix de l'immobilier et les 500% d'augmentation ne sont pas liées à la surrémunération mais à la défiscalisation essentiellement. La surrémunération n'agit que de manière marginale et il me semble que l'on est d'accord sur le diagnostic non? y/c avec Pierrot Dupuy junior!
A ce dernier je dirais qu'il garde ses réflexions pour lui même, il ne me connaît pas, moi non plus!

Pour ne pas polémiquer plus longtemps, je remarque que l'on est d'accord sur la bulle immobilière à La Réunion, sur l'impact des surrémunérations (pas seulement des fonctionnaires) sur les prix.

39.Posté par chavria le 12/07/2009 19:06
Il faudrait être naïf pour croire un seul instant que la disparition des avantages liés à la rémunération des fonctionnaires ferait baisser mécaniquement les prix et dans son ensemble le coüt de la vie ici ! C'est tout un ensemble de règles économiques et politiques auxquels le gouvernement devrait s'attaquer et réformer: simplifier ici le nombre de collectivités territoriales, réviser la fiscalité locale, réduire les facteurs de renchérissement dus à l'éloignement avec la métropole, prendre des mesures courageuses contre les méga-monopoles de toutes sortes intolérables sur un si petit territoire, favoriser les petites et moyennes exploitations agricoles ainsi que les PME, TVA identique à la métropole, suppression de l'octroi de mer, et enfin seulement alignement des salaires FP et suppression de toutes les primes "outre-mer" et les congés bonifiés !

38.Posté par Pierre Dupuy Junior le 12/07/2009 17:55
C'est pas les chiffres que j'avais en tête mais c'est possible vu que je ne les ai plus regardé depuis longtemps et que les tendances sont celles dont je me souvenais: ça montre bien que le problème est spécifique à deux groupes: les ouvriers et les cadres, dont les revenus vont en sens inverse dans des proportions impressionantes. Au niveau des cadres, je ne me l'explique pas. Pour les ouvriers, comme je l'ai dit, faute d'une étude sur le monde ouvrier réunionnais comparé au monde ouvrier métropolitain, c'est sans doute dû à une composition différente.

On remarque d'ailleurs que l'augmentation chez les cadres est très basse si l'on compare à la seule moyenne nationale, signe qu'ils sont en fait payés à des niveaux proches de ceux des parisiens. Quant à savoir pourquoi...

Boyer, en économie de marché, diminuer les salaires tend à faire diminuer les prix. C'est pas du keynésianisme de cuisine, ça, au fait? En théorie c'est un peu plus compliqué vu que les prix sont aussi fonction de l'offre et de son élasticité à la demande. Mais, à mon sens, on est tous d'accord pour dire que les prix à la Réunion sont au delà de ce qu'ils devraient être compte tenu de l'offre, tout simplement en raison d'un marché captif. NDLDLP et moi pensons , avec le Sénat, que les prix sont aussi tenus à la hausse par la demande des fonctionnaires (comparativement à celle du reste de la population, s'entend) : baisser leurs revenus devrait donc ramener les prix à la baisse, les vendeurs n'étant plus certains d'écouler leurs produits avec des marges aussi indécentes. Baisser les revenus des fonctionnaires progressivement devrait donc contribuer à régler le problème (mais ça ne suffira évidemment pas).

Boyer, expliquez moi en quoi vous considérez que le fait que ce soit essentiellement des T1 et T2 qui sont défiscalisés prouve que ce ne sont pas des fonctionnaires qui soutiennent le marché?

37.Posté par boyer le 12/07/2009 15:54
toujours a propos des défiscs 2 citations du Rapport sur la politique du logement social outre-mer

Page 16:
La défiscalisation est un des facteurs d’augmentation du coût des opérations (+ 30% en quelques années). En sens inverse, il semble que l’augmentation du parc de logements permise par la défiscalisation, au moins à la Réunion, entraîne une stabilisation voire un début de diminution du montant des loyers, comme on le constate avec le « Robien » métropolitain.

(...)Selon les informations transmises par les services déconcentrés, il semblerait que les logements défiscalisés soient plutôt des T1 et des T2 (90% à la Réunion)


Page 72 (observation des services fiscaux) :
(...) J’observe toutefois que la défiscalisation du logement à l’IS, si elle concourt à la construction de logements, n’est, en fait, utilisée par les sociétés que comme une opportunité pour diminuer le poids de l’impôt sur des résultats très confortables (cas des banques par exemple).

36.Posté par boyer le 12/07/2009 14:59
32. Posté par Paso doble
Il me semble qu'une baisse progressive de celle-ci sur 20 ans serait un bon compromis


oui, des que la différence des prix aura amorcé une baisse générale sur an

35.Posté par Pierre Dupuy Junior le 12/07/2009 13:41
Paso Doble, je comprend mieux à vous lire pourquoi certains dossiers administratifs sont mal gérés... Relisez ce que j'ai écrit au post 25: j'y précise clairement que la défiscalisation est le principal problème du foncier réunionnais mais que la demande soutenue des fonctionnaires est aussi un appui à cette bulle, d'autant qu'un fonctionnaire peut lui aussi profiter de montages financiers...

Hier soir, j'ai rencontré un mec qui bosse dans l'immobilier, on a discuté une partie de la soirée. Il m'a avoué cash que , bien que la défisc ait causé les plus gros problèmes, il est clair pour lui que la demande des fonctionnaires surrémunérés a eu des effets pervers: s'il ne peut pas louer à un gars du privé, il sait qu'il pourra de toute façon louer à un fonctionnaire, il n'a donc aucune raison de baisser ses prix pour venir en aide aux ménages défavorisés. Ca s'appelle un effet d'éviction, c'est un principe de base en économie: si vous montez le salaire d'une catégorie et que vous ne touchez pas à celui des autres, mécaniquement, sur les marchés peu élastiques à la demande , ceux dont le salaire a augmenté vont prendre une part plus importante au détriment de ceux au salaire resté stable. En revanche, toujours selon la personne en question, depuis quelques années, ce phénomène a tendance à s'estomper. Je ne lui ai pas demandé pourquoi mais je pense que c'est dû aux réformes dans la fonction publique.

34.Posté par nicolas de launay de la perriere le 12/07/2009 11:21
en reprenant les données de l'insee, pour être clair une bonne fois pour toute (province = hors île de france puis que les salaires y sont plus élevés qu'en province, ce qui donne une bonne comparaison)

réunion province écart
cadres 39867 34385 15,94 %
prof intermed 20720 19833 4,47 %
employés 12484 12029 3,78 %
ouvriers qualifiés 13124 15096 -13,06 %
ouvris non qualifiés 9615 10518 -8,59 %

et la moyenne nationale :

réunion france entière écart
cadres 39867 37524 6,24 %
prof intermed 20720 20199 2,58 %
employés 12484 12319 1,34 %
ouvriers qualifiés 13124 15228 -13,82 %
ouvris non qualifiés 9615 10528 -8,67 %

avec un différentiel de panier à 81% chez les hard discount en défaveur de la Réunion( cf mon post précédent), et bien les salaires ont encore de la marge de progression devant eux...

voilà de quoi battre en brèche les rapports des sénateurs (plus on devient vieux, certes, plus on a de la force dans les mains, mais plus on devient gâteux et on prête l'oreille à n'importe quoi, n'importe qui, et on croit tout sur la base de pas grand chose..).

l'insee ne précise pas si les salaires du public sont intégrés dans ce document, dont les données sont issues des dads (déclaration annuelle des salaires). à priori, les établissements publics sont astreints à cette déclaration, donc la sur rém viendrait perturber la lecture pour les cadres notamment.

33.Posté par nicolas de launay de la perriere le 12/07/2009 11:07
paso doble, toi aussi tu écris des inepties concernant le niveau des prix :
http://www.senat.fr/questions/base/2005/qSEQ05030715S.html
et sur le lient suivant, je t'ai extrait ce qui est le plus intéressant (http://www.cafe-geo.net/article.php3?id_article=1547)

"Il semble assez évident que les surrémunérations ont des effets néfastes sur les prix et entretiennent la vie chère. L’Etat et quelques entreprises publiques enrichissent des importateurs et distributeurs fixant des marges bien plus élevées qu’en Métropole.

Outre-mer, le secteur de l’import-distribution est une poule aux œufs d’or.

Les élites locales d’origine européenne, cette oligarchie sucrière et esclavagiste dans les DOM (Békés et Gros-Blancs), l’ont bien compris, puisque leurs descendants contrôlent la grande distribution et les concessions automobiles pour leur plus grand profit mais pas forcément pour celui des consommateurs. Les hypermarchés affichent des prix parfois ahurissants, notamment dans le secteur alimentaire.

Une loi de 2000 prévoyait la création d’un observatoire des prix et des revenus dans les DOM ; ce n’est qu’en 2007 qu’un décret a défini les modalités de mise en œuvre. Que de temps perdu alors que la situation ne faisait qu’empirer !

En effet, entre la perception de la vie chère et la réalité de celle-ci, il y a une différence, or c’est dans des secteurs sensibles comme l’alimentation, les loyers ou les carburants, que les prix se sont envolés ces dernières années. Et même si, d’après les rares études menées, la vie est environ 20 % plus chère dans les DOM qu’en Métropole, la population constate des prix dans l’alimentation exorbitants.

Ainsi, une récente enquête de l’UFC-Que Choisir montrait qu’un même panier acheté dans des magasins de hard discount coûtait à la Réunion 81 % de plus qu’en Métropole et 132 % en Nouvelle-Calédonie (Que Choisir, n° 467, février 2009). L’absence d’une analyse officielle et reconnue par tous sur les écarts de prix avec la Métropole entretient donc le sentiment que le coût de la vie est exagéré, y compris pour les services.

Par exemple, en Nouvelle-Calédonie l’abonnement mensuel à internet en ADSL coûte 100 € pour un débit de 1 Mo, soit environ le dixième du salaire minimum !"

32.Posté par Paso doble le 12/07/2009 07:44
Merci Boyer d'avoir précisé à M. pierrot Dupuy junior qui annonce des inepties que le problème de la défiscalisation est essentiellement le fait des investisseurs locatifs qui viennent pour l'essentiel de l'extérieur et qui sont de très gros contibuables (pas des fonctionnaires même surrémunérés lol). Je ne vois pas en quoi les gens qui défiscalisent localement auarient pu faire flamber les prix de 500% en 10 ans!
Donc oui la défiscalisation est la cause de l'inflation du foncier et de l'immobilier pour un résultat catastrophique mais non la surrémunération n'a rien à voir là dedans.
Maintenant la surrémunération est comme la défisc. un système à revoir. Il me semble qu'une baisse progressive de celle-ci sur 20 ans serait un bon compromis. Ceux qui la défendent becs et ongles en disant que la vie est beaucop plus chère ou plus...dure ici n'ont aucune crédibilité, plus chère oui mais pas à 53%. Je suis fonctionnaire et favorable même pour moi à la baisse de la surrémunération.
MAis je suis aussi pour supprimer tous les avantages octroyés aux grands patrons, aux gros revenus via la défisc.
Il faut tout remettre à plat!

31.Posté par Pierre Dupuy Junior le 11/07/2009 22:08
post 27: les chiffres INSEE donnés par Boyer (j'en ai pas gardé trace, mais il les a) étaient assez explicites: les cadres touchent si j'ai bonne mémoire 40% de plus qu'en métropole, les employés et les professions intermédiaires dans les 20% (ce sont des moyennes, hein) et les ouvriers 20% de moins je crois. Comme le salaire métropolitain des employés et des ouvriers est très proche, c'est le monde ouvrier réunionnais qui a un problème, semble t'il. Ceci dit, le salaire moyen, toutes catégories confondues, est effectivement plus bas, sans doute parce que les ouvriers sont nombreux.

N'importe quel cadre catégorie A est capable de monter une opération financière, surtout avec l'aide de spécialistes... Je connais des gens avec le niveau bac qui s'y livrent... Faudrait faire une étude sur l'origine des capitaux, plutôt qu'essayer de déduire des chiffres en se basant sur des comportements supposés.

30.Posté par beverly, une réunionnaise de st pierre le 11/07/2009 19:33
moi, j'ai entendu des bruits de couloirs, des on dit que sur notre ile, il y a bon nombre de locations de maisons et d'appartements qui appartiennent à des gens propriétaires, qui vivent eux-memes dans des loyers modérés, hlm, eux memes locataires, et qui empochent ainsi un salaire avec l'immobilier.Je suis étonnée que des situations profiteurs de la sorte puissent exister, et je me dis ce n'est pas possible, comment ils font? Il y a les taxes foncières et d'habitations, comment ils font? Et en plus qui touchent les allocations logements, ce n'est pas possible.Depuis hier soir, je réfléchis a cela car je suis curieuse de nature.

29.Posté par boyer le 11/07/2009 19:24
25. Posté par Pierre Dupuy Junior

(...) en provenance des fonctionnaires surrémunérés, n'a pas eu les effets positifs escomptés: n'étant pas axée sur les logements à bas prix, elle a eu pour conséquence une inflation du foncier via des projets de logement à la fois chers et peu adaptés au marché local et ses 52% de pauvres.


les faits, rien que les faits:

RAPPORT D’INFORMATION DÉPOSÉ PAR LA COMMISSION DES FINANCES, DE L’ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET DU PLAN


i[un certain nombre d’effets pervers, rapportés notamment dans un rapport d’audit de modernisation consacré au logement social outre-mer
(...)
– les calculs de rentabilité conduisent les promoteurs à privilégier des logements de type F2, alors que les besoins de la population domienne se concentrent plutôt sur des logements de type F4
(...)
Ces effets pervers sont renforcés par trois circonstances.
(...)[ l'agrement fiscal](...) D’autre part, la loi ne prévoit pas de mécanisme de rétrocession de l’avantage fiscal en matière d’investissement locatif, ce qui peut favoriser des stratégies d’optimisation fiscale sans lien direct avec la satisfaction des besoins locatifs
(...)
Enfin, l’avantage fiscal procuré par la réalisation d’un investissement locatif « 199 undecies A » n’est pas plafonné. Or, il ressort des données dont dispose la mission d’information qu’un plafonnement de la réduction d’IR à 25 000 euros par contribuable et par an permettrait à 95 % des ménages qui défiscalisent sur la base de l’article 199 undecies A du code général des impôts de continuer à bénéficier de ce dispositif. (...) Le plafonnement de l’avantage fiscal à ce niveau assez élevé permettrait donc de préserver le financement de l’investissement locatif, tout en s’inscrivant dans la démarche consensuelle de la mission d’information, tendant à renforcer l’équité de notre système fiscal.]i

En langage decodé ca signifie que les effets pervers de la difisc ne sont pas les les operations de "pere de famille" avec ou sans remuneration, mais LES OPERATIONS DE MONTAGE FINANCIER.

et les rapporteurs rajoutent: a propos des cabinets de defiscalisation:

i[Cette part de la dépense fiscale [40% !!! ]s’assimile à de l’« évaporation fiscale », à de la « perte en ligne », à tout le moins au regard de l’objectif final poursuivi par la défiscalisation, à savoir le développement économique de l’outre-mer.]i

28.Posté par boyer le 11/07/2009 18:59
27. Posté par Fabrice PAYET

dans le message N° 17, tu cliques sur le mot insee. (boyer cite toujours ses references comme dans le bon vieux temps de clicanoo)


27.Posté par Fabrice PAYET le 11/07/2009 15:22
pourriez vous svp diffuser vos sources
notamment ceux et celles qui citent INSEE
parceque à ma connaissance le salaire moyen ici est bien moindre qu'en france
de plus y a pas de sur salaire des cadres
merci de citer vos sources

26.Posté par En direct du Gratémoila (amérique du Sud) le 11/07/2009 15:02
Et pourquoi ne pas simplement supprimer tous les fonctionnaires? ce serait plus simple non?...ah bon? j'ai dit une connerie?

25.Posté par Pierre Dupuy Junior le 11/07/2009 14:03
Cependant, dans les faits, la défiscalisation ayant été mal conçue, la construction défiscalisée à la Réunion , soutenue par la demande en provenance des fonctionnaires surrémunérés, n'a pas eu les effets positifs escomptés: n'étant pas axée sur les logements à bas prix, elle a eu pour conséquence une inflation du foncier via des projets de logement à la fois chers et peu adaptés au marché local et ses 52% de pauvres. Le phénomène d'éviction a empiré la situation pour les ménages les moins bien rémunérés. Ce n'est pas de la faute des fonctionnaires, ceci dit, mais d'une défiscalisation mal pensée et d'une surrémunération ayant des effets pervers.

J'avais jamais entendu parler de cet argument sur les résidences secondaires en métropole.

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 11:12 Le RSI assigné en référé

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales