Société

Supinfo s'enfonce dans la crise... Un rassemblement de profs et d'élèves prévu lundi


Supinfo s'enfonce dans la crise... Un rassemblement de profs et d'élèves prévu lundi
Ça coince toujours chez Supinfo, l'école post bac spécialisée dans les formations en informatique, à en croire le dernier mail envoyé par des professeurs de l'école aux élèves. La semaine dernière, Zinfos974 s'était fait l'écho des problèmes internes à Supinfo entre la direction et certains professeurs, notamment sur des problèmes de salaires non versés depuis plusieurs années selon ces derniers (voir ici ).

Loin d'avoir résolu les problèmes après avoir déballé l'affaire sur la place publique, le collectif de professeurs rencontre toujours des problèmes avec la direction de l'école à en croire le dernier mail envoyé aux élèves. "Mercredi soir, nous avons reçu une information de Gelsy sans confirmation réelle et certifiée de la part des dirigeants de Supinfo qu'ils souhaitaient échelonner les paiements dus sur 4 à 5 mois (donc jusqu'en 2014)", expliquent-ils.

Mais les griefs semblent s'accumuler entre professeurs et direction. Des professeurs qui regrettent de ne pouvoir communiquer avec les dirigeants de Supinfo depuis juin 2013. En réponse à la proposition faite par Supinfo Réunion, les professeurs avancent leur point de vue.

Un rassemblement prévue lundi matin

"Nous refusons toute promesse des dirigeants de Supinfo (encore moins quand il n'y en a pas, car transmise de bouche à oreille). Ceci car ils n'ont jamais tenu aucune de leurs promesses passées. Nous réfléchirons à un échéancier dès lors qu'il sera exécuté par un tiers légal et certifié car nous pensons que c'est effectivement une solution qui permet de sortir rapidement de la crise actuelle et pensons d'abord aux élèves qui sont les premiers à pâtir de cette histoire (…)", poursuit le collectif de professeur.

"Nous sommes très inquiets sur le futur de Supinfo s'ils leur faut échelonner les paiements des 4 années précédentes sur 5 mois jusqu'en 2014 en attendant les sommes des étudiants qui sont censées servir à payer les professeurs pour les cours de 2014. Devrons-nous partir en justice à nouveau pour l'année prochaine ?", s'interrogent-il.

Face aux réponses évasives de la direction à leurs yeux, les professeurs enjoignent les élèves de l'école à se réunir lundi prochain devant Supinfo. "Vous aurez ainsi l'occasion de nous poser toutes les questions que vous souhaitez sur ce sujet qui est très épineux pour tous", concluent-ils. A suivre.
Jeudi 31 Octobre 2013 - 18:02
JD
Lu 3091 fois




1.Posté par Infos le 31/10/2013 21:16
SUPINFO et reconnaissance du diplôme par la CTI (Commission des titres ingénieurs)
Est-il utile de rapeller qu'en France, le diplôme de SUPINFO n'est pas homologué par la CTI (Commission des titres ingénieurs), et que donc le diplôme de cette école n'est aucunement un diplôme d'ingénieur?



Rappel sur le rôle et missions de la CTI:
La CTI (Commission des Titres d’Ingénieur) est un organisme indépendant, chargé par la loi française depuis 1934 d’habiliter toutes les formations d’ingénieur, de développer la qualité des formations, de promouvoir le titre et le métier d’ingénieur en France et à l’étranger.
Source

SUPINFO s'auto proclame parfois "école d'ingénieurs", mais elle n'est pas rééllement une école d'ingénieurs. La liste des vraies écoles d'ingénieur françaises peut être consultée ici sur le site de la comission des titres ingénieurs. On peut y retrouver l'EPITA, Telecom Paris, ECE etc... mais pas SUPINFO.

Une école vraie école d'ingénieurs diplôme ses étudiants avec un diplôme d'ingénieur. Les étudiants de SUPINFO par contre sortent avec un titre appelé "Titre international d'ingénierie Informatique" comme affirmé sur le site officiel de SUPINFO.
Source

Bref un certain flou existe sur cette question, et ce flou est très préjudiciable à des étudiants ou parents d'étudiants qui peuvent croire à tort, que SUPINFO délivre un diplôme d'ingénieur. Ce qui est faux.

SUPINFO n'est pas reconnue par la CTI, et ne peut donc pas délivrer un diplôme d'ingénieurs.

2.Posté par Mickael le 01/11/2013 20:38
Il est également important de préciser que beaucoup de ces "professeurs" ne sont en réalité pas des professeur, à l'image de l'initiateur de ce mouvement, Mickael Mahabot (dit kok1zié), beaucoup sont de simples élèves qui ont "joué" le rôle de professeur et assurez les cours aux élèves.
Il est évidemment anormal que Supinfo ne les paye pas (comme convenue), mais il est également inadminissible que supinfo les "utilisent" comme proffesseurs alors qu'ils n'ont aucune qualification !

3.Posté par @Mickael le 02/11/2013 13:44
Arrêtez de citer des noms comme cela dans le vide.
Mickael est diplomé de SUPINFO depuis 2010 maintenant.... De même que beaucoup de "professeurs" qui sont d'anciens élèves.
Oui l'école utilise certains élèves comme formateurs.... Mais ceux ci sont formés avant de donner cours....
Je suis moi même un de ces anciens élèves, je tiens également à ajouter que nous ne sommes pas des professeurs mais des formateurs !

4.Posté par Pierre le 02/11/2013 17:27
donc si on comprend bien, les cours sont dispensés aux élèves de supinfo par des personnes qui ne sont pas des professeurs, mais juste d'anciens élèves qui sont "formés" pour "former" c'est bien ça ?
quelle est donc cette formation que les "professeurs" (dont vous) ont suivi ? quel diplôme avec vous passé pour pouvoir enseigner ?

5.Posté par Jacko le 02/11/2013 20:06
Vous qui êtes si honnête, vous dites que Mickael Mahabot à était diplômé en 2010, mais vous pouvez également confirmer qu'il à commencé à donner des cours bien avant d'être diplômé, n'est-ce pas ?

Donc quand vous dites que les cours sont dispensés par d'ancien élèves,ce n'est pas tout à fait vrai, la plupart des cours sont dispensés par des élèves non-diplômés, qui en échange des pseudo cours qu'ils dispensent se voient retoruner leurs frais de scolarité par supinfo !

Bien évidemment la Région qui paye la scolarité des Réunionnais n'est pas au courant, et donc ces 5000 euros/an vont directement de la Région à la poche de l'élève.
Et ça, kok1zié, ou ziétord, peut le confirmer, et confirmer que lui comme tout les autres "formateurs", ont escroqué la Région Réunion !

6.Posté par info le 03/11/2013 15:58
Franchement arrêté on dirait que nous sommes dans une cour de récréation. C'est pas des professeurs mais des élèves, c'est pareil dans la plupart des écoles (model US) . CTI ou pas CTI qu'est ce qu'on sens tape, à la fin c'est l'entreprise qui t'embauche !! et SUPINFO est bien réputé dans les entreprises.

OK les profs, formateurs ne sont pas payés à temps c'est un vrai problème qu'il faudra régler très vite.

bien à vous

7.Posté par Infos le 03/11/2013 17:30
CTI ou pas CTI qu'est ce qu'on sens tape

5. Sur internet, j’ai vu des CV « d’ingénieurs diplômés » de l’Ecole chez soi, Supinfo, 4IM ou l’EPSI ; ces écoles sont-elles habilitées ?
Ils sont dans l’illégalité ; la loi dit : Code de l’éducation, article L642-2 :
Les personnes qui s’intitulent « ingénieur diplômé » doivent faire suivre immédiatement cette mention d’un des titres d’ingénieur créés par l’État ou reconnus par l’État, ou d’un des titres d’ingénieur légalement déposés conformément aux articles L642-4 et L642-10.
Voici ce qu’elles risquent : Code pénal, article 433-17 :
L’usage, sans droit, d’un titre attaché à une profession réglementée par l’autorité publique ou d’un diplôme officiel ou d’une qualité dont les conditions d’attribution sont fixées par l’autorité publique est puni d’un an d’emprisonnement et de 15000 euros d’amende. ^^

http://www.cti-commission.fr/FAQ-Questions-les-plus-frequentes

8.Posté par Vincent le 03/11/2013 19:15
Il ne faut juste pas oublié que Supinfo délivre un diplôme d'Expert en Informatique et Systèmes d'Information certifié par l'Etat Français au niveau I (Bac+5, niveau Ingénieur, Master).
Donc oui certains élèves ont tendance à faire l'amalgame, mais cela ne change rien au fait que le diplôme est tout aussi valable qu'un diplôme d'ingénieur.

J'ai vu des gens sortant de Supinfo se faire embaucher dans toutes sortes d'entreprises et les recruteurs cherchant spécifiquement du CTI ne sont pas légion.

Concernant les élèves/formateurs, ce sont eux qui la majeure partie du temps sont les mieux placés pour enseigner certaines matières. Typiquement tout ce qui touche à la technique, rien ne vaut un passionné pour l'enseigner. Et ces élèves/formateurs suivent des formations avec évaluations sur les différents aspects nécessaires à la dispense de formation.
Et il faut arrêter de croire qu'un professeur classique est forcément mieux : pour ma part j'ai eu un certains nombre de mauvais prof (que ce soit collège/lycée) qui avaient pourtant bien leur diplôme.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales