Société

Supinfo: Les enseignants n'assurent pas les cours


Supinfo: Les enseignants n'assurent pas les cours
C'est la rentrée ce matin à Supinfo. Une rentrée teintée d'interrogations pour les élèves et professeurs face aux incertitudes soulevées les dernières semaines, notamment sur la situation financière de l'école spécialisée dans la formation post bac en informatique. Aucun professeur n'assure ce matin les cours en signe de protestation.

Élèves, parents d'élèves et professeurs se sont rassemblés ce matin pour exprimer leur mécontentement face à une situation qui a trop duré. "On est venu voir si les cours reprenaient normalement. Je suis venue aux informations", explique une parent d'élève, désabusée face au manque d'information de la part de la direction. Une direction absente, et pour cause, le directeur de la structure a démissionné au mois de juin et n'est toujours pas remplacé. C'est la secrétaire de l'école qui assure l'intérim, mais elle ne souhaite pas communiquer avec la presse.

Se pose la question des problèmes financiers. Pourtant, Supinfo réclame 5.000 euros par étudiant et par année pour suivre les cours. Plus de 150 étudiants fréquentent chaque année les bancs de cette école. Malgré tout, l'école semble touchée par les problèmes financiers qui se traduisent par le non paiement des salaires aux professeurs, tous consultants ou ingénieurs au sein de plusieurs entreprises réunionnaises. "Je n'ai pas été payé depuis deux ans. L'école me doit 2.500 euros", explique un professeur souhaitant garder l'anonymat.

"On a aucune information de la part de la maison mère à Paris (…). Tout cela reste flou", poursuit-il. Une quinzaine de professeurs a entamé plusieurs démarches auprès de la direction. Si toutes se sont soldées par un échec, vendredi dernier la direction a concédé à verser 20% des sommes dues. Une petite avancée suite à la pression médiatique, selon lui.

Même si la rentrée s'est faite ce matin pour les élèves de première et deuxième année, certains étudiants en troisième année se posent des questions sur l'avenir de la structure. "Pour faire nos 5 ans d'études, nos parents vont débourser 25.000 euros (…). On est en droit à s'attendre à un minimum de standing", lâche Arnaud, étudiant à Supinfo.

Les cours ont repris, assurés par les étudiants de 4ème année, ce matin à Supinfo, mais le flou et les incertitudes prédominent toujours à Saint-Denis.
Lundi 4 Novembre 2013 - 10:34
Lu 2027 fois




1.Posté par Rudolph du Brûlé le 04/11/2013 16:01
Le poste de directeur est libre ? ah ben je vais envoyer mon cv moi :)
je peux également enseigner l'infographie, les spécialisations PAO (Adobe) et le web (infrastructures et langages html, Css, php )
Bon l'adresse mail de recrutement tagadatsointsoin

2.Posté par élève le 14/11/2013 19:14
Ceux qui connaissent un peu Supinfo ont l'habitude des promesses non tenues... ce n'est pas la première, et certainement pas la dernière si les élèves continuent de se montrer complices de ce qui se passe.


Rappelez-vous (ou découvrez) l'ancien article sur Zinfos974.com : http://www.zinfos974.com/SUPINFO-dans-la-tourmente-Parents-et-eleves-inquiets_a63381.html

Monsieur Sébastien Dhérines, le Community manager, nous affirme que la rentrée aura bien lieu cette année... mais quand, exactement ? Et que le remplacement de l'ancien directeur est "à l'étude"... On veut bien croire, mais cette étude va-t-elle encore durer longtemps ?

M. Dhérines, permettez-moi de vous faire remarquer que votre parole ne vaut pas un clou, pas plus que celle de la ribambelle de langues de bois qui servent d'intermédiaire entre le commun des mortel et ce cher Alick, qui d'ailleurs vous surpasse tous à l'art dans lequel vous excellez.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales