Société

Stockage des déchets à Saint-Pierre: "Non au tout enfouissement"


Danielle Lionnet, vice présidente de l'Ileva
Danielle Lionnet, vice présidente de l'Ileva
L' enquête publique sur l'extension du site d'enfouissement des déchets de Saint-Pierre a pris fin la semaine dernière. Celle-ci portait sur la prolongation de l'autorisation d'exploitation du site de stockage de déchets non-dangereux (ISDND). Une enquête qui d'après Ileva, le syndicat mixte de traitement des déchets des microrégions sud et ouest, n'aurait pas suscité l'intérêt des riverains. 

Le syndicat prévoit ainsi une prolongation jusqu'à mi 2018 de l'autorisation valable jusqu'au 31 décembre 2015.  L'objectif étant d'augmenter le stockage de 55% soit 1,15 million de tonnes de déchets. 

La localisation du nouveau casier reste encore à définir." Nous sommes en pourparler avec les services de l'Etat sur la faisabilité foncière et financière", assure Mireille Maillot, directrice générale des services.  

D'ici là, Danielle Lionnet, vice-présidente du syndicat, espère commencer la mise en oeuvre de l'outil multifilière axé sur le développement des recycleries, du pré-traitement, de centre de tri et de campagne de communication et de prévention "pour inciter la population à faire les bons choix".

En ce qui concerne la construction d'un incinérateur, cette dernière la considère comme une piste à envisager. "L'utilisation de ces différentes techniques étant à mettre en relation avec nos capacités, notamment de réparation en cas de panne", précise Cécile Antan, directrice "Projets stratégies".

Une nouvelle gestion des déchets qui d'après Danielle Lionnet n'impactera pas les contribuables. La production d'électricité pourrait par exemple être revendue à EDF.
Mardi 22 Septembre 2015 - 21:48
Lu 1185 fois




1.Posté par mensonges et mensonges le 22/09/2015 23:13
"Une nouvelle gestion des déchets qui d'après Danielle Lionnet n'impactera pas les contribuables"
Pitié! Vaut mieux se taire que de mentir comme ça!
Et quant à l'autre "Cécile Antan, directrice "Projets stratégies" oui y a que des vice presidente, directrice aux grosses indemnités, arrête de nous rouler.
L'incinération a un coût exorbitant sans oublier les REFIOM dont on ne sait que faire.

On voit que l'argent ne sort pas de leurs poches

2.Posté par noe le 23/09/2015 08:01
On doit brûler les déchets au lieu de les enfouir pour les générations futures !
Quels sont ces imbéciles qui ont obligé le gouvernement à prôner l'enfouissement ?
ça fait des montagnes de cochonneries polluantes qui embaument l'air que nous respirons !

Tout doit être réduits en cendres : herbes , branches , plastiques , ferrailles , corps , cadavres ....

3.Posté par Thierry le 23/09/2015 12:38
Une des solutions, maîtriser l'arrivée des déchets dans le cadre des importations.

Supprimer les emballages non recyclables, etc... enfin tout ce qui n'a pas de potentialité de seconde vie.

Utopie, mais c'est tout simplement un choix de nouvelle vie quand on on voit les limites de celle en cours... pour l'intérêt des générations futures.

4.Posté par Je me demande... le 23/09/2015 19:29
Est-il vrai que la CIVIS aurait déjà retenu une société de traitement des déchets qui viendrait de se créer ( donc sans aucune expérience)alors que d'autres sociétés spécialisées et reconnues dans ce domaine auraient été écartées...
Si cela se confirme , pourrait-on savoir qui a touché des pots de vins?

5.Posté par maçonnerie le 24/09/2015 15:00
que de directeurs et de directrices pour rien au final..

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 09:32 Saint-Pierre: Un requin bouledogue prélevé

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales