Société

Stéphane Séry, un Réunionnais dans les pas de Manuel Valls

Guider le Premier ministre dans ses déplacements. Tel est le rôle du commandant de l’Armée de l’Air Stéphane Séry. Ce patronyme à la consonance péi trahit l'origine de cet officier de "bientôt 38 ans" qui a fait ses armes au Tampon ! Entretien avec un Réunionnais toujours à moins de cinq mètres de Manuel Valls.


Le commandant Stéphane Séry est "aide de camp" du Premier ministre Manuel Valls
Le commandant Stéphane Séry est "aide de camp" du Premier ministre Manuel Valls
Stéphane Séry, quel lien avez-vous avec La Réunion ?
Je suis né à Saint-Denis. Mon père est né à Petite Ile, ma mère est née à l’Entre Deux. Je suis issu d’une famille de yabs (rires). J’ai fait tout mon parcours à Saint-Denis avant d’orienter le début de mon parcours militaire à l’Ecole militaire préparatoire de La Réunion, à l’EMPR du Tampon entre 1988 et 1992. A la fermeture de l’établissement, c’est tout naturellement que j’ai continué mon parcours dans un lycée militaire en métropole, à Aix-en-Provence. Et j’avais ce désir d’entrer dans l’armée et de devenir pilote militaire. C’est un désir qui ne m’a jamais quitté. Finalement, j’ai essayé tout ce que j’ai pu pour réaliser ce rêve.
 
Vous êtes donc aussi pilote ?
J’ai commencé mon parcours dans l’Armée de l’Air en tant que sous-officier. Et ensuite j’ai passé le concours interne pour devenir officier et ensuite pilote militaire, plus précisément pilote de transport militaire sur C-130 Hercules.
 
Vous avez même officié en tant que pilote instructeur ?
Oui, pilote instructeur durant mon affectation aux Etats-Unis (Texas) pendant trois ans. En tant qu’officier d’échange, les Américains m’ont permis d’être instructeur sur l’avion sur lequel je pilotais à l’époque pendant la dernière période de mon affectation, ce qui a été un grand honneur, une grande joie pour moi de pouvoir instruire les pilotes américains sur leur propre procédure.
 
Vous êtes sorti premier de la promotion des officiers mécaniciens de l’Air, c’est bien ça ?

J’étais dans la tête des admissions à l’école d’officiers, dans une certaine spécialité.
 
Comment devient-on aide de camp d’un chef d’Etat ou de Gouvernement ?

C’était vraiment un pur hasard pour moi parce que je suis revenu des Etats-Unis et au moment où j’ai appris que je devais revenir en France à l’issue de mon affectation, il m’a été proposé par mon gestionnaire d’occuper ce poste. Ça m’a énormément surpris au départ. C’est vrai que ce n’était pas une voie que je voulais initialement prendre ou que je pensais prendre. Et franchement, depuis un an, je ne regrette pas d’avoir embrassé cette voie. De vivre finalement des choses qui sont tout à fait extraordinaires, tous les jours. Et je mesure l’honneur qui m’est fait de pouvoir vivre cette expérience chaque jour.
 
Vous occupez donc ce poste depuis précisément...?
...Juillet 2014.
 
C’est votre fiabilité, votre loyauté qui ont été primordiales pour être sélectionné ?
A partir du moment où vous avez un bon dossier, que vous êtes bien noté, effectivement vous faites partie des gens qui sont sélectionnables pour ce genre de poste.

L'aide de camp précède toujours les pas d'un Premier ministre ou d'un Président de la République (Photo : Pierre Marchal à l'aéroport Roland Garros, quelques minutes avant le départ du Premier ministre vers Mayotte)
L'aide de camp précède toujours les pas d'un Premier ministre ou d'un Président de la République (Photo : Pierre Marchal à l'aéroport Roland Garros, quelques minutes avant le départ du Premier ministre vers Mayotte)

Les discours du Premier ministre sont dans votre mallette ?
Tout à fait. Ça fait partie de notre rôle de guider le Premier ministre sur des séquences et de faire en sorte de faciliter sa visite, de faciliter son accès aux interlocuteurs, de lui donner les notes et les discours qui ont été rédigés par les conseillers de son cabinet.
 
Etes-vous venu en repérage avant cette visite ?
Il y a quelques semaines tout à fait.
 
C’est le fait d’être Réunionnais qui a motivé le choix de votre présence sur cette visite ?
Pas du tout. Nous sommes deux aides de camp et j’ai un ami et collègue de l’Armée de Terre. Il se trouvait que dans la programmation, c’est moi qui me suis porté volontaire pour cette visite.
 
Ce n’est donc pas une faveur que l’on vous fait. Revenez-vous régulièrement dans votre île ?
Je suis rentré en septembre dernier. Je suis revenu en mars pour un mariage et un baptême. Et là j’ai le plaisir de revenir avec le Premier ministre.
 
Votre famille réside toujours à La Réunion ?
Tout à fait. Ma mère habite au Tampon et j’ai une sœur qui habite Saint-Denis. Une autre qui vit à Saint-Paul. Tout le reste de ma famille est là.
 
Vos proches sont dans la foule, depuis hier, appareil photo à la main ?
(rires) Oui, à commencer par hier matin au monument aux morts, dès notre arrivée.  
 
La passion des vols ne vous manque pas trop ?
C’est sûr que c’est un rôle qui nous écarte de l’opérationnel dans lequel j’aime à œuvrer mais c’est une période de toute façon dans une carrière qui est prévue. C’est une période d’éloignement du cadre opérationnel qui est prévue pour tout officier.
 
Votre lettre de mission s’achève lorsque le Premier ministre quittera ses fonctions ?
Mon affectation durera entre deux à trois ans. En fonction des échéances de concours, de qualification supplémentaire que j’ai à acquérir avant la fin de ma carrière. Tout ça va décider de mon départ du cabinet du Premier ministre ou pas.
 
Vous avez quitté le département pour parachever votre formation. Quel conseil donneriez-vous à un jeune Réunionnais qui hésiterait ?
Tout simplement, il faut avoir l’esprit ouvert. Saisir les opportunités. Ne pas avoir peur de s’éloigner de La Réunion parce qu’on sait très bien qu’on vient d’ici et qu’on y reviendra un jour ou l’autre définitivement. C’est extrêmement intéressant que de pouvoir s’enrichir en métropole ou dans le reste du monde. J’ai rencontré beaucoup de Réunionnais à travers le monde. Des gens qui n’ont pas eu peur de s’expatrier. Des gens qui ont de très beaux parcours et qui ne le font pas forcément savoir mais qui j’en suis sûr, ont un énorme plaisir à revenir à La Réunion et de toute façon savent où sont leurs racines et d’où ils viennent.
 

Le commandant Séry (en arrière-plan) est ici sur les marches de l'hôtel de ville de Saint-Joseph. Il balise le chemin de Manuel Valls
Le commandant Séry (en arrière-plan) est ici sur les marches de l'hôtel de ville de Saint-Joseph. Il balise le chemin de Manuel Valls
Vendredi 12 Juin 2015 - 18:05
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 7589 fois




1.Posté par Talion le 12/06/2015 19:35
On nous rabache à longueur de journée que les reunionnais n ont pas acces ades postes à responsabilité, est ce qu on nous ment ?
Attention parce que au ministere de l interieur les zoreils sont pas content on parle meme d une manifestation en preparation pour l application d une charte pour la priorité à l embauche des metros en metropole, affaire à suivre....
En tout cas ce monsieur explique clairement que de bouger un peu c est une tres bonne chose, puisse t il être entendu !

2.Posté par KLD le 12/06/2015 19:41
sympa le parcours .

3.Posté par iliade974 le 12/06/2015 20:00
Respect pour ce Monsieur.... quand on cesse de pleurer sur son sort, de se bouger et de sortir de la case de moman et bien OUI en tant que réunionnais on peut réussir...

Le parcours de cette personne n'a pas du être de tout repos, mais en attendant il a su réussir et ne pas aller gémir devant la mairie pour ''gagner un contrat ek monsieur le maire''


4.Posté par Titi or not Titi le 12/06/2015 20:11
@KLD 👍+1

C'est Plaisant a Lire !!

5.Posté par ROBERT le 12/06/2015 20:46
oui, l'arbre qui cache la forêt
98% de zoreils à la réunion et 0.1% de réunionnais sur l'hexagone
ca convient à beaucoup on dirait

6.Posté par révoltée le 12/06/2015 20:49
Tout simplement BRAVO Monsieur !

7.Posté par @ Mytho le 12/06/2015 20:53
Bon trajet pour la suite .

8.Posté par KLD le 12/06/2015 21:23
ben oui , quoi titi , les réunionnais sont formidables , c'est écrit sur les panneaux du "conseil départemental" , lol .

9.Posté par GIRONDIN le 12/06/2015 23:00 (depuis mobile)
8. KLD

Ah bon, moi j''ai lu que "le conseil général travaille pour vous".. ..au cas ou il y avait un doute ou pour rassurer leur propre travailleur, que c''est un vrai boulot!!! LOL

Super pour Mr Sery, apparemment il est heureux!

10.Posté par Titi or not Titi le 12/06/2015 23:13
@KLD

Ca Nous Change De Nos Pleureuses Péi ! 😄😄

11.Posté par gramoune le 12/06/2015 23:28
En plus des 7 dépité-e-s Réunioné qui disent amène à tout ce qu'il dit , celui qui pépare les discours de Valls est un commandant Réni o né ???

Mais il est vraiment nul ce premier sinistre qui nous situe dans le Pacifique !!!

12.Posté par Dipadutout! le 13/06/2015 01:02
Bravo monsieur, ça nous change des bloqueurs de rond points et des pleureuses de petits contrats la mairie !!

13.Posté par pipo le 13/06/2015 07:28
A oui ça change du parcourt caniard pays du port à Domenjod :)

14.Posté par li le 13/06/2015 08:11
En gros le 1er ministre a droit à un homme à tout faire. Je me demande quel est le profil exigé ...
Bon mi va su'tou retenir ke li la fé son somin ici é ke lo lekol la la done a li des ailes. Alor poukwé la ferm' sa?

15.Posté par boubs974 le 13/06/2015 09:10 (depuis mobile)
Bug up...

16.Posté par vanille le 13/06/2015 09:20
Maçonnerie ne la ramène pas. Et pourtant lui qui dit que pour "faire" l'armée(sic)faut avoir tout raté ...Sans doute est-il anti militariste voire un frustré professionnel. Un imbécile c'st sûr.
Voila une magistrale leçon donnée à tous ces "pleurnicheurs la bouche pleine".
Félicitations Stéphane.

17.Posté par @5 le 13/06/2015 09:44
Pour votre gouverne, les métropolitains vivant à la Réunion sont estimés à moins de 80 000 soit moins de 10% de la population. (Source l'express numéro spécial Réunion).

18.Posté par caniardland le 13/06/2015 10:32
ouep il a une belle tete de vainqueur,les chiens ne font pas des chats....

19.Posté par Goyavier le 13/06/2015 10:52
Ceux qui pensent que résider en métropole rend plus intelligent oublient, qu'en restant ici, ils sont devenus de vrais couillons. CQFD

20.Posté par Goyavier le 13/06/2015 11:02
@17- Sauf si on considère que les pourcentages avancés par ROBERT concernent l'occupation des postes à responsabilité.

21.Posté par Mireille POLLUX le 13/06/2015 11:51
Les militants socialistes de Saint-Joseph ont les poches bien pleines pour dire que Monsieur Manuel VALLS est joli, au lieu de solliciter des aides pour les plus démunis!!!!!! -C'est une honte qu'il y ait des SDF dans les villes de la Réunion alors que des étrangers sont tous logés!!!!!! -C'est cela votre politique de solidarité??????

22.Posté par Pat 974 le 13/06/2015 12:05
pat974
Félicitation à ce Mr Sery.
Voila quelqu'un qui a su mettre tout ses atouts et de très très loin pour réussir et aujourd'hui qu'il soit au service des valeurs de la république et de sa vie privée.
Belle exemple.
Mais que ressent-il depuis sont départ et cette réussite par ces compatriotes ?
Et de se qu'est devenu son île ?

23.Posté par vanille le 13/06/2015 13:14
Post 21
C'est une honte qu'il y ait des SDF dans les villes de la Réunion alors que des étrangers sont tous logés!!!!!! -

Encore du racisme qui pue....

24.Posté par caniardland le 13/06/2015 18:16
sacré mireille encore une qui fait les poubelle au rsa et api,ben oui mireille le gateau faut le partager,al réunion n'est plus la seule etrangere a savoir ecartée les cuisse et ouvrir la bouche quand on lui demande....

25.Posté par Goyavier le 13/06/2015 20:05
@23- "Encore du racisme qui pue…."

Odeur qui vous est pourtant familière

26.Posté par vanille le 13/06/2015 20:49
Le racisme reunionnais pue à plein nez et quand on est zorey, il n'est pas nécessaire d'avoir les narines très fines pour reconnaître cette odeur cher monsieur.

27.Posté par Kaniar le 13/06/2015 22:06
@26- Les zoreys méprisants comme vous considèrent qu'un cheval qui rue lorsque vous cherchez à le monter, eh bien, que le cheval est raciste.

Mais heureusement que certains réunionnais commencent à ouvrir les yeux, à ne plus se soumettre et dénoncer les injustices flagrantes et c'est ça au fond qui vous est vraiment insupportable.

Et j'ajoute que je serais fier d'être de ces réunionnais là.

28.Posté par vanille le 13/06/2015 23:47
Kaniar, épargnez moi le refrain habituel, merci.

29.Posté par Kaniar le 14/06/2015 10:07
@27- Ou sa va souffrir parce que le refrain contre l'injustice va monté de plus en plus.

30.Posté par vanille le 14/06/2015 10:45
Kaniar l'espoir fait vivre la poignée de réunionnais indépendantistes comme vous. Rêvez mon ami !

31.Posté par PARLONS VRAI le 14/06/2015 11:45
27.Posté par Kaniar

Vous qui prétendez être un combattant contre les injustices,...

Pourquoi ne vous indignez-vous pas contre la principale dont souffre notre île qui est issue du régime colonialiste qui divise pour mieux régner, le paiement de la SUR-REMUNERATION à TOUS les fonctionnaires - Zoreils et Kréols - actifs et retraités, ce qui déstabilise l'économie de La Réunion en tirant tous les prix vers le haut notamment des intrants que peuvent se payer les nantis et qui pénalise les coûts des produits que nous ne pouvons fabriquer parce inexportable si pas aider ???

Combien de postes seraient libérés et d'emplois crées diplomés ou non pour l'immense majorité des Réunionnais non chasseurs de primes ???

Ce combat vous refusez de le mener sans doute parce que vous faites partie de ces privilégiés comme nos fiers élu-e-s démagogues souvent anciens fonctionnaires qui cumulent les indemnités en vous caressant dans le sens du poil pour obtenir votre voix à chacunes des élections depuis des decennies en disant que c'est la faute de l'Etat colonial qui n'aide pas assez notre île et que pourtant ils soutiennent à l'Assemblée Nationale !!!!

32.Posté par Goyavier le 14/06/2015 14:12
@31- A partir du moment où on est d'accord pour dire que la vie est plus chère ici, l'injustice du complément de rémunération réside dans le fait que tout le monde n'en bénéficie pas ici.

Pourquoi la vie est plus chère ? Pas seulement à cause des fonctionnaires dont une majorité perçoit moins de 2400 euros/mois. Ce ne sont pas eux les nantis.

La vraie cause c'est la situation de monopole dont abusent les filiales de multinationales comme la SRPP et les grandes surfacent qui siphonnent tout le pognon des petits créoles qui n'ont pas le choix.

Percevoir une salaire décent n'est jamais une gêne pour l'économie mais plutôt un bienfait. Lisez PIKETTY.

33.Posté par lemoine le 14/06/2015 14:52 (depuis mobile)
Fière du pilote de l air !!! Un reunionnais" de l ile pacifique " oupsss !!!! OCÉAN INDIEN ÎLE intense et paradisiaque

34.Posté par Kaniar le 14/06/2015 15:23
@30 - L'argument du zorey méprisant : soit vous acceptez mon mépris soit vous demandez l'indépendance.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales