Politique

Ste-Suzanne : 9 millions d’€ d’investissement pour le réseau d’eau potable

C’est au tour de la commune de Sainte-Suzanne d’aller chercher “l’eau à la source”, c’est-à-dire dans les nappes phréatiques. Un forage est prévu à Deux-Rives. Ce chantier fait partie du programme d’Adduction d’eau potable qui sera développé sur quatre ans.


La majorité municipale a déjà acté les différentes étapes de la programmation. La première tranche des travaux est prévue au début de février 2009. Le forage est prévu à Deux-Rives, “en est l’un des aspects. Les autres marchés ont déjà été passés. Nous allons investir 9 millions d’euros dans ce projet”, dit le maire Maurice Gironcel.
Il est vrai qu’à Sainte-Suzanne aussi, la distribution d’eau à partir de captages en surface se complique. Ainsi, les habitants de Camp des Evis ont de l’eau turbide, à chaque forte pluie.
Le choix d’aller chercher l’eau en profondeur, c’est aussi envoyer dans les robinets une eau de meilleure qualité, et moins chargée en produits chimiques. Réduire le traitement, c’est aussi diminuer les coûts pour les usagers.
D’autant qu’à partir de 2009, ce genre de travaux effectués pour une amélioration des réseaux de distribution et de la qualité de l’eau potable, va se généraliser. Et que ce soit à Sainte-Suzanne ou dans les 23 autres communes de La Réunion, le coût sera supporté par les usagers.
Il en sera de même pour les investissements liés à la construction de nouvelles stations d’épuration et le traitement des eaux usées. “L’assainissement a un coût supérieur à celui de l’adduction d’eau potable. Il est vrai que les consommateurs, que ce soit ceux de Sainte-Suzanne ou des autres communes de La Réunion, participeront à l’effort financier”.
“Justement, c’est pour éviter que la facture ne soit trop salée que nous appelons la population à avoir des gestes citoyens pour économiser l’eau et à participer ainsi au développement durable”, explique Maurice Gironcel, maire et conseiller de Sainte-Suzanne.
Lundi 15 Décembre 2008 - 06:52
Jismy Ramoudou
Lu 1447 fois




1.Posté par darkalliance le 15/12/2008 08:18
Il y a une très belle source à Domenjod ...

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 15/12/2008 22:44
faudra pas oublier d'aller encaisser les subventions, ni d'amortir les investissements..

3.Posté par boyer le 16/12/2008 06:56
Le 24 novembre, le conseil municipal de Paris a voté à une large majorité la remunicipalisation du service de l'eau et la création d'un opérateur unique autour d'EAU DE PARIS, chargé de la totalité de la chaîne d'alimentation en eau.
Ce vote constitue une étape importante dans la mise en place de la réforme du service public de l'eau.

Pour les 144 commune d'ile de France trahie par leurs elus qui ont à bulletin secret gardé le maintien de la gabegie délégué au privé, l'association UFC-Que Choisir a évalué "la surfacturation" à 80 ou 90 millions d'euros et des études commanditées par le Sedif, lui-même, montrent qu'il serait possible, en rénovant le mode de gestion, d'économiser entre 35 et 42,5 millions d'euros par an.]i

4.Posté par Jacot le 16/12/2008 08:17
Ben il était temps, ce matin j'ai encore eu droit à une coupure d'eau inopinée... (j'habite à deux-rives justement). A force de nous pomper le fric pour une eau boueuse, je commençais à croire à une vaste escroquerie organisée.

5.Posté par Albert Ebasque le 16/12/2008 09:37
C'est une idée potable, à conditions qu'il n'y ai pas de fuite et que le pognon ne coule pas à flot.....à coté.......où ça??? là là regardez....Oh la vache!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales