Faits-divers

Ste-Rose : Un requin attaque un plongeur


Ste-Rose : Un requin attaque un plongeur
La Réunion n'est décidément pas épargnée par les attaques de requins. Hier en fin de matinée, un plongeur apnéiste âgé d'une quarantaine d'années a été attaqué par un requin au large de Bois-Blanc sur la commune de Sainte-Rose.

C'est au moment de revenir vers son bateau que le plongeur, Jean-Paul Delaunay, a été mordu sévèrement au pied gauche, le requin l'amputant de plusieurs orteils. Une morsure qui a nécessité l'intervention des secours.

Pris en charge par les pompiers, il a été évacué vers l'hôpital de Saint-Benoit où il a subi une opération du pied. Il est resté hospitalisé cette nuit et ses jours ne sont pas en danger.

C'est la sixième attaque cette année à la Réunion, mais la première dans le sud-est de notre île, les six dernières ayant eu lieu dans l'Ouest du département.
Samedi 12 Novembre 2011 - 04:30
.
Lu 7139 fois




1.Posté par Penti le 12/11/2011 05:45
Bonjour,
J'espère que Jean-Paul va bien et ne gardera pas de grosses séquelles au pied. Une question : était-il en action de chasse, comme on le voit écrit ici et là ? Si oui, on sait tous que la chasse comporte des risques, les poissons tirés puis morts pouvant attirer les requins. En tous cas bon rétablissement à lui !

2.Posté par pâkouyon le 12/11/2011 06:26
l'info est payant sur clicanoo!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

3.Posté par Kid kréole, Endémique Roussos and ze Coconuts le 12/11/2011 06:53
Les requins sont plus importants que les hommes pour certains....

Ceux qui militent pour ces idées néfastes finiront par se faire jeter de l'ile de la Réunion....comme à Saint Pierre et Miquelon...

4.Posté par David ASMODEE le 12/11/2011 07:24
" l'info est payant sur clicanoo!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! "

Oui, mais la censure est gratuite ; ceci compense cela.

5.Posté par Rock'n'roll le 12/11/2011 06:19
Apnéïste ou chasseur sous-marin dans le titre aurait été plus juste. Il a eu bcp de chance ! La chasse est ouverte ??

6.Posté par Sitarane le 12/11/2011 08:55
Pour l histoire de st pierre et miquelon sans plus d info on ne pas savoir le pourquoi du comment, dans la mer le requin est chez lui, si quelqu un trouve un intru chez lui , il se let defonsé ou on appel la police, donc on defend son territoire quand on se sent menacé, la mer est celui du requin..... et très bonne question rock n roll .......

7.Posté par Thierry le 12/11/2011 09:04
A croire qu'il n'y a jamais eu de requin dans la mer et encore moins du coté de là bas.... vers Sainte-Rose

Purée faut-être courageux et plus pour aller jouer de ce coté là.... et en plus on dirait qu'il était seul ...

Un dicton : à force de jouer avec le feu, on finit un jours ou l'autre par se brûler ...

Bon rétablissement msieur .... Ce qui doit attirer notre attention sur une évolution incontournable, celle de la présence des requins beaucoup plus p^rès de nous ... La vigilence doit donc être de mise... ne plus pratiquer seul, surveiller, prévenir et ...si besoin ...courir (nager très vite) .... (sur terre, c'est tomber, lever, courir)....

8.Posté par pine d’huître le 12/11/2011 09:54
je croyais que le rekin était un zentil nanimo qui n’attaque que par erreur les surfeurs zoreils qui ressemblent à des phoques ou des tortues !!!


on m'aurait menti, tout le monde peut se faire bouffer alors... même des nageurs, des apnéistes, même des ti marmays kréols qui font trempette dans la rivière ???


Il est plus que temps de désinfester nos rivages de ces mangeurs d'hommes, mettez une prime de 300€ sur chaque requin dangereux péché et je parie qu'en un an nos pécheurs péi auront assaini les cotes !!!!

9.Posté par Antiboulet le 12/11/2011 09:56
ça doit être la réserve marine non? (pfff)

Sinon oui les requins sont aussi, voir plus important que les hommes qui eux (donc moi aussi) les tuent malheureusement à petits feux, suites à de très nombreuses mauvaises habitudes... mon grand (post3 le décervelé) LES REQUINS SONT CHEZ EUX!

Moi je suis né à La Réunion et je la connais bien mon Ile, et c'est pas un bouffon qui va me viré...

10.Posté par Yvan le 12/11/2011 10:37
Clicanoo commence à faire payer la lecture de ces articles, si encore la qualité rédactionnelle et journalistique était au rendez-vous ça pourrait se comprendre, mais là franchement quand on connait le pedigree de la gazette...

J’espère qu'à côté Zinfos restera toujours fidèle à son esprit indépendant et de libre information pour tous.

11.Posté par noe le 12/11/2011 10:39
Pas de précipitation ! un pauvre requin de 2 m qui voulait s'amuser ....pas de quoi s'affoler , on connaît ce coin avec ses bons poissons ...le risque pour un bon carri avec sauce "croûtée" et un whisky citron ...

12.Posté par Ci Chie Peurde le 12/11/2011 11:38
Quelques orteils...pas de quoi fouetter un chat comme dirait Jack Lang !

Les réyonés doivent cesser de faire les pleureuses ou les chochottes....ils doivent accepter de se délester d'un bras, d'une jambe, ne serait ce que de quelques orteils...comme doit d'entrée dans le milieu marin pour nourrir cette magnifique espèce qui souffre de la faim dans son milieu de la faute des vilains humains !

13.Posté par Kid kréole, Endémique Roussos and ze Coconuts le 12/11/2011 11:42
copié-collé wikipédia;

(...)Le 4 avril 2008, des propos de Paul Watson au sujet de la mort accidentelle de 4 chasseurs de phoques durant le remorquage de leur navire, ont créé une controverse. Un communiqué de Sea Shepherd énonce « la mort de 4 chasseurs de phoques est une tragédie mais [...] le massacre de centaines de milliers de bébés phoques est une tragédie encore plus importante »9. Des habitants et pêcheurs des îles Saint-Pierre et Miquelon choqués de cette déclaration chassèrent Paul Watson et l'équipage du Farley Mowat de l'archipel leur interdisant de revenir.(...)

14.Posté par Laluno le 12/11/2011 12:02 (depuis mobile)
Pas la peine d'en faire un fromage ètranger ..pour un requin qui a pris son pied...

15.Posté par Thierry le 12/11/2011 12:28
A post 11 ... certain vont encore jaser et dire que noe c'est Thierry vice-versa

Là ou la mette le goût à la bouche ....surtout si c'est des pti rouges et come ou di une bonne sauce bien croûtée..... et au feu de bois siouplé.....

Bon appétit.... à cet' na la chance mange ça jordi... ou demain.......... moin ma achève tape mon rougail saucisse .... au moins là, moin la pas taquine requin.... sauf na un pti cosson la passe dan' marmitte ---juste pour la polémique---

16.Posté par Mic le 12/11/2011 12:51
@ Kid kréole, Endémique Roussos and ze Coconuts

Le but n'est pas de savoir ce qu'il y a de plus important ou plus grave....

Evidement l'attaque d'un homme par un requin est une tragédie..... et je compatis et présente toutes mes condoléances avec toutes les familles qui ont été touché de près ou de loin par toutes les attaques des derniers mois.

Evidement la vie d'un homme est ce qu'il y a de plus important! toujours

Par contre, la diversité est l'essence de la terre et nous, l'être humain, sommes en train de détruire cette diversité.... pas plus tard que cette semaine une race de rhinocéros a disparut!
On tue 100 millions de requins par an pour leurs ailerons, tout cela pour satisfaire des chinois qui mange une soupe insipide.... En 20 ans, 90% de la population des requins de la planète à disparu... bientôt ils disparaitront....
Les requins sont un maillon impératif et incontournable de la bonne santé des océans...

Tout chasseur sous-marins, surfeur, plongeur sait que quand il se rend dans le territoire ou des requins vivent, il prend un risque... je le prend!

17.Posté par Gaston la gaffe le 12/11/2011 13:13
Y en a qui se trompent , voir du côté "blog à Pierrot" pour vos humeurs envers Clicanoo...
Ici, c'est les pro et anti requins!
Antiboulet, ouais, tu confirmes, c'est toi le boulet, parce que les discours du genre je suis né ici, c'est bon! Naître à La Réunion ne rend pas forcément plus malin que les autres.
OK d'accord, les requins sont chez eux dans l'eau, les hommes sont chez eux sur terre, il n'empêche que dans les deux cas, y a des cons, des cons de requins, des cons de mecs et de nanas, ça ne permet pas de résoudre le smilblick, ça complique même sensiblement les choses!
Et on ne peut pas supprimer les cons...parce qu'on ne serait plus beaucoup sur terre, par contre les japonais et autres niais ne se gênent pas pour tuer des milliers de requins, alors ce n'est pas le prélèvement de quelques spécimens dangereux qui va changer la face du Monde. Bien sûr, par n'importe comment, mais il devient de plus en plus évident qu'ils faut prendre diverses mesures, car au train où l'on va, le tourisme va plonger , d'autant que les pauvres touristes se font alpaguer grave par les requins terrestres qui leur croquent le porte-monnaie, et n'ont pas envie de se faire croquer tout court en se baignant dans des eaux pas toujours bleues (y a des endroits où c'est crade et ça pue).
Réserve marine? Non, seulement vaste poubelle et égout à ciel ouvert!

18.Posté par Kid kréole, Endémique Roussos and ze Coconuts le 12/11/2011 13:29
@post9

Je cite---->"Sinon oui les requins sont aussi, voir plus important que les hommes qui eux (donc moi aussi) les tuent malheureusement à petits feux, suites à de très nombreuses mauvaises habitudes..."


Eh...Einstein quand tu sauras construire une phrase......on pourra peut être discuter....

Les requins sont chez eux, et moi aussi...par contre toi.....tu as bien ta place dans le règne animale....grosse moule classée en voie d'extinction....;)

19.Posté par frite le 12/11/2011 15:04
ah ah ah! kid kreol! elle est bonne celle là... tu l'as bien rafraichi le boulet :)

20.Posté par laluno le 12/11/2011 15:15 (depuis mobile)
Beaucoup de gens de la métropole qui veulent venir...Vous dises : que les premiers requins qu\"ils rencontre avent de venir ; ce sont ceux qui vous serrent comme des sardines, pendant onze heures et plus....

21.Posté par Caton2 le 12/11/2011 15:54
Une attaque qui prouve:
1/que le risque requin n'est pas confiné au secteur ouest et aux zones de surf;
2/que la fréquence des attaques est anormale dans notre zone maritime;
3/que le marquage des requins ne résoudra pas le problème, les requins attaquant où bon leur semble, et pas forcément où on les attend le plus.
Même si le risque zéro ne peut être atteint, et qu'un plongeur (surtout si il chasse) doit s'attendre à ce genre d'attaque, il ne faudrait pas en conclure qu'il ne faut rien faire et que chaque usager de la mer doit savoir qu'il s'aventure dans l'eau à ses risques et périls.
Il faut protéger les zones de baignade, même si de ce fait, on prive de liberté les baigneurs, en limitant leur champ d'activité. Faute de quoi, le tourisme chutera avec des conséquences économiques désastreuses.
Des moyens existent, qui ont fait leurs preuves depuis des décennies dans d'autres pays. Il faut les mettre en œuvre sans tarder (drum-lines, filet protecteurs fixes). Ça coûtera ce que ça doit coûter, mais il faut agir tout de suite, sans attendre d'hypothétiques solutions "douces", que personne n'a jamais trouvées, où que ce soit dans le monde!
Pour toutes les autres activités nautiques, je dirai qu'il est interdit d'interdire. La mer est espace de liberté, et pas au seul usage des requins. Chacun doit prendre ses responsabilités.

22.Posté par Thierry le 12/11/2011 16:36
A Post 21 .....

Dans des zones de baignades bien délimitées pour le nageur "msieur-dame tout le monde", il suffirait de créer des postes de guet .... (reste à trouver la formule -plongeurs, caméras, etc) pareil dans des zones de pratique de surf définies .... Cela ne coûterait pas plus cher, serait créateur d'emploi, etc, etc.

Ceux qui pratiqueraient hors zone surveillées de telle devront prendre l'habitude de s'organiser pareillement entre riders .... A Manapany pendant le festival cela a été mis en place. C'est sécurisant... et "pisse (peace) and love" .... et on pourra tous crier VIVE cohabitation Hommes-Requins-Poissons- et tous ceux -de toute couleur et d'origine- qui profitent de ce débat pour prétexter au racisme devront aller chercher ailleurs de quoi nourrir leur crise de foie.

23.Posté par Antiboulet(ss) le 12/11/2011 17:31
Au fait, ceux qui utilisent plusieurs pseudos, pour faire croire que certains autres commentaires, sont en accord avec leur propos vous étés démasqués... mais ne soyez pas inquiets, ce n'est pas une maladie (quoique) c'est juste une preuve que vous n'avez pas d'ami(e)s

Vive SEA SHEPHERD

24.Posté par Antiboulet(ss) le 12/11/2011 17:35
Vendredi, 04 Novembre 2011 14:44
Sea Shepherd/ Surfeurs Réunionnais: la genèse d’une polémique
Communiqué de Lamya Essemlali, Présidente Sea Shepherd France

4 Novembre 2011, Paris.

Le 29 septembre dernier, Sea Shepherd France publiait un communiqué intitulé "les surfeurs réunionnais, une honte pour la communauté mondiale du surf". Suite à une quatrième attaque cette année, la deuxième mortelle, une panique ambiante (qui peut émotionnellement se concevoir) en a mené certains à réclamer activement auprès des autorités la solution aussi moralement dérangeante que concrètement inefficace d’une "pêche préventive" des requins "sédentarisés et ayant pris goût à la chair humaine".

Si l’inquiétude peut se aisément se comprendre, la battue aux requins est quand à elle, critiquable en tous points. Sans revenir ici sur les chiffres, sans même invoquer la situation dramatique des requins et leur rôle essentiel dans un écosystème océanique fragile, nous souhaitons seulement revenir sur le fait que ce qui a d’autant plus déclenché notre colère chez Sea Shepherd, c’est précisément le fait que parmi ces groupes de pression en faveur de la battue figurent des surfeurs. Pourquoi en vouloir davantage aux surfeurs qu’aux commerçants ou aux citoyens lambda de cette prise de position? Non pas parce que nous "avons une dent contre les surfeurs" comme cela a pu être dit par certains, mais justement parce que nous en sommes proches. Depuis toujours, le noyau dur de Sea Shepherd est composé de surfeurs, ils font partie des nos vétérans, ils sont avec nous en première ligne à bord des navires et à terre. Ils sont nos frères d’armes dans la lutte pour la défense des océans. Partenaires de "Surfers for Cetaceans", de "Women for Whales" (femme surfeuses engagées pour la défense des baleines) et de plusieurs surfeurs de renom parmi lesquels Kelly Slater ou Dave Rastovich mais aussi d’innombrables surfeurs anonymes, un lien fort a existé de tout temps entre la communauté du surf et Sea Shepherd. Ce lien s’enracine dans l’amour et le respect des océans.

Si les attaques de requins sont des tragédies humaines, il n’en reste pas moins que le respect de la vie des océans et des requins devrait être une valeur non négociable pour tous et à fortiori pour les surfeurs. Je reviens aussi sur une affiche que nous avons décidé de publier, alors même que la polémique commençait à retomber, à la suite du courrier signé du président de la ligue de surf (entre autres signataires), réclamant "d’urgence une deuxième battue aux requins", nous expliquons l’accroche. Elle est de nature à interpeler: "Le plus gros risque pour un surfeur est d’être confondu avec un connard". Le choix des mots n’est pas anodin et il convient d’en analyser le sens la tête froide. Le message à comprendre est bien que quand un surfeur passe pour un connard, c’est qu’il y a une confusion. Pourquoi? Parce que la nature du surfeur n’est justement pas celle d’un connard… il est compréhensible que le message ait pu être mal interprété par certains, surtout à chaud mais s’il y a un message que nous souhaitons clarifier, c’est bien celui là.

Alors, qu’est ce qui peut bien créer cette confusion et faire passer les surfeurs pour des connards? Et bien, c’est d’avoir une poignée de surfeurs qui ne représentent ni le courant majoritaire, ni la philosophie dominante de la communauté mais qui s’exprime néanmoins en son nom haut et fort dans les médias et auprès des autorités. On nous a reproché de ne pas être sur place et de juger depuis la lointaine métropole de ce qui se passait à La Réunion. Mais on peut aussi retourner cet argument dans l’autre sens: quelle image du surf réunionnais dans son ensemble, ces quelques surfeurs pro-pêches renvoient-ils au monde extérieur? A tous ceux qui ne sont pas sur place? Quelle image donnent-ils de La Réunion? Aussi peu nombreux soient-ils, ils sont les seuls que nous ayons vus et entendus de l’extérieur, ils sont donc de facto, devenus les porte parole de tous.

Nous avions la conviction au moment où toute cette polémique a commencé, que l’ensemble des surfeurs ne défendait pas la pêche préventive, mais nous n’imaginions pas à quel point, cette minorité pro pêche n’était pas représentative de la communauté du surf réunionnais. Cet état de fait, rend d’autant plus dommageable et injuste cette réappropriation par quelques uns de la "parole du surfeur Réunionnais". Et en cela, les surfeurs qui ont toujours été contre cette battue aux requins mais qui ne l’ont pas suffisamment exprimé, sont partiellement responsables et c’est cela aussi que nous tenons à souligner. Cela dit, nous remercions tous les réunionnais (parmi lesquels de nombreux surfeurs) qui nous ont envoyé des messages courant septembre pour nous alerter sur la situation et nous demander d’intervenir.

Dans tous les combats que nous menons, même si les problématique diffèrent, nous retrouvons des schémas similaires à ce qui s’est passé ici: un groupe restreint de gens pro chasse/pêche extrêmement déterminé et combatif face à une majorité qui ne cautionne pas mais qui se tait… ce groupe restreint tente d’ailleurs- souvent avec succès- de s’attribuer par défaut le crédit des voix de cette majorité silencieuse.

Comme l’a mentionné le Capitaine Watson dans sa lettre ouverte, les surfeurs sont les ambassadeurs des mers, et s’ils sont solidaires de leurs frères surfeurs, ils devraient l’être également des animaux marins avec qui ils partagent les vagues que leur offre l’océan.

Nous recevons depuis longtemps des demandes émanant de la Réunion venant de volontaires désireux d’ouvrir une antenne locale de Sea Shepherd sur l’île. Donc il est faux de croire que cette polémique (dont nous nous serions volontiers passés quoi qu’en disent certains) est pour nous un moyen "d’implanter Sea Shepherd dans l’océan Indien". Jusqu’à présent, Sea Shepherd France s’est toujours refusé à autoriser l’ouverture de ce groupe en raison des limites logistiques et financières, et d’une coordination avec la métropole rendue difficile pour cause de distance géographique. Les événements récents et les nombreux messages que nous avons reçus juste avant cette polémique et tout le long nous ont convaincu d’ouvrir un groupe sur l’île afin de fédérer ceux qui le souhaitent autour d’un objectif commun, plus global que la seule problématique des attaques de requins, pour une préservation de la réserve marine dans son ensemble et pour faciliter à terme, des interventions anti braconnage de la flotte de Sea Shepherd au sein de l’océan Indien. Cet objectif doit se réaliser avec et non pas contre les surfeurs réunionnais respectueux des océans. Le but de ce texte n’est pas d’appeler qui que ce soit à rejoindre ou à nous soutenir ce groupe, simplement à réaffirmer que Sea Shepherd n’est pas l’ennemi des surfeurs, qu’ils soient de La Réunion ou d’ailleurs.

25.Posté par Antiboulet(ss) le 12/11/2011 17:35
De passage à Paris pour rencontrer Yann Arthus-Bertrand, Rob Stewart, le réalisateur du film Sharkwater (Les seigneurs de la mer), estime que face à l’ampleur de la crise écologique actuelle, le monde a besoin d’une révolution et compte sur la capacité de l’humanité à se mobiliser pour faire bouger les choses.

« Il ne s’agit plus de protéger uniquement les requins mais l’espèce humaine. Face à la destruction des écosystèmes, c’est la survie de l’humanité qui est en jeu ! » Photographe sous-marin, biologiste et réalisateur, Rob Stewart est un passionné de requins. Dans Sharkwater, son premier film [Cliquez ici pour voir la bande-annonce de Sharkwater] dans lequel il s’est attaché à déconstruire le mythe du requin mangeur d'hommes, on le voit nager au beau milieu de dizaines de squales et même en tenir un de près de 2 mètres de long dans ses bras. « Pour ça, il existe un truc, explique-t-il avec malice. Les requins sont dotés d’un sixième sens, l’électroréception. Grâce à des capteurs sensoriels situés sous le museau, ils peuvent détecter des champs magnétiques et sont ainsi capables de se diriger directement vers leurs proies. Lorsque vous les caressez à cet endroit-là, ils se figent sur place et vous pouvez en faire ce que vous voulez ou presque. C’est ce qu’on appelle l’état d’immobilité tonique. »

Cinq ans après Sharkwater, Rob Stewart revient avec un nouveau film, Révolution, qui sortira en salle aux Etats-Unis en 2012. Mais au-delà de son film, c’est justement une révolution que le réalisateur canadien de 31 ans veut initier. « Personne ne sait comment nous sortirons de ce siècle, ni les scientifiques, ni les politiques. Il n’y a aucune stratégie pour résoudre la crise écologique actuelle, explique-t-il. Il faut que tout change, et pour cela, nous avons besoin d’une mobilisation massive. » Pour Rob, qui a parcouru le monde pendant 4 ans pour ce nouveau film, tous les ingrédients sont réunis pour qu’une telle révolution se produise : « Comme pour la fin de l’esclavage, le combat pour les droits de femmes ou encore la lutte pour les droits des Noirs aux Etats-Unis, nous sommes dans une situation où les gens savent que quelque chose ne va pas, qu’il y a des injustices et qu’il est temps que tout cela change. »

L’exemple de Sharkwater lui a montré ce dont est capable l’homme lorsqu’il sait ce qui se passe. Début 2011, le gouverneur de l’île de Saipan dans les Mariannes, a ainsi interdit le commerce d’ailerons de requins après qu’une classe de primaire qui avait vu le film lui ait écrit pour lui demander de protéger les requins. « Mais le problème, c’est qu’il n’existe pas d’école pour devenir écologiste et pour faire changer le monde », glisse-t-il avec un sourire. Rob a donc créé une ONG, United Conservationists, pour construire une communauté à même de se battre pour notre futur. Il souhaite qu’elle soit la première d’une nouvelle génération d’ONG, « les ONG d’aujourd’hui sont dépassées, nous avons besoin d’une renaissance ! », lance-t-il. « Lorsque j’étais avec Sea Shepherd lors du tournage de Sharkwater, nous avons effectivement empêché des braconniers de tuer des centaines de requins mais au final, est-ce que la pêche au requin a cessé ? Non, c’est toujours un business énorme, contrôlé par une mafia très organisée. Ce que fait Sea Shepherd permet au monde de prendre conscience d’un problème et c’est très bien, mais même avec 10 000 bateaux comme ceux de Paul Watson, il y aura toujours des chasseurs de baleines ou de requins. »

Ce qui caractérise Rob, c’est qu’il croit dur comme fer en l’humain. Pour lui, nous avons tous la capacité de changer le monde et de faire avancer les choses, mais maintenant, il faut passer à la vitesse supérieure. Il explique que chacun doit dépasser le stade des actions individuelles pour inventer une nouvelle façon d’agir. « Dire aux gens qu’il faut marcher pour aller au travail, devenir végétarien, moins consommer, etc. ça ne suffit pas sans une véritable révolution. Et d’ailleurs, dire "il faut arrêter de prendre la voiture, arrêter d’utiliser des appareils électroniques, etc." risque d’entraver notre capacité à nous rassembler. » Rob Stewart a une vision profondément humaniste – et utopiste ? – de cette révolution. Il considère que chacun doit dépasser le stade des actions individuelles pour inventer une nouvelle façon d’agir et ne croit pas que l’homme soit trop égoïste pour cela : « Je suis persuadé que le côté égoïste des gens disparaîtra dès qu’ils entreront dans la bataille. », lâche-t-il. Une bataille… Cette révolution peut-elle prendre la forme d’une guerre ? « Pourquoi pas ! Mais ce n’est bien évidemment pas obligatoire », précise-t-il.

« Nous sommes la génération charnière. Vous voulez que vos enfants puissent vivre sur cette planète ? Alors levez-vous et mobilisez-vous ! Les enfants d’aujourd’hui sont certes plus sensibles à l’environnement que leurs parents mais on ne peut pas attendre que les enfants grandissent et qu’ils arrivent à des postes clés. Maintenant, c’est tout le monde sur le pont ! Il nous faut des guerriers, des héros, et il y en a un en chacun d’entre nous. »

26.Posté par Gaston la gaffe le 12/11/2011 18:23
A post 22 : sages paroles, tout comme le commentaire de Caton2, ouf, ça relève un peu le débat!
C'est lassant, les posts de certains dont on se demande s'ils savent de quoi ils parlent. Ils postent juste pour poster et déverser de la haine.
Si le surf ne leur plaît pas, qu'ils fassent du golf ou qu'ils boivent des bibines devant le foot, si ils ne savent pas nager ou qu'ils ont peur de l'eau, qu'ils arrêtent de faire semblant de défendre les requins, qu'ils bouffent leur cari tangue sans remords et qu'ils nous lâchent la grappe!
Il y a des moyens de sécuriser, qu'on les mette en place! Menfin!
Et l'autre boulet, là, le SS, qu'ils vienne un peu sur les sites de surf, il va voir de quoi les tapettes sont capables., il risque de faire de l'huile...même moi, la crevette, je risque de sortir les pinces.
Eh oui, Thierry, "Peace and love", tout n'était pas parfait, mais on y croyait, qu'est-ce qu'on se marrait bien! La vie semblait bien plus légère qu'aujourd'hui...
Mais, las, vivons et vivons bien, défendons nos valeurs, car elles n'ont pas de prix.
J'espère que depuis que tu me prends pour ta puce, ça ne te démange pas trop...

27.Posté par Caton2 le 12/11/2011 18:23
Merci anti boulet, ô grand corps mort local! Grâce à vous, nous avons la confirmation du but de Sea Shepherd: " Les événements récents et les nombreux messages que nous avons reçus juste avant cette polémique et tout le long nous ont convaincu d’ouvrir un groupe sur l’île afin de fédérer ceux qui le souhaitent autour d’un objectif commun (...) et pour faciliter à terme, des interventions anti braconnage de la flotte de Sea Shepherd au sein de l’océan Indien."
Ben voyons. Il leur fallait un prétexte, ils l'ont trouvé. Mais il y a un petit hic. Pour abriter leurs bateau, il n'y a que le port du Port. Entre nous, je vois mal la SAPMER (Chateauvieux), cohabiter avec les SS. Et puis les darses du port sont de véritables pièges à bateau. Il est très facile d'en bloquer la sortie.
Sea Shepherd, ô grand loup caché sous une peau de mouton, cette "implantation" risque d'être difficile à vivre!

28.Posté par Gaston la gaffe le 12/11/2011 18:25
Le héros SS, va te coucher, t'es fatigué!

29.Posté par Kid kréole, Endémique Roussos and ze Coconuts le 12/11/2011 19:01
@24.Posté par Antiboulet(ss) le 12/11/2011 17:35

C'est marrant, cette paranoïa affichée me fais penser à un poulet Basquaise..........ton peintre préféré c'est pas Velasquez par hazard?

Dis donc gros Antipoulet, quand tu es constipé comme ça et que tu te lâche d'un coup...........tire la chasse...tes posts encombrent la tuyauterie.....




30.Posté par Thierry le 12/11/2011 19:37
A Post 26, Bonsoir Gaston....

Ma puce, c'était pour le fun et pour faire suivre le sujet du billet et du papier rose (une vie en rose ...bien que tu y préfères les violettes).... je m'excuse pour cette familiarité....

D'accord avec toi, en tant que simple nageur, de profiter des plaisirs de la mer en toute quiétude c'était TOP.... et à s'imaginer "...seul au monde...". Maintenant après s'être éloigné à plus de 3 mêtres du bord, il faut commencer à serrer les fes... et zieuter de partout....

A bientôt Gaston ... on ne se quitte plus.... ma foi

31.Posté par frite le 12/11/2011 20:25
Ah ah ah! kid kreol, bien renvoyé! et pan! un deuxième dans le boulet de service! lol

32.Posté par Gaston la gaffe le 12/11/2011 21:36
A post 30: je n'ai absolument pas pris cela comme une familiarité, mais comme un clin d'oeil sympa qui m'a bien fait rire, d'autant plus que je me souviens de nos premiers échanges il y a quelques mois, c'était pas à piquer des vers...
En ce qui me concerne, je surfe pas trop loin du bord, mais j'ai moins peur que quand je reviens sur le sable, avec les SS qui nous guettent, je me demande où je mets les pieds!
Parce qu'en plus je ne suis pas de ces femmes surfeuses engagées pour la défense des baleines, je trouve qu'il en a trop, des femmes baleines, elles font rien qu'à nous gâter les marées, qui sont hautes quand elles devraient être basses, vu qu'elles font monter le niveau...
C'est méchant? Non, juste que j'ai peur d'en voir arriver, c'est encore pire que les vilains de la SS...y en a même des pareilles dans les chansons de Brassens, avec leurs baleines de parapluies.

33.Posté par Antiboulet(ss) le 12/11/2011 21:38
Hey Ho pleurnicheuses de st Gilles ou st Leu... réveillez bande de boulets... on vous à reconnu...

Go wax body!

Vive SEA SHEPHERD!

34.Posté par Thierry le 12/11/2011 22:00
A post 32...

Je pensais pareil ..et du papier rose qui avait brûlé plutôt rouge ...grgrgrgrg....c'était chaud le début. Il n'y a pas eu les DASH, seulement, un bouquet de violette que j'ai brandi dès que j'ai eu connaissance de qui tu étais...

Cette histoire de requin a réussi à rapprocher des pseudo-antipodes... peut-être qu'un main dans l'aileron nous (l'homme) marcherons-nagerons avec les requinssss ....

35.Posté par ludoL le 13/11/2011 02:55
on massacre combien de requin par rapport à eux. petit rappel au lieu de vouloir tout exterminer car sur cette planète, la seule espece qui est à part est la notre...
déjà primo, là où il y a des attaques, il y a des elevages de dorades... qui attire qui?? bah les requins; deuxio, au large de la reunion comme l ile maurice, peche intensive notamment le thon et au passage d autres especes qui sont la bases alimentaire des requins tigres et bulledogues dans ce coin.
Alors au lieu de vouloir tuer les requins qui sont plus utiles que certains veulent bien le dire car ils ont surtout peur, informez vous plutot.
PS: savez vous comment les reunionnais pechent les requins?? ils dépècent vivant les chiens et un hameçon planté dans le museau et hop dans l'eau...

36.Posté par rokélamèr le 13/11/2011 05:50
Na un train mi comprend pas: dans zot couriers, Mr Watson et Melle Essembali i explique a nou que le surfer partout dans le monde lé super, les gars lé hyper engagée, un genre de casque bleu sentinelle du littoral. Partout dans le monde sauf la Réunion. Le surfer la Réunion lé dernier de la classe. Depuis 20 ans mi voit surfrider fondation ici, reef check ici, handi surf, surf insertion etc... Donc mi comprend pas. Qui croire entre un boug té connais pas la Réunion n'a encore 3 mois, un ti tantine paris y coné pas que le préfet c'est un boug et une soit disant minorité ou il y a qd même des champions du mondes, des professionnels , institutionnel etc.. Qui? bon rétablissement.

37.Posté par Laluno le 13/11/2011 11:55 (depuis mobile)
Moi je pense que si on èquipait les surfeurs. de bottes pour équitation les surfeurs,plongeurs etc.seraient en sécurité. car regardez toutes les morsures des requins sont en majorité aux membres infèrieurs.

38.Posté par michoko le 13/11/2011 17:43
Apneiste ou chasseur? c'est quand même une info importante qui n'est donnée nul part Pourquoi???

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:56 Un homme chute en bas de la Rivière des Remparts

Mardi 6 Décembre 2016 - 08:05 Le bébé maltraité a succombé à ses blessures

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales