Faits-divers

Ste-Marie : Un gendarme fait usage de son arme pour arrêter un chauffard


Ste-Marie : Un gendarme fait usage de son arme pour arrêter un chauffard
A Sainte-Marie, une course-poursuite a eu lieu hier vers deux heures du matin, entre un chauffard et des gendarmes. Alors qu'ils effectuent une opération de contrôles sur le rond point du verger, les gendarmes sont avertis qu'un véhicule arrive à grande vitesse.

Un jeune homme a en effet passé une soirée alcoolisée et est bien décidé à rentrer à son domicile, à Salazie. Mais lorsqu'il croise la police à Saint-Denis, il est pris de panique et opte pour une conduite agressive. Ainsi, à la vue des gendarmes sur le rond point, le chauffard accélère.

Un gendarme a alors fait usage de son arme afin de toucher les pneus du véhicule fou. La balle se loge dans la porte avant gauche. Le coup de feu déstabilise le conducteur qui perd le contrôle de son véhicule. Il est ensuite interpellé par les militaires.

Agé de 20 ans, le jeune homme a été pacé en garde à vue. Le contôle d'alcoolémie s'est avéré positif, avec 1,62g d'alcool dans le sang. L'homme était en plus sous le coup d'une suspension de permis depuis le mars dernier. Le chauffard comparaitra lundi pour refus d'obtempérer aggravé par mis en danger de la vie d'autrui.
Samedi 6 Avril 2013 - 07:58
Lu 3717 fois




1.Posté par Lex le 06/04/2013 08:14
Ce gendarme a ainsi éviter à cet homme d aller faire un accident un peu plus loin, peut être même il lui a éviter d aller blesser une famille ou même tuer d autres usagers de la route.

Le gendarme a été très efficace sur cette situation : félicitations car ce type de délinquant dangereux doit être sérieusement sanctionné.

2.Posté par citoyen le 06/04/2013 08:50
Viser dans les pneus avec un révolver ??? Il s'est pris pour qui ? On lui a appris à le faire à l'école de gendarmerie ? J'en doute...

3.Posté par El Bonardelo le 06/04/2013 09:15
Une question à Pierrot: Tu n'embauches pas de SR pour relire les papiers? Même sur le post accompagnant cet article sur Facebook, il y a une faute...C'est dommage pour la crédibilité de ton site, que je continue de consulter tous les jours cependant. Quant au gendarme, il a eu la gâchette facile, c'est vrai. Mais ce sont des militaires avant tout. Il faudrait que les délinquants sachent que voiture bleue avec gyrophare= on ne rigole pas avec la loi. J'ai un peu de mal à comprendre qu'aujourd'hui encore, à fortiori sur une île pas bien grande, des individus puissent penser pouvoir forcer un barrage en toute impunité et ne pas être retrouvés dans l'heure qui suit... Il n'y a qu'en Corse que ça marche, et encore ;-)
Bonne journée

4.Posté par n o e le 06/04/2013 09:18
On devrait équiper nos Forces de l'Ordre d'armes de précision , de mitraillettes et non les laisser se défendre avec un simple pistolet à grenailles !
Ce gendarme a pris une bonne décision pour protéger les autres citoyens !

5.Posté par almuba le 06/04/2013 09:43
Le citoyen n'a de citoyen que le nom.
Il devrait échanger son pseudo contre délinquant.

6.Posté par Jean Charles Delacroix le 06/04/2013 09:49
Vise les pneus et touche la portière ? Mdrrr il a quel âge ce gendarme ? lui même, n'avait-il pas bu l'apéro avec ses collègues avant ? loool

Sinon ... voilà dans le fond les gendarmes ont fait leurs taf mais dans la forme avec ce coup de feu dans les pneus pour un délit de fuite, je me demande réellement si cela était nécessaire et surtout comme dit Djamel Debouzze, "il y a eu un problème de visage ... de visement lool"

7.Posté par Issou le 06/04/2013 10:03
Bonjour,
Ce qui n'est pas possible en métropole l'est à la Réunion ou à Mayotte après tout il faut bien se faire la main et de préférence sur les autres tu sais ces fainéants des iles.
Sur l'échelle de l'histoire 1946 c'était il y a une 1heure !
Après tout n'oublions pas que les gendarmes ou policiers de base sont issus du prolétariat voire du sous prolétariat... Bref rien de nouveau sous le soleil d'ici

Issou

8.Posté par abidaly le 06/04/2013 10:16
Citoyen tu aurai préféré quoi?? qi'il explose a cout de bazouka?? ou qu'il plonge une famille dans le deuil?? il a fait ce qu'il a pu avec les moyens et en fonction de la situation!!!! moi je dis qu'il faut leurs faire comprendre que la route n'est pas un terrain de jeux pour les débiles profond qui se prenne pour loeb!!!!!! Bravo M. le gendarme

9.Posté par Axelle974 le 06/04/2013 11:18
20 ans et déjà une suspension de permis ? Récidiviste donc...
Sainte Marie-Salazie, la route et longue et semée d'embûches (et de monde !)...
Ce chauffard aurait pu tuer des innocents sur sa route... Félicitations au gendarme !
Quant à ceux qui critiquent, si un chauffard tue un de vos proches sur la route, là vous viendrez demander où étaient les gendarmes ??? Arrêtez de cracher sur les forces de l'ordre, qui sont là pour faire respecter les lois, vous serez bien contents de les trouver quand vous aurez besoin...

10.Posté par Ma conscience le 06/04/2013 11:27 (depuis mobile)
D'accord avec les autres au sujet du Citoyen ! Il aurait peut être aimé se retrouver face à ce chauffard en rentrant chez lui avec ses enfants à bord !!! Pitoyable les critiques !!!

11.Posté par Amiral La Po le 06/04/2013 11:42
Quel rapport entre le gendarme et le prolétariat ou sous prolétariat ... 1946 etc etc ...mise à part la connerie de certains frustrés.....

12.Posté par David ASMODEE le 06/04/2013 12:56
Il vaut mieux ça que le kaniar tue un père ou une mère de famille.

13.Posté par citoyen le 06/04/2013 14:11
Le citoyen a fait du tir dans sa jeunesse - notamment dans l'institution dont il est question mais aussi à titre privé - et il sait très bien qu'on ne touche pas des roues avec un révolver surtout celui celui de la dotation réglementaire.... Et si le gendarme avait tué quelqu'un ? On ne tue pas une mouche avec un bazooka, tout est une question de moyens.... et d'intelligence !

14.Posté par Clair, net et sans bavure ! ! le 06/04/2013 15:38
Très bonne réaction du gendarme, mais il faut surtout leur faire comprendre à ses vauriens que force est à la loi... point barre !
Donc, eu égard à son inconsciente et dangereuse attitude, je propose à son encontre un tarif honnête, disons deux ans de prison ferme pour avoir grillé la politesse aux représentants de l'ordre assortis de 18 mois pour conduite en état d'ébriété, augmentés de deux ans, toujours aussi fermes pour délit de fuite... et pour couronner le tout, 150 000 euros d'amende à payer à sa sortie de prison ! Avec un tel traitement, le voilà armé pour rester tranquille jusqu’à la fin de ses jours?
Espérons qu'il mettra toutes les chances de son côté afin de dénicher un job, à la fois pour nourrir sa future famille et dans le même temps payer la douce amende... autant dire qu'il n'est pas sorti de la merde !

15.Posté par Shoun le 06/04/2013 16:03 (depuis mobile)
"Citoyen" sache que le gendarme à train bien agît. Il a certain empêché qu''un drame ne se produisent un peu plus loin. Il y a de forte chance qu''en agissant ainsi le gendarme à preserveé l''intégrité physique de l''équipage qui l''accompgné.

16.Posté par Shoun le 06/04/2013 16:08 (depuis mobile)
"Citoyen" pour ton information sache qu'il y a eu des réformes quant aux armes des forces policières et militaires depuis pas mal d'années déjà, et il me semble improbable que nos gendarmes à la Réunion soit porteur que d'un simple "revolver"

17.Posté par arjo le 06/04/2013 17:11
Attention, les gendarmes ont plus de droit que la police. Dans le cas présent, le gendarme remplissait une des conditions (n:4). Avant de critiquer ou défendre l’autre crapule qui aurait pu renverser votre enfant, reflechissez !!
cas d’usage des armes pour un gendarme : 1° Lorsque des violences ou des voies de fait sont exercées contre eux ou lorsqu’ils sont menacés par des individus armés ; 2° Lorsqu’ils ne peuvent défendre autrement le terrain qu’ils occupent, les postes ou les personnes qui leur sont confiés ou, enfin, si la résistance est telle qu’elle ne puisse être vaincue que par la force des armes ; 3° Lorsque les personnes invitées à s’arrêter par des appels répétés de " Halte gendarmerie " faits à haute voix cherchent à échapper à leur garde ou à leurs investigations et ne peuvent être contraintes de s’arrêter que par l’usage des armes ; 4° Lorsqu’ils ne peuvent immobiliser autrement les véhicules, embarcations ou autres moyens de transport dont les conducteurs n’obtempèrent pas à l’ordre d’arrêt. Ils sont également autorisés à faire usage de tous engins ou moyens appropriés tels que herses, hérissons, câbles, pour immobiliser les moyens de transport quand les conducteurs ne s’arrêtent pas à leurs sommations."

18.Posté par Grrr le 06/04/2013 15:54
A citoyen:
Sache, M. Je sais tout que puisque tu as apparemment servi dans la gendarmerie, qu il n y a pas de revolver mais uniquement des pistolets automatique. Les seules a en avoir sont certaines unités d escorte ou d'intervention style gign ou escorte moto garde républicaine qui ont des manurins sur le réservoir...

19.Posté par Jean le Phaéton le 06/04/2013 20:39
El Bonardelo !

" a fortiori " étant une locution a priori latine... nul n'est besoin d'accent grave sur le " a "...

Nous faisons tous des fautes de grammaire ou d'orthographe ou de frappe... avec ou sans correcteur et c'est ainsi...

Mon mommon i disait toujours : " i faut balay devant sa porte avant d'regard' cell' du voisin "

La preuve...
Amicalement.

20.Posté par citoyen le 06/04/2013 21:10
Manhurin, pas Manurin Monsieur Grrr.... En effet, ce sont des pistolets, pas des révolvers... Le jeune aurait été mort que vous n'auriez pas réagi de la sorte... Je ne veux défendre personne mais je dis simplement que l'usage d'une arme pour un délit routier est démesuré et non justifié. S'agissait-il d'un meurtrier ou d'un terroriste ? Beaucoup disent : "et si le chauffard avait tué quelqu'un", moi je dis et si le chauffard était votre fils et qu'il était mort ou invalide aujourd'hui ? Non seulement le gendarme aurait été responsable mais l'Etat aurait été aussi condamné...

21.Posté par audrey le 06/04/2013 21:55
citoyen ; je prefere que ce soit ce chauffard qui recoive une balle plutot qu'une famille se fasse tuer!!!meme si c'était quelqu'un de ma famille j'aurais la meme reaction, aucune pitié pour ces delinquants de la route!!!si il était invalide? au moins il ne mettra plus personne en danger sur la route!!!

22.Posté par justedubonsens le 07/04/2013 09:20
Citoyen n'a as tout à fait tort. la question se pose de savoir si le danger pour les Gendarmes nécessitait l'usage de l'arme pour leur sauvegarde. On peut en douter compte tenu de la trajectoire du projectile qui va se ficher dans la portière gauche c'est à dire celle du conducteur. Cela signifie que le véhicule ne "montait" pas sur le Gendarme mais peut-être mettait-il en péril ses collègues. Ce qui justifierait là aussi l'usage de son arme effectivement un PISTOLET calibre 9mm en dotation gendarmerie. Dans le cas contraire le militaire a fait un usage abusif mais surtout il est passé près de la catastrophe qui aurait pu gâcher sa vie pour avoir tué ou blessé grièvement un individu aussi peu sociable soit-il. Car la balle touchant la portière gauche n'était assurément pas loin du conducteur lui-même. Alors même si on peut admettre qu'il a rendu service à la société en interpellant le chauffard son tir est "inconsidéré" s'il n'est pas justifié par la LEGITIME DEFENSE et mérite SANCTION, n'en déplaise aux justiciers !!!

23.Posté par Alain le 07/04/2013 09:37
Citoyen : Si le chauffard était mon fils, il se prendrait une bonne "branlée", ce qu'il aurait déjà du prendre à sa précédente "mésaventure", ça m'éviterait d'aller le reconnaître à la morgue la prochaine fois (ou à une autre famille d'aller y reconnaître les siens) !!! Et s'il avait foncé et tué le gendarme... pas grave direz-vous ?

24.Posté par doudou le 07/04/2013 16:34
Les cas d'usage des armes conférés aux gendarmes étant inscris noir sur blanc dans le code de la défense (oui, ce code porte bien le nom du sujet auquel il se rapporte, rappelons le...), et ne paraissant d'après cet article pas inquiété de son action auprès de la justice, on peut sans doute considérer qu'il a agi dans un cadre légal avéré. A savoir ici, soit l'article 122-5 du code pénal qui régit la légitime défense d'autrui (effectivement, la légitime défense de soi-même ne parait pas possible au vu de la trajectoire du tir), soit l'article 431-3 alinéa 4 du code de la défense qui définit les cas d'usage des armes des sous officiers et officiers d'active de gendarmerie. Il n'y a donc qu'une seule raison qui a justifié cet acte, c'est la mise en danger VOLONTAIRE d'une ou de plusieurs personnes chargées de service public aggravée par l'état d'alcoolémie délictuel (et de loin même...) et agissant sous le coup d'une suspension de permis. Dans certains pays, on appelle cela une tentative d'homicide volontaire... Sachant que la tentative est pénalement punissable... En France, que les truands se rassurent, la justice n'est pas aussi punitive et radicale! Ce cher monsieur qui aurait probablement eu droit à la peine de mort dans certains états étrangers n'aura quasiment rien pour son action! Et en plus de cela, on arrive encore à dénigrer les hommes et femmes qui tentent avec les moyens que leur confère l'état de stopper cette délinquance?! N'avez vous rien d'autre à faire que de vous occuper de la façon dont les gendarmes assurent votre sécurité, parfois et même trop souvent, au péril de leur vie, alors qu'ils sont dans le plus total respect des règles d'application que leur fixe la loi? Vous pensez pouvoir faire mieux? Tentez l'expérience avant de critiquer quoi que ce soit! Vous comprendrez combien ce métier est difficile!
Et pour simple parenthèse, une cartouche de calibre 9mm parabellum comme celles en dotation en gendarmerie tirée à plus de 20 mètres dans une portière de voiture ne fait pas grand dégât... Sauf peut être psychologique! Pour préserver le respect de la vie humaine (quoi que certains en disent...), l'état octroie à nos sécuritaires des cartouches à têtes creuses pour être bien certains que seule la cible soit touchée et que la balle stoppe sa trajectoire dès l'impact avec un objet ou un corps, et tout cela dans le but de ne causer aucun dommage collatéral! Pour les sceptiques qui osent se dire de l'arme et en sont restés au revolver Manhurin, je vous invite à aller consulter quelques cours d'armement et de balistique! Et si l'individu avait été armé et avait tiré sur les forces de l'ordre?? Qu'auriez vous dit?!

25.Posté par Yoann le 07/04/2013 19:18 (depuis mobile)
La question que je me pose : La riposte est elle réellement proportionnelle a l''attaque ???!!! De toute évidence non !! Un cowboy encore en uniforme .....

26.Posté par à @25... le 07/04/2013 20:23
Alors qu'ils effectuent une opération de contrôles sur le rond point du verger, les gendarmes sont avertis qu'un véhicule arrive à grande vitesse... à la vue des gendarmes sur le rond point, le chauffard accélère. Un gendarme a alors fait usage de son arme afin de toucher les pneus du véhicule fou.
....................................................................
Dans cet article rien ne dit que le chauffard a foncé sur le gendarme....Cela mériterait précision...

27.Posté par doudou le 07/04/2013 21:24
Pour Yoann :
Avant de raconter n'importe quoi on se renseigne...
La question de riposte proportionnelle à une quelconque attaque ne se pose que dans le cadre légal de la légitime défense!
Pour ce qui concerne l'article du code de la défense, il n'est à aucun moment question de proportionnalité. Cet article permet aux agents des forces de l'ordre d'utiliser leur arme dans le cas ou il ne serait pas possible autrement de stopper un véhicule qui tente d'échapper à leurs injonctions ou sommations! De plus, ce cas peut parfaitement rentrer dans le cadre d'un autre alinéa du même article qui stipule que si des violences ou voies de faits sont exercés contre eux, les sous officiers ou officiers de gendarmerie peuvent faire usage de leur arme dans le cas ou leur action est engagée par le principe de nécessité absolue. Si le véhicule fonçait sur des collègues de ce militaire, alors on peut retenir les alinéas 1 et 4 du 431-3 du code de la défense ainsi que le 122-5 du code pénal... On n'invente pas les lois ni les conditions d'usage! Si ils ont ces droits et qu'ils jugent la situation incontrôlable, alors rien ne devrait pouvoir leur être reproché. D'autant plus que ce tir était un tir de dissuasion, ou au pire des cas de neutralisation, et non pas un tir à tuer!
Autre chose, si on veut vraiment s'attacher au principe de proportionnalité de l'attaque et de la riposte, il suffit de lire l'article 132-75 du code pénal qui définit le principe d'arme par destination :
"Est assimilé à une arme tout autre objet susceptible de présenter un danger pour les personnes [...] dès lors qu'il est utilisé pour tuer, blesser ou menacer ou qu'il est destiné, par celui qui en est porteur, à tuer, blesser ou menacer." Dans cette définition les véhicules sont inclus dans les "objets"! L'auteur utilisait donc une arme contre les forces de l'ordre. La proportionnalité est donc respectée!
Et enfin, en ce qui concerne l'histoire des "cowboys" en uniforme, chaque personne est juge de sa façon de penser, certes, mais ces mêmes personnes doivent bien se dire qu'un jour, ils seront probablement victimes d'un méfait, et ce jour là, je pense qu'ils seront bien heureux de pouvoir compter sur ces fameux "cowboys" en uniforme...
A bon entendeur! ^^

28.Posté par doudou le 07/04/2013 23:04
Effectivement, rien ne dit que le chauffeur a foncé sur le gendarme mais :
Quand ils effectuent un contrôle sur un rond point, il est bien évident qu'ils ne sont pas sur le terre plein central mais sur la route ou le bord de la route à l'entrée du rond point. Le chauffeur s'engageant dans ce fameux rond point ne peut évidemment pas faire autrement que d'emprunter pour partir la route sur laquelle se trouvent les forces de l'ordre. "A la vue des gendarmes sur le rond point, le chauffeur accélère". Il est donc clair qu'il accélère dans leur direction et circule sur l'axe qu'occupent ces gendarmes. Il fonce sur le point de contrôle composé des dits gendarmes. Il fonce donc sur les gendarmes pour pouvoir s'échapper. A aucun moment il n'est dit qu'il tente de faire demi tour ou de prendre une route annexe! Soit il compte bien passer par cette route parce qu'il l'a décidé et donc il fonce délibérément sur les gendarmes, soit il n'a pas eu la possibilité de faire demi tour parce que la route est trop étroite ou qu'il y a un "haricot" qui sépare les voies, et donc pour s'échapper, il accélère dans la direction des gendarmes pour forcer le passage et fonce sur eux!
CQFD! ^^
Quoi qu'il puisse en dire, je suis certain d'une chose, c'est qu'il a bien foncé délibérément sur les gendarmes...

29.Posté par Anonyme974 le 09/04/2013 08:51
Bravo à ce gendarme, il à fait preuve d'un grand courage ! L'Etat devrais supprimé la police nationale et les remplacé par la gendarmerie; du moins, en outre mer !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales