Faits-divers

Ste-Marie : Un agriculteur en garde à vue pour avoir détruit 22 hectares de forêt


Ste-Marie : Un agriculteur en garde à vue pour avoir détruit 22 hectares de forêt
Bernard de Palmas, un agriculteur sainte-marien de 59 ans, a été placé hier en garde à vue pour ne pas avoir respecté le code forestier en détruisant pas moins de 22 hectares de forêt. Une véritable saignée de 7 km de long sut 30 mètres de large au sein de la forêt primaire mais également à l'intérieur du Parc national de la Réunion.

L'affaire remonte au 5 octobre 2012, lorsque les techniciens de l'ONF et de la brigade de la nature océan Indien ont surpris l'exploitant agricole sur sa machine à chenille. Ce dernier a défriché en toute impunité pendant des mois plusieurs hectares de forêt, causant une véritable "catastrophe écologique" pour l'un de ces agents des forêts.

Convoqué hier dans les locaux de la gendarmerie de Saint-Benoît, Bernard de Palmas risque gros : il peut écoper jusqu'à deux ans de prison et plus de 150 millions d'euros d'amende.
Jeudi 7 Février 2013 - 09:16
S.I
Lu 1989 fois




1.Posté par nénette le 07/02/2013 08:33
visible depuis la 4 voies.. tous le monde savaient personne n'a rien fait...

2.Posté par alex du sud le 07/02/2013 08:42
encore un qui se croit propriétaire de La Réunion....on devrait passer un bulldozer dans son jardin et sa maison, histoire qu'il comprenne sa connerie

3.Posté par Onyx le 07/02/2013 08:52
On reste sans voix : comment il peut passer par la tête d'un individu un matin de démarrer un tel défrichage ?? Certains sont vraiment "bas de plafond"... Je suis curieux d'entendre ses explications au tribunal. La forêt est à tout le monde ? C'est MON île ? Je fais ce que je veux ? J'ai le tracteur à payer ?

4.Posté par audrey le 07/02/2013 09:05
je ne cautionne pas ce qu'a fait ce monsieur mais pourquoi personne ne dit rien sur le fait que des grosses sociétés construisent sur les terrains des gens parfois!!!moi perso j'ai fais des recherches sur le terrain de ma grand mere a l'abandon soit disant j'ai appris qu'il a été exproprié par une société dont je ne citerai pas le nom.je ne sais pas comment ce terrain est arrivé entre leurs mains par contre allez coupez des arbres on vous met en tole.

5.Posté par le 07/02/2013 09:31
c est une honte ! ce monsieur doit etre condamné le plus durement possible et les tribunaux faire leur travail.
La réunion est une terre riche de nature : ne laissons pas les vandales la mettre à sac !!

6.Posté par martinebonbois le 07/02/2013 09:34
C'est quand que l'on parle du défrichage fait par une administration, sans autorisation dans le cœur du parc à la plaine d'affouches? C'est quand que l'on parle de l’observatoire atmosphérique au maido qui est verrue dans le paysage et réalisé aussi à coup de bulldozer dans la foret primaire?
Ce qu'il serait bon de savoir: cet agriculteur est-il propriétaire de ce qu'il a défriché ?
la politique du deux poids et deux mesures.

7.Posté par lolo le 07/02/2013 09:57
ce n'est en aucun cas une justification, mais il n'est pas précisé qu'il est propriétaire. Ce n'est pas une forêt publique qu'il a détruit comme certains semblent le penser.

8.Posté par John Galt le 07/02/2013 10:20
il risque 150 millions d'euros d'amende. !!!! combien a été condamné le parc national des hauts pour les 1500 hectares du Maido car les véritables fautifs ne sont qu'eux ils auraient du avoir une amende de 10.227.272 euros proportionnellement à l'amende prescrite

9.Posté par observatoire gastronomique du maido le 07/02/2013 11:59
nous sommes solidaires avec cet agriculteurs

10.Posté par nico le 07/02/2013 12:00
j'adore tous les commentaires non fondé, ça fait le charme de notre pays n'es-ce pas???

enfin, la majorité se rends compte du revers de la médaille du parc national et du patrimoine de L'UNESCO, en bref, nous ne sommes plus chez nous!!!! dans les autres régions de France,, les parcs ont été créer en dehors de toutes zones d'activité humaine, la réunion est le seul parc national où vit et travail des hommes, c'est au parc de s'adapter pas le contraire, bien sûre que suis pour la sauvegarde de notre patrimoine, que nous enfants et petits enfants puisse profiter de ce trésor, mais là ça devient grave, ce monsieur est chez lui, sa propriété, un jour on lui a surement dit: ben maintenant, la moitié de chez vous, c'est chez nous!!! quelqu'un pourrais me dire si avec un minimum de bon sens, que dans la même situatuion on ne péterait pas un cable? alors demain dans son jardin, faudrait demander le droit à l'état de couper ou planter quelque chose??????? ce monsieur ne prend le terrain de personne, il n'exploite pas la fôret public, alors avant de juger faudrait se renseigner!!! ila juste un plus grand jardin que tout le monde c'est tout, on se pencherai sur l'ONF et ce qu'ils font de bien ou mal dans nos Fôret, par exemple pourquoi ne pas foutre le feu dans des milliers d'hectares de cryptomeria au maïdo car cette espèce devient envahisante et que sont exploitation dans l'état actuel des choses prendra des années avant de pouvoir remettre les espèces endémiks, étrange non? un coup de feu, une subvention, le nombre d'exploitant qui explose et voila qu'en quelques mois, une bonne partie des crypto ont disparus!!!
on devrait ce poser les bonnes question, car bientôt notre trésor notre patrimoine, ne nous appartiendra plus, faudra payer pour aller au maido, a mafate...etc etc!!!bref

11.Posté par Lionel Tilmont ♝ le 07/02/2013 12:43
Sérieusement c'est tellement grand que je croyais que cela avait été autorisé. L'ONF les services des mairies concernées, la préfecture doivent répondre de leur laxisme...
Qui va replanter tout cela?
Propriété privée ou pas, l'intérêt général et écologique doit passer avant, plus on défriche et moins il pleut c'est quasiment mathématique.

12.Posté par ALEXANDRA le 07/02/2013 12:57
Savez vous que c'est sa propriété donc il régit cette dernière comme il le veut!
Et il faut connaître le contexte pour donner son point de vue !!
Et le feu du Maïdo, quelle sentence pour X qui l'a fait démarrer???

13.Posté par urbanisme le 07/02/2013 13:33
12.Posté par ALEXANDRA

n'importe quoi. pour demolir une case, il faut un permis. Et nous obligeons les construteurs a garder une parite de leur sols perméables. Dans certains lotissmeents (cbo) , meme les espèces de pied de bois sont reglementées.

14.Posté par Onyx le 07/02/2013 14:00
Comme d'habitude, il suffit qu'il se passe quelque chose pour que les commentaires fusent sur le thème "et les autres...". Est-ce qu'on peut sans cesse se réfugier derrière "oui mais le parc national, oui mais intel, et puis on s'occupe de ça mais ça c'est plus important..". Réunionnais, band de marmailles ! C'est toujours un autre, c'est toujours l'Etat, c'est toujours plus grave ailleurs...
Faudrait grandir un peu, non ?

Un mot pour ceux qui croient qu'on peut tout faire chez soi (l'agriculteur était chez lui ?) : et ben non, on ne peut dans aucun domaine faire ce qu'on veut chez soi : construire un pylône c'est 11 mètres, une case, c'est à 3 mètres de la bordure, etc. etc. Il y a des règles justement pour que des abrutis comme cet agriculteur ne fasse pas n'importe quoi ou ce qui lui pète dans la tête quand il se lève le matin. parce qu'on est en collectivité.

15.Posté par Yann le 07/02/2013 14:16
Je lis un peu tous les commentaires, et je meurs d'envie d'y répondre !

Beaucoup d'entre vous prétendent être de courant de certaines choses et d'autres ; mais laissez moi vous informer :
-L'expropriation est un droit de l'Etat et n'appartenant qu'à lui seul, et non pas à une société. C'est un droit encadré et contrôlé par le juge administratif, l'Etat ne fait pas ce qu'il veut mais est obligé de d'agir proportionnellement aux diverses libertés fondamentales et droits fondamentaux du citoyen (notamment le droit de propriété) et à l'intérêt général.
-Nous sommes peut-être propriétaire mais il existera toujours des réglementations à respecter (Loi montagne, SCOT, PLU et j'en passe). Personne ne fait ce qu'il veut sans se renseigner un minimum.
-Le Parc National ne se met pas en place comme ça du jour au lendemain, il existe des enquêtes publiques (certes cela manque de publicité à mon goût, mais il y a toujours moyens de faire entendre son opposition à quelque chose) aux divers projets.

Beaucoup d'entre vous parlent sans fondement, même ceux qui disent que les autres commentaires sont non fondés.

Toujours (bien) se renseigner avant d'émettre un avis.

16.Posté par Post 1 à 15 , trop jeune pour savoir le 07/02/2013 15:32
De Palmas !! Ce nom ne vous dit rien ? Un chanteur .... oui mais sans intérêt ici .....
Une vieille famille gros blanc ? oui
Des gens qui vivent à l'ancienne ? oui aux chandelles avec des serviteurs ....
Des gens qui étaient quincailliers commerçants, oui à l'époque
Une vraie remontée des temps anciens .... un soupçon de 1848 ...... depuis le fin fond de MOKA .....
Une chevauchée fantastique .... comme les gros blancs mauriciens ou sud africains .....
Une espèce qui s'éteint chaque jour ... chaque jour

17.Posté par gégé le 07/02/2013 16:21
"J'étais sur le sentier toute la sainte journéééeee, avec mon buldo a tout ratiboiséééé..."

Ah oui ça doit bien être De Palmas ça, oui oui....

18.Posté par Lionel Tilmont ♝ le 07/02/2013 16:22
Vraiment lamentable post numéro 16! Bien entendu SOS Racisme ne viendra pas porter plainte sur ce discours rempli de haine, donc les gens agiraient en fonction de leurs origines...
Je note.
Quid du trafic d'esclave intra-africain, de la traite arabo-musulmane à Zanzibar. Les esclaves poussaient sur la plage ou alors des africains et arabo-musulmans les vendaient aux européens?
Quant à l'Afrique du Sud les boers sont arrivés avant les zoulous, le seul peuple indigène d'Afrique du Sud étant les bochimans, ils ont dû faire fasse à cette double colonisation. Le PCR reigne encore sur les consciences.

19.Posté par lolo le 07/02/2013 16:29
(...) on peut se faire une idée très précise sur google earth, car la photo est très récente. Il a effectivement tracé une piste, plutôt de 6 à 10m de large, et parfois effectivement de 30 mètres!
Là où c'est intéressant, c'est que si on télécharge la carte de la zone sur le site du parc national, où voit la limite de la zone du cœur du parc, le tracé de cette piste y figure aussi!
A chacun de se faire son idée, mais mieux vaut jeter un œil sur google earth avant de poster un commentaire.

20.Posté par Tant qu''à faire... le 07/02/2013 18:01
Post 19 : tant qu'à faire tu aurais pu laisser les coordonnées Google earth du site. On a pas tous les temps de chercher dans tous les coins de Ste Marie. Y' en a qui bossent (et oui...)

21.Posté par Yann le 08/02/2013 07:36
Le Post 16 en entier n'a aucun intérêt ici. Vivant dans le passé, il ne voit pas l'avenir.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales