Politique

Ste-Marie/Rapport de la CRC: "Pas de quoi fouetter un chat !" pour J-L Lagourgue

Les articles de presse parus ce matin sur le rapport de la Chambre régionale des comptes (CRC) portant sur les exercices 2006 et suivants de la commune de Sainte-Marie, couplés aux attaques de Christian Annette, élu de l'opposition PS, ont fait suffisamment de bruit pour que le maire de Sainte-Marie, Jean-Louis Lagourgue, organise un point presse en fin d'après-midi, entouré de sa garde rapprochée. Le maire de Sainte-Marie a donné son point de vue sur le rapport de la CRC, en défendant la politique communale et en reconnaissant un certain nombre d'erreurs de la part de la municipalité, tout en taclant sévèrement, au passage, Christian Annette et Céline Sitouze, les deux élus de l'opposition municipale.


Ste-Marie/Rapport de la CRC: "Pas de quoi fouetter un chat !" pour J-L Lagourgue
Si le maire de Sainte-Marie a reconnu et assumé quelques erreurs de gestion sur sa commune, comme soulevées par le rapport de la CRC portant sur les exercices 2006 et suivants, notamment sur "la mise à jour de l'inventaire" ou encore "l'établissement d'une grille de ressources humaines", Jean-Louis Lagourgue a tenu à rétablir quelques vérités: "Sur le poids des charges de personnel, oui je reconnais qu'elles sont élevées. On me le reproche mais je l'assume. J'ai hérité à l'époque d'une situation difficile avec la fermeture de l'usine de La Mare. Mon prédécesseur, Axel Kichenin, avait engagé les 350 salariés licenciés. C'est vrai que nous avons 800 permanents à la mairie de Sainte-Marie. Soit le double d'une commune de même taille en métropole. Mais je rappelle que les charges augmentent moins vite que les recettes", explique Jean-Louis Lagourgue.

Sur l'augmentation de la dette et la capacité de désendettement de la commune, là aussi Jean-Louis Lagourgue dit "assumer". "Sainte-Marie a une politique d'investissement en terme d'équipements publics et de proximité. Nous avons investi 98 millions d'euros sur les 5 dernières années. Résultat, nous sommes la commune qui a le plus investi à la Réunion", souligne-t-il. Sur ce sujet, Jean-Louis Lagourgue en profite pour envoyer une première pique à Christian Annette. "Il dit que Sainte-Marie ne peut plus emprunter auprès des banques. C'est faux! Vous croyez que pour faire des investissements la commune dispose d'un trésor de guerre. Nous avons la confiance des banques. Sur ce point, Christian Annette est pris à son propre siège", lâche l'édile de Sainte-Marie.

Lagourgue pourrait porter plainte contre Annette

Sur le rapport de la CRC, Jean-Louis Lagourgue est serein. "Raisonnablement, il n'y a pas de quoi fouetter un chat", lance-t-il. Hier, Christian Annette et Céline Sitouze avaient avancé l'hypothèse d'une saisine du procureur de la République suite à la divulgation du rapport de la CRC. "Je lui dit, il faut y aller. Mais je rappelle que la CRC a dans son rapport précisé le transmettre au préfet, et pas au procureur de la République. Si le président de la CRC (ndlr: Christian Roux) estime qu'il ne faut pas le faire, j'en suis content. Mais M. Annette remet alors en question le travail des magistrats de la Chambre", précise-t-il. Au passage, Jean-Louis Lagourgue dit relever dans les propos de Christian Annette des "éléments diffamants" et se réserve le droit de porter plainte.

Après cette entrée en matière "salée", Jean-Louis Lagourgue revient sur les trois sujets brûlants évoqués par la CRC à savoir la gestion des travaux de la régie, l'encadrement du personnel et les primes associées, ainsi que les emprunts structurés ou "toxiques" contractés par la commune.

"Une étonnante pratique"

Ste-Marie/Rapport de la CRC: "Pas de quoi fouetter un chat !" pour J-L Lagourgue
Sur le premier point, Jean-Louis Lagourgue avoue une erreur en ayant comptabilisé des travaux de régie effectués en 2005 et les années suivantes dans le budget de fonctionnement de 2009. "Nous allons suivre les recommandations de la Chambre. Par contre je maintiens que les travaux ont été bien réalisés par les agents communaux et retranscris dans le patrimoine de la collectivité. Il y a là une différence d'appréciation des magistrats", explique-t-il.

Sur le personnel d'encadrement, pris pour cible par la CRC, Jean-Louis Lagourgue dit avoir "toute confiance" pour travailler avec certains d'entre eux depuis 1990, Jocelyn Trulès (DGS de la commune) en tête. "M. Ngé est un financier de premier ordre. Il a mis de l'ordre dans la comparabilité de la commune. M. Mallin gère le CCAS et il est en voie de redressement. C'est un cadre de haut niveau dans le domaine du social", souligne Jean-Louis Lagourgue.

Puis vient le tour de Jocelyn Trulès. A cette occasion, le maire de la commune va laisser la parole à son directeur général des services, directement visé par le rapport de la CRC. "Dans un premier temps je tiens à dire que, pour la première fois, un élu de l'opposition s'attaque au personnel et non au maire. C'est une étonnante pratique", explique Jocelyn Trulès en visant Christian Annette. "Vous croyez que j'ai 49.800 euros de prime annuelle. Si c'était le cas, cela ferait longtemps que la Chambre régionale des comptes aurait tiqué", souligne-t-il. Sur ses avancements d'échelons et sur les compensations financières au titre des congés payés, Jocelyn Trulès se dit parfaitement "serein" et en "règle" avec les lois. "Nous avons appliqué la loi. Vous croyez que le percepteur aurait laissé passer ça ?", s'interroge-t-il.

Sur les primes : "On est bien loin des chiffres annoncés par M. Annette"

Puis vient le tour des primes accordées aux personnels de direction de la commune. Pour Jean-Louis Lagourgue, le "père" Annette "se mélange les pinceaux". "Il faut arrêter de dire que les cadres touchent entre 20 et 40.000 euros par an de prime. La réalité est toute autre. Un administrateur de la commune touche 10.961 euros de prime annuelle et les 5 attachés se partagent 15.253 euros de prime annuelle, soit un surcoût annuel de 25.214 euros pour les 6 cadres de la collectivité. On est bien loin des chiffres annoncés par M. Annette", explique Jean-Louis Lagourgue regrettant ce qui a été écrit dans la presse.

Dernier point évoqué, les emprunts structurés. "Nous sommes à 34% d'emprunts structurés et non 47% comme avancé par M. Annette. Je précise qu'il ne s'agit pas d'emprunts dits "toxiques" car le taux est indexé sur l'indice euro qui ne figure pas sur la liste noire des emprunts structurés. Au contraire, le taux payé par la commune est passé de 4,55 à 3,37%. Cela nous a permis de faire des économies, n'en déplaise à Christian Annette", précise-t-il.

Pas d'augmentation d'impôts locaux

Après avoir donné le ton, Jean-Louis Lagourgue a tenu à "rassurer" les Sainte-Mariens. "Pour mon prochain projet 2014-2020, je m'engage à ce qu'il n'y ait pas d'augmentation d'impôts locaux sur une période de 6 ans. Pourquoi ? Car nous misons sur une croissance dynamique de Sainte-Marie avec un élargissement de la base d'imposition (ndlr: livraison de plusieurs nouveaux quartiers et logements comme Beauséjour)", souligne Jean-Louis Lagourgue qui table sur une population de 40.000 habitants à l'horizon 2020.

Jean-Louis Lagourgue a répondu à Christian Annette. Pas de doute, la course aux élections municipales sur Sainte-Marie est belle et bien lancée. Reste que le prochain conseil municipal de demain soir risque d'être particulièrement animé entre l'opposition PS et la majorité Lagourgue.
Vendredi 22 Février 2013 - 06:42
Lu 1369 fois




1.Posté par Titi le 22/02/2013 04:54
La crc ne dit donc rien de bon m lagourgue !! Relisez ce rapport il est catastrophique et ouvrez les yeux pour les enfants sainte mariens ne soient pas endettés avie !!!

2.Posté par noe le 22/02/2013 06:01
pas besoin de s'énerver !!!
On voit que ceux qui touchent le plus (les cadres) gagnent encore des "primes" alléchantes ... tandis que les pauvres employés communaux ... RIEN !
Les nantis veulent tj plus ...
Il doit y avoir quelque chose de louche dedans si on y gratte un peu mieux ...

3.Posté par allez goute anette le 22/02/2013 06:04
Anette la koz trop vite!

li lé mal conseillé par son frère lo maire sin dni!

laisse ste mairie tranquille monsieur anette nous veut pas de ou comme maire!

4.Posté par William le 22/02/2013 07:03
La vraie question est : qu'y a-t-il dans ce fameux rapport de la CRC ?
Tous les médias et pseudo journalistes se contentent de répéter les affirmations de l'un puis de l'autre !
Qui sera le premier à nous dire ce qu'il y a exactement dans le rapport ?

5.Posté par Fonctionnaire titulaire indéxé sur la vie chère le 22/02/2013 07:51
10.000 euros de salaire pour le DGS? c'est vrai que c'est courant a la civis , la cinor, et les associations du département mais on voit jamais ça dans la fonction publique d'etat.

6.Posté par tagoun le 22/02/2013 08:32
Ben voyons ! M. Jean-Louis Lagourgue y a qu'à continuer comme cela, des primes pourquoi ? c'est pas la surcharge de travail qui les motive.
On croit rêver "ils ne touchent que cela...."
Mais bon sang quand est-ce que l'on aura des élus dignes de leurs fonctions ?

7.Posté par Jacky le 22/02/2013 08:45
J.T depuis des lustres ce gars y proffites , partout ou il vas , il se sers , ca c'est un gars qui aime tout, meme ce qu'il n'aime pas : l'argent lol

8.Posté par Ginrol le 22/02/2013 14:53
Mais oui grand manitou, vous êtes fort, prenez la route de Terrain Elisa, elle mérite votre attention sur l'état de votre commune avec deux panneaux jamais mis à jour sur le radier submersible. J'espère que vous n'avez pas de participation dans une société d'amortisseurs . Désespérant !!!

9.Posté par franck le 22/02/2013 20:16
post 2 vous racontez comme toujours n'importe quoi, vous ne savez rien, vous êtes en quelque sorte nul

et post 5 : je vais pleurer sur la fonction publique d'Etat

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales