Social

Ste-Clotilde : Manifestation de parents à l'école primaire de Bois de Nèfles


Ste-Clotilde : Manifestation de parents à l'école primaire de Bois de Nèfles
A chaque rentrée, c'est pareil. Syndicats et parents d'élèves dénoncent l'absence de personnel, la tenue de chantiers, le manque de moyens... Ce matin, c'est à l'école primaire de Bois de Nèfles que la tension monte. Un sitting a été organisé par des parents d'élèves mécontents qui attendent de recevoir la visite d'un élu de la ville de Saint-Denis.

"L'école de nos enfants devait être rénovée pendant les vacances scolaires. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il n'y a pas eu de centre aéré ici. Or, nous constatons ce jour de rentrée que rien n'a été fait", indique un père insatisfait.

Des toilettes défectueux, une clotûre jugée dangereuse, un réfectoire en piteux état... Voilà les griefs des parents d'élèves qui ont ainsi boycotté cette rentrée déjà largement perturbée sur l'île du fait de la problématique des contrats aidés. L'occasion leur est d'ailleurs donnée de lancer une petite pique sur le sujet : "Le maire du chef lieu affirme pouvoir assurer la rentrée scolaire, mais il n'est pas capable d'assurer des travaux dans une école !", reproche un parent.
Jeudi 16 Août 2012 - 09:27
.
Lu 1615 fois




1.Posté par noe le 16/08/2012 10:13
Les parents se réveillent surtout poussés par "l'opposition ?"

Bon les élèves doivent avoir des moyens pour étudier , apprendre la vie dans des conditions de sécurité , d'hygiène ... optimales ...
Il est normal que les parents s'inquiètent ...

2.Posté par zariko le 16/08/2012 11:23
ben l'opposition est la pour ça ! et nous sommes en démocratie
C'est facile de se vanter que tout va bien dans ma commune, alors qu'il y a toujours des cadavres qui trainent ici et la !!
Monsieur Le Maire est trop occupé à placer son fils à Paris dans un ministère !!!

3.Posté par Thierry le 16/08/2012 13:03
1/24 ... l'école reprendra chez MOI (mi tape su mon lestomaKKK) le jour J et pas 1 de plus ...

Encore une vérité vRAIe ... je me souviens d'une histoire de Pinochio ... et de la morale qui va avec ... un mensonge finit toujours par se dévoiler au GRAND jour ...

4.Posté par Arès le 16/08/2012 13:11
@ zariko

Si cadavres il y a, ils ont été laissé par l'ancienne équipe. Il y a 84 écoles dans le chef lieu et ti lamp ti lamp elles sont rénovées ( sur une mandature cela représente 14 écoles par an) oui il y a du travail à faire, oui il se fait, sans pour autant en faire payer le contribuable.

5.Posté par stop injustice le 16/08/2012 14:01
Et cela continue virez moi tous ces parasites qui gangrénent l'ile,en plus quand on les entends ils sont irréprochables,Les maires font ce qu'ils veulent, il n'y a aucun controle donc ils ont tout loisir d'en profiter allégrement,la place est bonne..............VIVE LA POLITIQUE !!!!!!!!!!!!!!!!!!! mais cela va durer jusqu'à quand ce manége ? de plus ils réclament plus de contrats aidés sous forme de chantages,pas de rentrée mais ou va t'on ? s'ils en veulent plus c'est uniquement pour tenir leurs promesses d'embauches à leurs potes,que de la magouille,ouvrons les yeux un petit peu.....................A l'Etat de ne pas se laisser faire...............................TOUT FOUT LE CAMP !!!!!!!!!!!

6.Posté par zariko le 16/08/2012 15:40
@ares
Oui tout à fait d'accord, mais il faut rendre à César ce qui appartient à .. 60 à 70% des travaux de rénovation des écoles sur Saint Denis ont été financés grâce à l'aide la Région Réunion càd Monsieur Didier Robert et sa majorité, (vérifiable sur les panneaux de chantier).
Dites moi en 7 ans de travail acharné de la majorité actuelle, quels sont les nouveaux projets portés par celle ci ? je dis bien nouveaux, et non pas des projets repris de l'ancienne majorité comme vous le dites si bien !
Et puis c'est bien avec notre argent, nos impôts que ces travaux sont financés, d'une manière ou d'une autre le contribuable finit toujours par payé !!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales