Politique

Station d'épuration : Le Prado grandit de jour en jour

Vous qui empruntez la quatre voies de Sainte-Marie voyez grandir de mois en mois les travaux de construction de ce qui est présenté comme la station d'épuration modèle en terme de développement durable. Sortie de terre : avril 2013. Aucun retard n'est constaté pour le moment.


Station d'épuration : Le Prado grandit de jour en jour

"Les travaux sont dans les temps"
, a répété, enthousiaste, Jean-Louis Lagourgue, président de la Cinor et maire de Sainte-Marie. Ce matin, c'était l'occasion pour les élus de faire le point sur ce chantier à la fois gigantesque et novateur dans la mission qui sera la sienne.

Les jours de la station d'épuration de la Jamaïque sont comptés. Jean-Louis Lagourgue l'a rappelé : "ce site est sous-dimensionné" pour répondre à la demande de traitement des eaux usées des villes de l'intercommunalité du Nord (Saint-Denis, Sainte Suzanne, Sainte-Marie).

Le Grand Prado, lui, commence à montrer ses rondeurs au fil des semaines. C'est à deux pas du chantier que les élus de la Cinor, en présence d'une centaine d'invités mais aussi d'enfants des écoles de la commune de Sainte-Marie, sont venus réaliser un point d'étape.

Une station sans odeur

Les travaux sont entrés dans une phase de construction très active. Après les travaux de terrassement et de préparation du site, la construction des ouvrages bat son plein sur un chantier considéré "comme l'un des plus importants sur l'île", dixit le président de la Cinor.

L'exemplarité environnementale a été privilégiée dans ce projet. Les élus de la Cinor l'ont rappelé. Les eaux rejetées le seront en mer avec une conformité "qualité eau de baignade", ce qui est "supérieur aux exigences réglementaires". Garante du suivi de la qualité des rejets, une institution indépendante ainsi qu'un laboratoire de recherche de l'Université en seront les garde-fous.

Les bâtiments seront par ailleurs équipés d'une isolation phonique qui confèrera à la structure un degré d'intégration dans le paysage important. Mais qui dit station d'épuration, dit odeurs. Là aussi, les ingénieurs se rapprochent du zéro défaut. En effet, une installation spécifique à l'élimination des odeurs veillera aux incommodités sous la surveillance d'un "Jury de Nez" associant habitants et riverains avec l'assistance de l'Observatoire régional de l'air. Enfin, la transformation des boues en produit fertilisant, induisant en particulier une réduction significative des volumes par séchage, digestion et hygiénisation des boues de la station d'épuration fait partie des problématiques de la future structure. La conformité au projet Gerri a été suivi à la lettre.

La station avant les logements

Envisagé pour répondre à une capacité de 160.000 équivalents habitants, la station sera extensible à 235.000 équivalents habitants à l'horizon 2030. Jean-Louis Lagourgue a d'ailleurs bien signifié que la mise en service de cette station rend à nouveau possible des programmes de construction de logements collectifs sur les communes de Saint-Denis et Sainte-Marie.

Jean-Louis Lagourgue ne tarit pas d'éloges sur la future station
Jean-Louis Lagourgue ne tarit pas d'éloges sur la future station
Sur le volet financement, le contrat conclu le 17 juin 2010 se base sur un investissement, toutes dépenses confondues, de 75 millions d'euros. Les aides publiques plafonnent à 34 millions d'euros au minimum. Ces aides publiques se composent principalement d'une subvention Feder, dont 60% sera versée sur les fonds de l'Union Européenne et 40% par d'autres organismes (Office de l'Eau, Onema, Conseil Régional).

Les dates clés :
2002 : Approbation du principe de construction d'une STEP et du choix du Grand Prado
2003 : Lancement d'études techniques
2007 : Le Préfet autorise la création de la future station
Juillet 2010 : Dépôt permis de construire
1er décembre 2010 : Permis devenu définitif
Octobre 2010 : Début des terrassements
Décembre 2010 : Début des travaux de génie civil
Mai 2011 : Début des travaux de second oeuvre
Février 2013 : Mise en eaux - essais
8 avril 2013 : Mise en service industrielle

Voilà à quoi devrait ressembler le future complexe
Voilà à quoi devrait ressembler le future complexe
Mardi 31 Mai 2011 - 13:42
Ludovic Grondin
Lu 1871 fois




1.Posté par un habitant de la marine le 31/05/2011 15:02
sa m étonnerait beaucoup si c est station va servir les habitant s de STE SUZANNE
vu que lors des refections de certaine route dans le village DE LA MARINE vu qu ils ne faisait pas des travaux pour les canalisations d eaux usées et eaux de pluie je me suis permis de demander
aux service de la MAIRIE STE SUZANNE ne sera pas deservie par cette station il etudie pour
une station au lieu dit MARENCOUR d après leur reponse
renseigner vous mr grondin

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales