Société

St-Valentin : Plus de 300.000 Réunionnais en couple

A l'occasion de la Saint-Valentin, voici des informations transmises par l'Insee à propos des couples réunionnais.


St-Valentin : Plus de 300.000 Réunionnais en couple
En 2008, 38% des Réunionnais vivent en couple, en augmentation depuis 1990. Cependant, à âge comparable, la Réunion est une des régions françaises où l'on vit le moins souvent en couple.

Parmis les personnes de 30 à 59 ans, la proportion de personnes en couple est une des plus faible de France devançant seulement les Antilles, la Guyane, la Corse et l'Ile de France.

C'est particulièrement vrai pour les femmes qui sont même moins souvent en couple qu'en Ile de France et en Corse.

70% des couples ont au moins un enfant

Avec une population plus jeune et un nombre d'enfant par femme plus important qu'en métropole, 70% des couples ont au moins un enfant à la Réunion contre 51% dans l'hexagone. C'est dix points de moins qu'en 1990.

Après le départ des enfants du domicile familial et avec les gains d'espérance de vie, les couples âgés sans enfant sont en effet beaucoup plus nombreuses qu'il y à 20 ans. La part des Réunionnais qui vivent en couple sans enfant (11%) reste néanmoins deux fois moins importante qu'en métropole.

Vivre dans une famille monoparentale est deux fois plus courant qu'en métropole et plus d'un Réunionnais sur cinq vit dans ce type de famille. Neuf fois sur dix, l'adulte à la tête d'une famille monoparentale est une femme, la garde des enfants était généralement confiée à la mère.

La Réunion est aussi la région française où l'on vit le moins souvent seul. En 2008, 7% des Réunionnais vivent seuls. Vivre seul est deux fois moins répandu qu'en métropole mais de plus en plus courant : le nombre de personnes seules a triplé depuis 1990.

Des hommes plus souvent en couple que les femmes

Plus de la moitié des hommes réunionnais (de 15 ans ou plus) sont en couple contre moins de la moitié des femmes.

Généralement avec un conjoint plus âgé, les femmes s'installent en couple plus tôt, les hommes vivant plus longtemps chez leurs parents. A 26 ans ans, plus d'une réunionnaise sur deux vite en couple contre un tiers des hommes. Ces derniers s'installent majoritairement en couple plus tardivement, vers 30 ans.

Avec une espérance de vie plus grande et un conjoint généralement plus âgé, les femmes se retrouvent plus souvent seules ou cohabitent avec d'autres membres de leur famille aux âges les plus avancés. Les hommes restent longtemps en couple : au-delà de 65 ans, 71% d'entre eux sont encore en couple, contre seulement un tiers des femmes.

80% des artisans, agriculteurs et cadres vivent en couple

Entre 30 et 59 ans, les hommes actifs sont majoritairement en couple : entre 74% et 80% selon les catégories sociales. L'écart est très important avec les inactifs dont moins de la moitié vit en couple (46%). Près de 80% des artisans, agriculteurs et cadres actifs vivent avec un conjoint contre 74% des ouvriers.

Quelle que soit leur catégorie sociale, les Réunionnaises sont moins souvent en couple que les métropolitaines et bien moins que les hommes de l'île, sauf chez les agricultrices. Ces dernières sont 88% à vivre avec un conjoint, qui est lui-même souvent agriculteur (une fois sur deux).

Les Réunionnaises sont généralement en couple avec un conjoint de la même catégorie socioprofessionnelle. Contrairement aux hommes , les deux tiers des inactives sont en couples, généralement avec un ouvrier.
Mardi 14 Février 2012 - 07:54
.
Lu 878 fois




1.Posté par noe2012 le 14/02/2012 08:17
félicitations aux couples !

Que Saint Valentin soit toujours avec vous !

Amen !

2.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 14/02/2012 09:16
"informations transmises par l'Insee"... qui se garde bien d'expliquer que 1/4 des Foyers Réunionnais sont Monoparentaux Féminins.... donc soit disant pas en couple....

Dans la Réalité, auxiliaires de justice et services sociaux expliquent a ces mêmes Femmes que, si elles déclarent vivre en concubinage, elles devront du même coup déclarer les revenus de leurs conjoint, perdront l'intégralité des Prestations Sociales Salaires qui en dépendent et dont les Enfants sont les Otages...
Ainsi, on est certain que les 90% de Pères sacrifiés de Nature, GENRE MASCULIN aux JAFs continueront a financer la natalité Française et les "salaires de survivance" de Femmes seules sans travail... quitte a ce que les Enfants en soient les otages sans Père...

Le reste c'est du flanc pour les journalistes sans courage...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales