Société

St-Pierre: Un syndicat dénonce une "déportation massive" de forains

Courrier du Syndicat des Commerçants Non Sédentaires de la Réunion:


St-Pierre: Un syndicat dénonce une "déportation massive" de forains
"Le SCNSR dénonce depuis maintenant plus de 18 mois une pratique tarifaire discriminatoire des droits de place et de stationnement, mise en place par des Associations de Commerçants sédentaires, voire par des municipalités. Nous avons obtenu, depuis peu, que l’Etat adresse un rappel ferme aux Maires des communes en situation irrégulière pour qu’une harmonisation tarifaire soit appliquée concernant les redevances relatifs à l’attribution d’emplacements sur le domaine public, garantissant ainsi la liberté du commerce précisée dans le décret d’ALLARDE (loi des 2 et 17 mars 1791), ce qui a été fait.

Cependant, en réaction à cette nouvelle mesure qui les a contraint à adopter une tarification unique pour tous de 120€ au lieu de 220€ le mètre linéaire pour les 10 jours de braderie de novembre prochain, La ville de St-Pierre et son Association des Commerçants ont instauré une nouvelle forme d’apartheid qui dans les faits consiste à parquer dans des rues annexes tous les "forains" ayant habituellement leur emplacement dans la rue des Bons Enfants. Nous sommes donc en présence d’une "déportation massive" en bonne et dû forme d’un nombre impressionnant de nos commerçants exerçants, souvent depuis plus de 15 ans, sur leur emplacement historique. Ces dispositions électoralistes et revanchardes contribuent manifestement à favoriser le commerce local et fausse la concurrence. De plus cette mesure discrétionnaire demeure toujours discriminatoire, pire, ségrégationniste. Autrement dit selon l’organisateur et la municipalité de St-Pierre, tous les forains du département (à l’exception de quelques privilégiés) doivent être exclus de la rue des Bons enfants, qui sera exclusivement et prioritairement réservée aux commerçants St-Pierrois, ce qui constitue une grave entorse à la législation en vigueur rappelée par Monsieur le Préfet. Ces faits sont d’une extrême gravité.

Alertée, notre Fédération Nationale en a informé les ministères de tutelle pour qu’elles interviennent dans l’urgence. Au niveau local, tous les services de l’Etat ainsi que la Mairie de St-Pierre ont été interpellé pour mettre un terme à cette mise au placard massif et indigne dans un Etat de droit. Cette décision répressive et irresponsable, flingue une économie vacillante et engendre un climat d’incompréhension et de colère."
Mercredi 16 Octobre 2013 - 15:40
Syndicat des Commerçants Non Sédentaires de la Réunion
Lu 1040 fois




1.Posté par Zbob le 16/10/2013 16:33
""déportation massive"
Encore une belle connerie! Si un syndicat est capable de proférer de telles conneries , il est capable de dire n'importe quoi, autant dire rien!
A quand la "déportation massive " sur une île déserte , de tous ces gens qui , au prétexte de braderie , vendent les rebuts et les merdes importées de chine en conteneurs rien que pour l'occasion!

2.Posté par Môvélang le 16/10/2013 18:03
''''1.Posté par Zbob le 16/10/2013 16:33 '''''
personne ne t'oblige à acheter '''les merdes de chine dans les foires''', tu as de la chance d'être un gros capitaliste et d'avoir les moyens de fréquenter les boutiques de luxe ou d'aller acheter votre merde de luxe à dubai , nous qui touchons que le smic, nous voulons vivre avec nos maigres moyens, on ne quémande pas, on n'exploite pas , on ne vole pas, on ne vous jalouse pas, et sans nous, vous n'existerez pas non plus.
Alors, laissez nos forains tranquilles et respectez votre propre loi

3.Posté par Claude Bouyer le 16/10/2013 21:57
Zbob, lorsque on méconnait à ce point les subtilités de la langue française, lorsque on ignore ce que signifient des parenthèses dans un texte, quand on ne connait rien du second degré et bien, il ne reste qu'à se taire. Ce que vous auriez été bien inspiré de faire, vos âneries vous couvrent de ridicule. Dommage pour vous.

4.Posté par patrick law-Thu secrétaire du SCNS le 16/10/2013 23:56
Merci, Claude, d'élever le niveau.
Ce communiqué se devait d'attirer l'attention. Pour information, je restitue la définition de "déportation" telle que le définie le dictionnaire encyclopédique Hachette : "Peine d'exil afflictive et infamante appliquée notamment en france aux crimes politiques".
Lorsqu'une municipalité décréte le déplacement d'une catégorie bien précise de commerçant dans une zone bien définie, cela peut être assimilé à une peine d'exil afflictive et infamante. C'est en tout cas le sens que nous avons souhaité donner à notre intervention.
Je demande surtout à nos collègues forains qui souhaitent ajouter leur commentaire, de le faire dans la dignité sans céder aux provocations faciles, bien qu'elles soient exaspérantes. Vos arguments ont beaucoup plus de poids.

5.Posté par ZembroKaf le 17/10/2013 09:30
Malheureusement ça reflète bien la mentalité du Président omnipotent de l'Association de Saint Pierre et de la municipalité ou plutôt de son adjoint chargé du centre ville Y.Mangrolia (le maire lui donne carte blanche).
Ce président n'a jamais apprécié les forains, car pour lui, ces forains lui font une certaine concurrence pour son commerce.
Et puis ces braderie à rallonge par leur durée et leur fréquence commencent vraiment à devenir pénible.

6.Posté par ZembroKaf le 17/10/2013 11:41
Déjà que ce Président "Association des Commerçants de Saint Pierre" demande à "ses commerçants" de respecter les employés qui certains font du 7/7 sans repos sans pause et surtout qu'ils n'oublient pas de les payer à la fin du mois avant de construire des "buildings" ou s'acheter les derniers modèles Q,X,A....!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales