Faits-divers

St-Pierre : Un policier suspecté d'agression sexuelle


St-Pierre : Un policier suspecté d'agression sexuelle
A Saint-Pierre, un policier fait l'objet d'une enquête pour agression sexuelle, d'après une information du Journal de l'île. Les faits remonteraient à la mi-juin et se seraient déroulés dans le commissariat. "Ce jour là, plusieurs fonctionnaires de police plaisantent entre eux. Entre hommes, ils s'amusent à se toucher les pectoraux, visiblement pour savoir qui en a le plus", écrit le Jir. 

Au même moment, une femme qui travaille depuis longtemps au commissariat de Saint-Pierre mais qui n'est pas policier arrive dans la même pièce. "Là, le jeu dérape. L'un des policiers présents se tourne vers elle et reproduit le geste qu'il faisait à l'instant à ses collègues masculins. De fait, la comparaison de pectoraux se transforme en un attouchement sur la poitrine de cette femme". 

Un simple rappel à la loi pour le policier ?

La femme a été très choquée et a averti la direction des agissements de l'homme. La victime a ensuite porté plainte pour cet attouchement et est en arrêt maladie depuis les faits. Le procureur Patrice Camberou a décidé d'ouvrir une enquête qu'il a confiée aux policiers de la Sûreté départementale, basée à Saint Denis. 

Au regard des faits reproché au policier, le procureur indique au Jir que la procédure pénale devrait déboucher sur "un rappel à la loi". D'après le journal, le fonctionnaire de police n'a pour le moment pas été sanctionné en interne. Mais une procédure aurait été engagée. 
Vendredi 13 Juillet 2012 - 07:08
Lu 2000 fois




1.Posté par noe-noah le 13/07/2012 07:58
Les policiers en tenue , ça ose tout et c'est pour ça qu'on les reconnaît !

Certains ont eu un pied mais ils prennent le carreau !
Heureusement que beaucoup ont la conscience tranquille et font leur boulot avec professionnalisme ...les brebis gâleuses doivent être mises à la porte ...

2.Posté par Bertrand le 13/07/2012 09:08
Et certains flics ( pas tous ) sur la route qui arrêtent les femmes sous prétexte de contrôle et qui demandent leur téléphone ça n'existe pas peut être

3.Posté par La sanction exemplaire, c''est maintenant !!! le 13/07/2012 10:18
Les bonnes habitudes sont les plus difficiles à perdre. Assez navrant de voir le "niveau " de ceux qui sont censés donner l'exemple. Pb de recrutement au départ et de corporation au fil des années...Plus qu'un rappel à la Loi (le proc ne manque pas d'humour), il faut chercher la sanction la plus efficace : pour un policier sur cette île paradisiaque, c'est le porte-feuille d'abord, mise à pied avec retenue sur salaire de un à plusieurs mois selon le degré de sincérité de la repentance, des excuses à la victime devant le même public de gentlemen et en missouk un entretien qui lui ferait comprendre que la prochaine fois (qu'on l'attrape évidemment) c'est la mutation illico-presto en région Nord-Pas-de-Calais ou à St-Laurent du Maroni en Guyane, là il aura tout le loisir de faire du pince-fesse avec les orpailleurs.

4.Posté par Papapîo, ni macro ni géniteur payeur le 13/07/2012 10:27
La victime a ensuite porté plainte pour cet attouchement et est en arrêt maladie depuis les faits. Le procureur Patrice Camberou a décidé d'ouvrir une enquête qu'il a confiée aux policiers de la Sûreté départementale, basée à Saint Denis. ....

Il faut être une Femme pour voir le Procureur Cambérou voler a son secours et donner suite...
Pour un Homme ou Père qui porte plainte pour des motifs autrement plus lourds
VOUS POUVEZ TOUJOURS COURIR....
ET CA, C'EST LA VÉRITÉ...

5.Posté par Zokaou le 13/07/2012 15:46
Elle est belle la république avec des cow boys écervelés ! Se croient tout permis, snobent les administrés . Car ont le pouvoir de police! Bien fait, dans les dents! Vous allez arrêter de rouler la mécanique sur le front de mer un peu comme ça... C'est une bonne chose qu'on ait été informé sur ce fait.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales