Faits-divers

St-Pierre: Un jeune agresse en pleine rue la gendarme qui l'avait arrêté


St-Pierre: Un jeune agresse en pleine rue la gendarme qui l'avait arrêté
A la sortie du restaurant où elle déjeunait en compagnie de son enfant en bas-âge et d'une amie, une femme membre du Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie de Saint-Pierre a été agressée hier, alors qu'elle était en civil. L'information est recueillie par le Jir.

Un jeune d'une quinzaine d'années, vraisemblablement irrité en la présence de celle qui aurait participé le mois dernier à son interpellation, accompagné d'un de ses camarades, a d'abord agressé verbalement la femme qui s'est détournée et a tenté de mettre fin à la discussion.

Mais l'adolescent muni d'une bombe lacrymogène l'a poursuivie alors dans la rue et a pulvérisé son gaz en direction des deux amies et de l'enfant, avant de s'échapper. Les victimes n'ont pas été blessées mais ont été choquées, selon le journal.

L'agresseur saint-louisien est activement recherché par les forces de l'ordre. Son compagnon a été retrouvé par la police et placé en garde à vue.

Mercredi 11 Janvier 2012 - 05:18
.
Lu 2036 fois




1.Posté par noe 2012 le 11/01/2012 06:52
Agresser 2 pauvres dames et un bébé ? il n'a pas honte ce mec ...Il mérite une bonne râclée sur la place ....

"La nature nous a donné une langue et deux oreilles, afin que nous écoutions le double de ce que nous disons." (Zénon) , après une bonne fessée pour ce mec ...

2.Posté par Bayoune Raoul le 11/01/2012 08:06
Il est vraiment rare que cela que cela arrive, ces agents grimés en costume de force de l'ordre sont assez peu repérables en civil. En France, une organisation, déjà condamnée par le ministre de l'intérieur commence ou a commencer à publier sur internet le curriculum vitae de certains de ces agents abizèr, avec foto, adresse et habitude, les livrant ainsi la vindicte des revanchards. Si, dans une société, un service d'ordre policé reste nécessaire, malheureusement certains croient encore que l'habit faisant le moine déguisé les exonèrerait de représailles éventuelles des abus sur leurs victimes. Qu'on se souvienne de ce jeune fusillé au barachois par un gendarme, et ce devant sa femme et son enfant, la course poursuite dans les goyaviers de la Plaine des Palmistes qui se solde par une première victime du taser - Arme en cours d'expérimentation, pas encore utilisée en France. Donc un réunionnais a été le cobaye cible. Sans excuser ou justifier la réaction de ce jeune, cela peut se comprendre, et on peut même redouter que certaines victimes, fins observateurs repèrent ces agents et arrivent à ce qui est arrivé à celle de St Pierre. Le pire est à craindre. Est ce que l'on peut dire que justice a été rendue, concernant le gendarme qui visa Théo Hillarion, ce docker du Port, ou encore cette fillette de 3 ans écrasé par un camion de policier en " urgence " et redoutant la foule des manifestants ?!!!...

3.Posté par Léa le 11/01/2012 08:34
La loi est faite pour être respectée et non discutée. Quand on se fait arrêter on fait profil bas au lieu de se permettre d'émettre des objections ou des jérémiades. Voilà ce qui se passe quand on oublie d'apprendre aux jeunes où est leur place.

4.Posté par habitant de saint pierre le 11/01/2012 09:03
on mesure là toute l'efficacité des dépenses énormes engagées pour la video surveillance du front de mer.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:38 La comptable escroc détourne plus de 700.000 euros

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales