Faits-divers

St-Pierre: Les deux jeunes agresseurs du front de mer mis en examen


St-Pierre: Les deux jeunes agresseurs du front de mer mis en examen
Les deux jeunes hommes suspectés d'avoir porté des coups mortels à Johan Stuppa, mardi soir sur le front de mer de Saint-Pierre, ont été mis en examen hier. Le procureur de la République du tribunal de Saint-Pierre a livré hier soir les derniers éléments de l'enquête sur la mort de Johan Stuppa.

Les deux suspects, Bacar Amadi Maoulida et Aycham Ahmed, âgés respectivement de 24 et 19 ans, habitent à Saint-Joseph et au Tampon. Le premier a été mis en examen pour vol avec violences ayant entraîné la mort et l'autre pour complicité de vol avec violence ayant entraîné la mort, relatent les journaux. L'enchainement des événements de ce 24 juin n'est pas totalement connu puisque les suspects nient avoir volé la sacoche de Johan Stuppa, un automobiliste qui les avait pris en stop un peu plus tôt dans l'après-midi.

Selon les premiers éléments de l'enquête, après s'être rendu compte que sa sacoche avait disparu, Johan Stuppa, un métropolitain installé dans l'île depuis janvier 2012, décide de retrouver les deux auto-stoppeurs dans les rues de Saint-Pierre, persuadé qu'ils sont à l'origine de cette disparition. Une fois ces derniers retrouvés sur le front de mer, il aborde les deux jeunes hommes, puis les prend en photo dans la perspective de déposer plainte. Un geste qui provoque la furie des deux suspects.

Le consultant en immobilier reçoit une première salve de coups non loin du Café de la gare. Il tente d'échapper à ses bourreaux en franchissant le boulevard. Il est frappé une seconde fois de l'autre côté du trottoir, à proximité d'un pub. Le père de famille, depuis seulement trois mois, s'écroule. L'autopsie pratiquée hier révèle que son décès est consécutif à un traumatisme thoracique avec fracture du sternum.

Désormais, les enquêteurs doivent poursuivre leurs investigations pour tenter de déterminer lequel des deux suspects a porté le coup fatal. Au moment de leur interpellation, intervenue 30 minutes après la bagarre, Bacar Amadi Maoulida et Aycham Ahmed étaient fortement alcoolisés.  Les jeunes hommes étaient par ailleurs connus pour des faits de vol. Tous deux risquent, pour le décès de Johan Stuppa, la réclusion criminelle à perpétuité.
Vendredi 27 Juin 2014 - 09:15
Lu 2276 fois




1.Posté par posez-vous la question le 27/06/2014 10:52
ils vont bien trouvé un avocat qui va leurs trouvés des circonstances atténuantes ,ces eux les victimes c'est à cause de la société tout le monde le sais,

2.Posté par sans blague le 27/06/2014 11:00
La perpétuité? C'est une blague?

Mais non ce sont des jeunes en difficulté qui ont eu une enfance malheureuse, inconscient de leur geste car saouls au moment des faits!....

Au pire quelques années, qui se réduiront en peau de chagrin car ils auront un comportement exemplaire en prison. Maman Taubira s'en chargera...

Quelques années à faire de la musculation, à manger, regarder la télé et à dormir au frais du contribuable, rien de bien méchant en somme

Ouf! Nous voila rassurés, car pour un peu on aurait pu croire que ses petits allaient aller au bagne!

3.Posté par adrien courtois le 27/06/2014 11:07
hommes suspectés d'avoir porté des coups mortels à Johan Stuppa? suspectés?? vous etes serieux la??

4.Posté par mazambron le 27/06/2014 12:12
Ils sevissent sur st- pierre depuis quelques temps. Au final ,ils finissent en prison. Respect toi, toi meme et les autres te respecteront.A la Réunion ces comportements son pathétique. ils méritent une réelle sanction et sinificative.

5.Posté par titi974 le 27/06/2014 12:42
J'espère que ces rebuts de la société qui ternissent l'image de notre île vont prendre la perpétuité.

6.Posté par papillon le 27/06/2014 12:59



Autrefois il y avait le bagne , les galères , casser des cailloux sous le soleil à perpète pour les têtes dures , les criminels ( qui ont toujours existé ) .
Aujourd'hui ils font face à une société de femmelettes qui a peur de les punir .
Ils prospèrent et sévissent sans freins .

7.Posté par révoltée le 27/06/2014 14:58
Il y aura toujours un avocat pour défendre ces voyous il faudrait les foutre au bagne

8.Posté par Observateur le 27/06/2014 17:40
Pour rappel, la peine de mort ou les travaux forcés n'ont jamais empêché les meurtres, viols, tortures et pédophilie d'avoir lieu. Les criminels au moment de leurs faits ne pensent pas à l'éventuelle sanction (surtout s'ils sont sous emprises), ils sont juste focalisés sur leur crime.

9.Posté par Mouais !! le 27/06/2014 17:52
Prison à perpétte pour ces deux voyoux , pas à la Réunion , mais aux baumettes avec les vrais durs en mal d'abstinence ! stop aux laxisme de la justice !!

10.Posté par Daoud le 27/06/2014 20:22
OK pour la peine déportée, à mayotte ou ailleurs car ici ils deviendrais en plus des toxicos à grand coups de chimie et de rak coka. Systeme carcéral inefficace et justice bancale, font que ces deux là seront de retour dans 20 ans sur le marché du crime bien endurcis par la geôle peï.

11.Posté par le taz le 28/06/2014 03:45
mais non, surtout pas de prison pour ces deux gentlemen, modèle de la société de gauche, selon les abrutis de ce pays.
vous rendez pas compte, la prison risquerait, LES PAUVRES de les traumatiser, et puis n'oubliez pas, la récidive...
c'est leur premier assassina après tout...
pauvres petits...

PS : quel pays de merde, peuplé de racistes et de fachos, qui ne laisse pas tranquille l'avenir de ce pays commettre leurs agressions tranquillement....

heureusement le PS et taubira veillent à laisser ces saloperies en liberté, pour une plus grande justice sans doute....
et le peuple, d'ailleurs, manifeste chaque jour son immense reconnaissance à ce laxisme tragique...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:56 Un homme chute en bas de la Rivière des Remparts

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales