Faits-divers

St-Pierre: Le prototype houlomoteur CETO détruit par Bejisa


Une idée de ce que pouvait laisser apparaître l'installation à la surface (Photo du prototype australien)
Une idée de ce que pouvait laisser apparaître l'installation à la surface (Photo du prototype australien)
L'état des lieux des dommages occasionnés par le cyclone Bejisa n'était donc pas complet.

L'installation en mer connu sous le nom de "projet CETO" (dans sa version australienne), mais désormais appelé "projet Houles Australes" a été balayé par les vagues amenées par Bejisa.

L'installation au large de Pierrefonds Saint-Pierre se composait de bouées immergées et câblées à des fondations, qui sont les structures principales posées au fond de la mer. Schématiquement, les bouées se déplacent au gré du mouvement créé par la houle et viennent actionner une pompe qui met elle-même un fluide sous pression. Cette pression est dégagée par des canalisations vers une unité terrestre dans le but d'y produire de l'électricité. Le caractère non intermittent de la force de la houle en fait un avantage indéniable.

C'est la liaison câblée entre les bouées et les fondations placées au fond de l'océan qui a rompu. La société DCNS qui pilote ce projet expérimental avec EDF Energies Nouvelles, a constaté une première avarie qui est intervenue en toute fin décembre alors que La Réunion venait d'être placée en vigilance forte houle, avant même d'affronter les effets plus cinglants du cyclone les 2 et 3 janvier.

Un hélicoptère pour récupérer les morceaux

Les flotteurs ont été arrachés et éparpillés au large. Tous les panneaux qui complètent la structure, certes constitués de matières légères, ont été récupérés depuis. Certaines parties ont même nécessité le déploiement d'un hélicoptère pour leur récupération. Seule la partie mécanique des bouées a disparu. L'opération "récupération" a été menée pour éviter tout risque pour la navigation. Les autorités en charge de la sécurité en mer (CROSS) avaient été prévenues. La partie des fondations qui étaient pourtant figées au fond de l'océan, a été retrouvée sur des récifs, visiblement à l'abri des regards du côté de Terre Sainte.

Cette avarie tombe au plus mal. Fin décembre correspondait à la finalisation des derniers réglages du prototype échelle 1 d'où une phase test devait permettre de procéder à d'éventuels ajustements.

Rappelons que le territoire pilote de La Réunion a été choisi par EDF EN et DCNS comme présentant une configuration optimisée pour la technologie houlomotrice CETO et son adaptation en série, en vue d’une industrialisation à des fins de production électrique propre.

St-Pierre: Le prototype houlomoteur CETO détruit par Bejisa
Jeudi 23 Janvier 2014 - 06:50
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 5758 fois




1.Posté par jean-jacques le 23/01/2014 08:14
Un "houlomoteur" qui ne résiste pas à la houle ?

2.Posté par benoit le 23/01/2014 08:27
Il semblerait que tout ce que l'homme entreprend de construire aux proximités des côtes de la Réunion est amené à être détruit par les houles cycloniques et australes. Après la ferme aquacole, maintenant, cette installation houlomotrice qui n'a pas eu le temps d'être finie avant d'être sévèrement amochée par bejisa... À part les digues des ports, rien ne tient le coup. Ils va falloir faire des piliers très costaud pour la NRL!

3.Posté par john le 23/01/2014 08:37
Dommage pour le développement de ce genre de technologie, cet accident servira de référence, plutôt négative. C'est tout de même étonnant que la partie flotteur n'ai pas été remorqué au port en quelques heures, avant le cyclone, les dégats auraient été beaucoup moins important. Les gens avertis savaient 10 jours avant que Bejisa était pour nous, il n'y a pas eu de surprise.

4.Posté par timagnol le 23/01/2014 09:22
Sans vouloir dénigrer ce dispositif, après tout à l'état de prototype, il serait bon de rappeler ce que cela coûte au contribuable tant en investissement qu'en fonctionnement. Et pourtant la houle était bien moins extrême que dans l'ouest ... A méditer !

5.Posté par a vos riques et perils.?? le 23/01/2014 09:32
ce sont les contribuables qui payent ils s'en foutent.!!!

6.Posté par noe le 23/01/2014 11:00
Dépenses inutiles !

7.Posté par aucune prevoyance le 23/01/2014 12:22
l'argent coule de nos poches car comment expliquer que rien ne soit prévu pour limiter les dégâts? des clowns cette société

8.Posté par Titi or not Titi le 23/01/2014 13:12
il Fallait Pas CETO né !!
😀😀

9.Posté par zoé le 24/01/2014 00:18
A ceux qui disent que c'est de l'argent par les fenêtres, vous êtes des ignares...
Dépenser aujourd'hui des sommes importantes en vue d'un amortissement futur, c'est économiser de l'argent !!!!!!! .... et pas en dépenser messieurs (êtes-vous adeptes du crédit à la consommation jusqu'à un jour voir l'huissier se pointer et à saisir tout ce que vous avez???). J'espère que non..
Donc pourquoi investir de façon débile comme au port avec une centrale au fioul lourd (alors que les prix vont exploser), de même pour la centrale thermique du Gol, quand vous pouvez investir dans une source illimité???. (Genre acheter une maison au lieu de rester locataire?!!!) Faut être vraiment doué pour pas comprendre la logique...je m'étonne toujours du nombre de cas qui peuvent, en émettant des opinions aussi futiles (trop cher, moins lé pas content, zafer là sa fér paye a moin plus, ...et combien d'autre conneries...
Les gas un peu plus de neurones merde. Je sais bien que parfois l'école c'était pas trop votre point fort pour certain ;-) , mais quand même...Je suis pas en trin parler des dépenses inutiles de Vergés, 100millions d'études pour un tram train fantôme, alors que l'autre nouveau maintenant vient planter sa route à (dit-il) 1,5milliards (si elle nous coute pas 2milliard à la fin on aura eu de la chance !!!!)
Le principe c'est qu'il nécessaire de baser sa future consommation sur des biens qui ne perde pas de la valeur (ici, l'amortissement d'un investissement sur une période longue n, d'une énergie illimité, et de plus et c'est rare pour une énergie verte, non intermittente) c'est économiser de l'argent bordel.
C'est la politique énergétique de la France depuis 50ans ça, de faire au plus simple. Y aura pas eu De Gaulle pour lancer un programme nucléaire civile on aurait été mal à tourner qu'avec du charbon, gaz et fioul. Et après étonnez-vous de payer aussi cher vos énergies (essence, gaz, charbon, électricité) si tout les crétins du monde continuent à tourner avec la même énergie.
Faut innover !!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 08:55 Quatre blessés graves en cette fin de week-end

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales