Politique

St-Pierre: Le LPA s'empare du problème de sécurité du front de mer


St-Pierre: Le LPA s'empare du problème de sécurité du front de mer
La mairie de Saint-Pierre fait l'objet de critiques sur sa gestion de la sécurité sur son front de mer. "Répondre que Saint-Pierre est victime de son attractivité donne l'impression d'une forme de fatalité" qui déplaît à Jean Gaël Anda, conseiller d'opposition qui l'a fait savoir ce jeudi lors d'une conférence de presse.

Le conseiller municipal d'opposition Jean Gaël Anda sort abasourdi des propos du maire publiés il y a quelques jours dans le Journal de l'Ile.

Dans cet article, "Michel Fontaine exige du gouvernement plus d'effectif. Pourquoi ne l'a-t-il pas demandé sous la présidence Sarkozy ? C'est quand même un problème récurrent. Michel Fontaine est maire depuis 13 ans", critique le représentant du LPA à Saint-Pierre, ancien conseiller municipal de...Michel Fontaine.

Si la question de l'insécurité alimente en effet les colonnes des faits divers ces dernières années, Jean Gaël Anda s'étonne aussi du flou qui entoure ces fameuses caméras de surveillance de la voie publique qui semblent inopérantes depuis deux ans.

"A chaque fois qu'il est interrogé là-dessus, le maire répond que le parc de caméras de vidéo surveillance sera rénové. Nous posons les questions suivantes : combien sont en état de marche ? Combien cela a coûté à la ville " demande-t-il. "Pourquoi est-il silencieux ?"

Egalement force de proposition, le conseiller d'opposition liste de nouveau le programme qu'il avait élaboré pour la campagne des municipales. Certaines de ses idées, avance-t-il, sont désormais reprises par la municipalité.

C'est le cas pour la création d'une "équipe cynophile extrêmement encadrée par les forces de police". L'idée avait même émergé il y a deux ans alors qu'il était encore dans la majorité municipale, "le DGS m'avait répondu que ce n'était pas possible car trop cher", s'en souvient-il.

"Ça risque de s'aggraver"

Sur le port et ses alentours, le ras-le-bol des professionnels était déjà à son paroxysme. "De nombreux plaisanciers m'ont témoigné des vols qu'ils subissent sur leur embarcation et qu'ils découvrent le samedi ou le dimanche matin". Raison pour laquelle il espère que ces rondes soient généralisées, tant sur le boulevard que sur les plages où de nombreux sportifs du matin font leur jogging dans la crainte. "Certains sont même armés", rapporte-t-il.

L'autre élément pour inverser la tendance viendrait dans le déploiement en permanence d'une équipe de la compagnie départementale d'intervention à Saint-Pierre. Le travail de la police municipale, qui "fait un travail remarquable parfois avec peu de moyens", n'est à ses yeux que trop limité dans le temps. C'est justement passé 22h que les points chauds se forment et jusqu'à 6h du matin.

"Et ça risque de s'aggraver", prédit sa collègue du LPA Ginette Clain qui déplore que "rien n'ait été fait en deux mandats. En tant que représentant de la minorité municipale plutôt que de l'opposition, nous souhaitons apporter notre pierre à l'édifice pour que ça bouge, pour que les paroles ne restent pas vaines", conclut-elle.
Jeudi 14 Août 2014 - 19:25
LG
Lu 2309 fois




1.Posté par la solution le 14/08/2014 21:13
n'en deplaise à lebreton, la solution est de basculer st pierre en zone de gendarmerie

2.Posté par PSH Lepret le 14/08/2014 23:15
la solution a raison : les militaires, eux, sont efficaces

3.Posté par moin lé ek Marine le 15/08/2014 00:05
Je suis d'accord que ce soit Police municipale police nationale ou gendarmerie pourvu que Madame Taubira y relache pas band gratel et si le gratel lé mineur pouak aussi les parents arret donne allocations familiales pour achete la marque pour ensuite allé agresse domoun fé netoye a zot bord chemin et le front de mer en linge condamné comme avant arret un cou avec les pseudos bonne conscience qui dit t dégrade zot dignité mais quand zot y agresse est ce zot y pense aux traumatismes de leur victime

4.Posté par Association Citoyenne de Saint-Pierre (ACSP) le 15/08/2014 01:49
Nous n'avons cessé d'alerter depuis des années.
En toute transparence, notre compte-rendu de la dernière réunion du CLSPD (Conseil Local pour la Sécurité et la Prévention de la Délinquance). Vous y apprendrez, entre autres choses, que l'histoire de la vidéosurveillance c'est "roul a nou" depuis des années.
Plus les habitants manifesteront leur mécontentement face à la situation qui dégénère, plus vite des solutions seront mises en place ...
Comme 2 mois après la réunion du CLSPD, nous n'avons pas reçu de compte-rendu, nous avons rédigé le nôtre, bénévolement comme d'habitude.
Disponible sur notre site, lien suivant.

5.Posté par chikon du fn974 le 15/08/2014 02:10
marine arézon o zetzuni la delinkanss a béssé plus bas que partout au monde. En plus il zon des koka geant pour le meme prix kici et les policiers a moustache ont de gros baton pour se faire resspekté à san francisko (rire)

6.Posté par Mwa la pa di le 15/08/2014 08:26
La sécurité des biens et des personnes nous incombent à nous tous, simple citoyen, et notamment au Maire de la commune. Se cacher derrière l'Etat pour ne rien faire est surprenant. Cela me rappelle Monsieur Langenier, maire du Port, qui disait que la délinquance était l'affaire de l'Etat..... Il faut que les élus en premier sécurisent les lieux de vie des citoyens. C'est leur devoir et leur mission : vivre ensemble dans la sécurité et l'harmonie. Bien sur l'Etat a son rôle, mais si l'Etat ne fait rien et que l'on tienne de tels discours alors c'est prendre une nouvelle fois la population en otage dans un conflit qui n'a pas lieu d'exister. Si l'élu préfère transformer son bord de mer en "Chicago" pour avoir le simple plaisir de pouvoir dénoncer l'Etat dans son manque d'intervention, alors nous aurons des élus bien misérables, prêts à sacrifier le concitoyen qui lui a fait confiance pour gérer la commune,... je vous laisse imaginer la déviance dans la gestion des villes quand la Politique devient politicienne..... nous pourrons chanter : Aux larmes citoyens...

7.Posté par Antipode le 15/08/2014 11:14
Les crimes et incivilités ont toujours été instrumentalisé en politique ; en jouant sur les peurs (réelles et fictives) et l'esprit grégaire afin de le faire voter à droite (ce qui est évidemment contre-productif) !

8.Posté par al capone et sa bande.. le 15/08/2014 14:00
st pierre de pis en pis... a part le multiplexe pour les copains CE maire ne s’intéresse a rien d'autres, la securité de la population.. RAF, il faut assumer maintenant ...

9.Posté par politique mafieuse!! le 15/08/2014 14:11
l’insécurité sur st pierre a été fabriquer par ces même zélues qui "gérent cette ville" bonne chance aux commerçants et citoyens qui y habitent, il faudra bien qu'a un certain moment que ce maire prenne vraiment ses responsabilités avant que sa pète de partout!!.

10.Posté par Paradis le 15/08/2014 17:36
La sécurité n'est pas une priorité pour le maire!!! il vise la présidence Réunion/Mayotte!!
Il s'entoure que de malfrats en col blanc et de délinquants de tous genre!! on jette la pierre pour la ville du Port et s'est étalé dans toute la presse mais ce front de mer c'est pire !!! concentrer les animations qu'au front de mer a ses conséquences!! élus, sous préfecture, police, commerçants et résidents tous responsables de cet état de fait!!!

11.Posté par tonton le 15/08/2014 19:48
Pourquoai pas basculer St.Pierre en "Zone prioritaire de sécurité nationle?"

12.Posté par La sécurité : une priorité ! le 15/08/2014 20:48
Saint-Pierre est devenue une cité à forte propension criminogène où l'on risque à tout moment de se faire agresser ; notamment à la nuit tombée. Et, suite aux multiples agressions auxquelles elle est confrontée, la population de saint-pierre, plus particulièrement les riverains et touristes du front de mer ; tous savent que les faits relatés au quotidien sont l’œuvre d'une bande de malfrats, hors-la-loi, voyous notoires qui sévissent tous les soirs dans les rues de Saint-Pierre ; l'on constate par ailleurs que si la police n'est plus respectée, les pompiers n'en sont pas moins victimes de caillassages nourris. C'est grave !

De fait, il ne se passe pas une seule semaine sans qu'il y ait une ou plusieurs agressions, le tout assorti de vols divers, de dégradations volontaires à biens d'autrui, de coups de couteau pour se venger d'un regard de travers, de tabassages... comme ça ! pour se faire plaisir ou plus simplement parce que l'on a envie de dégommer quelqu'un, etc.

Ces exactions sont une nouvelle fois l'indéniable preuve que les soit-disant responsables politiques, ceux qui, à tour de rôle, se sont succédé à la tête de cette commune et qui, à mon humble avis, sont complètement déconnectés des réalités de la rue... où qu'elles se trouvent !

Comment alors convaincre un patron d’entreprise désireux d'ancrer son outil dés lors que, la ville, ses élus et son maire sont dans l'impossibilité de lui apporter des garanties suffisantes, du moins, quand à sa propre sécurité et à celle de ses employés, tant que Saint-Pierre demeurera une zone de non droit et où, à tout moment, lui ou l'un de ses employés risque d'être victime d'une sauvage agression.

Ces délinquants sont pour la plupart connus des autorités compétentes, il appartient à ces dernières d'agir en conséquence :
1 - arrêter de faire dans l'angélisme ;
2 - mettre en œuvre de nouveaux stratèges destinés à décourager toutes récidives possibles ;
3 - la sécurité est l'affaire de tous et ne doit pas être réservée à certaines zones dites "prioritaires" ;
4 - les sanctions prises doivent être incompressibles et signifiées par de la prison fermes sans possibilité de remise automatique de peines ;
5 - la valorisation des jeunes qui veulent s'en sortir est hautement préférable aux opérations dispendieuses et inutiles, destinées aux délinquants qui, en définitive choisissent l'option "voyoucratie" ;
6 - suppression de toutes les aides sociales aux récidivistes appelés à purger une peine de prison d'au moins un an.

L'on notera par ailleurs, tout ce qui arrive actuellement à saint-pierre est, d'une part, le résultat de l'appauvrissement volontaire des effectifs de police - municipale et nationale - et de gendarmerie, opéré, me semble-t-il, depuis 2005 par l'ancien locataire de Matignon et, de l'autre, les programmes de construction des logements sociaux orientés prioritairement sur les zones urbaines au détriment du développement rural, seul capable de réduire l'importance de l'urbanisation outrancière considérée comme un important facteur criminogène.

13.Posté par Lolo le 17/08/2014 17:50 (depuis mobile)
Nous le foutu ek toutes ces merdes qui arrivent tous les jours

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales