Faits-divers

St-Pierre: 1.500 euros d'amende requis contre le circonciseur marron


St-Pierre: 1.500 euros d'amende requis contre le circonciseur marron
Le tribunal de Saint-Pierre a requis 1.500 euros d'amende contre le "prêtre guérisseur" mahorais qui a pratiqué des circoncisions marrons sur quatre enfants en 2012. Le délibéré sera rendu le 10 juin prochain.

Reportée du 10 janvier au 11 février pour être de nouveau renvoyée au 8 avril, l'affaire des circoncisions marrons s'est enfin tenue hier au tribunal de Saint-Pierre.

Attendu devant la barre pour s'expliquer, l'auteur de ces actes illégaux en dehors d'un cadre médical sécurisé ne s'est pas présenté au tribunal.

En décembre 2012, trois enfants âgés entre 4 et 7 ans sont accueillis en urgence à l'hôpital de Saint-Pierre pour une hémorragie au niveau du sexe. Ils ont subi une circoncision à vif et sans les règles élémentaires d'hygiène, avec un simple canif.

Quelques heures après leur admission, leur état de santé n'inspirait aucune crainte mais la médiatisation de ce fait divers a eu pour conséquence de rappeler que ces pratiques "marrons" mêlant raisons hygiéniques et religieuses perdurent en dehors du cadre de la médecine.

A l'époque, l'avocat du prévenu avait tenu à souligner que ce fait divers n'était autre qu'"un acte isolé". "A la Réunion et en France, les circoncisions se font dans un cadre médical et il est regrettable que cela ait été fait en dehors de ce cadre", soulignait Me Ali Mihidoiri. L'auteur des faits connaîtra la décision définitive du tribunal le 10 juin.
Mercredi 9 Avril 2014 - 06:55
Lu 1235 fois




1.Posté par Sonia la soeur de noé le 09/04/2014 08:09
Noé, tu vois que tu n'es pas seul dans le peine. Et puis je suis certaine qu'un jour tu rencontreras la bonne personne: une femme détachée des choses matérielles. Il parait que l'amour cérébral est le plus pur.

2.Posté par noe le 09/04/2014 08:29
C'est bien !
C'est quoi ces "coupeurs de pipes" marron ?

Qu'on laisse la nature faire son œuvre en son temps ...
Pratique moyenâgeuse , ridicule et barbare ...
La religion qui prône ces affaires est débile !

Je n'adhère pas !

3.Posté par DR ANONYME le 09/04/2014 11:08
Allemagne : les médecins décident d’arrêter les circoncisions rituelles sur les enfants

Le jugement du tribunal de Cologne a estimé que la mutilation rituelle du prépuce d’un enfant sans raison médicale était une blessure corporelle volontaire donc passible d’une condamnation, mais également une atteinte à la liberté religieuse : « Le corps d’un enfant est modifié durablement et de façon irréparable par la circoncision. Cette modification est contraire à l’intérêt de l’enfant qui doit décider plus tard par lui-même de son appartenance religieuse. Le droit de l’enfant à son intégrité physique prime sur le droit des parents. »

Aussitôt, tout ce que l’Allemagne, puis la France, puis l’Europe connaissent de rabbins, de muftis a hurlé à la « stigmatisation », à l’« islamophobie » et à l’antisémitisme, relayés également par quelques responsables catholiques et protestants, ou quelques politiciens de gauche comme de droite avides de plaire aux « communautés ».

Pourtant, leurs arguments ne tiennent pas. Ils sont principalement théologiques, donc subjectifs, superstitieux et non scientifiques. Ces considérations religieuses n’ont rien à faire dans des Etats laïques, où aucune loi divine ne saurait surpasser les lois civiles. Ou alors pourquoi ne pas autoriser la lapidation de la femme adultère (chez les musulmans), le sacrifice d’enfants (chez les hindouistes) et autres horreurs « religieuses » ?

D’autre part, l’argument de la « liberté religieuse » est franchement comique. J’ai même lu sans rire qu’on aurait voulu interdire par ce jugement le judaïsme en Allemagne, avec rappel évident des « heures les plus sombres de notre Histoire » !

4.Posté par Arkham le 09/04/2014 11:34
AHAHAH a quoi sa sert de faire sa ? à rien ! c'est un acte moyenâgeuse, la preuve : http://public.adequatesystems.com/pub/link/128116/034210419490151311172422959-anrs.fr.html

5.Posté par DR ANONYME le 09/04/2014 14:22
Les réponses sur la question de la circoncision doivent être plus nuancées. A force de dire que la circoncision rituelle est la source de dégâts innombrables, des intervenants vont finir par casser le moral de ceux pour lesquels la circoncision était, cette fois, un acte médicalement utile.

Le chirurgien que je suis est parfois, comme G. Zwang, obligé de faire des circoncisions dont les indications sont de nature médicale, des indications diverses notamment en présence d'un phimosis. C’est quand l'orifice du prépuce rend le décalottage impossible.

On distingue le phimosis juvenilis (le petit enfant a toujours envie de se gratter sous le prépuce et il pleure lors des mictions).

Et le phimosis senilis, cas typique du vieil ecclésiastique qui n'a jamais décalotté le gland de sa vie, ainsi que le phimosis des diabétiques, motif de découverte d’un DID par un urologue avant tous les autres médecins.

Autre cas où l’intervention s’impose, me semble-t-il, mais je vous accorde que c’est plus difficile : le coulissage difficile du prépuce avec le risque de paraphimosis lors du premier rapport : le dépucelage est un risque réel. Il s'agit là d'une urgence typique avec un gonflement du prépuce le lendemain, qui ressemble à une piqûre d'insecte ; c'est une urgence véritable car le gland peut se gangrener. J’en ai vu un cas qui fut amputé à Nancy.

Enfin un cas non urgent : des rapports sexuels sont rendus douloureux par la constitution en érection d'un anneau de striction écrasant le nerf de la volupté, le nerf dorsal de la verge ; le rapport est tellement désagréable que la personne garde le gland non découvert avec un prépuce dont la fiancée dit : « j’ai l’impression d’un bonbon dont le papier est encore en place. »

Le citoyen que je suis est, lui, totalement hostile, tout comme Gérard Zwang*, à la circoncision rituelle qui est bien une mutilation comme l'excision.

Par contre, il me semble qu’il faut savoir accepter d’opérer dans de bonnes conditions hospitalières plutôt que de laisser prendre des risques potentiels, hors du milieu médical.

La demande de circoncision rituelle pour des enfants ou pour un futur gendre est fréquente. Il y a même des demandes de circoncision "à la chrétienne" pour que "cela ne se voit pas" avec un gland calottable et décalottable à volonté.

Pour ma part, j'accepte de réaliser ces circoncisions parce qu'il ne nous appartient pas à nous chirurgiens, de les refuser, si notre refus risque de conduire à des circoncisions sauvages.

Mais il nous reste la possibilité de convaincre nos contemporains que ce geste en dehors des indications médicales assez nombreuses est une mutilation.

6.Posté par Jayce le 09/04/2014 14:57
Au delà du culte pour cette pratique et des appréciations subjectives , il existe des hôpitaux pour faire ça proprement et sans faire souffrir les gens avec des soins post opératoires adéquates....c'est quand même un organe vital du corps humain, faire ça avec un canif, c'est de la barbare rie. pauvre marmailles, même pas capable de se défendre, ils ont du être pesés par terre et forcer.

Ceci dit, la circoncision du clitoris des petites filles dans certaines zones d'Afrique, et nettement plus dégoutantes !

7.Posté par Elena le 09/04/2014 19:27
Ouf pour une fois qu'un article de fait divers est simple et concis. Les faits étant suffisamment atroces pour qu'on en fasse de la prose.

8.Posté par DR ANONYME le 09/04/2014 22:00
Les juges font appel à des experts, voyez-vous, ce n'est pas aussi simple que vous le croyez !

9.Posté par La vox populi.com le 09/04/2014 23:38
L'apport du post 5 , est fort utile. C'est un avis éclairé et intelligent. Voilà un homme qui essaie, en pratiquant ses responsabilités, de trouver le juste milieu.

La liberté de culte étant reconnue, la circoncision constitue un des aspect de cette liberté, l'interdire reviendrait à porter atteinte à cette liberté.

Le respect des règles religieuses passe aussi par le respect des règles sanitaires....Entre un canif et un scalpel manié par un pro dans un milieu médicalisé, fou est celui qui préfère le risque.

Combien de coupeurs marrons à Mayotte?

10.Posté par furuhon le 10/04/2014 16:22 (depuis mobile)
Moyenâgeux vs laïcard intolérant, laïc = religion qui s''ignore dont les dieux sont argent et technologie. Une circoncision coûte entre 250 et 2000 euros = dissuasion par l''argent. Et au passage oui je condamne mais sans haine. A bon entendeur salut.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales