Politique

St-Paul veut recouvrer en douceur ses 10 millions d'euros de factures d'eau

Les factures d'eau impayées ont coupé des têtes politiques à Saint-Paul à une certaine époque. La nouvelle municipalité a dévoilé ce matin son plan pour tenter d'endiguer le phénomène.


"Responsabilisation", "accompagnement", la mairie joue la carte de la dissuasion en douceur
"Responsabilisation", "accompagnement", la mairie joue la carte de la dissuasion en douceur
Saint-Paul lance son AEB, comprenez "l'accompagnement éducatif budgétaire", auprès des familles étranglées par les factures d'eau.

Près de 10.000 abonnés sont concernés à Saint-Paul, qui compte 105.000 habitants. Depuis qu'elle a repris en main la gestion de l'eau (2010) et de l'assainissement (2007), la régie municipale La Créole traîne une ardoise d'impayés de 10 millions d'euros. Soit 10% des 100 millions encaissés depuis sa création.

Si aucune compagnie des eaux (qu'elle soit gérée par une collectivité ou mise entre les mains d'un délégataire de service public) ne connaît de situation de recouvrement parfaite de 100%, la nouvelle municipalité saint-pauloise veut créer les conditions pour une "responsabilisation" de tous. "Des solutions existent pour sortir du cercle vicieux de l'endettement", juge Audrey Fontaine, adjointe aux Affaires sociales et vice-présidente du CCAS.

Le maire se veut tout aussi déterminé. "L'AEB, un dispositif innovant", selon Joseph Sinimalé (président du CCAS), "c'est pour nous un outil performant qui doit régler définitivement le problème de l'eau mais on ne veut pas payer à la place des gens", annonce, déterminé, le maire de Saint-Paul.

Cette responsabilisation a pour corollaire le principe de la non coupure de l'eau comme cela pouvait se produire au bout du bout des avertissements. "Il faut d'abord discuter, trouver des solutions avec les familles", croit Joseph Sinimalé.

Pour y arriver, trois partenaires institutionnels sont désormais engagés dans une même logique, celle d'un accompagnement social : la mairie via son CCAS, la Créole et enfin le Trésor Public. "Nous ne voulions pas travailler en électron libre", juge-t-il. Cette synergie des moyens ne pourra néanmoins être fructueuse sans la bonne volonté des familles elles-mêmes, préviennent le maire et son adjointe Audrey Fontaine.

Si les mauvais payeurs existent, d'autres abonnés rencontrent naturellement des difficultés pour régler leur note. A titre d'exemple, certaines familles traînent des dettes de 6.000 euros vis-à-vis du prestataire. 20% des abonnés de La Créole ont une dette à régulariser.

Fini les effacements d'ardoises juste avant les élections...

Depuis quelques jours, le CCAS a entamé ses premières entrevues. Déjà 200 familles ont été reçues mais pas toutes sont éligibles à cet accompagnement social. Sur les 200, 45 dossiers ont été étudiés puisque cet accompagnement répond à une grille de critères : avoir une dette supérieure à 500 euros à régler, que les impayés concernent la résidence principale et à usage domestique (les professionnels ne sont donc pas concernés). Enfin, que les foyers répondent au plafond de ressources de la CMU.

Aucune estimation du nombre de familles potentiellement concernées n'est pour l'heure possible, encore moins le volume du recouvrement attendu. Le maire répète qu'il n'y aura pas d'effacement de dette. Il faut dire que Saint-Paul a connu des épisodes fâcheux en la matière. Les familles concernées par des impayés ne seront pas convoquées mais la régie La Créole les "orientera vers le CCAS pour que leur dossier soit étudié", indique le directeur par intérim Patrick Pellegrini.

Une fois reçue au CCAS, la famille aura la possibilité de s'engager dans un contrat de projet. A charge ensuite à la commission AEB d'étudier chaque dossier pour la mise en place d'un échéancier qui soit financièrement tenable pour l'abonné.

La mairie via son CCAS, la Créole et le Trésorier payeur municipal unissent leurs efforts
La mairie via son CCAS, la Créole et le Trésorier payeur municipal unissent leurs efforts

Lundi 20 Octobre 2014 - 12:23
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 3045 fois




1.Posté par le taz le 20/10/2014 13:41
cher le retraitement de l'eau dans l'ouest...
ailleurs, je ne sais pas...
une manière de faire payer les factures d'eau que certains ne payent pas ?????

miracle, encore une fois, du socialisme EGALITAIRE sans doute....

2.Posté par pere Plexe le 20/10/2014 13:51
refaites deja le reseau des tuyaux qui doit remonter a asterix et les gaulois !
50 % de l eau est perdue en amont des compteurs
20% est perdues en aval, donc facturable , mais
revoyez canalisations compteurs etc
AVANT DE RECLKAMER QUOI QUE CE SOIT

ce qu'avait TRES BIEN COMPRIS MME LA DEPUTEE !
avant d etre "bizarement remplacée par ce chelou ex condamné

3.Posté par William le 20/10/2014 14:05
Souvent on entend dire que la gestion de la distribution de l'eau via une DSP (véolia ou autre) coute plus cher mais, quand on y réfléchit...

Effacements d'ardoises périodiques, impayés important, paiement des factures par le CCAS, personnels sous contrat public dont certains par piston politique...

En mettant tout ça bout à bout, le calcul du cout de la privatisation de la distribution de l'eau doit au final être plus intéressant qu'il y parait !

4.Posté par alékons le 20/10/2014 14:07
Qu'en mots et maux pieux ces choses la sont dites...A vrai dire un seul vainqueur: le CCAS dont je prends le chemin dann mon gro loto guidée par GPS, juste après avoir payé mon abonnement 50 chaines la télé...sinon ban'na y coup...alor ké dolo... Oubli pas moin la vot sini, oté oubli pas moin mon dalon ! Pauvre La Créole condamnée au déficit. En définitive, les bons payeurs st Paulois payent toujours 3 fois: leurs factures d'eau, leurs zimpo locaux et...l'estrade du tribun ! A vrai dire, s'il avait un peu de courage, il ferait revenir nos compagnies qui elles...couperaient sans scrupules (chut, j'entends la Bello qui culpabilise...).

5.Posté par Titang 974 le 20/10/2014 14:17
""Viens nous dire ce que tu ne peux pas payer, nous on t'apprendra comment le payer et les majorations avec""" aurait dit Coluche

6.Posté par JANUS le 20/10/2014 14:59
De qui se moque-t-on ???

45 dossiers traités en 6 mois pour 10 000 "contrevenants ... A ce rythme, il faudra 110 ans pour tout terminer ...

Et les 45 dossiers sont ceux qui dépendent du CCAS, soit les plus pauvres ...

Que faites-vous pour les plus riches qui n'ont jamais payé leur eau, grâce à l'accord de l'ancien maire ... Monsieur Joseph SINIMALE ...

Nombreux étaient vos anciens élus à ne jamais payer leurs factures d'eau ...
Nombreux étaient vos anciens nervis, employés municipaux, à ne pas payer leurs factures d'eau ...

Pourquoi ne pas commencer par eux pour le paiement des impayés ???

7.Posté par Choupette le 20/10/2014 16:28
6.Posté par JANUS

Exact.
"(les professionnels ne sont donc pas concernés)" ???
Et pourquoi pas ?
Je me suis laissée dire que parmi ceux qui ne payaient pas l'eau possédaient des piscines, étaient commerçants ou de profession libérale ... .
Je vois mal les gens fréquentant les CCAS avoir des piscines chez eux.
C'est honteux de venir encore taper dans les poches des sans-dents !
Allez faire un tour aux guichets de Véolia ou La Créole à Savanna. Ça ne désemplit pas !
Je connais des gens très pauvres, non raccordés au tout-à-l'égout et qui payaient des factures astronomiques du temps de M. Bénard.
Quand Mme Bello est rentrée, leur situation s'est régularisée. L'erreur, sur du long-terme, venait des "facturières" qui se sucraient sur le dos de ces pauvres personnes. Leur bureau était rue de la Baie.

8.Posté par l''''eau le 20/10/2014 21:35
L'eau est gratuite au Québec.Mais ici il faut bien que certain tire leur beurre de cette ressource naturel qui appartiens a tous pourquoi dans ce cas ne pas faire payer simplement les divers travaux liée a la distribution et comme il n'y en a pas........Sudéau arrive au tampon youpi donc on paiera la cise+les fonctionnaire de sudéau parce que la casud"président,vice prédisent,vice vice prédisent,adjoint président,vice adjoint président......."L’État a décidé de nous la mettre bien profond.
Pendant ce temps la d'autre ce montre pour "demande" 300euro pour billet d'avion que personne utilise.
What the fuck?

9.Posté par felicitations mr le maire le 20/10/2014 21:40
Voila un Maire qui se soucie réellement des problématiques qui incombent à ses administrés !
Monsieur le Maire de Saint Paul fait du bon boulot pour sa commune.
Souvent décrié mais c'est un homme d'action, de terrain.
Certes on observe quelques faiblesses sur le plan médiatique.
On ne peut pas etre bon partout.
Je prefère un maire qui ne parle pas beaucoup mais qui agit !

10.Posté par KLD le 20/10/2014 22:11
la douceur , le lo sucré , y a que sa qui compte !

11.Posté par Raissa le 20/10/2014 22:25
Merci Monsieur Sinimalé.
Grace à vous, je peux faire face à ma facture d'eau !

12.Posté par POURQUOIPAS le 21/10/2014 03:47
Effectivement, les familles ont consommées l'eau, c'est aussi une denrée rare.
Pas facile d'accompagner les familles au cas par cas dans le bureau du maire, maintenant, il y a une convention de gestion de budget de l'eau pour les familles, à suivre donc dans les prochains mois pour savoir si la solution porte ses fruits.
Néanmoins, on peu déjà anticiper un petit bémol, l'abonné au lieu de payer sa facture tous les 3 mois pourrai donc se retrouver à régler un échéancier mensuel lié à sa consommation d'eau.
Donc qui dit mensuel, dit aussi d'autres charges à payer pour les familles (edf, téléphone, internet, cantine scolaire, abonnement du bus, crédit voiture, assurance voiture, mutuelle...)
Peut-être que la Mairie peut penser dès maintenant à mettre en place une cellule de gestion de budget général pour les familles.
Tant qu'à faire autant pousser la pédagogie et l'action jusqu'au bout ? lol

13.Posté par Réflexion le 21/10/2014 08:28
De telles mesures d'aide aux familles en difficulté existent depuis... des lustres en métropole : la tutelle aux prestations! mais comme par hasard pas appliqué ou applicable à la Réunion, pourquoi donc? L'AEB est bien une aide à la gestion du budget (du budget global de la famille) et non pas uniquement pour assurer les impayés de facture d'eau. Alors tant mieux c'est un début mais faut aller plus loin...

14.Posté par Bran le 31/10/2014 15:23
Pour commencer si la Créole ne facturait pas avec 4 à 6 mois de retard elle aurait sans doute un peu plus d'argent en banque. C'est quand même le seul fournisseur que je connaisse qui vous envoi fin octobre la facture correspondant à l'arrêté des consommations à début juin… Franchement 4 mois entre le relevé du compteur et l'établissement de la facture ? Impossible également de payer en ligne par carte bancaire et si vous tentez l'expérience du paiement par virement bon courage car la Créole gère tellement mal ses comptes que vous êtes obligés d'aller sur place pour leur prouver que vous avez bien payé. Ubuesque. En 2014 on devrait pouvoir payer simplement en ligne sans tracasserie.

Une injustice également depuis le raccordement aux traitements des eaux usées : il n'y a pas de compteur d'eau renvoyée, la Créole considère que le volume d'eau à traiter est égal au volume d'eau consommé ce qui est évidemment faux pour ceux qui arrosent leur jardin etc. Ce n'est pas du tout négligeable car le traitement des eaux usés augmente de 360% la facture d'eau. Est-ce que vraiment ce sont les meilleurs prix qu'une régie municipale peut proposer ?

En clair là où avant un 1L pour arroser son jardin coûtait 1, maintenant (et alors que l'eau ne retourne pas de le réseau de traitement des eaux usées) maintenant il coûte 3,6 !

Pour mon cas particulier avant j'avais des factures d'environ 40€, maintenant c'est 160€ pour la même consommation…

Sinon je n'ai jamais vu d'explication comment un particulier peut avoir un impayé de 6000€ de facture d'eau sauf à ne pas payer du tout pendant plusieurs années, avoir une piscine, arroser des champs ? On ne fera pas croire qu'il s'agit d'un simple accident de vie d'un foyer pauvre.

@post 3 vous croyez vraiment à vos divagations ? Renseignez vous tous les enquêtesont montré les dérives de la privatisation de la gestion de l'eau :
- corruption massive des élus pour dégoter les juteux contrats
- traitements abusifs de l'eau pour justifier les tarifs élevés et éliminer la concurrence. C'est très subtile : Veolia et consorts développent une ingénierie de traitement de l'eau très sophistiquée, font voter des normes répondant aux critères qu'ils ont eux-même définis et s'assurent ainsi qu'aucun concurrent ne pourra leur prendre le marché
- non investissement dans le réseau de distribution (forcément ça coûte cher, c'est beaucoup de travaux et on est pas sûr de récupérer la mise au renouvellement du marché)

et encore la situation n'est rien par rapport à ce que nos chères compagnies françaises leaders dans le domaine pratiquent à l'étranger
http://dondevamos.canalblog.com/archives/2012/10/30/25457392.html
http://www.partagedeseaux.info/article142.html
http://www.courrierinternational.com/article/2003/03/13/les-dangers-de-la-privatisation

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales