Social

St-Paul : Une famille menacée d'expulsion malgré sa bonne volonté

Faut-il expulser une famille ayant construit illégalement alors que celle-ci est d'accord pour régulariser sa situation ? C'est le dilemme qui se présente dans le quartier de l'Eperon, à Saint-Paul, pour un jeune couple avec enfant.


St-Paul : Une famille menacée d'expulsion malgré sa bonne volonté
 
Hauts de Saint-Paul, quartier de l'Eperon, à quelques pas du stade de foot, une famille est menacée d'expulsion.

Le jeune couple Dangol, avec un enfant à charge, a profité il y a deux ans de la présence de la maison familiale du père de Ludovic Dangol pour construire sa propre case à côté de la maison du papa. Le couple revenait de métropole et a choisi le plus évident : c'est-à-dire le terrain du père pour y construire son propre toit, attenant à la première maison.

"On ne dérange personne. Mon compagnon a construit de lui-même notre maison sur le terrain de son père, aujourd'hui on nous demande de partir, on ne comprend pas si c'est pour y intégrer sans doute les futures maisons de la RHI", explique Marion, la compagne de Ludovic Dangol. Il y a encore quelques jours un huissier est venu frapper à la porte. Les menaces d'expulsion se précisent de jours en jours.

Une maison vivable

"Le plus étonnant, c'est qu'il nous dit que la maison ne sera pas détruite mais qu'on pourra démonter et récupérer les matériaux alors pourquoi nous expulser de là", continue la jeune femme. Au coeur des tractations figure en fait la réalisation, à plus ou moins long terme, du vaste projet de résorption de l'habitat insalubre dans le secteur. "Apparemment, ils ont déjà expulsé juste en haut", croit savoir la jeune mère.

St-Paul : Une famille menacée d'expulsion malgré sa bonne volonté
"Leur maison n'est pas insalubre. Elle a été montée en 2008. Voyez-vous même, ça va, il y a pire. Les murs sont en dur, le toit est neuf, il n'y a que les finitions qui manquent par faute de moyens, les carreaux n'ont pas été mis partout, le crépi est apparent mais on est très loin de l'habitat indigne", résume pour sa part Dominique Romély de l'association pour le développement de Saint-Paul.

Prêts à régulariser la construction sans aurorisation
 
"La maison familiale (celle du père) a été construite voilà plus de 20 ans (en 1988), nous, nous sommes venus construire dans la cour, c'est tout", ajoute Marion. "Je suis d'accord pour qu'on propose de nouveaux logements à des personnes qui sont dans des habitations plus difficiles que la nôtre mais là c'est incompréhensible surtout qu'on ne demande qu'à rester et on a fait l'effort de construire notre toit par nos propres moyens".

Si le couple reconnaît le rajout de construction mitoyenne à la maison du père, il est prêt à régulariser cette situation. "S'il y a une amende à payer, nous paierons. Nous souhaitons juste pouvoir rester dans ce cadre", au demeurant silencieux puisqu'en retrait de la route de l'Eperon, avec en prime un panorama dégagé sur la côte Ouest.

Pour l'heure, la jeune femme, mère au foyer, guette avec beaucoup d'anxiété une éventuelle visite de l'huissier mandaté par la Sedre (Société d'Equipement du Département de la Réunion).

St-Paul : Une famille menacée d'expulsion malgré sa bonne volonté
Vendredi 3 Juin 2011 - 13:22
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2485 fois




1.Posté par logique le 03/06/2011 14:21
une amende sans doute ....2 ans d’arriérés d'impôts locaux et fonciers certainement

2.Posté par Kohl PATEX le 03/06/2011 14:40
Qu'on laisse tranquilles ces personnes !
Voilà des gens qui n'ont pas construits en zone protégée ou dangereuse. Ils ont construits de leur propre mains un modeste boucan. Bon sang !
Qu'on s'occupe un peu du grand banditisme, des détournements de fonds publics, de la délinquance en col blanc, du blanchiment d'argent, etc.

3.Posté par Rachida Dada le 03/06/2011 16:24
Contrairement aux (...) qui étaient logées au frais de la "princesses" au VVF, ce jeune couple a construit sur le terrain du papa...bon peut-être n'ont-ils pas attendu d'avoir un permis, mais ils se sont pris en charges, ont monté de leurs mains leur petite case...quand on voit ce que font certains élus on est en droit de demander à ce qu'on fiche la paix à ce jeune couple.

4.Posté par Zorba le 03/06/2011 16:45
Indignez-vous! Faites la révolution! Les perdants seront toujours les petits qui se seront laissés bercer d'illusions!

5.Posté par Un homme en colère le 03/06/2011 17:35
Bonjour,
Qu'on les laisse tranquille, il y a moyen de mettre leur papier en règle, c'est le terrain famililale, ils l'ont pas volé.
La politique, la politique quand tu n'en fais pas partie du est cuit....
Car eux quoi qu'ils fassent aux petits gens, jamais ils ne sont tracassés, meme au gros.

C'est ça avoir du pouvoir, après ils nous demandent de voter pour eux, et nous on n'osera jamais les changer contre des jeunes inconnus. Regarder le Maire de St-LEU, il est criticable sur certain point, mais lui on l'entend on le voit, il est la , il bouge et fait ce qu'il peut. Pouvons nous en dire autant de certains autres Maires invisibles.

Vous allez donner a une belle et jeune famille le desepoir, la misère, et après ils viendront vous demander un hlm que vous ne pourrez leur donner.

Faites votre travil au lieu de perdre votre temps avec des balivernes qui nous embetent pas, travailler sur la délinqance qui nous pourri la vie, reviser vos lois, apprenez les aussi, donner du travail aux jeunes, faites en sortes que cette route du litoral cesse de nous pourrir plusieurs semaines par an, comme aujourd'hui !!!! voilà du travail à faire, dans vos bureaux.

A méditer.

6.Posté par victor le 03/06/2011 20:51 (depuis mobile)
S'ils veulent expulser des gens qu'ils viennent dans mon quartier, ya des personnes qui font chier avec leur musique toute la journée. Ce sera du pain beni pour tout le voisinage!

7.Posté par Mwintousèl le 03/06/2011 22:58
Rézisté kréol, lo sistèm kapitalis kolonyalis i fatig anou èk zot sistèm pouri. Apré la révolisyon kont bann Roi kansa la révolisyon po fini èk lo sistèm "L'état" ousa i anpès anou èt lib. Solidarité èk zot défann zot maronaz. Bon kouraz azot, la tèr Larényon lé tanou lès pa zot vol nou léritaz.

8.Posté par stagiaire le 04/06/2011 00:54
voila la politique d'hugette bello c'est honteux pour une maire qui defend les femmes.

9.Posté par Cambronne le 04/06/2011 07:33
J'ai pas tout compris mais si je comprend bien la dictature de l'administration soviétisante française , celle qui n'est pas foutu de livrer des logements sociaux , trouve le moyen de venir emmerder des gens qui ne demande rien à personne lorsque je vois dis que ce pays est foutu ...

10.Posté par ndldlp le 04/06/2011 08:03
qu'on régularise bordel !

11.Posté par jo le 05/06/2011 11:52
HONTEUX !

Qui gagnera, si ce n'est la HONTE, à faire partir ce couple qui ne doit rien à personne de cette parcelle de terrain ?

Que la vraie justice s'attaque, localement, à ceux qui sont connus et dont on nous dit qu'ils ont détourné des centaines de milliers d'euros... pour leur confort personnel et sûrement leur enrichissement...lire ce site pour comprendre mon propos.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales