Faits-divers

St-Paul: Neuf personnes intoxiquées après l'ingestion d'un poisson fugu


St-Paul: Neuf personnes intoxiquées après l'ingestion d'un poisson fugu
Neuf personnes d'une même famille saint-pauloise ont été admises la nuit dernière aux urgences suite à une même intoxication alimentaire au fugu, ce poisson plus connu localement sous l'appellation de "poisson bouffe tangue".

Parmi les victimes de l'intoxication à la tétrodotoxine que contient le poisson s'il est mal préparé, deux ont été placées au service réanimation au CHU de Bellepierre. Il s'agit d'un couple de personnes âgées.

Dans un premier temps, les sept autres patients sont restés sous surveillance à l'hôpital Gabriel Martin de Saint-Paul mais en début d'après-midi, cinq d'entre-eux ont été admis à Bellepierre, même si leur état de santé n'a pas nécessité un placement en réanimation. Les deux autres victimes se trouvent elles encore au CHGM de Saint-Paul.

Il n'y a ni toxicologue ni service dédié anti-poison au CHU de la Réunion. De mémoire du personnel médical qui s'est occupé de ces patients, c'est la première fois qu'une intoxication alimentaire avec cette espèce est signalée localement. Il faut dire que le poisson, bien que présent dans les eaux réunionnaises, n'est pas commercialisé et encore moins l'objet d'un culte culinaire comme il peut l'être en Asie.

La tétrodotoxine, ce violent poison contenu principalement dans le foie et les glandes du poisson, provoque chez son consommateur une paralysie du système respiratoire pouvant entraîner la mort. Très apprécié au Japon, ce poisson doit néanmoins faire l'objet d'une préparation minutieuse avant d'être ingéré.
Mercredi 11 Septembre 2013 - 14:55
LG
Lu 3217 fois




1.Posté par Un bon entrainement pour les services hospitaliers le 11/09/2013 17:38
En prévision de la prochaine commercialisation du requin et des empoisonnements qui vont aller avec !

2.Posté par Feelgood le 11/04/2016 14:40
Post 1 > le requin bouledogue et tigre sont consommés régulièrement dans l'île sans le moindre problème. Il n'y a qu'à voir la quantité de prises de juvéniles au Port, à l'Etang du Gol qui finissent en massalé. La commercialisation a été interdite en 1999 sur prétexte ciguatérique.
Paradoxalement, ou hypocritement, on permet la commercialisation d'autres espèces vectrices de ciguatera (les poissons carnassiers de récifs : barracuda, mérous, capitaines carangues essentiellement) ainsi que la commercialisation de requins pélagiques ou semi pélagiques.
Un simple tour en grande surface ou sur les étals des poissonniers t'ouvrira les yeux.

3.Posté par Emmanuel le 11/04/2016 15:47
Bien résumé Feelgood.

90 requins ont subis des tests toxicologiques qui se sont révélés négatifs a la carchatoxine. Voila voila. Vive le cari requin.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 08:15 Saint-Paul: Un scootériste décède

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales