Politique

St-Paul: Les impôts n'augmenteront pas

Jeudi 6 Avril 2017 - 18:21

Pour Emmanuel Séraphin, les Saint-Paulois sont "victimes d'un hold-up fiscal"
Pour Emmanuel Séraphin, les Saint-Paulois sont "victimes d'un hold-up fiscal"
Nouvelle passe d’armes ce jeudi, lors du conseil municipal de Saint-Paul, à l’occasion du vote des affaires budgétaires et financières. "On a fait croire aux Saint-Paulois qu’on augmentait les impôts pour augmenter les investissements, mais c’est un mensonge", s’insurge pour commencer le conseiller municipal Emmanuel Séraphin.

"En réalité c’est le taux d’investissement le plus bas rencontré depuis la délégation spéciale qui était en place en 2009-2010. Quatre personnes ont fait autant que le conseil municipal", tâcle-t-il, estimant que cette hausse visait en fait à "boucher le déficit au niveau du fonctionnement".
 
"On va droit dans le mur"

Cette année par contre, les Saint-Paulois n’auront pas à subir de nouvelle augmentation*."En 2016 on s'est engagé à ne pas augmenter les impôts en 2017, en 2018, peut-être jusqu'à 2020", souligne fièrement Joseph Sinimalé. De quoi faire réagir l’opposition. "Vous aviez dit que pendant toute la mandature vous n’augmenteriez pas les impôts et pourtant vous l’avez fait. Ne faites pas des promesses que vous ne pouvez pas tenir ! Les Saint-Paulois souffrent encore de cette promesse".
 
Sur la question du recours à l’emprunt, Cyrille Melchior, l’adjoint aux finances, annonce une augmentation, avec 24 millions envisagés cette année. "Mais pour quels investissements ?", interpelle de nouveau Emmanuel Séraphin, avant de fustiger : "Vous empruntez pour le fonctionnement. Ça mange, ça boit, mais on ne peut pas fonctionner comme ça. En faisant ça, on va droit dans le mur", estime-t-il, pointant du doigt, en parallèle, des dépenses qui continuent d’augmenter.

Face à ces attaques, Cyrille Melchior réagit. "Vous dites qu’on emprunte pour le fonctionnement, c’est ça le mensonge. On ne peut pas le faire, vous ne pouvez pas dire des choses pareilles", rétorque-t-il, indigné. "C’est interdit", confirme Joseph Sinimalé, qui veut recadrer : "il faut avoir du respect pour nous tous. Et le conseil municipal ne passe pas son temps à boire et à manger".

Interpellé sur d'autres problématiques comme celle des travaux qui n'ont toujours pas été réalisés dans l'allée des Guêpes ou du PAPI (Programme d'Actions de Prévention des Inondations), le premier magistrat tente d'ironiser : "Je laisse parler les techniciens, parce que les politiques, ce sont des menteurs, et moi, je suis un menteur". Et le maire de conclure : "Le moment venu, nous serons jugés"

----
* Voici les taux votés :
Taxe d'habitation : 22,55%
Taxe sur le foncier bâti : 28,83%
Taxe sur le foncier non bâti : 30,91%
Lu 5739 fois



1.Posté par Dan974 le 06/04/2017 18:42

"Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent..". A nous ne plus les écouter...

2.Posté par Choupette le 06/04/2017 20:14

"Et le conseil municipal ne passe pas son temps à boire et à manger"".

Oh ?

3.Posté par martyre le 06/04/2017 21:44

Mais ou passe l'argent ? est-ce qu'un jour on aura une réponse à cette question de bon sens ! la commune est sale, mal entretenue, pas de réhabilitation, pas de projet, aucune ambition pour cette ville et ses 106000 habitants.. rien, nada ! ah des panneaux ça il y en a avec des beaux messages, des belles annonces mais c'est que du vent à part sans doute pour la société qui les fabrique! c'est plus facile de jouer les martyres que de répondre aux questions!

4.Posté par Saint paulois le 06/04/2017 21:47 (depuis mobile)

Si ! Mr Emmanuel seraphin il a raison ... le maire lé manter ! Trop de promesses qui ne sont pas tenu , travail logement ou autre pou kwé li donne demoune des faux espoirs ??? Mi esper prochaine élection zot va rouve zot zié. D.L

5.Posté par Algue no stra le 06/04/2017 23:07

commune mal gérée...que dire d'autre ? un cabinet local l'a déjà démontré..

6.Posté par Océane le 07/04/2017 08:39

La commune est bien trop grande (pour gagner des voix électorales). Laissons leur autonomie aux mairies annexes, elles sauront peut-être mieux gérer leurs territorialités

7.Posté par couillonisse le 07/04/2017 11:11

Ils préfèrent dilapider leur pognon pour entretenir des filets de protection qui coûtent des millions pour au final très peu de jours d'efficience... Et même quand ils sont opérationnels cela n'empêche pas nos irresponsables Peï de tenter de se "suicider" dans des endroits interdits !!!

8.Posté par Paul JEAN le 07/04/2017 15:02

14 millions dans la caisse à leur arrivée en 2014

18 millions grâce à la vente de la Médiathèque

Augmentation des impôts en 2016

Prêt de 24 millions en 2017 réaliser par la commune en remboursable à partir de 2020

Félicitations à Monsieur Cyrille Melchior l’élu délégué aux finances de la Commune de Saint Paul vous êtes digne de votre leader Monsieur Filion, qui ne sait pas mettre de l’argent de côté mais qui veut gérer l’argent des français

9.Posté par Trouvé sur le net le 07/04/2017 21:25

https://www.slideshare.net/Nicolas97480/n2-l-expertises-analyse-saint-paul-2000-2014

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 19 Novembre 2017 - 10:49 Olivier Rivière, nouveau président du Parti Radical