Politique

St-Paul: L’opposition dénonce "un hold-up fiscal" et le "vide sidéral" de la politique culturelle

Mardi 28 Février 2017 - 17:56

Alors que les orientations budgétaires seront prochainement débattues en conseil municipal, les élus de l'opposition de Saint-Paul dénoncent une politique "de sabotage", basée sur "des mensonges".


Guylain Moutama, Suzelle Boucher et Emmanuel Séraphin ont donné une conférence de presse ce mardi
Guylain Moutama, Suzelle Boucher et Emmanuel Séraphin ont donné une conférence de presse ce mardi
À deux jours du prochain conseil municipal, les élus de l’opposition municipale de Saint-Paul ont donné une conférence de presse ce mardi après-midi, à la permanence du PLR. Alors que les orientations budgétaires seront au menu, Emmanuel Séraphin tient à dénoncer "le hold-up fiscal" dont ont été victimes les Saint-Paulois, faisant référence à l’augmentation des impôts votée en 2016.

"Pour justifier l’injustifiable, on a expliqué que ces augmentations étaient nécessaires pour réaliser des investissements. Or, non seulement les investissements n’ont pas augmenté, mais ils n’ont jamais été aussi bas depuis quelques années", s’insurge-t-il.
 
Le taux de réalisation des investissements, en baisse de plus de 20% selon lui, est également pointé du doigt. "Avec 55% de taux de réalisation, c’est à peu près ce que la délégation spéciale a accompli lorsque les élections ont été annulées en 2009. À quoi servent le maire et son équipe s’ils ont le même rendement que quatre personnes ?", tâcle l'élu PLR.
 
Pour lui, la solution, plutôt que de taxer les administrés, résidait en une diminution des charges de fonctionnement, lesquelles ont "explosé depuis 2014". Mais "les élus ont préféré garder leur train de vie plutôt que de réduire les gaspillages".
 
"Les perquisitions se succèdent dans les services de la mairie"


Alors que les orientations budgétaires doivent être débattues en conseil, Emmanuel Séraphin s'inquiète de l'absence de réel débat. "Les élus n’interviennent pas pour défendre leur délégation car ils n’ont aucune marge de manœuvre ou aucun intérêt à créer le débat", affirme-t-il, avant de se pencher sur le contenu de ces orientations.

Le premier axe retenu cette année est "l’accompagnement du cercle familial". De quoi faire ironiser le conseiller municipal. "Fait-on allusion à la famille des élus ? À celle du maire ?", raille-t-il, avant de reprocher : "Toujours est-il que jamais un maire en place n’a embauché autant sa famille (frère, neveux, nièces, cousins…)".  

Les charges de personnels étant "passées de 78 millions en 2013 (sous l’ancienne mandature) à 90 millions en 2016",  le membre de l'opposition estime qu'il s'agit là d'un "véritable affront fait au 19.000 chômeurs de la commune", et déplore que les personnels permanents en pâtissent, ne profitant ni de titularisation, ni d'augmentation de salaires. "Par ailleurs, des agents communaux éligibles à un CDI ont été licenciés à l’arrivée de la nouvelle équipe. Une enquête est en cours pour vérifier s’il n’a pas eu discrimination à l’embauche", souligne-t-il au passage. 
 
L’occasion également d’évoquer les affaires concernant la fille du maire, Sandra Sinimalé, "soupçonnée d’emploi fictif au centre de gestion". "Depuis plusieurs jours, des perquisitions se succèdent dans les services de la mairie". L'élu évoque alors "un vent de panique", mettant en avant des "notes de services demandant à certains agents de se rendre sur leur lieu de travail" et "des voitures mises à disposition rappelées au service technique".
 
De manière générale, Emmanuel Séraphin regrette qu’il n’y ait "rien de nouveau" dans ces orientations budgétaires. Il estime qu'il n'y a pas de réelle politique sportive ou associative, et déplore qu'il n'y ait "rien sur les dossiers attendus par les habitants des quartiers", comme l'aménagement de l'Oeil de Boeuf ou la réhabilitation de la rue des Mouettes.
 
"Du divertissement, mais pas de culture"

Pour ce qui est de la politique culturelle, Suzelle Boucher, ancienne adjointe à la culture (sous la mandature d'Huguette Bello), dénonce un "vide sidéral". "Le maire propose du divertissement, mais pas de culture. Or, c’est la culture qui vient nourrir l’individu, sa pensée, qui le rend responsable de son avenir", tire-t-elle la sonnette d'alarme.

"Au TCO, en pleine séance plénière, Joseph Sinimalé avait dit qu’il était contre la culture. C'est malheureusement la seule promesse qu’il ait tenue", se désole-t-elle encore, en colère face à cette "politique de sabotage de ce qui a été fait par l’équipe précédente" et "inquiète pour l'avenir"
 
Pour sa part, Guylain Moutama pointe du doigt "l’absence d’amélioration de la station balnéaire de Saint-Gilles et des alentours" et commente : "Il faudrait que les élus du secteur mouillent un peu le maillot. Il y a des jeunes qui vont se former en métropole et qui se retrouvent sur le carreau, ils pourraient prendre le travail qu'aujourd'hui les élus ont sans rien faire".
 
Alors qu’il avait appelé le premier magistrat à la démission en décembre dernier, Emmanuel Séraphin réitère ce mardi son message.  "Il a menti à la population lors de l'augmentation des impôts. Il appauvrit encore les plus faibles tout en s'enrichissant avec les indemnités qui ont augmenté (...). Il devrait arrêter les dégâts avant que les conséquences ne soient irréparables pour la commune", conclut-il. 
Marine Abat - marine.abat@zinfos974.com
Lu 3400 fois



1.Posté par Ki le saura le 28/02/2017 18:02 (depuis mobile)

Qui a vidé les caisses du tco??

2.Posté par Bleu outre mer le 28/02/2017 19:36

J'allais souvent à l'espace avant maintenant ...........

3.Posté par rené le 28/02/2017 19:47

aret pléré nous vé pi zot

4.Posté par klod le 28/02/2017 20:17

"sidéral" ................................ oui ."sidéral" ................ sini , flores va bien ? sinon , le cimendef et furcy , ca va ? ..................... et fillon et pénéloppie , ca va ? .............. et ton pote de la reuuuuuugion , dit président , sa va ............... content ?

5.Posté par st paulois le 28/02/2017 20:35

c bénard que ni vé .
Vivement 2020

6.Posté par zosimé le 28/02/2017 20:45

Tant que ces guignols représenteront l'opposition, M. Sinimalé a de beaux jours devant lui...

7.Posté par laurent le 28/02/2017 22:49

arrete avec zot magouille , tout le temps lé pareil , à chaque election qui arrive y trouve que rien lé pas bon , arrete prend creole electeur pou des zeufs mal chauffé

8.Posté par LASTIC le 01/03/2017 06:58

Avant tout je tiens à préciser que je ne suis pas contribuable de Saint Paul ,d'une, et de deux la commune où je suis n'est pas mieux oh non loin s'en faut mais je tiens à préciser une chose : Grand moune la dit ou la roder ou la gagner " ou connait sac ou perde mais ou connait pas sac ou va gagner"(je fais allusion au remplacement de Mme BELLO par le maire actuel. mais tout le monde fait des erreurs et disons seulement que cet épisode actuel ne sera qu'une erreur dans l'histoire de ST PAUL )

9.Posté par Claudio le 01/03/2017 07:01 (depuis mobile)

Une seule personne peut faire avancer St paul. L''équipe de bello et sinimalé même M... que des incapables . Tous dernière Alain BENARD ,il est le seul qui peut redresser St paul. Vivement 2020 (qui sait peut être avant si gendarme y passe par là )

10.Posté par Lora le 01/03/2017 07:27

Dans toute commune l'opposition doit faire son travail avec courage comme à St Paul.
Idem pour la Région où cela fait de la politique plutôt que travailler pour la Réunion.
La preuve ?
Aprés 18 millions où en sommes nous de ce conservatoire dans l'ex médiathéque ?

11.Posté par Sorteladont le 01/03/2017 07:59

Zot na pu rien pou fait zot kaz ? Kan zot té en place zot té maltraite domoun, zot té snobe les Saint-Paulois et la zordi zot pou cri a tou va lé pas bon ??? Sorte amoin la dont....

PAS ENCORE AVALE LA DEFAITE ENCORE DEPUI LE TEMPS LA ??? Alé présente azot o port laba ... Zot va voir si y laisse azot koz kom sa

12.Posté par DOGOUNET le 01/03/2017 08:38

Une seule question de fond: Comment se fait il que le contrôle de légalité ne mette pas le hola à cette incurie ou fait du "prince" (ou plutôt du SINIstré...) s'ajoute à l'incompétence des nominés ? Il serait temps que le procureur y mette également son grain de sel (oukilé prokirer Legras ?)

13.Posté par Kaf maron le 01/03/2017 09:30 (depuis mobile)

Ah ah ah ah quel manger cochon qui l etait la avant zot l equipe non alors qoue zot pou fe pareil garcon l ancien Maire la Possession tjrs nena un z affaire pou dit mais out papa te domine la ville depuis plus trente ans combien l argent la detourne.

14.Posté par Apolitik le 01/03/2017 10:19

Demain c'est le conseil municipal, il faudra demander aussi au maire dans les projets de ville de faire un plan de formation pour ces agents et donner la parole (2 à 5 mn) à chaque conseiller municipaux pour qu'ils puissent s'exprimer sur leur bilan 2016 et leur projet à avenir , je vous demande faire inscrire cela à l'ordre du jour.

C'est bien beau de travailler pour la commune, mais encore faut t-il savoir ce que c'est l'outil téléphone, l'accueil du public, le service public.
Je suis de ce qui donne sa chance à tout le monde, tout le monde a besoin de travailler et de gagner son pain.
Chaque expérience est bon à prendre, mais nous sommes au 21ème siècle et les Saint-Paulois sont parfois consternés dans certaines situations face aux agents communaux et élus.

Donc deux demandes, plan de formation pour les agents et la parole au conseiller municipaux et adjoint autour de la table.

Ce serai pas mal pour 2017 déjà.

Merci

Apolitik

15.Posté par Zara le 01/03/2017 16:16

L'opposition a toujours critiqué l'équipe municipal et je ne comprends toujours pas pourquoi ils ont perdu les élections municipal !!!!

16.Posté par Grangaga le 02/03/2017 02:11

.................................................SINIstré....................................................................

L'oraz' dann' tan sèk'
Kan bann' momon té y parl'
Mwin té y di "konm' zot' lé bètt' "
Mé as'tèrr' zordi kan mi regard'
Mon kèrr' y fé mal' mi regrètt'
Zot' lé pi la lé domaz'
Ma viv' avèk' mon pwa si la tètt'
Konm' z'animo dann' patiraz'
A nou mèm' té y di sa bébètt'
Kan lé té p'ti kan lé té marmay'

Nou lé pirr' k'an otaz'
Pourtan y anonss' pa d'menass' ni tanpètt'
Di plito konm' pwasson dann' in bokal'
Y aval' satt' y donn' noutt' mètt'
In l'éfé retourr' o mwayin'naz'
Byin k'nou la fé nou mèm' noutt' profètt'
Konm' Dié la kré l'omm' a son imaz'
Mé marmay' nou lé o 21 nièmm' syièk'
La fini dépassé z'is'twarr' lo rwa maz'

Kontinié bèz' noutt' pil' platt'
Na portt' noutt' zougu' èk' noutt' sarètt'
Si zot' l'idé sé d'fé la plass'
Tan k'nou lé la zot' va viv' avèk'
SINIstré dopi l'anfanss'
Ni manz' pwasson èk' lo z'arètt'
Si a travèrr' in z'o y anfonss'
Ni gainll' débri èk' in gazon dé ri sèk'...........................

Té pli forr' ke mwin Dogounet, dézolé.......mé po satt' y koné pa, mi fé ènn' ti rapèl'................

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter