Politique

St-Louis proche d'une nouvelle augmentation d'impôts de 15%


St-Louis proche d'une nouvelle augmentation d'impôts de 15%
L'augmentation de 25% des impôts locaux à Saint-Louis sera-t-elle suivie par le Préfet Jean-Luc Marx? L'avis budgétaire rendu il y a 10 jours par la Chambre régionale des comptes préconise cette issue. En fin de semaine ou au plus tard lundi 1er juillet, le préfet Jean-Luc Marx rendra sa décision.

Dans leur avis budgétaire notifié au maire Claude Hoarau et au Préfet, les rapporteurs de la Chambre régionale des comptes préconisent une augmentation de 25% des impôts pour la collectivité. Une formule certes stricte mais qui ne fait que respecter le calendrier de retour à l'équilibre des comptes communaux signé par le maire et le Préfet, Michel Lalande, à l'époque. La mairie, malgré la bonne volonté affichée par son premier magistrat, possède une année de retard sur son engagement.

Si la Préfecture suit à la lettre l'avis budgétaire de la CRC, son arrêté de règlement d'office obligera les Saint-Louisiens à faire un nouvel effort contributif énorme.

Pas 25 mais au moins 15% d'augmentation

Quelles sont les chances pour que l'avis de la CRC soit suivi dans son intégralité ? Le code de juridiction financière et le code général des collectivités territoriales ne permettent pas d'y répondre. "L'avis de la Chambre régionale des comptes est suivi ou pas par le préfet", mentionnent les textes en vigueur, ce qui offre toute la latitude au préfet d'interpréter l'avis de la Chambre.

Cependant, si le préfet modifie un seul article des préconisations des magistrats financiers, il devra motiver son choix auprès de la collectivité locale. Celle-ci devra, de toute façon, aborder cette question budgétaire lors de son plus proche conseil.

Les pronostics font état d'une solution médiane qui verrait l'avis de la CRC tempéré de 10 points, ce qui obligerait Saint-Louis à augmenter ses impôts de 15%, tout de même...
Mercredi 26 Juin 2013 - 15:57
LG
Lu 4048 fois




1.Posté par otè le 26/06/2013 16:19
ouh la difficile sa ! bon courage

2.Posté par condoléances le 26/06/2013 17:28 (depuis mobile)
je vous plains sérieusement ! ça commence a être grave sérieux.... quand je pense que les St. Andreens ont failli connaître ce misérable sort.....
ouf....

3.Posté par AH NON ! Stop koi le 26/06/2013 17:53
Cette fois, toute la population devrait faire grêve de cet impôt ! stop koi

4.Posté par pfff le 26/06/2013 18:11
Courage aux Saint louisiens. Et puis non!!!! on a les élus qu'on mérite. Arretez de voter pour des incapables juste pour un ti contrat, parce que après vous payez très cher.

5.Posté par Marguerite le 26/06/2013 19:16
C'est encore peut être qu'un ladi lafé et tout le monde va réagir dessus. Effectivement, pauvre de nous d'être autant les champions des ladi surtout.

6.Posté par condoléances le 26/06/2013 19:22
post 4, ça m'étonnerait que ce sont ceux qui votent pour lui qui vont payer.... quoique... j'ai pas vu l'impot sur le foncier ou d'habitation... mais on doit payer moins quand on touche des cacahuettes ou qu'on touchent les minimum non ??? sauve qui peut, pour ceux qui le peuvent...

7.Posté par audrey le 26/06/2013 20:28
allons parier de moune va crier mais aux prochaines election i vote po le meme moune meme!!!!tsss!!!!

8.Posté par Pro-naustique le 26/06/2013 23:21
"Les pronostics font état d'une solution médiane qui verrait l'avis de la CRC tempéré de 10 points, ce qui obligerait Saint-Louis à augmenter ses impôts de 15%, tout de même..."
-------
D'autres pronostics infèrent que si cette information, qui n'est étayée en rien, ne se vérifie pas - comme les hausses d'impôts annoncées l'an dernier qui n'ont pas eu lieu- cet article est de nature à causer un préjudice grave, né et actuel à la commune de Saint-Louis. Et que, pronostics pour pronostics, il n'est pas impossible que son auteur et le site qui le publient soient poursuivis pour divulgation de fausse nouvelle et diffamation dans le but- circonstance aggravante- de nuire à un processus électoral. Et un certain "pronostic" fondé sur l'analyse de la jurisprudence récente, permet d'établir que les tribunaux en ont assez de l'impunité des nuisances sur l'internet, qui cause préjudice à la société entière, et n'a rien à voir avec l'information. Pronostiquons aussi une plainte devant le CSA et une interpellation du Syndicat national des journalistes, ainsi que différentes commissions d'éthique.
Bon pronostics, et à bientôt.

9.Posté par Lapierre le 26/06/2013 23:38
Mette encore la pas assez !

10.Posté par ALEXANDRA le 27/06/2013 08:29
Au post 8,
C'est bien la Chambre Régionale des Comptes qui a préconisé cette hausse de 25% !!
Ce n'est donc ni une invention, ni un pronostic, c'est la réalité qui a été relatée dans les médias
J'aimerais savoir combien de foyers payent des impôts à St Louis et combien n'en payent pas.???
Une étude de ce type serait intéressante à mener sur toutes les communes.
Cette différence, entre les payeurs et les non-payeurs serait certainement un élément qui éclairerait la décision d'une nouvelle hausse d'impôts de 25%, de 15 % ;;;;???

11.Posté par Zanonym le 27/06/2013 08:42
Le souci c'est que ceux qui élisent ces incapables, ceux qui se font acheter par les petits contrats, ne payent pas d’impôts, en témoigne le taux de chômage à St Louis...

12.Posté par 450 le 27/06/2013 09:46
En 2008 mr Hamilcaro la di li sa augmente zimpot de 14% pour 6ans néna un tas la trouve té pas bon ke li lé un mol parce ke claude "LA di" li li augmente pas zimpot mais depuis 2008 sot y paye zimpot zot zimpot la pas augmenté?et de combien?bien plus ke le 14% pou 6ans!!
Marmaille néna un tas zafair ke claude la baise a nou (la cantine té 15euros et la combien zot y paye pou zot marmaille mange cassoulé ek dopain,zéfé l'école té gratuite etc...)
Allons réagir en 2014 avant té pas kom sa alons fé le bon choix néna un seul boug y gagne redresse sa mèm si avant li la fé des erreurs mais st louis té pas kom sa!!!!

13.Posté par @alexandra le 27/06/2013 16:12
post 10
quand on ne sait rien et pas même lire il faut se taire
la chambre PROPOSE, c'est le préfet qui décide. l'an dernier elle a proposé, après avoir "oublié" quelques millions dans le résultat de Saint-Louis; c'était bien sûr une décision politique, et M. le Préfet avait considéré que rien n'exigeait qu'onaugmentat les impôts, et les impôts n'avaient pas augmenté.
Cette année ça devrait être la même chose, et celi qui a fait cet article le sait très bien. le but est simplement de foutre la merde.

14.Posté par Donadieu le 27/06/2013 22:35
La Cour des Comptes préconise, dès cette année, une augmentation de 25% des impôts locaux à Saint-Louis. Selon elle, atteindre un équilibre budgétaire en 2013 est une obligation. Elle considère donc que l'urgence prime malgré la paupérisation, déjà grandissante, de notre population.
Ne faudrait-il pas tenir compte d'un certain nombre de paramètres liés à la conjoncture économique et sociale actuelle, qui plombent, de façon inacceptable, le pouvoir d'achat des ménages. Circonstance où de nombreux foyers sont en situation d'urgence ; tout particulièrement, ceux de la "Classe moyenne" qui ne savent plus où donner de la tête.
Je n'ai aucune raison particulière de défendre la majorité actuelle. Je souhaite seulement attirer l'attention de l'Autorité de l'Etat sur toute solution susceptible d'affaiblir encore la marge de manœuvre de nombreuses familles, puis d'accentuer davantage l'antagonisme entre les soi-disant riches et les plus démunis.
Le Maire actuel, comme la majorité précédente, a commis une erreur en augmentant la masse salariale de notre commune par des titularisations massives et des embauches supplémentaires. Sur injonction de l'Etat, il a proposé un plan afin d'équilibrer la situation financière de la commune dans les meilleures conditions. Il s'est donc fixé pour objectif un équilibre budgétaire en 2014, tout en évitant une nouvelle augmentation brutale des impôts locaux. La population Saint-Louisienne s'est maintenant faite à cette idée.
Concrètement, en 2010, puis en 2011, nous savons subi une hausse d'impôts du simple au double, et parfois plus. Cette augmentation sans précédent n'a pas été sans conséquences sur le pouvoir d'achat des ménages.
En particulier, chez les familles de la classe moyenne, qui ne bénéficie d'aucune aide, et qui du fait de leur statut ont obligation de s'acquitter, sans aucune condition, de toutes leurs factures, sous peine de saisie sur ressource. Certaines d'entre elles sont réellement en sérieuse difficulté et ne disposent plus de grand-chose pour boucler les fins de mois.
Autres facteurs aggravants : dépenses de santé non remboursées ou mal pris en charge, la diminution des retraites, la hausse des prix, etc… Cette catégorie, ne faisant partie ni des riches, ni des pauvres, subit de façon injuste tous les contrecoups dus aux différents problèmes économiques de notre pays. Elle ne peut, par ailleurs, faire valoir aucun droit auprès des services sociaux. C'est pourtant elle qui prendra encore une fois de plein fouet les effets de cette augmentation.
Quoiqu'il en soit, le contribuable ne peut pas être, de façon systématique, de façon mathématique, mis à contribution nonobstant les conséquences et les drames induits. Comme toute la population, je suis conscient du bien fondé du rôle de la Cour des Comptes. Cependant, beaucoup d'entre nous n'ont plus la capacité de payer.
Monsieur Le Préfet, si vous n'entend pas ce message, les "ni riches-ni pauvres" seront en situation de faillite après cette augmentation de 25%, même de 15%. Pour une fois, faisons confiance à la proposition du Maire, en lui octroyant une année de délai supplémentaire. Si son objectif est atteint, il aura permis à notre commune de s'en sortir, et, du même coup, protégé les intérêts de tous les Saint-Louisiens, notamment la catégorie la plus exposée "la classe moyenne".
Dans le cas contraire, il ne faudra pas s'étonner du désarroi de la population et des réactions qui en découleront. Parce que les Saint-Louisiens ne sont pas directement responsable de cette situation. Dans cette affaire, l'Etat a également une grande part de responsabilité ! En effet, pourquoi avoir attendu qu'il ait le feu dans la demeure pour réagir ?

15.Posté par ALEXANDRA le 28/06/2013 11:32
l'erreur est l'augmentation massive de la masse salariale, des embauches, des titularisations, ...des emplois fictifs .....qui induisent une hausse des impôts (pour ceux qui payent)

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales