Social

St-Louis : Une délégation de manifestants reçue par le maire


St-Louis : Une délégation de manifestants reçue par le maire
La tension est quelque peu retombée à Saint-Louis. Depuis ce jeudi matin, plus d'une centaine de jeunes sont mobilisés. Leur principale revendication : obtenir du travail.

Les manifestants se sont d'abord rendus au Forum de l'insertion, dans le but d'y prendre la parole. Ils sont ensuite retournés vers la mairie et ont symboliquement posé une chaîne sur la porte de l'hôtel de ville.

Peu de temps après, les gendarmes ont dû intervenir. Un groupe de jeunes avait entrepris de bloquer le rond-point de Bel Air. Ils ont été délogés par les forces de l'ordre. 


 

St-Louis : Une délégation de manifestants reçue par le maire
En marge de la manifestation, trois jeunes hommes ont été interpellés. L'un d'eux aurait dérobé un téléphone portable. La situation a failli dégénérer lorsque deux autres jeunes sont venus s'opposer aux forces de l'ordre. 

La manifestation s'est poursuivie à proximité de la mairie. La circulation a été longuement perturbée dans le centre-ville où des poubelles ont été utilisées pour bloquer la route.

Une délégation de six jeunes a été reçue par le maire, Patrick Mallet. Ce-dernier a rappelé que l'emploi n'était pas du ressort de la mairie. Une nouvelle réunion aura lieu demain à 14 heures à la sous-préfecture. 
Jeudi 4 Juin 2015 - 14:42
LG sur place
Lu 2179 fois




1.Posté par zotami le 04/06/2015 16:35
Déplorable, à Saint Louis, 1200 employés municipaux, dont de nombreux cadres, qui ne servent à rien, qu'a vider les caisses et des centaines de jeunes qui ne souhaitent qu'un simple contrat aidé (pour entretenir la ville), pourtant le problème est simple à résoudre: des employés qui ne font rien et coûtent à la commune en moyenne 5000 euros par mois et des jeunes qui se proposent de travailler en contrat aider pour un 120€ mois (le reste est prix en charge par l'état). En virant un cadre inutile (les employés qui ne foute rien et souvent ne viennent même pas au travail), on peut embaucher 40 jeunes..En virant 10 cadres inutiles, on pourrait embaucher 400 jeunes! Cherchez l'erreur

2.Posté par Bien sûr ! le 04/06/2015 19:09
voilà la solution !!

L'armée de l'air recrute

Du niveau 3e à Bac+5, plus de 2.000 jeunes recrutés en 2015 dans plus de 50 métiers différents.
Du niveau 3e à Bac+5, l’armée de l’air recrute et forme environ 2.000 jeunes chaque année dans plus de 50 métiers différents – tant dans les métiers aéronautiques que dans les métiers support. Elle offre aux jeunes qui rejoignent ses rangs une première expérience professionnelle intéressante, valorisable dans le secteur civil, et de véritables parcours de carrière au sein de la défense.
L'ARMÉE DE L'AIR RECHERCHE DES PROFILS VARIÉS DANS UNE CINQUANTAINE DE MÉTIERS

En France comme sur les théâtres d’opérations extérieures, l’armée de l’air intervient en permanence et sans délai, au sol comme en vol, pour contribuer à la sécurité du territoire national et au maintien de la paix dans le monde. Pour remplir ses missions, elle offre chaque année à plus de 2.000 jeunes la possibilité d’intégrer ses rangs et d’évoluer dans une cinquantaine de métiers différents : pilotes et navigateurs, mécaniciens, commandos, techniciens SIC et télécom, contrôleurs aériens, spécialistes du renseignement, gestionnaires RH…
Les profils recherchés sont aussi variés que les métiers proposés : l’armée de l’air recrute à tous niveaux de responsabilité, avec ou sans expérience professionnelle préalable, en offrant à chacun des perspectives d’évolution interne. Selon son parcours, son niveau scolaire, ses aspirations et les besoins de l’armée de l’air, le candidat peut intégrer le corps des militaires techniciens de l’air (équipiers), des sous-officiers (techniciens, spécialistes) ou des officiers (cadres).
L’essentiel des recrutements se fait entre 17 et 25 ans (dès 16 ans pour les élèves techniciens et jusqu’à 30 ans pour les officiers sous contrat du personnel non navigant) et sous statut contractuel, avec des contrats de durée variable, renouvelables et pouvant conduire à l’intégration sous certaines conditions. La majeure partie des spécialités sont accessibles avec un niveau Bac, y compris celle de pilote, suite à une formation militaire et professionnelle rémunérée. Autre particularité : les jeunes aviateurs bénéficient d’un suivi individualisé sous la forme d’un parrainage pendant les premiers mois de leur arrivée en unité, afin d’accompagner leur adaptation au milieu militaire et à leur environnement professionnel.

3.Posté par iliade974 le 04/06/2015 19:53
@3
Faudrait il encore avoir le bac ou son niveau.... Pour certains cela releve du niveau primaire +++++

4.Posté par KLD le 04/06/2015 20:09
qui a financé les affiches des manifestants ............. ben voui ?

5.Posté par KLD le 04/06/2015 20:34
c'est la faute à mimil , hi,hi.

6.Posté par a moin le 04/06/2015 21:33 (depuis mobile)
Ou croi ke bana y ve travail dan l''armée mi croi pas.bana ve gagne l''argent sans forcé sa.pourtant na planteur y rode coupèr canne oui ms non zot y préfère mèt léfé sou la gare après bouche la route pou gagne travail. A moin mi di donne pas un merde.

7.Posté par Saint Louisien le 04/06/2015 21:51
post 1 :
erreur , St Louis manque cruellement de vrais cadres ( dixit la cour des comptes) et la majorité d'entre eux font leur possible mais que faire avec du personnel dont 75% est à la limite de l'illettrisme ( toujours selon la cour des comptes) et surtout avec des mecs qui continuent à être recrutés par le repris de justesse au grand dam de Mallet qui n'en demande pas tant...(mais l'autre prend un malin plaisir à savonner la planche de celui qu'il voit maintenant comme un concurrent sans parler des placardisations injustifiées , mais il faut croire que les gens qui travaillent vraiment ça gêne!) et ces recrutés se sentent protégés ( il faut dire que c'est la tradition dans cette ville , l'ancien maire faisait pareil) et les mecs étaient ingérables ...c'est toujours le cas pour une majorité d'entre eux...

Triste situation hélas!

8.Posté par Michel le 04/06/2015 22:38
C'est pas dans l'armée qu'on a besoin d'embaucher, mais sur les chantiers (pour répondre aux besoins en logement de la population), dans les hôpitaux (où le personnel fait des centaines d'heures supplémentaires non payées et non rémunérées), dans les transports où il n'est pas rare de voir des chauffeurs faire des semaines de travail de 70 heures , dans les commerces où les patrons font turbiner leurs salariées plusieurs semaines sans jours de congés, etc.
Convertissez toutes ces heures de travail supplémentaires en emplois et vous aurez déjà contribué à réduire une bonne partie du chômage !
Seulement il faut arrêter pour cela de servir la soupe aux patrons !

9.Posté par hélène le 04/06/2015 22:39
1ère: si zot noré appris à l'école , zot l'était pas dans cet état là, bonjour l'éducation des parents

2ème : la mairie n'est le pôle emploi

3ème : lé impardonnable que c bande de racaille y foute la merde , oussa y lé les Flics

4ème : vu, ce que zot lé entrain de faire , si moin té un patron moin té embauche pas zot,

10.Posté par stormbridge le 05/06/2015 01:50
quel patron va embaucher des gars qui bloquent la rue et qui jouent aux gros bras" ??????....
Cela aurait été plus simple de suivre en classe.....
Sinon il y a l'armée qui recrute....mais au vu de la motivation ......aucun n'ira.....
Sinon il manque aussi de bras dans les champs...mais là aussi c'est trop dur ...faut se lever tôt.....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales