Société

St-Louis: Malfaçons dans la caserne de gendarmerie


St-Louis: Malfaçons dans la caserne de gendarmerie
Des entreprises pas complètement payées pour la construction de la gendarmerie de Saint-Louis ? Si les gendarmes eux-mêmes confirment des malfaçons, l'architecte affirme que ces dernières n'ont pas retardé le paiement initial de fin des travaux.

En 2009, les 12 lots du marché public pour la construction de la nouvelle caserne des gendarmes de Saint-Louis étaient mis en concurrence. Seulement locataire des lieux, la gendarmerie ne peut que s'en remettre au propriétaire des murs : la mairie. Une fois les lieux investis, les gendarmes constatent cependant des malfaçons.

Selon l'architecte, la gendarmerie possède sa déclaration d'achèvement des travaux et "les entreprises ont été payées comme il se doit". Une précision qui vaut pour la livraison de l'opération. Mais les malfaçons ont été remarquées après la période d'un an après la livraison dite de "garantie de parfait achèvement".

La mairie est toujours en phase de concertation avec des entrepreneurs pour les menus travaux à effectuer. "Des sommes sont retenues de façon légale", soutient l'architecte de la caserne.

"Nous n'avons été payés que partiellement", confirmera au moins une entreprise. D'autres seraient dans le même cas. Sollicitée pour corroborer ce qui n'était qu'une rumeur, la mairie ne nous a pas répondu, pour l'instant.

C'est donc après la réception des nouveaux locaux que certaines malfaçons sont apparues. Des malfaçons confirmées par le commandement de la gendarmerie de la Réunion. Le reste des échanges pour que les travaux soient effectués se joue désormais entre la mairie et les entrepreneurs concernés, signale l'architecte. Plutôt que de "malfaçons", il préfère d'ailleurs parler de "défauts d'application".

Selon les entrepreneurs cette fois, ils n'attendraient que le signal de la mairie pour investir les lieux et apporter les correctifs aux installations. Pas évident lorsque l'on sait que les locaux sont maintenant occupés.

Selon l'architecte, ces rumeurs qui feraient état d'entreprises non payées sont là pour discréditer le travail remarquable de la direction générale des services de la mairie de Saint-Louis. En tout état de cause, ces travaux après livraison sont monnaie courante, selon lui.

A l'écouter, l'affaire serait close. Les entreprises ne peuvent pas en dire autant...
Vendredi 9 Août 2013 - 17:50
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 3225 fois




1.Posté par mi marche ec Melenchon le 09/08/2013 20:21
encore un exemple concret de PPP qui ruine les finances publiques comme le canard enchainés explique si souvent

2.Posté par Renseigne toi le 10/08/2013 07:08
C'est pas un ppp

3.Posté par marcel le 10/08/2013 11:06
Comment à notre époque et dans des conjonctures économiques que nous connaissons, il y as encore des entreprises qui, soit ne savent pas travailler ou se sont des voleurs? la question se pose, et dieu seul sait si cela rapporte. Incompréhensible.

4.Posté par niquala le 10/08/2013 14:39
Post N° 1
Le PPP est un engagement financier entre le public (qui n'a pas le budget pour l'intégralité du projet) et un ou plusieurs partenaires privé( qui apporte le complément financier ou la moitié).
Les parties s'engagent ensuite dans la construction, le suivi, et les recettes engendrées.
Or, la Gendarmerie n'utilise jamais ce mode financement mais plutôt un bail emphytéotique avec versement d'un loyer annuel. Généralement les mairies construisent et mettent à disposition les locaux avec loyer annuel, ce qui est le cas à SAINT-LOUIS ou ailleurs( Etang-Salé, SAINTE-MARIE).
Alors si ou plait parle pas zaffair ou connait pas si ou plait.

5.Posté par latinum facilitatis le 10/08/2013 16:07
5.
la mairie si elle est propriétaire des murs, se contrefout des malfaçons.
l'architecte, qui bien souvent ne veut pas être emm.. par la gestion post "achèvement", confirme l'absence de malfaçons.

après, advienne que pourra avec la GPA..

au final, "demerdadis eotum"..

6.Posté par niquala le 10/08/2013 18:59
Post 5
C'est le maître d'oeuvre qui gère ce genre d'opérations. Et la maîtrise d'oeuvre est généralement déléguée à un bureau d'études qui a compétence sur plusieurs branches du bâtiment(gros-oeuvre, second oeuvre, finition, charpente , etc.... )
Ce chantier ne peut se faire sans un contrôleur technique ( type VERITAS, DIDES, SOCOTEC...).
C'est le contrôleur qui rédige les rapports de contrôle, d'avancement, de fin de chantier et la GPA.
La mairie a donc un rôle de coordonnateur en mettant en phase les différents acteurs de la construction.
Il faut savoir que le permis est d'abord contrôlé par les services de sécurité(Prévention du SDIS et de la DEAL ex équipement). Le permis ne peut être délivré sans leur avis.
De mémoire, je n'ai jamais vu le propriétaire s'en foutre des malfaçons. Surtout avec les services de la Gendarmerie Nationale.
Dire que la GPA met fin à la mission du constructeur, c'est faux, car d'après ce qui écrit, le dépôt de garantie de plusieurs dizaines de milliers d'euros est bloqué. Ce qui veut bien dire que lors de la GPA des observations ont été formulées.
Car le Code des marchés publics interdit au donneur d'ordre de restituer le dépôt de garantie si des observations sont mentionnées.
Alors si ça plait au constructeur de ne pas donner suite, libre à lui, mais dans ce cas la mairie peut prendre un autre prestataire et faire payer le double de sorte que celui devait faire paye la différence.
Il y a autre chose, et ça ce n'est pas dit ici.

7.Posté par travail d'arabe le 10/08/2013 20:27
En métropole on est coutumier de ce genre de travail , ce qui est normal ...mais il faut espérer que la Réunion lui détronera pas de son palmarès !

8.Posté par mi marche ec Melenchon le 10/08/2013 22:20
4.Posté par niquala
Or, la Gendarmerie n'utilise jamais ce mode financement mais plutôt un bail emphytéotique avec versement d'un loyer annuel.



bien sur que si. Le PPP est un bail emphytéotique administratif. C'est la definition donnée par l'OCDE.

et l'OCDE rajoute meme que c'est un "dispositif qui pourrait etre définitivement maintenu pour la police et la gendarmerie (LOPSI 2)"

n'importe quel bon pere de famille sait qu'il vaut mieux emprunter pour e^tre proprietaire car ca revient beaucoup moins cher que de payer un loyer toute une vie pour ne rien avoir au bout. Pour les servicces public, ils font le contraire.

(un bois pour le comm n°2)

9.Posté par GNEU! le 11/08/2013 07:19
Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire...
1. La gendarmerie conclut des PPP mais pas que. A St-LOUIS, ce n'est pas un PPP. Il n'y a aucun financement privé
2. Vaut mieux emprunté pour être propriétaire? Sérieux? Mais pas du tout! Emprunter n'est pas gratuit! Il faut savoir quoi, combien (quelle part) et quand emprunter. Ensuite, on peut éventuellement vérifier si emprunter est opportun...
3. La mairie peut prendre un autre prestataire et lui faire payer le double? N'importe quoi. Si vous entendez évoquer la résiliation aux frais et risques, mieux vaut réouvrir vos règlements...
4. Le code des MP n'interdit en rien aux maître d'ouvrage de retenir une garantie même en cas de réserves pendant la GPA.

10.Posté par mi marche ec Melenchon le 11/08/2013 12:29
les malfacons et la gabegie des loyer des PPP n'est pas une decouverte. Avant les gendarmeries de la Réunion, l'hopital d'ile de France a defrayé la chronique il y a 2 ans:

8000 malfacons qui ont reporté sa mise en service de 1 ans mais pas le versement des loyers. La réparations des malfacons a ete repercutée sur le montant des loyers qui est passé de 30 à 51 millions !!!

11.Posté par niquala le 11/08/2013 13:02
Post 9
Depuis quand le percepteur paye-t-il une garantie lorsque des réserves existent sur la GPA, réserves mentionnant des malfaçons?
Quel élu ordonnateur le ferait?
Quel DGS validerait une telle ineptie? No comment?
Post 8 :
Le PPP est un mode de financement, pas une démarche administrative.

12.Posté par Renseigne toi le 11/08/2013 19:27
10.
8000 reserves sur 1 des plus gros hopitaux de la region parisienne, ca ne veut en aucun cas dire 8000 malfacons... Tu ne connais absolulent rien de ce que tu avances.
le btp n'est pas ton metier, moi si.
Continue a essayer de faire le politicard, mais evite de commenter les sujets que tu ne maitrises pas.

13.Posté par mi marche ec Melenchon le 11/08/2013 20:53
c'est bien 8000 malfaçons qui ont ete relevées dans l'expertise de l'hopital sud-francilien construit en PPP. C'est dit dans la tribune de Corinne Lepage parue en 2011 sur rue 89 et c'est redit à nouveau en 2012 dans mediapart.

Encore un bois pour les affirmations premptoires du post 12. Si tu bosses dans le BTP, c'est pas grave, l'incompetence est courante dans le milieu. Lol, tu bosses dans l'entreprise responsable des malfaçons a st louis?

14.Posté par Renseigne toi le 12/08/2013 18:55
13, une seule question
As-tu pris connaissance et l'as tu etudiée cette liste des 8000 pour te permettre de donner ton avis de la sorte ?
Je connais la reponse, je ne perd donc plus mon temps ici.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales