Faits-divers

St-Louis : La forêt domaniale des Makes toujours en sursis


 
A Saint-Louis, on craint toujours que le feu s'attaque à la forêt domaniale des Makes. Hier, la mairie a mis en place un PC Orsec et et à disposition une centaine d'agents communaux (lire ici). La direction du vent risque d'être un élément déterminant dans l'évolution du feu de forêt, comme nous l'a expliqué Sybille M'lanao, directrice générale de la mairie à Saint-Louis :

"Toute la nuit nos équipes ont essayé d'avoir un visuel et de renseigner le Codis (Centre Opérationnel Départemental d'Incendie et de Secours) par rapport à l'évolution du feu au niveau de la forêt des Makes. Nous pouvons dire que nous avons eu de la chance puisque le vent s'est atténué au cour de la nuit et a donc cantonné le feu au niveau du petit Bénare sans qu'il ait pu franchir le versant des Makes, la forêt domaniale".

Des complications si le vent devait tourner et venir de l'Ouest

Maintenant, beaucoup de choses vont dépendre des conditions métrologiques et plus particulièrement de l'orientation du vent :

"Si le vent continue de cette même force et dans la même direction, cela pousse le feu vers Cilaos, c'est-à dire vers la falaise. Cela permet de minimiser le risque car il trouvera moins de combustible et pourra probablement s'atténuer en franchissant le lit de rivière. Le risque c'est de voir un changement d'orientation du vent, qu'il vienne de l'Ouest et qu'il ramène le feu sur la forêt des Makes", conclut Sybille M'lanao.

Pour l'heure, l'évolution est plutôt favorable une catastrophe a déjà été frôlée cette nuit. La forêt des Makes comporte notamment de grands espaces de Cryptomeria, des arbres qui s'enflamment très facilement. Des pare-feu ont été mis en place et semblent, actuellement, contenir l'incendie du bon côté. Claude Hoarau, le maire de Saint-Louis, s'est quant à lui rendu au PC du Maïdo pour rencontrer le préfet. Avec Huguette Bello, les deux élus communistes ont, à nouveau, demandé de faire venir le Dash 8, ce à quoi le préfet aurait répondu qu'il n'est pas disponible et que la priorité est de fixer le feu. Un avis que partagerait Didier Robert, le président de la Région.
Vendredi 28 Octobre 2011 - 15:38
Lilian Cornu
Lu 2077 fois




1.Posté par pere Plexe le 28/10/2011 16:15
en sursis ?
hier soir ca brulait la haut !
ca se voyait depuis St Pierre ravine blanche !

en sursis ???? PTDR !!

2.Posté par Zorba le 28/10/2011 17:36
Les cryptomérias "arbres qui s'enflamment très rapidement" peut-on lire dans ce texte. En ce moment, les arbres qui brûlent ne sont pas des cryptos.En ce moment des flammes de plusieurs mètres de hauteur concernent des tamarins ou autres essences sur des kilomètres de front. Pour le peu que je sache, les feux dans les cryptos sont ceux qu'on arrive à éteindre le plus aisément. Dans les années 1990, dans les hauts des Makes avec quelques ouvriers forestiers courageux, en pleine nuit, nous avons éteint un feu de cryptoméria en écartant simplement tout matériel végétal qui jonchait le sol. Personne n' a entendu dire que ce feu a embrasé le massif des Makes. Bénéfice de cet incendie : une magnifique régénération, actuellement visible, de tamarins des hauts, qui ont tiré profit de la lumière apportée aux graines pour s'installer. Les graines venaient des tamarins conservés dans l'environnement immédiat. Les cryptos avaient été installés sur une ancienne exploitation de géranium. Un four à géranium présent sur place, disparu à présent, témoignait encore de cette exploitation dans les années 1980.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales