Société

St-Louis: Gendarmes, policiers et vigiles sécurisent la gare routière


St-Louis: Gendarmes, policiers et vigiles sécurisent la gare routière
La sécurité dans la ville était l'un des engagements du candidat Hamilcaro. Hier, son successeur Patrick Malet a pris encore un peu plus la mesure de la tâche qui se présente à lui.

Si la sécurité publique incombe avant tout à l'Etat, le maire de Saint-Louis a annoncé hier le renforcement significatif de policiers municipaux pour la ville. 35 agents sont actuellement en formation pour être disponibles dans 6 à 8 mois. Pression sur le budget communal oblige, les prochains policiers municipaux proviennent des rangs de la mairie, qui recrute donc en interne. D'ici la fin de leur formation, ils seront néanmoins mobilisables à la surveillance de la gare routière, aux abords des écoles notamment - sans être assermentés dans un premier temps - et sous l'autorité d'un chef de centre.

"La Réunion a le volcan et ici à la gare, on peut dire que c'est aussi un point chaud", affirme non sans une pointe d'humour Patrick Malet, bien conscient du climat d'insécurité qui gagne les usagers et le personnel de la gare routière.

A 17h hier, le maire a écouté les agents de sécurité disposés sur site par la Civis et donc son prestataire transports la Semittel, ainsi que l'agent de sécurité Car Jaune mis en place par le Département. L'un d'eux liste encore avec stupeur l'âge de ceux qui empoisonnent la vie du secteur : 14, 15, 17 ans, au grand maximum et issus de petits groupes connus.

Le choix de l'heure du déplacement du maire ne s'est pas fait par hasard. 17h correspond à l'heure de sortie des élèves du lycée professionnel Victor Schoelcher qui jouxte la gare c'est une vague de 700 élèves d'un coup. "Il suffit qu'il y ait un ralé poussé devant le lycée et ça se déporte sur la gare après", raconte un agent qui voit d'ailleurs arriver de loin un groupe de jeunes qui a ses (mauvaises) habitudes.

A la sortie des cours du lycée tout proche, la gare est envahie. Le créneau de tous les dangers tout comme le vendredi ou samedi soir
A la sortie des cours du lycée tout proche, la gare est envahie. Le créneau de tous les dangers tout comme le vendredi ou samedi soir

L'agression subie le jeudi 14 août par un chauffeur du réseau Alternéo, qui a incité l'ensemble du personnel à débrayer pendant une heure lundi dernier, "était un signal", prévient Mathieu Chichery, directeur général délégué Semittel qui sait que la moindre récidive entraînerait une action plus dure de son personnel. Le responsable de la SEM attend beaucoup de la dissuasion des gendarmes.

Un CLSPD sera créé

Vingt d'entre eux occupaient le site hier après un passage à la sortie des cours du collège de Roches Maigres plus tôt dans l'après-midi. Devant cet établissement, un peu de drogue a pu être intercepté sur un jeune extérieur au collège. La brigade de Saint-Louis était épaulée par deux maîtres-chiens.

Si la gare constitue un point sensible, la commune travaille en ce moment sur la déclinaison territoriale de ce renfort humain de policiers municipaux. "A terme 7 postes de police municipale seront installés dans chaque quartier", défend Iréné Hamilcaro, adjoint délégué à la Tranquillité Publique et à la Prévention de la Délinquance.

Patrick Malet en a profité pour annoncer que la mairie planche actuellement sur l'élaboration d'un Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance pour la ville.

St-Louis: Gendarmes, policiers et vigiles sécurisent la gare routière

Mardi 26 Août 2014 - 07:29
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1200 fois




1.Posté par noe le 26/08/2014 11:25
Vont-ils rester tout le temps à cet endroit ? ou seulement pour faire de la parade ?
Quand ils partiront faire d'autres tâches comme rester assis toute la journée dans leur bureau , les délinquants reviendront , ça s'est sûr !

2.Posté par tintin le 26/08/2014 12:05
a part les douanes ils ont meme pas le droit de monter dans les bus avec des chiens pour faire des controles sauf la drire acompagner des force de l ordres ont ses droit mais comme ils font c est pas dans les regles

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales