Politique

St-Leu n'a pas abandonné son projet de téléphérique le plus long du monde


St-Leu n'a pas abandonné son projet de téléphérique le plus long du monde
"Peut-être que certains imaginaient que c'était un projet enterré". C'est par cette attention un brin ironique que le maire de Saint-Leu a introduit, hier, sa conférence de presse dont le but était de donner des nouvelles du projet de téléphérique reliant sa ville à Cilaos.

Deux ans après son annonce, le projet a mûri, conforté par une étude de faisabilité. La phase pré-opérationnelle s'est ouverte officiellement ce jeudi via la publication d'un appel d'offres qui débouchera sur la sélection d'un cabinet d'études chargé de répondre à l'ensemble des questions techniques et financières.

"Un produit d'appel" touristique

L'étude coûtera 300.000 euros. Si le mix financier n'est pas arrêté en tant que tel, le maire et son équipe envisagent de solliciter le TCO pour moitié. Un apport évident de l'intercommunalité au regard de l'intérêt communautaire, c'est un fait, mais surtout "régional" que constitue un tel projet. Les regards seront donc tournés, et Thierry Robert l'a a juste titre rappelé, vers la Région qui sera forcément sollicitée lorsque l'heure du tour de table financier pour les travaux aura commencé.

Même s'il ne dispose d'aucune garantie à ce jour, le maire et vice-président du TCO compose avec un indice favorable émanant de la pyramide inversée. "La Région a intégré le principe du projet dans le Schéma d'Aménagement Régional actuellement en préparation", se félicite Thierry Robert. A une moindre échelle, c'est-à-dire au Schéma de Cohérence Territoriale et au Plan Local d'Urbanisme, inutile de dire que les feux sont au vert, Thierry Robert ayant les manettes dans sa commune et au TCO.

Le maire pare à toutes les critiques éventuelles en enveloppant le téléphérique de nombreux avantages à tous les plans. Tout d'abord pour le tourisme. Le plus long téléphérique au monde sera à lui seul une attraction. Il portera les traits d'un "produit d'appel" à l'échelle internationale. Ensuite sur le plan économique, pendant le chantier évidemment, mais aussi après, tant dans sa maintenance que dans son exploitation commerciale.

Enfin sur le plan de l'environnement, le téléphérique fait coup double. En même temps qu'il "désenclave Cilaos" et sa route dangereuse, il transportera tant des personnes que des marchandises. Les cabines, totalement fermées, n'autoriseront aucun lâché de déchet céleste, assure le maire qui peaufine le cahier des charges sur lequel devra plancher le cabinet d'études sélectionné. Si l'étude justement devra le préciser plus techniquement, l'équipe municipale corrobore son discours écologiste par sa volonté de voir évoluer un téléphérique à zéro émission co2.

200 millions d'euros

Le plus long téléphérique au monde traîne 13 km de câbles. Celui de Saint-Leu-Cilaos couvrira 22 km. Même record sur le dénivelé. Le plus remarquable dans le monde présente un dénivelé de 1900 mètres. Ici : 22.000 attendus.

Thierry Robert indique avoir obtenu l'aval du maire Paul Franco Técher, qui n'a pas pu être présent ce jeudi pour une conférence commune. Un accord de principe concrétisé par un vote solennel "d'acceptation du projet" en conseil municipal de Cilaos.

Pour le reste, il reviendra à l'étude pré-opérationnelle de répondre à l'ensemble des questions d'ordre juridique, environnemental et financier pour lever des fonds. Face à l'hypothèse d'un blocage du Parc national en la matière, Thierry Robert se tient prêt à brandir un cas existant en métropole de téléphérique dans une zone protégée identique.

Sur le plan financier, il s'agira notamment de savoir quels acteurs (Région, Europe, investisseurs privés avec garantie d'exploitation sur une période donnée ?) répondront favorablement, et dans un second temps à quel mode d'exploitation le futur téléphérique répondra.

Les avantages et inconvénients d'une Délégation de Service Public, d'un Partenariat Public/Privé ou d'un autre mode de gestion seront déterminés plus tard. Tous ces doutes devraient être levés dans un an. Le maire se risque à répondre à la curiosité de l'audience en envisageant un démarrage des travaux pour 2017. Si le téléphérique le plus long du monde venait à être réunionnais, il faudra compter 200 millions d'euros pour qu'il devienne réalité.

Vendredi 19 Décembre 2014 - 06:58
Ludovic Grondin
Lu 2472 fois




1.Posté par trop fort le 19/12/2014 07:13
Et encore lui , on étaient tranquille quelques jours et voila...

2.Posté par noe le 19/12/2014 09:06
Toujours St Leu avec ses projets à la gomme !!!
Heureusement que la langue n'a point le zo ...

Construire un téléphérique pour relier St Leu avec St Denis .....

3.Posté par WTF le 19/12/2014 09:12
Bien sur que techniquement c'est faisable (on devrait en faire autant pour remplacer le monte charge de grand Bassin PDC). Après, c'est sur que ça coute un bras un œil...mais faut penser aux retombées touristiques tant pour les locaux qui ceux de l'extérieur. Voir aussi si y aurait possibilité d'avoir une aide du FEDER sur ce type de projet à vocation régional et économique vu qu'on ne peut pas, légitiment, demander aux sait leusiens seul de financer ce genre d'équipement qui au final servira à tous et au delà de l'ile.

Les vrais projets de développement économique par le biais du tourisme et des atouts intrinsèques de l'ile sont rares (voire inexistants), perso je trouve ce projet très bien. Bien qu'il y aura toujours des gens pour dénigrer, mais bon c'est comme ça la nature humaine.

4.Posté par Ray_au_Port le 19/12/2014 09:14
Saint-Leu devrait déjà être dans le "Guiness book" !

Il a le politique le plus con du monde ! ! !

5.Posté par Thierry PAYET le 19/12/2014 09:36
A-t-on réellement besoin d'un tel ouvrage, qui va de surcroît polluer le paysage?
A-t-on réellement besoin de financer de tels coûts alors que les réunionnais, pour une grande part, peinent financièrement à cause d'un octroi de mer injuste?
Aux politiques: on ne vous demande pas d'être mégalo: juste de servir l'intérêt public.

6.Posté par Bourbon KID le 19/12/2014 09:42
Bureaux d'etudes: foncez les gars , c'est un projet juteux....

7.Posté par couillonisse le 19/12/2014 09:55
Mr ROBERT présente tous les symptômes d'une pathologie incurable : mégalo, magouilleur, menteur, acteur, pleureur, agressif.... La médecine a de beaux jours devant elle avec un gars comme lui :)

8.Posté par Minuit le 19/12/2014 10:22
Il fait plus d'apparition dans les medias que Nabila. Fort Robert !
Pourquoi un tel projet ? a quoi ça sert sérieux.....? Nous avons tellement d'autres atouts... Tant d'idées farfelues lorsque les plus simples sont si mal exploitées...
commencez par enlever tous ces feux de signalisation dans les ronds points de saint-denis qui sont une aberration!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

9.Posté par NIAK le 19/12/2014 10:25
Il se trouve un nouvel objectif... La Région lui a échappé

10.Posté par Amiral la Po le 19/12/2014 10:26
Tout ça juste pour du "Moi Je- Moi Je- Moi Je"!!!!!!
Désenclaver Cilaos????
Oté Robert:::Kan sa la derniere fois ou la monte Cilaos???
Donna nou juste une idée éventuelle du prix du billet pour monte Cilaos dans ton téléphérique le plus long du monde?

11.Posté par cilaos-mon-amour le 19/12/2014 10:44
sécuriser la route à Ilet à furcy serait plus censé...

Le top c'est que la route reste longue et spectaculaire et soit en parti l'atrrait touristique... si Cilaos reste paisible avec une route longue et difficile qui justifie de rester la nuit et qu'ainsi le tourisme marche, les habitants eux même n'auront pas à s'en préoccuper, ils pourrons travailler sur place au lieu de chômer et s'exiler dans les bas...

Ce projet de téléférique épouvante les touristes eux même, certains des signataires de la pétition anti-bruit hélico nous ont attiré l'attention sur ce projet "plus grave encore", du moins ceux qui randonnent à CILAOS, ils nous mettent régulièrement en garde pour "faire refuser" ce projet qu'ils voient d'un mauvais oeil:
Cilaos envahi de hordes touristiques et le ciel traversé d'un câble, même si cette forme de tourisme là serait silencieuse et une fois installée, peu dépensière en énergie sont impardonnable pour le cachet de CILAOS.

Le téléphérique, représentant une perte de tranquilité, un impact sur le paysage est même à tel point un épouvantail qu'il fait accepter l'hélicoptère comme alternative à impact mineur, le moindre mal qui au moins "ne reste pas tout le temps" dans le paysage...

les touristes sont plus sensible à l'aspect visuel qu'à l'ambiance sonore et le téléphérique fait plus peur encore que 100 survols/par jour par hélico qui ont aussi un grave impact.

ce qui est très craint aussi à Cilaos (par les touristes!) c'est que Cilaos soit envahi et perde son calme, par ce que c'est ça qui les fait rester ici "le calme des cirques". Ceux qui veulent que "le spectaculaire des remparts", partent vite fait à peine arrivé. Ceux qui profitent et apportent à CILAOS sont ces gens qui viennent se ressourcer, et cela n'est plus possible si ça devient une usine à tourisme de masse.

Déjà avec la fréquentation actuelle, mal gérée il y a par endroit des problèmes de surfréquentation alors que le problème c'est que trop de touristes non habitués à marcher ne font que passer et repartir, sans laisser de richesses à CILAOS mais que des nuisances, en particulier une forte pollution des ravines (et là, ce n'est pas les créoles et les locaux mais bien les touristes, qui font pipi, caca, se mouchent et laissent en abondance des papiers et mouchoirs en cellulose, et polluent l'eau avec les huiles solaires. Ils sont trop peu habitués à la nature, que leur intestins se vident à 10mn du début de leur promenade, qu'ils salissent tout avant de repartir avec leur voiture sans même avoir acheter quoi que ce soit à Cilaos, et leur présence est au dépend des touristes habituels qui viennent randonner et qui gîtent ici. La route de CILAOS n'est pas assez difficile et il y a trop d'hélicoptères avions et ukm en l'air, ça devient "pourri" par un tourisme de masse qui dégrade tout, la nature et les rapports humains.

le retour de la tranquillité associé à la longeur du voyage, avec cette route qui fait tout le piment de l’aventure de se rendre à CILAOS, inciterait les gens à rester, à en profiter.


Et enfin, la population locale ne profitera pas du téléphérique; bien trop cher pour être un moyen de transport.

Et encore, Si jamais ça reliait Cilaos aux bas, que deviendrais Cilaos? une "ville des bas" sans sa tranquilité...

12.Posté par et pourquoi pas le 19/12/2014 11:06
Robert à toujours été une personne médiatique il aime bien se mettre en valeur , souvent il fait des crises d'autorités pour montrer qu'il excite , mais son projet je le soutiens plutôt que de prendre la voiture et passer son temps dans les virages pourquoi pas , pas de pollutions superbe vue pas de risque d'éboulement ou d'accident à réfléchir je trouve ça bien

13.Posté par David Asmodee le 19/12/2014 11:24
Quel est l'impact visuel de pylônes en béton dans nos belles montagnes ?
C'est vraiment un projet de dégénéré.

14.Posté par EXCLAVE le 19/12/2014 11:27
BON , LA RÉUNION CÉT LÉ SIR LA BEZOIN UN ALTERNATIVE EN MODE DE TRANSPORT , NOU KONÉ PAS SI C LE TÉLÉPHERIQUE , EN TOUKA EN MÉTROPOLE NÉNA LE TÈLÉSKI , TGV , RER , MÉTRO ET TRAMWAY, LA RÉUNION C' EST UN DÉPARTEMENT FRANÇAIS, Y FODRA CHOISI UN PARMI C 5 MODES DE TRANSPORTS , PARCE QUE QUAND NA LA GRÉV , LOTO , CAMION ET LES BANDITS Y BOUCHE LA ROUTE ET LA POPULATION LÉ PRIS EN OTAGE SUR LA VOIE PUBLIK , EN TOUKA VO MIEUX CONCERTE LA POPULATION AVANT . SIGNÉ ,

ZINFOS974ZISTOIRÉUNIONFRANÇEINTER

15.Posté par Minuit le 19/12/2014 11:32
Mais c'est justement ce qui donne le charme à nos cirques ! Avec des amis on aime aller jusqu'à Mafate en marchant, puisqu'il y a un côté defi, se surpasser, marcher, transpirer, rigoler, se reposer dans l'herbe, croiser des touristes, discuter. C'est ça les cirques. Leurs inaccessibilités est un véritable atout à préserver. Je pense.

16.Posté par Melissa Gordon le 19/12/2014 11:47
Fantôme sort du corps de ce TR ...
déjà pour nous réunionnais, le charme d"aller à Cilaos, c'est le calme, la vue sur la beauté du paysage et la nature qu'on peut admirer en s’arrêtant, prendre des photos !!!!
Si on ne l'arrête pas, bientôt, il va vouloir un téléphérique pour Mafate !!!
Je suis d'accord pour l'évolution du tourisme, de l'économie et de l'emploi, mais ce n'est pas ce que je voudrais pour mon île : perdre toute sa valeur naturelle, sa beauté sauvage, ses montagnes et forets tranquilles ... et je pense que les Cilaossiens voudraient garder le calme dans le cirque, dans leur ville !!!
A ce TR, il fallait bien qu'il trouvait quelque chose pour faire parler de lui, vu qu'il n'était plus médiatique ces derniers temps !!!

17.Posté par vince le 19/12/2014 12:51
c koi c gens qui ne font que critiquer sans proposer . meme si le l'idee lé bon zot i critique le boug
na deux trois pareille bone mal o ki!!!
pou mwin c un bon l'idee surtout avec les problemes de circulation que nana la reunion le boug au mwin li fai avance sont ville bone saint leusien na de la chance mi aimerai mon maire i fait pareil dan mon commune où l'embouteillage lé quotidien
precision mi lé pa de saint leu donc pa de parti pris!!mais mi espere boug la va allé loin est laisse la démocratie choisie au lieu élimine ali sans donné la possibilité au reunionnais de voté

18.Posté par Ray_au_Port le 19/12/2014 13:06
12 : Lapsus révélateur : «... souvent il fait des crises d'autorités pour montrer qu'il excite...»

19.Posté par pffff le 19/12/2014 14:48
Encore et toujours lui !
Entre son livre et son téléphérique, ça ne se termina pas d'aussitot !

20.Posté par WTF le 19/12/2014 14:55
C'est un peu cela aussi la raison pour laquelle notre île n'avance pas. En somme, il faudrait un statu quo, laisser les choses en l'état, ne rien anticiper, que de toute façon tel autre projets sera toujours mieux que ce téléphérique.

Pour une fois qu'un projet est techniquement et financièrement faisable. Toutes les sociétés développées font des équipements pour faciliter la vie de ces citoyens. Et de toute façon aucun projet ne peut sortir sans les études préalables ayant traits à son impact environnemental. Que se soit ce monsieur Robert ou un autre, peu importe, ce qui compte c'est d'aller de l'avant, évoluer pour s'élever, voire plus loin que la médiocrité actuelle.

Ceux qui aiment la route de Cilaos en l'état actuel, avec ses virages à flans de falaises, pourront toujours l'emprunter. L'impact touristique quant à lui, c'est sur le long terme qu'il faut le voir, cela ne désenclavera pas plus Cilaos qu'a l'heure actuelle dans le sens ou c'est avant tout un moyen de transport le téléphérique. les gens n'ont pas besoin de ça pour se motiver un peu plus à aller ou pas, à Cilaos. Par contre, la prouesse technique, l'impact du chantier avant, pendant et après permet à la Réunion d' hisser son épingle du jeu.

A Maurice, après leur superbe aéroport SSR, ils ont commencé le chantier du tramways aérien au dessus des villes (Ports...Phoenix). L'activité économique centrée sur le tourisme donne un véritable essor économique pérenne. ils ont leur champs de foire équestre, leur centre de formation aux NTIC, un secteur financier actif qui possède sa propre cotation internationale....ici...ça se passe de commentaires.

Alors, lorsque qqun à une idée innovante, c'est très bien. Après hein, au fond, les gens trouveront toujours à redire, c'est pas grave...du moment que c'est argumenté avec objectivité. car entre personnes qui réfléchissent, un terrain d'entente est toujours possible. mais rien n'est pire que ceux camper sur des positions subjectives, populistes, politiques...qui ne veulent rien voir, rien entendre, rien savoir...à cela, il faut les laisser tranquille car ça fatigue de pisser dans les violons !

21.Posté par cilaos-mon-amour le 19/12/2014 15:55
On peut aussi voir du positif dans le téléphérique.

Le téléphérique serait effectivement un moyen de réduire la circulation automobile, les voitures des touristes restant à ST LEU.

Vu le prix du transport, les Cilaosiens ne délaisseront pas les petits commerces pour aller acheter au supermarché de St-Leu, l'économie locale ne devrait pas s'écrouler.

cela rendrait obsolète le téléphérique actuel qui est au dessus de CILAOS, celui dont les 10 à 15 cabines sans fil passent 1 fois par heure suspendues à un rotor et propulsées par une turbine qui consomme 230 litre de kérosen/heure.
Mais aura t'on la sagesse d'interdire les hélico dans le ciel puisqu'il y a le téléphérique ou va t'on cumuler les deux?

Coté fréquentation touristique, finalement ça changerait pas grand chose: Cilaos est DÉJÀ la destination la plus visitée de l'île avec le volcan.

Mais un début de sondage dans les sentiers en posant la question aux touristes sans autres explications "vous êtes POUR ou CONTRE un téléphérique entre St Leu et CILAOS?

Ils sont TOUS contre car ils connaissent déjà les téléphériques dans les alpes, ou les Pyrénées et pour eux ça représente des montagne confisqués, où on ne va plus autrement et où c'est bondé de monde. Or, ils vont à Cilaos par ce que c'est calme et authentique et la présence d'un téléphérique enlèverait ce coté sauvage et isolé qui plait tant à CILAOS qui est déjà mis à mal par les hélicoptères. Et l'endroit le plus couru de CILAOS, le Bras Rouge, la chapelle, l'espace entre le grand Bénare et Cilaos verrait une portée de câbles. Cela est difficile à accepter dans un site classé au patrimoine.

22.Posté par KLD le 19/12/2014 17:43
si , si c'est génial , après la route la plus chère au km au monde , le téléphérique le plus chère ! c'est trop coooooooooooool , avec l'argent de l'Europe et des investisseurs privés ( on a dit privés , c'est sa !!!), mais c'est bien sur !!
Remarque , je dis sa , si sa rapporte pourquoi pas , mais vu le contexte Muppets shows du moment , c'est vrai qu'on a d'abord envie de rigoler . A force de sortir trop de conneries , les politiques nous font d'abord marré et ensuite on essaye de réfléchir un peu , et ceux quelques soit le bord !!!!

23.Posté par ndldlp le 19/12/2014 19:53
que voilà une augmentation des impôts locaux en perspective... projet foireux...idiot...venant de la part d'un mec qui pense qu'avec des milions on peut tout faire et n'importe comment.. bref, un digne représentant du patronyme ROBERT comme on en compte ou on en a compté quelques uns à un niveau de fonction incompatible avec leur niveau intellectuel...helas.

24.Posté par ndldlp le 19/12/2014 19:56
200 millions rapporté à 800 000 réunionnais et 400 000 touristes...que chacun fasse la division ! sans compter les coûts d'exploitations et d'entretien...

il ne manque plus qu'à Técher de Cilaos de proposer la construction d'un pain de sucre comme au Brésil, une statue du Christ ou de didier ou de thierry robert ou pourquoi pas de vergès, tout en haut de la roche pétrifiante... cela mériterait le détour...


25.Posté par Ravachol le 19/12/2014 20:19
Des télésièges (des tire-fesses si vous préférez), ça serait plus rigolo et ça coûterait moins cher!

26.Posté par citoyen le 19/12/2014 21:19
Beaucoup de gens évitent d'aller à Cilaos à cause de la dangerosité de la route. Voilà un projet qui tient la route, sans jeu de mots.

27.Posté par EXCLAVE le 19/12/2014 22:55
PLEIN DOMOUN DANS LÉ BAS Y KONÉ PAS CILAOS ET PLEIN DOMOUN DANS LÉ HAUT Y KONÉ PAS LA MER , IN BON L'ÉCHANGE CULTUREL POUR LA POPULATION QUI VOTE ET AUSSI LE TOURISME . EN TOUKA NOU VA BIEN VOIR KOMAN Y VIEN , SIGNÉ ,

ZINFOS974ZISTOIRÉUNIONFRANÇEINTER

28.Posté par comment dénaturer les paysages de la Réunion? le 20/12/2014 10:59
en voilà une idée bien débile, un câble et ses infrastructures pour casser l'aspect naturel tant apprécié dans nos paysages!
bientôt tout sera artificiel pour faire de l'argent pour remplir le ventre des copains! au mépris de tout le reste de la population.
et pourquoi pas bétonner le lagon et mettre une piscine au piton des neiges? tant qu'on y est?
on voit bien que la folie des grandeurs touche les elus de la Reunion, avec l'argent qui sort de NOTRE poche, pas de la leur!
déjà à saint pierre par exemple le gazon plastique (qui paye d'après vous) remplace le naturel

29.Posté par L'Ardéchoise le 20/12/2014 20:55
Ravachol, des tire-fesses, cela obligerait à importer de la neige...
...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales