Faits-divers

St-Joseph : Vol de caprins impropres à la consommation humaine


St-Joseph : Vol de caprins impropres à la consommation humaine
La Préfecture annonce dans un communiqué qu'une cinquantaine de caprins (boucs, chèvres et cabris) ont été volés dans une ferme de Saint-Joseph durant la nuit du samedi 4 au dimanche 5 décembre 2010.

Les services de la préfecture signalent que ces animaux étaient en cours de traitement vétérinaire (vermifuges et antibiotiques) et que leur viande restera impropre à la consommation humaine pendant plusieurs jours.

Il est rappelé que les animaux de boucherie doivent être abattus à l’abattoir agréé de Saint-Pierre où ils subissent une inspection sanitaire systématique. Les caprins doivent être identifiés par deux boucles auriculaires et être accompagnés d’un bon de transport lors de toute cession. L’abattage familial des caprins qu’une personne a élevés elle-même et dont elle destine l’intégralité de la viande à sa famille est
cependant toléré.

En conséquence, il est formellement déconseillé de se procurer de la viande en dehors des circuits officiels et d’abattre pour sa consommation des animaux dont l’origine n’est pas connue avec certitude.
Lundi 6 Décembre 2010 - 10:29
Lu 1206 fois




1.Posté par beurk le 06/12/2010 10:57
Même sans traitement, c'est dégueulasse à bouffer ces bestioles là. Je souhaite bon appétit à celui qui va manger cette viande puante avec des antibio dedans. beurkkkk

2.Posté par noe974 le 06/12/2010 11:06
Pourquoi voler un travailleur comme cette personne ? Pas juste .

De nos jours , il semble que tout est bon pour voler et voler n'importe qui !!!

Chômage
Délinquance
Je m'en foutisme

Il faut se méfier de tout même de son ombre !!!

3.Posté par môvélang le 06/12/2010 11:54
ok! ok! ok!

impropre à la consommation, quand on a pas d'autres arguments, c'est pas mal tombé!
dis nous un peu ce qui est écrit sur les sacs d'alimentations pour tous les animaux et dis moi si c'est pas plus risqué en manger des habituellement animaux abattus dans le circuit normal.
des antibiotiques et vermifuge ne tuent pas les bêtes et vont tuer des consommateurs, surtout après un certain délais et une cuisson ?

que la préfecture nous dise si les poisson et crustacés d'élevage dans les pays exotiques sont plus sains, si les cuisses de poulet qui viennent d'argentine ou de hollande qui puent la viande avariées sont plus sains
on nous fait bouffer de la mer... e et on cherche à nous faire croire une certaine inquiétude à notre santée!


4.Posté par saint-marien le 06/12/2010 13:03
Personne n'a vu cinquante cabris passer pendant l'opération route bleue ?? Bien étonnant !! Donc la préfecture s'adresse aux voleurs en leur disant : "mesdames, messieurs, je requiers votre attention, veuillez ne pas manger cette viande autrement, vous risquez d'être malades..." Merci la préfecture !! Et nous si jamais on a cinq kilomètres heures de plus........ Sans commentaire !

5.Posté par Ah si j'aurai su le 06/12/2010 13:18
La préfecture se moque du monde. Elle s'attend à ce que les voleurs et leur circuit de revente vont remettre "les bichiques à la mer" sous prétexte que ces derniers sont impropres à la consommation...C'est le constat flagrant de l'impuissance des pouvoirs publics à gérer et à communiquer efficacement sur un évènement (c'est nettement plus facile d'appeler à créer un incinérateur). On comprend très bien que l'enquête s'annonce difficile et que vu la situation sur l'île les force de police et de gendarmerie ont bien d'autres priorités. Mais si d'aventure, nos responsables arrêtaient pour une seconde de prendre ses administrés pour des imbéciles, ils auraient fait le communiqué suivant : "suite au vol d'une cinquantaine de boucs qui étaient en cours de traitement fermifuge, nous appelons les consommateurs à faire preuve de vigilance sur la provenance des carcasses de caprins présentes en boucherie et vu le risque sanitaire encouru nous informons les professionnels que des contrôles vétérinaires auront lieu dans les plus brefs délais. Résultats des courses : le consommateur est informé des risques, s'il achète du cabri à un prix dérisoire il saura pertinemment ce qu'il fait et tant pis pour lui et le boucher qui s'apprêtait à se faire des couilles en or saura qu'il faut soit vendre rapidement soit refourguer le lot à des restaurateurs pour les fêtes (sapristi ça tombe bien quelle coïncidence).

6.Posté par Choupette le 06/12/2010 16:05
@ 1.Posté par beurk

Ce n'est pas parce que vous n'aimez pas qu'il faut en dégoûter les autres !

Moi non plus, je n'aime pas. Mais si je suis invitée et que c'est au menu, j'en mangerais avec les dents longues.

Pourtant, c'est une viande qui est conseillée dans la Bible (même si vous ne voyez pas ce dont je veux parler).

7.Posté par FANCK1ER le 06/12/2010 18:31
Messiers s'il vous plait arrêtez de toujours parler de bouffe
à la Réunion avec les chèvres ce n'est pas nécessairement à ça que ça va servir
il ne faut pas oublier qu'il y a un peu de retard ici et ce n'est pas toujours facile pour certains
le truc de freedom le soir tout le monde ne connait pas

Bientôt au tour des mouches ....

8.Posté par noe9747 le 06/12/2010 19:37
Un bon steak de cabris : super bon
Un cabris au massalé bien fait par connaisseurs sur feuille figue avec ses doigts remplis de sauce : quel régal avec un vieux beaujolais un peu frais , on boufferait ses doigts avec
Et les tripes au massalé : l'eau coule de source sur la langue
Et les couilles : très aphrodisiaques et succulentes
Et les pattes dans carri pois de Cap avec un bouillon larson pour faire bien ressortir le lendemain !!!

Cela est bon : tout est bon dans le cabris (sauf la merde=fumier et les poils pour pinceau)

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales