Economie

St-Denis veut transférer ses compétences en Chine

La ville de Saint-Denis envisage un transfert de compétences des nouvelles technologies de développement durable avec la ville de Taiyuan, en Chine, et a signé une lettre d'intention ce matin.


St-Denis veut transférer ses compétences en Chine
Ericka Bareigts, qui accompagne le consul de Chine et la délégation de la ville de Saint-Denis partie en Chine dans le cadre de l'Exposition universelle de Shangaï, a signé au nom du maire, Gilbert Annette, une lettre d'intention ce matin.

Une signature qui marque la volonté de la ville de Saint-Denis d'effectuer un transfert de compétences et un partage des nouvelles technologies développées à la technopole de Saint-Denis dans le domaine du développement durable avec la ville de Taiyuan, capitale de la province du Shanxi, située à plus de 500 km au Sud-Ouest de Pékin.

La ville de Saint-Denis prévoit dans son nouveau projet du Pôle Océan la mise en place d'un "système de pompage d'eau à 1.000 mètres de profondeur pour alimenter les climatiseurs", selon Jean-Luc Schneider, collaborateur au cabinet et chargé du projet. "Taiyuan une ville très industrielle et donc très polluée. Elle fabrique 30% du charbon pour la Chine entière. Cette ville souhaite renverser la vapeur", et le savoir-faire de la Réunion l'intéresse.

De plus, Taiyuan a trois sites qui ont été classés au patrimoine de l'Unesco, "ce qui nous fait un point commun", ajoute Jean-Luc Schneider.
Vendredi 13 Août 2010 - 15:03
Karine Maillot
Lu 2042 fois




1.Posté par Le Troll le 13/08/2010 17:27
Et bien ça va en faire des balades gratos en chine!! On pourrait également leur transferer nos compétences et nos ingénieurs spécialisés dans le basculement des eaux avec expérience de perte de tunelier idem pour le savoir faire de construction du pont de la riviere st etienne !!etc etc

2.Posté par bertel le 13/08/2010 18:09
Eh oui !

Voyages... voyages...

La classe affaires est d'une jouissance que ne s'apprécie que sur les longs trajets... surtout quand on ne paye pas !

Bertel de Vacoa

3.Posté par ilo le 13/08/2010 18:21
C'est toujours pareil avec les chinois ,ça ne va que dans un sens ......Eux ,que vont ils apporter à la Réunion ? Le consul n'est pas capable de faire venir des touristes chinois alors qu'ils vont à Maurice depuis 4 ans ! Ils faut surveiller de trés prés le développement des relations avec la Chine car il est bizarre qu'ils s'interressent tant que ça à NOTRE PETIT CAILLOU ! A qui profite le crime ?

4.Posté par jubjubdefrance le 13/08/2010 18:28
du n importe quoi il veulent vendre quelque chose dont il non même pas un échantillon sur eux trop fort pour la réunion et bien vue bertel pour les voyages aux frai de la princesse

5.Posté par jiji le 13/08/2010 19:00

D’après la carte Taiyuan est situé très loin de l’océan et ses eaux froides de profondeur. Mais n’ayez aucun doute la dessus, Depuis que la Réunion figure au classement de l'Unesco, Saint-Denis est mondialement connu pour sa haute technologie et sa grande maitrise des énergies renouvelables . Ses élus (surtout Ericka) sauront trouver la solution qui convient à un grand pays comme la chine qui, même si elle est capable de construire de grands barrages hydroélectriques et d’envoyer des hommes dans l’espace, n’est après tout que la troisième puissance de la planète .

6.Posté par jean luc SCHNEIDER le 13/08/2010 20:09
Quelques petites précisions :
la ville de Saint Denis n'a aucunement l'intention de transférer ou de vendre quoi que ce soit. Il s'agit plus simplement d'un projet de partenariat dans les domaines éducatifs et économiques à orientation développement durable. Le SAWC a été présenté en matière de savoir faire (il s'agit d'ailleurs d'une première mondiale à ce volume de traitement). TAIYUAN est effectivement loin de la mer et ce n'est pas l'objet. Il y a d'autres actions par contre pour lequelles nous pouvons entrevoir un échange de procédés ou de technologies (notamment plusieurs brevets développés par des start up réunionnaise dans les nouvbelles technologies implantées à la technopole). Il s'agit de voir ce qui se fait et ce que nous pourrions appliquer également chez nous (traitements des déchets notamment).
Le volet culturel est également très important le SHANXI étant le berceau de GUAN DI dont 3 temples sont érigés à SAINT DENIS.
Le géant de l'acier TISCO vient d'ailleurs de monter une société à l'ile Maurice avec comme particularité de n'employer que des employés mauriciens. Nos "cousins" sont depuis très longtemps en relation commerciale avec la Chine et en allant à Maurice je n'ai pas l'impression qu'ils ont colonisé cette île. On peut effectivement oublier que 40.000 réunionnais sont d'origines chinoises, oublier l'afrique, l'inde et rester uniquement reliés à la France pour nos perspectives de développement (au sens large du terme), alors que nous sommes plus proches de ces géants que de l'Europe. D'ailleurs on peut même se demander pourquoi être aussi fier du classement de l'Unesco si c'est pour rester sur notre bout de paradis à vivre en autarcie.
Pour le transport désolé mais il se fait en classe éco (c'est facile de le vérifier).

7.Posté par Bon Voyage le 14/08/2010 08:21
Les noms qui composent cette délégation......
Tous les noms sans exception......
Ayez le courage de faire savoir......
Avec nos impôts on peut tout se permettre......
Bon Voyage.......

8.Posté par CITOYEN le 14/08/2010 08:55
Mme BAREGTS est partie en Chine pour signer une délégation de compétence pour la Ville de St Denis sauf que cette compétence n'appartient pas à la Ville mais à la CINOR.

Question : Qui a payé le voyage de Mme BAREIGTS.

Je vous le dit : Le PS invite ...souvent... mais ....au frais des autres....

9.Posté par Caton2 le 14/08/2010 15:44
Encore une manifestation de la mégalomanie et du délire de nos chers politiques. il y a 3,5 millions d'habitants à Taiyuan. C'est comme si Saint Denis voulait apporter sa technologie à Paris. La grenouille...

10.Posté par nicolas de launay de la perriere le 15/08/2010 17:39
je cite
"il s'agit plus simplement d'un projet de partenariat dans les domaines éducatifs et économiques à orientation développement durable"

si "on" pouvait nous indiquer plus clairement de manière pratique, ce qui se cache derrière cette phrase..concrètement !


11.Posté par Véra Worm le 16/12/2010 16:37
Quelles sont les compétences réunionnaises que les chinois n'ont pas déjà, à part un accès sur l'Europe, et une base sur le seul caillou de l'océan indien où ils ne sont pas encore tout à fait officiellement implantés ? J'ai bien peur que le "transfert de technologie" soit une façon élégante de parler d'importation de produits haute technologie fabriqués en Chine ...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales