Politique

St-Denis: Une cinquantaine d'emplois d'avenir signée d'ici quelques semaines


St-Denis: Une cinquantaine d'emplois d'avenir signée d'ici quelques semaines
La visite de la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, n'a pas calmé les ardeurs des "pourfendeurs" des emplois d'avenir. Seule la mairie de Saint-Denis fait exception depuis le départ. Signés il y a quelques semaines, les cinq premiers emplois d'avenir devraient être suivis d'effet. Près de 50 autres vont être "prochainement signés", assure Gérald Maillot, 1er adjoint à la mairie de Saint-Denis.

Ce samedi, l'opposition dionysienne a demandé des comptes à la majorité sur les emplois d'avenir, notamment sur leur nombre peu élevé et leur coût global pour la commune. "Le maire a été interrogé là-dessus par l'opposition. Nous allons signer des contrats d'avenir très rapidement", explique Gérald Maillot. Depuis la mise en place du dispositif, les collectivités et communes ne se bousculent pas pour signer ces emplois d'avenir. La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, l'avait souligné lors de son passage la semaine dernière à la Réunion. "Moins de 1% sur les 5.000 emplois d'avenir alloués à la Réunion ont trouvé preneur", avait-elle regretté lors d'une allocution au Conseil régional.

"L'objectif est de signer 300 contrats d'avenir jusqu'à la fin de l'année", rappelle Gerald Maillot. Dans un "premier temps" la ville de Saint-Denis avait tablé sur 300 contrats sur deux ans. "La demande est forte et nous avons pris la décision de revoir le budget communal pour permettre l'embauche de 300 contrats tous les ans sur trois ans", précise-t-il. Coût de l'opération pour la ville de Saint-Denis, 2 millions d'euros par an. "Un emploi d'avenir coûte 6.000 euros à la commune", rappelle-t-il.

"Nous allons transférer les profils que nous souhaitons recruter en fonction des postes auprès des missions locales. Une partie sera embauchée dans les services de la mairie. Une autre auprès des associations", conclut le 1er adjoint.
Mardi 26 Février 2013 - 18:10
Lu 1484 fois




1.Posté par TEGO le 26/02/2013 19:06
YOUPI ... YOUPI ... et YOUPI ... zélection municipales de 2014 sont arrivées , vive le père noêl au mois de Février !

2.Posté par lool le 26/02/2013 23:39
Toujours la même rengaine et on en finira jamais avec ces CAV, si c'est pour servir de tremplin pour obtenir un emploi pérenne par la suite ou sinon béné ficier d'une qualification qui peut mener vers des métiers porteurs d'emploi. Mais non on use et en abuse de ces contrats qui font la fierté des PLIE ADIE et j'en passe et qui enfonce encore plus le réunionnais dans la misère et l'assistance... Pfffffffff et on devrait se réjouir des 50 CAV ?????

3.Posté par Collectif Gardien Nout Pei le 27/02/2013 06:55
Près de 50 autres vont être "prochainement signés", assure Gérald Maillot, 1er adjoint à la mairie de Saint-Denis. UNE HONTE VOUS DEVEZ SIGNER 400 de suite et non pas attendre pour vos élections


La ministre vous a bien botté le c... Malheureux ! c'est pas la communes qui fait la loi; il applique la loi
il y a une grande différence....

VIVE LE CHANGEMENT

4.Posté par Moi le 27/02/2013 08:33
et quand on va voir a la mission locale: "désolé il n'y a pas d'offres car ce n'est pas nous qui gérons ces offres" pfff arnaque!!!

5.Posté par Scrupulus le 21/03/2013 18:38
Les élections approchent : emplois d'avenir sans avenirS.

6.Posté par Scrupulus le 21/03/2013 18:45
Enfin un point positif, dans quelques mois je visionne dans ma boule de cristal une invasion de petits hommes verts partout dans l'île. Ils raffolent des herbes qui poussent sur les trottoirs et les caniveaux de Sindni, il est même possible que certains rebouchent des trous dans la voirie, peut-être ne pourront ils pas tout faire avant leur disparition mais ils feront le maximum pour que rien ne change, c'est là qu'ils s'épanouissent, enfin je veux dire leurs maîtres, mais vous ne les voyez jamais ils ne circulent pas dans les mêmes allées que vous. Eux c'est la voie céleste, celle des mensonges et des utopies.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales