Faits-divers

St-Denis: Un militaire des FAZSOI sauve une jeune femme du suicide

Dans un communiqué, les FAZSOI (Forces Armées de la Zone Sud de l'Océan Indien) reviennent sur l'action du caporal-chef David Bessafi, qui a sauvé, hier en fin d'après-midi, une femme du suicide. Voici ce communiqué:


St-Denis: Un militaire des FAZSOI sauve une jeune femme du suicide
Le caporal-chef David Bessafi, du centre du service national La Réunion-Mayotte, a participé mardi 21 janvier à sauver la vie d’une jeune femme qui tentait de mettre fin à ses jours en se jetant du haut du pont Vinh San, à Saint Denis. Le caporal-chef aperçoit, vers 17h40, une jeune femme qui se trouve derrière le parapet du pont Vinh San. Il s’arrête immédiatement et se précipite vers elle. Une deuxième voiture s’arrête et son conducteur prévient les pompiers. 
 
En attendant les secours, le militaire entame une conversation avec la jeune femme pour la faire changer d’avis. Apprenant qu’elle est grand-mère, il utilise cet argument pour tenter de la ramener à la raison. Voyant que la jeune femme va se jeter dans le vide, le caporal-chef David Bessafi la ceinture de ses bras. Il réussira à la convaincre de repasser du bon côté du pont. 
 
Mercredi 22 Janvier 2014 - 11:23
Lu 1761 fois




1.Posté par band'guignols le 22/01/2014 11:45
BRAVO !!

2.Posté par noe le 22/01/2014 12:18
ça va servir à quoi ?
Elle va sûrement recommencer ! Il faut la laisser défier Dieu !
Peut-être que cette dame voulait en finir avec ses souffrances ...
Ce caporal est entré dans sa liberté de décision ...Pas bien !

Ne jamais oublier que "Le suicide, c'est prendre les choses en mains et se montrer responsable, refuser enfin de s'en remettre à autrui, au hasard ou à la providence." (Romain Guillaumes)

3.Posté par Mwinmidike le 22/01/2014 12:31
Bravo Monsieur !!

4.Posté par mwa la pa di le 22/01/2014 13:30
noe : tu l'aurais aidé surement en la poussant... Crois tu qu'en détresse on soit en position de choix réfléchi ?

5.Posté par joevany le 22/01/2014 13:40 (depuis mobile)
A ce Noé de temps moderne nous surprendra tjrs il est trop calais c''est un clairvoyant mais pas prophète pr un rond

6.Posté par ... le 22/01/2014 13:51 (depuis mobile)
Bravo...

@noe allé refait a ou tout le temps ta pou di.nimporte koué sur tout zarticles...

7.Posté par Logique le 22/01/2014 14:03
2.Posté par noe
Ah, si noe pouvait appliquer à lui-même les bons conseils qu'il donne aux autres...

8.Posté par noe2 le 22/01/2014 14:03
Comme Guy de Maupassant pensons que "Le suicide ! Mais c'est la force de ceux qui n'en ont plus, c'est l'espoir de ceux qui ne croient plus, c'est le sublime courage des vaincus."

J'ajouterai c'est vraiment courageux quand on n'a plus rien à perdre ... On casse son désespoir en mourant en planant du haut d'un pont ... on voit arriver le "tunnel" , on voit ses ancêtres ...on se sent dans la joie d'aller rejoindre le Créateur ! C'est toute une poésie !
Car le suicide est le dernier acte par lequel une personne puisse montrer qu'elle a dominé sa vie !

C'est son choix !
C'est sa liberté de décision !

9.Posté par L'Ardéchoise le 22/01/2014 14:04
"une jeune femme" ou "une grand-mère" ? Faudrait savoir.

10.Posté par mdr le 22/01/2014 16:06
une jeune femme - grande mère à la Réunion, c'est tout a fait possible lol

11.Posté par Môvélang le 22/01/2014 16:06
"""9.Posté par L'Ardéchoise le 22/01/2014 14:04""""

bin si elle a fait son enfant à 13 ans ( il y en a une de 13 ans à ste marie qui va accoucher) et que cette enfant en fait elle aussi un à 13 ans, bin la grand mère est grand mère à 26 ans ou moins même!
pas si vieille la vieille, non ?

12.Posté par Mwa la pa di le 22/01/2014 20:40
avec noe et noe2, l'arche coule

13.Posté par Je suis scandalisé par les posts de noe - noe2 le 23/01/2014 01:44
Au plan psychologique, affirmer que le suicide est un acte de liberté est d'une stupidité sans borne. C'est nier toute la souffrance qui amène une personne humaine à ne plus voir autre chose que la destruction de soi-même et qui n'a plus l'énergie pour envisager autre chose que la mort. Le suicidant est dans une situation pathologique qui le dépasse et certainement pas dans une liberté de choix !! (sauf cas particuliers, comme des résistants qui se sont suicidés plutôt que d'être interrogés par les nazis, mais peut-on parler de choix de la mort dans ce cas ?).

Au plan humain, c'est nier tout ce qui fait la grandeur de l'humanité, la capacité de venir en secours les uns des autres, le "porter attention" à ceux qui souffrent, ce que ce militaire à fait, mettant ses compétences relationnelles et physiques au service de la vie. Je pense que cette femme, quand elle ira mieux, passera chaque jour de sa vie, que j'espère longue, à remercier cet homme qui est l'anti-thèse de noe, et qui lui a permis de vivre plus longtemps à ses enfants et petits-enfants de ne pas porter le poids d'un parent qui à commis l'irréparable.

Au plan littéraire, citer Maupassant, écrivain dépressif ayant plusieurs tentatives de suicide à son actif, jusqu'à la dernière, réussie en 1892, n'est pas le signe d'une pertinence évidente. Ce serait comme défendre l'alcoolisme ou l'usage de drogue en citant Baudelaire. Même remarque pour Romain Guillaumes, polémiste dépressif dont l’œuvre majeure s'intitule "Solitudes". Tout un programme... Noe, une culture de citations, à qui je dédie celle-ci : "la culture, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale" (Jean Delacourt).

Au plan pénal, il me semble que les propos de notre abruti de service relèvent des articles 223-13 du NCP et j'espère bien que les associations spécialisées à la Réunion ne laisseront pas passer cela et enverront ce triste sire devant les tribunaux, histoire de lui apprendre la vraie vie, ailleurs que derrière son clavier, un verre à la main, comme il s'en vante souvent. Peut-être le condamneront-ils à passer quelques temps à aider les suicidants au sein d'une association ou d'un service hospitalier, histoire qu'il se rende un peu utile. On peut rêver !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:56 Un homme chute en bas de la Rivière des Remparts

Mardi 6 Décembre 2016 - 08:05 Le bébé maltraité a succombé à ses blessures

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales