Politique

St-Denis : Orientations budgétaires pour l'année 2012


St-Denis : Orientations budgétaires pour l'année 2012
Conseil municipal à Saint-Denis ce matin avec au programme les orientations budgétaires pour l'année 2012 marquées toujours par la crise économique et le gel plus "accentué" des dotations de l'Etat. Conséquence, la majorité municipal se veut très prudente "sur l'évaluation des concours financiers de l'Etat vers la ville". Un concours financier évalué à 20% de ses recettes de fonctionnement.

Les grands projets de la Ville de Saint-Denis sont tout de même maintenus et continus pour certains en 2012. "Dans un contexte de crise internationale, l'équipe municipal continue de tenir ses engagements vers les Dionysiens", explique Gilbert Annette, maire de Saint-Denis. Le programme municipal se poursuit et "l'ambition", rappelle Gilbert Annette, est de construire le Saint-Denis des vingt prochaines années. "Les finalités n'ont pas changé en favorisant le développement humain et en mettant l'Homme au coeur de l'action", souligne le maire. Une orientation politique qui ne change pas à mi-mandat dans le chef lieu de la Réunion.

"On doit être capable de faire le meilleur avec le pas assez. Réclamer à l'Etat de l'argent ne passe plus et il est nullement question de demander aux contribuables de mettre la main à la poche", rappelle de son côté Alain Armand, délégué aux Finances pour la Ville de Saint-Denis. Trois principes ont été retenus pour garder le cap de ses projets. "Le premier principe est la maitrise des dépenses de fonctionnement. Deuxième Principe, celui de la vigilance sur la dotation de l'Etat (…). Dernier principe, garder une gestion saine et maitrisée de notre budget pour pouvoir emprunter aux banques le cas échéant", ajoute-t-il.

Les chiffres ne seront pas connus avant décembre

Les grands projets structurants de Saint-Denis se poursuivent. L'Espace Océan devrait voir ses travaux démarrer dans le courant de l'année 2012. Le projet retenu par la municipalité sera alors connu.

Autre grand projet très attendu pour le développement de la cité dionysienne, l'entrée Ouest qui reliera la nouvelle route du Littoral. "Une première étape d'études va permettre à la collectivité, en lien avec le Région, de déterminer le parti d'aménagement à retenir", explique-t-on à la mairie. Un projet qui a pour objectifs de fluidifier le trafic à l'entrée de la ville, la reconquête de la frange littoral nord et la dynamisation du front de mer à travers des aménagements piétonniers.

Le côté humain n'est pas "oublié" puisque les projets déjà mis en place par la municipalité seront reconduits comme le Plan éducatif global (PEG), favoriser l'accès à un habitat de qualité pour le plus grand nombre avec notamment la construction de 500 logements sociaux par an et la résorption de l'habitat insalubre, favoriser la pratique culturelle et sportive, la mise en place du projet social du CCAS…

Quant à L'exercice des chiffres, il ne sera connu qu'au mois de décembre prochain, conclut Alain Armand.
Samedi 19 Novembre 2011 - 09:56
Lu 1304 fois




1.Posté par Juliette CARANTA- PAVARD le 19/11/2011 13:36
M. Gilbert ANNETTE, Maire de St DENIS de la REUNION
Objet : « Sak (ou) la fé » Art. du QUOTIDIEN du 08.04.2010 : « Nous avons beaucoup travaillé depuis 2 ans
J’ai lu avec une attention décuplée cet article où vos exercices d’auto satisfaction ressemblent plutôt à une démarche de justification de la part du Maire « exemplaire »( sic, Le QUOTIDIEN du 23 mars 2008) qui croit pouvoir TOUT faire en matière de transgression délibérée des lois et règles. (Comme vous le savez, mon intérêt se focalise sur le « travail » assuré par vos services de L’Urbanisme réglementaire.
Vous y faites référence à vos « engagements de campagne » qui, selon vous, ont été respectés ou sont en passe de l’être. Pour être juste, il faut reconnaître que l’éradication du FAVORITISME MUNICIPAL ne faisait pas partie de vos « engagements » ; ne fait pas partie, non plus des « 5 mesures d’urgence », ce cancer qui, pourtant, ronge et allège le budget de votre commune au profit des « amis » nantis des Maires—et au préjudice de la communauté…
Ni, je le crains, de la « trentaine de mesures » non listées, « déjà réalisées ou en cours de l’être »( sic). Mais, ayant l’espoir chevillé au corps, je me dis qu’elle figurera parmi celles « lancées bientôt »…(sic)
Quelle belle idée avez-vous eu de proposer cette parabole « cuisinière », cette scène que je situe, sans hésiter, à l’Urbanisme réglementaire de la Mairie de St DENIS ! Cette cuisine municipale où se mitonnent, « soixante heures par semaine », les petits plats destinés aux favoris-convives des Maires dionysiens. Avec vous en maître queux, la « directrice » Brigitte LAMY et votre belle-fille, Christine PARAME-ANNETTE, en gâte-sauces ; sans oublier le marmiton, l’inénarrable élu ESPERET… Cuisine où se concoctent, « soixante heures par semaine », les audacieuses recettes, dignes des grands chefs, en faveur des « invités » de René-Paul VICTORIA ( Hilaire G. et Alix G. dont vous assurez le « suivi », bien au-delà du dessert (Je croyais que René-Paul VICTORIA et vous étiez adversaires politiques ; qu’est ce que c’est que cette alliance là,)…
Et, surtout, la grande cuisine servie à franck B., le « tonton » de votre bru, Christine PARAME-ANNETTE, qui a nom PRISE ILLEGALE D’INTERET (L’année 2010, proclamée par vous « année de la proximité », se confirme comme telle, en une alliance familiale sans faille…)

Un dernier petit mot sur la cécité des Dionysiens qui se plaindraient de « ne rien voir » : pour qui aime assez Saint Denis pour sillonner la ville à pied comme moi, il y a à voir :d’incroyables et répugnants dépôts d’ordures qui agressent le « touriste » s’aventurant das la cité du « Particitez » (sic), avec son chef d’orchestre en charge de l’environnement, l’élégant cycliste ESPERET ( en charge aussi, ne l’oublions pas, de la délivrance de trop tardifs « Permis de construire » et, en ses « missions », grand pourvoyeur de « chik »).
Quant aux « grands projets », ils n’ont pas l’air de passionner grand monde, si ce n’est vous et vos conseillers…
N.B. Ce courrier a été rédigé et diffusé le 12 Avril 2010 ; il reste néanmoins d’actualité…

2.Posté par noe le 19/11/2011 14:58
Comme quoi , on veut tj faire plus avec l'argent de l'Etat qu'on critique en longueur de journée !

Il faut tout simplement augmenter les impôts locaux ou faire moins de dépenses somptuaires (dîners de gala , avions , fêtes inutiles , réalisations inutiles ... tout est bon pour se faire remarquer) mais faire des choses utiles comme améliorer les écoles , donner de vraies conditions de travail aux écoles primaires ...

3.Posté par la règle rien que la règle le 19/11/2011 17:36
Réponse à Noe : Il ne faut pas augmenter les impôts locaux mais les faire payer à tous les copains coquins de l'équipe municipale en place ( et des équipes municipales précédents pour être juste). Si tous les constructeurs sans permis - avec la bénédiction et parfois même la complicité très active du service de l'urbanisme - se mettaient à payer leur dû, le budget de la mairie se retrouverait en meilleure santé. Sur ce point, je rejoins totalement les propos de Juliette PAVARD.
Un exemple de complicité très active de l'urbanisme de Saint-Denis à la Montagne. Un voisin particulièrement indélicat a fait construire une verrue en parpaings bruts censée servir dans un premier temps de clôture , qui s'est transformée, après diverses péripéties, en soutènement puisque les hauteurs réglementaires des clôtures étaient dépassées.Mais elles l'étaient également s'agissant du soutènement. Il se trouve également que cette horreur a été construite dans un lotissement soumis à des règles très précises : constructions de murs de clôture/soutènement en moellons cassés. Ce fut donc très embêtant quand l'urbanisme de Saint Denis a du valider a posteriori cette verrue irrégulière, qui causait un préjudice considérable à des tiers, voisins en l'occurrence.
Et bien, l'urbanisme de Saint Denis, sous la direction de Mme PARAME ANNETTE Christine, bru de l'actuel maire n'a rien trouvé de mieux que de supprimer parmi les textes applicables devant régir ladite construction, le fameux règlement du lotissement gênant, alors que ce même service imposait dans le même temps et postérieurement au voisinage proche, le respect dudit texte pour des constructions identiques !!! Evidemment, le voisin indélicat bénéficiaire de cette faveur municipale n'était autre que l'oncle de Mme PARAME-ANNETTE. Cherchez l'erreur...

4.Posté par Anonyme le 20/11/2011 05:29
Citoyens de sin Denis vous avez porté haut un repris de justice voleur et magouilleur ... Vous vous attendiez a quoi ?????

5.Posté par CQFD le 20/11/2011 08:30
Gilbert ANNETTE n'avait il pas pris l'engagement d'être exemplaire ? On aurait pu penser que justement, qu'avec ce passé judiciaire, les leçons auraient du être comprises. Mais il faut croire que le pouvoir rend fou et l'appât du gain , oublier les bonnes résolutions.
Peut on avoir la position de la mairie de Saint Denis, qui ne manque pas de lire ZINFOS, sur les exemples de favoritisme dénoncés ci-dessus ?

6.Posté par Juliette CARANTA- PAVARD le 20/11/2011 17:37
Réponse à Post. 4 Anonyme
…qu’il soit EXEMPLAIRE ! Il l’a dit lors de son intronisation du 22 Mars 2008 : « Ayant tiré les leçons du passé, je m’engage à être un Maire Exemplaire. » (sic – Quotidien du 23.03.08 ) Pourquoi pas ?
Le quotidien a cru Gilbert ANNETTE et a rapporté , en GROS TITRE, l’émouvante déclaration ; cet acte de contrition public pouvait laisser espérer qu’il voulait s’amender ; pourquoi pas ?
Le Quotidien ne veut pas me croire, moi. Ce Quotidien qui nourrit tant de doutes, depuis 5 ans, sur les faits absolument « incroyables » que je lui signale, par FAX, sans faillir, sur les agissements délictueux de Gilbert ANNETTE
Mais aussi sur la « moralité » de René-Paul VICTORIA tout autant magouilleur et ayant réussi à passer à travers les gouttes grâce à la « bienveillance » complice de Francis CARBONNEL , Président du Tribunal Administratif de la Réunion et de toute la magistrature de l’ordre judiciaire de St DENIS…
Et, qu’auriez-vous fait, vous, si—comme tant d’autres, même parmi les plus inattendus—vous aviez eu d’énormes raisons personnelles de vouloir éliminer ce gros magouilleur de VICTORIA ? Vous auriez peut être eu envie de croire que le salut pouvait venir du « changement »… Non ?
( Affaire à suivre…)

7.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 20/11/2011 18:56
Ou est passé le grand projet "Annette" "parc horizons 21 à l'est de St Denis ???? beaucoup de projet sur papier glacé et après ...rien..si des terrains..vagues !!!

8.Posté par LA SENTINELLE le 22/11/2011 12:02
Les snacks peur de droite qui sortent du bois ne supportent pas le magnifique travail fait à la Mairie
avec les agents et les élus
Le train de la calomnie roule sur les rails de l' indifférence .


Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales