Social

St-Denis: Les enseignants mobilisés contre la réforme des collèges


St-Denis: Les enseignants mobilisés contre la réforme des collèges
Plus de 400 enseignants et acteurs de la sphère éducative ont répondu à l'appel des syndicats (Snetaa, FO, SNFOLC, CGTR Educ'action, Saiper Pas 974, SNES-FSU, SNEP-FSU, SNUEP-FSU, SNALC et Sud Education) ce mardi 19 mai pour protester contre la réforme des collèges. Tous se sont donné rendez-vous devant le rectorat ce matin, à Saint-Denis,  pour protester contre le texte de loi défendu par la ministre Najat Vallaud Belkacem. 

Une réforme des collèges qui, en supprimant les cours de latin, de grec et les classes bilangues, entraînera "le nivellement vers le bas du niveau des élèves", déplore Stéphane Picot, délégué syndical d'Educ'action.

Autre motif de grogne: l'interdisciplinarité des enseignements par la mise en place des EPI, Enseignements Pratiques Interdisciplinaires. Selon les syndicats, les EPI nécessiteront "davantage de coordination entre les différents enseignants, et des heures de préparation non prises en compte dans le temps de travail." D'après François Fasquel, porte-parole du Parti de gauche, également présent, "des inégalités risquent de se creuser entre collèges, au détriment des "moins bons" établissements". Raison pour laquelle le Parti de gauche se réclame en faveur d'un collège unique.

Et d'ajouter qu'un accompagnement personnalisé au sein d'une classe entière est "totalement dépourvu de sens": "Dans une classe de 20 à 30 élèves, un accompagnement ciblé nécessite une organisation complexe."

Une délégation a été reçue par l'académie en fin de matinée.
 

St-Denis: Les enseignants mobilisés contre la réforme des collèges
Mardi 19 Mai 2015 - 14:35
Lu 1164 fois




1.Posté par noe le 19/05/2015 15:42
C'est une excellente réforme pour nos enfants qui sont souvent "laissés pour compte" ...
Notre Ministre a bien fait de faire cette réforme et pourquoi pas d'envoyer les profs en apprentissage !

2.Posté par emilien le 19/05/2015 16:15 (depuis mobile)
Depuis toujours les réformes se font au détriment des élèves, elles suppriment toujours des heures d''''enseignement.Et, comme les enseignants sont conservateurs (pour ne pas en dire plus à propos de beaucoup), ils ne s''''appropient les modalités de mise en oeuvre. Résultats: tout ne se passe pas comme souhaité et c''''est la catastrophre pour les élèves. Ce n''''est pas nouveau non plus de réformer pour sa postérité monistérielle et de faire des économies.

3.Posté par JANUS le 19/05/2015 16:39
10 syndicats qui appellent à la grève = 400 manifestants ...

Soit l'équivalent de 40 manifestants par syndicat ... Un véritable fiasco pour ces syndicats ...

Quand on ne peut même pas mobiliser ses adhérents (on peut penser que chacun de ces syndicats ont plus de 40 adhérents chacun) c'est que le "combat" était inutile et stupide ...

Cette réforme est nécessaire et utile pour nos enfants ...

A La REUNION, il y a 400 personnes qui pensent le contraire ... Et depuis des semaines elles essaient, via la presse, de nous faire croire qu'elles sont une majorité.

Il serait temps que les syndicalistes enseignants sortent de leur tour d'ivoire et se confrontent aux problèmes de la vraie vie ...

4.Posté par nomdedieu ! le 19/05/2015 17:09
Les enseignants doivent appliquer les textes qu'on leur donnent à faire sans réfléchir !
On applique et point barre !
Ceux et celles qui ne sont pas contents doivent avoir la jujotte de démissionner sans solde et sans tarder et donner leur misérable place à d'autres plus compétents !!

Les syndicats , au piquet !

5.Posté par nomdedieu ! le 19/05/2015 17:13
De nombreuses absences constatées mais combien reviendront demain avec un bon "certificat médical" pour que leur journée ne soit pas coupée ?

6.Posté par Tumegonfles le 19/05/2015 17:22
Povre tâche ; encore un illettré qui ne comprend rien à rien ce pend anus; difficile d'être un appendice destination poubelle de l'histoire , sans rancune un syndiqué qui y croit encore en lisant les commentaires

7.Posté par olivier Montfort le 19/05/2015 17:23
Nos profs sont les moins bien rémunérés en Europe, nos classes sont les plus surchargées d’Europe, et nous sommes descendus en dix ans de la seconde place à la 10 ème dans le système éducatif européen et que je sache ça ne sont pas ces nuls actuels qui sont au pouvoir depuis dix ans, la vérité c'est que les pouvoir public n'ont rien à faire de notre système éducatif, plus nous serons idiots ignorants bête et incultes, plus ils pourront continuer à nous manipuler tels des veaux, des moutons incultes. Eux ont leurs écoles pour leurs enfants et dans 20, 30,40 ans tous leurs descendants seront aux places occupées par eux mêmes aujourd'hui. En 1789 il n'y avait qu'une tête à couper aujourd'hui ils sont des milliers et se reproduisent rapidement. Pourquoi une réforme des collèges alors que le drame se joue en primaire, dés la petite section. Nos enfants arrivent en 6ème ne sachant qu'à peine lire, écrire et réfléchir le mal est fait, il sera dés lors inutile de tenter de réparer les dégâts il est trop tard. La nivellation par le bas est belle et bien commencée depuis une vingtaine d'années . Le ver est dans le fruit aussi en ce qui concerne la laïcité ( mot qui est devenue un gros mot) si vous dites laïcité ils interprètent "anti islam", mais ils veulent enseigner l'histoire de l'islam, donc l'islam lui même et ce fléau sera présenté comme étant un art de vivre rêvé ou tout le monde il est beau tout le monde il est gentil, et nos enfants glisseront inexorablement vers cette pratique, nos enfants seront dirigés ensuite vers des carrières militaires, juridique et policières tout en douceur et lorsque viendra les recrutements nécessaires par rapport aux départs en retraite de nos militaires, policiers, juges, profs, ce recrutement se fera dans les nouvelles générations converties tout en douceur et naturellement. La ruse est bien plus efficace que le djihad ou autres guerres religieuses. En douceur et profondeur...

8.Posté par Masabiras le 19/05/2015 17:34
Et les élèves dans tout ça, qu'en pensent ils? Et les parents? Et les professionnels en général? Tous ces jeunes en difficulté, en échec, ces jeunes qui "galèrent" en sortant du système scolaire (une masse très importante) sont ils pour ou contre la réforme?

9.Posté par prout le 19/05/2015 17:49
A l'école, aujourd'hui on fabrique des crétins....heu pardon, des futurs électeurs qui voteront, quand ils seront en âge de le faire, ce qu'on leur demandera de voter.
Laissons nos énarques nous guider et réfléchir à notre place.
Vive le nivellement par le bas,
Vive Najat,
Vivement 2017...

10.Posté par Boa Bill le 19/05/2015 18:40
Le vrai débat n'aura pas lieu ! Et pourtant, il est d'importance !

Les réformes, sur le principe, sont indispensables mais il est navrant de constater que chaque gouvernement veut "sa" réforme et l'inscription en lettres dorées du ou de la ministre en charge du dossier.
Ces "gens des gouvernements qui nous veulent du bien" - sic - semblent vouloir nous imposer un rythme de réformes calqué sur les échéances électorales. et ce depuis des dizaines d'années
La recherche en éducation et les avancées concernant les rythmes d'apprentissage(s) sont balayées à chaque changement de gouvernement et c'est de cela que souffre notre Education Nationale !
La palme du ridicule et de la médiocrité, je la décerne par contre volontiers à Sarkozy !
Le président de l'UMP, a affirmé que l'école de la République était «en danger»

C'est croire que le Peuple français est amnésique : ! La réalité : 80.000 suppressions de postes entre 2007 et 2012 et pire, suppression de la formation continue des enseignants et démantèlement du RASED - réseau d'aide aux élèves en difficulté - !!! La destruction du service Public d'éducation était achevée !

Alors quand on entend l'énergumène dénoncer que l'école de la République est en danger... il y a matière à s'interroger sur le choix de ceux qui veulent reconduire ce mec aux affaires !

11.Posté par David Asmodee le 19/05/2015 19:45
Je soutiens les enseignants dans cette grève. Après la théorie du genre, le gouvernement impose le nivellement par le bas (qui est une valeur socialiste largement partagée par l'UMP).


Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales