Politique

St-Denis : Le Pôle emploi va prendre en charge le recrutement des contrats aidés


Actée en conseil municipal à la fin de l'année 2012, la mairie de Saint-Denis et le Pôle emploi ont signé ce matin une convention qui change le mode de recrutement des contrats aidés. Il s'agit de la deuxième commune réunionnaise, après Saint-Paul, à signer une convention de ce type.

Confrontée à une forte demande, 6.000 candidats pour 600 contrats aidés distribués chaque année, la mairie du chef lieu confie donc désormais à Pôle emploi le soin de prendre en charge les candidatures.

"Le Pôle emploi recevra les demandeurs et sélectionnera les candidats qu'ils proposeront à la mairie. Ensuite, c'est la ville qui signera le contrat avec le candidat choisi", souligne le maire de Saint-Denis, Gilbert Annette.

"Cela fait partie de l'offre de service de tout Pôle emploi, ajoute Jean-Luc Minatchy, le directeur régional de Pôle emploi Réunion/Mayotte. Cela va au moins nous permettre de proposer des offres à des demandeurs d'emplois dont le profil correspond au poste et dont l'éligibilité au contrat aidé est vérifiée dès le départ".

Le maire de Saint-Denis explique quant à lui que la signature de cette convention, d'une durée de trois ans, va mettre fin à une pratique critiquée: "La façon de procéder, propre à toutes les communes, qui est de confier aux élus les candidats à l'emploi et choisir ceux qui auront le poste, c'est très critiqué. On neutralise la démarche. Elle n'est plus politique", souligne Gilbert Annette.

Jean-Luc Minatchy a par ailleurs indiqué que le Pôle emploi est en discussion avec "trois autres communes" pour signer une convention du même ordre sur les contrats aidés.
Mercredi 13 Février 2013 - 15:21
Lu 1923 fois




1.Posté par possession le 13/02/2013 14:54
la ville de la possession devrait en faire de meme car toujours les memes familles qui sont embauchées.Il 'est pas rare de voir des femmes en contrat aidés alors que leurs maris ont déja un emploi et parfois bien payé en plus.Il aurait été plus juste de favoriser l'emploi à des familles dont le couple est au chomage.

2.Posté par Eric Beeharry le 13/02/2013 16:30
Est-ce que Gérard Françoise est toujours cadre au Pôle Emploi ? Gérard Françoise pour ceux qui ne le connaissent pas (beaucoup de charisme...) est conseiller général PS à Saint-Denis. Y a-t-il d'autres proches du Maire dans les Pôle Emploi du chef-lieu ? Est-ce pareil dans toutes les communes ?

De toute façon, le recrutement revient toujours au maire en définitive. Alors quel changement ("Le changement c'est maintenant" ?) ? Que de la corruption à la Réunion facteur de non-développement et de chômage et les Réunionnais l'apprendront tôt ou tard.

3.Posté par franck le 14/02/2013 03:46
la politique lé complice de la miser créole .c est que mi trouve lé domarge , ici a la réunion lé créole, y coure toujour derrier un contra. quand quelqu'un y coure derrier la faim li la point le temps de réfflechie . lu vas réfflichie quand sont contra la miser vas finie cossa la vas fait .et le jour que li gagne un travaille fixe li coure pu derrier la faim et apartir la li peut reffléchie et c la que nous vient un dange pour zote

4.Posté par audrey le 14/02/2013 12:05
possession : selon vous une femme doit rester sa case et se faire entretenir par son mari? on est en 2013, fini le temps ou la femme restait chez elle pour faire le menage et s'occuper des enfants. je suis une fille je travaille et meme si un jour j'ai un compagnon avec qui je vis je ferais tout pour continuer a travailler, n'en deplaise a certains. on fait des etudes c'est pour bosser et non pour rester la case.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales