Faits-divers

St-Denis: La descente aux enfers de la patronne du Charlot et du Gavroche

Fabiola Méteireau, la patronne du Charlot - rebaptisé entretemps La Casa - et du Gavroche, établissements bien connus des amateurs de bonnes tables à Saint-Denis, vit une véritable descente aux enfers depuis le mois d'août 2012.

Une situation qui découle d'une procédure de divorce entre elle et son mari. Ce dernier aurait vidé le restaurant le Charlot du "sol au plafond" sans l'avertir, un soir d'août 2012. Aujourd'hui acculée par les dettes, elle ne peut plus faire face aux charges des deux restaurants. Interdit bancaire et sans soutien financier de sa banque, elle risque de tout perdre et de licencier son personnel.


St-Denis: La descente aux enfers de la patronne du Charlot et du Gavroche
"Il est parti avec tout le matériel du Charlot, du frigo à la petite cuillère, dans la nuit du 21 août 2012. J'ai dû faire un constat d'huissier pour prouver qu'il n'y avait plus rien. Je me suis retrouvée avec le restaurant mais sans rien", annonce Fabiola Méteireau. Bien connue du monde de la restauration à la Réunion pour être la propriétaire de deux restaurants, le Charlot et le Gavroche, elle vit aujourd'hui un véritable calvaire, une descente aux enfers…

"Je me retrouve à payer toutes les dettes du Charlot puisque le restaurant est à mon nom. Sauf que je n'ai plus rien pour le faire tourner. Résultat, la banque a bloqué mes comptes car j'avais trop de dettes", ajoute-t-elle. Assise sur un pagne devant une agence bancaire à la Trinité, Fabiola Méteireau a entamé une grève de la faim pour se faire entendre et trouver une solution à sa situation.

"Avec ce qui est arrivé, toute ma trésorerie est partie en fumée et la banque ne veut plus me suivre", précise-t-elle. Il faut dire que le Charlot, rebaptisé la Casa après cet événement, était le restaurant qui marchait le mieux. Son autre établissement, le Gavroche, ne lui permet pas aujourd'hui de faire face aux charges trop importantes, les recettes ne suivant pas. "J'ai six salariés. Qu'est ce que je vais faire pour pouvoir les payer ?", s'interroge-t-elle. Avec un compte bloqué, Fabiola Méteireau assure ne pas pouvoir payer les salaires pour le mois de décembre.

"J'ai déposé une plainte contre lui et une procédure est en cours"

L'élément déclencheur de cette histoire est la séparation et la procédure de divorce entamée entre elle et son mari, un chef bien connu à la Réunion. Ce dernier a depuis remonté un nouveau restaurant à Sainte-Marie. "Mais il a remonté cet établissement avec le matériel du Charlot", dénonce Fabiola. "J'ai déposé une plainte contre lui et une procédure est en cours", poursuit-elle. En attendant, les deux restaurants de Fabiola tournent sur les réserves. "Quand je n'aurai plus de marchandises, les restaurants fermeront", lâche-t-elle.

Devant la banque, Fabiola Méteireau attend qu'une issue favorable soit trouvée pour éviter la fermeture des deux établissements. Dans la matinée, Philippe Doki-Thonon, président de l'UMIH (Union des métiers et industries de l'hôtellerie), est venu rencontrer le directeur de l'établissement bancaire, pour essayer de trouver une solution. Du côté de la banque, on ne souhaite pas faire de commentaires, "secret bancaire" oblige.

En début d'après-midi, une esquisse de solution s'est amorcée. Une solution loin d'être évidente pour Fabiola Méteireau, qui a malgré tout stoppé sa grève de la faim. "La banque pourrait me suivre mais elle demande de me séparer du restaurant le Gavroche. Je vais vraisemblablement devoir le placer en liquidation judiciaire et licencier", explique-t-elle avant d'ajouter : "C'est moi qui supporte tout et lui s'en sort sans aucun problème".
Mardi 8 Janvier 2013 - 15:04
Lu 14559 fois




1.Posté par la pauvre le 08/01/2013 14:45
eh ben ! BRAVO !!!!!

a les voir ! on dirait pas !!!!! l'habit ne fait pas le moine !!!

comme quoi ! LES SALAUDS ! il existe encore des tonnes et des tonnes !!!

2.Posté par kupidon le 08/01/2013 15:15
mais s'est trop compliquée au pers compétent et aux autorité de faire une descente chez se bonhomme a saint marie et voire un peu ses facture pour le matériel avec lequel il bosse se seras déjà un début pour cette dame

3.Posté par ced le 08/01/2013 15:28
essayons d'aider cette femme tous les réunionnais !!!!!!!

4.Posté par jo le 08/01/2013 15:42 (depuis mobile)
c est outrageant de la passer en victime cette dame. c est quand meme elle qui a viree son mari! elle n a que ce qu elle merite... bien fait!

5.Posté par Ptipiment974 le 08/01/2013 16:22
Justice de m.... Cette femme galère et son mari profites de la situation , moi je boyocotterai le restaurant de cet homme histoire kil y à plus de client et que fais la justice

6.Posté par noe2013 le 08/01/2013 16:28
Restaurant qui proposait de très bons plats et pas chers ... Je suggère aux gens d'aller manger là-bas , ils ne le regretteront pas ... je ne sais pas si aujourd'hui c'est aussi bon qu'avant ... car c'était le mari qui était au fourneau et il fallait réserver ses places ....
Bon courage à la dame !

7.Posté par Ju' le 08/01/2013 16:51 (depuis mobile)
Faut pas exagérer non plus hein! C'est facile de prendre parti pour elle si on a que sa version des faits. Son mari est un homme très bien et c'est elle qui l'a viré. Et puis comme il était le chef du charlot et que c'est grace a lui que ca marchait, c'est facile de tout lui mettre sur le dos. Car pour répondre a noe2013, la casa ne vaut vraiment pas le charlot!

8.Posté par Tati Coco le 08/01/2013 17:12 (depuis mobile)
Dans une histoire il y a tjrs 2 versions. C\'est facile d\'alerter la presse et de se positionner en victime. Ça fait de la pub gratis.

9.Posté par web le 08/01/2013 17:44
Les deux sont à mettre dans le même panier de crabe pas très sympathique. Il ont pas beaucoup de considération pour les autres a part pour eux même.

10.Posté par vérité le 08/01/2013 17:49
C'est facile de juger vous les gens qui lisez cet article, mais connaissez-vous réellement la vérité ? moi, je connais ce couple, et peut vous assurer que ce n'est pas la vérité ce qu'elle dit, elle tourne tout à son avantage en oubliant des éléments importants, tel qu'elle a abusé de son pouvoir de patronne pour mettre à la rue son cher mari (sans argent, sans toit, sans ressources ..) le précise-t-elle, non elle préfère dire qu'il a tout pris ??? la vengeance est un plat qui se mange froid Madame, et la vous êtes à table, faites attention, parce que la vérité fini toujours par éclater, et que vos mensonges se retourneront une fois de plus contre vous ! je précise que je ne soutiens ni l'un ni l'autre dans cette affaire, mais je crois en la vérité et en la justice, et tous ceux qui sèment le vent, récoltent la tempête ... à bon entendeur !!!! (une connaissance proche)

11.Posté par Ladilafé le 08/01/2013 18:08 (depuis mobile)
C facile de baver!!pour le moment les employes de cette entreprise non pas ete payer!!!c deux la on emmener leur employes dans le merde!!!je plains ses travailleur ki on bosser un mois!il entraine plusieur famille dans un horrible enfer aussi

12.Posté par 974morie le 08/01/2013 20:44 (depuis mobile)
C'est vrai vous etes entrain de parler de leur probleme de couple.penser aux employés et leur familles qui pourront etre dans la rue a cause de leur problémes de c......malheureux que des probleme de couple empiéte sur les autres

13.Posté par DKpan le 08/01/2013 22:08
Bataillez vous déchiré vous mais n'oubliez pas que votre histoire vous dépasse en mettant à la rue vos salariés qui eux n'ont rien fait. Que le ou la fautive ce retrouve au enfer et avec ma bénédiction !!!

14.Posté par Pala le 09/01/2013 03:40
Laissons faire la justice si elle veut bien agir....on peut émettre tellement de suppositions...

15.Posté par D.R. le 09/01/2013 06:04
Ouais au final la solution c'est de ne JAMAIS monter une affaire avec son conjoint! Faut être vraiment débile!!!

16.Posté par roca le 09/01/2013 07:39
Quel déballage ...... tout ceci n'a pas à paraître dans la presse. On se croirait sur une certaine radio ou le lynchage y est un sport bien connu. N'oubliez pas que cela laisse toujours des traces à ceux qui en prennent plein les mirettes - alors un peu de décence - et nous aimerions une presse un peu moins "caniveau"

17.Posté par audrey le 09/01/2013 11:28
vous ne connaissez pas comment sa se passait dans leur couple moi non plus je ne le sais pas, on voit tous les jours des couples qui sourient mais une fois a la maison on ne voit pas comment sa se passe. Quant a ceux qui disent que c'est bien fait pour elle car elle a viré son mari : selon vous quand une femme se marie elle doit rester avec un homme meme si elle souffre?c'est debile par contre quand un homme quitte sa femme ya pas de souci le mec a une autre femme tranquilou!!!!de nos jours c'est une mauvaise idée de monter une affaire, une maison ou autre bien avec son mari ou sa femme!!!!

18.Posté par DKpan le 09/01/2013 13:19
@ Audrey

Vous êtes du MLF ???? Il existe autant de conjointes pourries que d'hommes pourries.
STOP de dire que tout homme est une merde j'en connais autant qui galère ou sont abusé.
Le problème ne vient pas de la il vient de la connerie humaine tout simplement.
La société nous rend individualiste et voila le résultat (chacun pour soi) !!!

Perso jamais je ne serai marié, car la confiance ne réside plus même dans le mariage.

19.Posté par DKpan le 09/01/2013 13:29
@ Audrey

(Je vous retourne votre commentaire un peu modifié)

Selon vous quand une homme se mari il doit rester avec sa femme même si il souffre ?
c'est débile par contre quand un femme quitte son mari, elle n' a pas de souci !
La nana va porter plainte pour attouchement ou autre saloperie et elle est automatiquement protégée et prise en charge par le système et l'homme devient la victime.
Et que je sache il est plus facile à une femme de retrouvé un homme que l'inverse.
Un Homme n'est pas papa comme il veux et est dénigré dans beaucoup de cas au profit de la mère !

Encore une fois la société a mis des œillères et il n'y a pas d'égalité dans ce type d'histoire.

Mais dans le cas présent je ne défend ni l'un ni l'autre car je ne me permetrai pas !

20.Posté par audrey le 09/01/2013 14:26
croyez vous que la femme est vraiment protégée quand elle va porter plainte? laissez moi rire regardez les faits divers souvent sont tuées les femmes qui avaient deja porter plainte!!!!!hey oui il y a egalement des femmes pourries et des hommes bien il faut de tout pour faire un monde!!!je prefere ne pas me marier non plus comme dit DKpan car tant que le mariage dure c'est bien c'est beau mais une fois que le baisement i pete c autre chose!!!

21.Posté par DKpan le 09/01/2013 14:51
Merci Audrey, dans ce monde ou on marche sur la tête seule les victimes sont mal protégées !!!
Aujourd'hui le social malheureusement n'aide pas beaucoup et surtout prend le parti du premier qui se plaint. Malheureusement si madame part avec ses enfants Monsieur peut se gratter avant de prouver qu'il est la victime. Dans d'autre cas ce sont ces Messieurs les salop qui traitent leur femme comme un leur propriété !

22.Posté par métaireau anais le 10/01/2013 02:22
c'est facile de ce faire pacer pour la victime fabiola ...c'est toi qui t'est mise toute seul dans cette situation tu la mis a la porte la laissé sans toit sans rien ...il sais reconstruit tout seul .sans rien ... j'ai juste a dire que c'est une manipulatrisse .... qui seme le vent recolte la tempete ,,,,, TU AS JUSTE CE QUE TU MERITE

23.Posté par LG le 10/01/2013 02:44
Qu'il est moche d'étaler de tels mensonges dans la presse.... Merci à ceux qui soutiennent ce "cher mari" car il est mon oncle, mon parrain.... Je suis en métropole et j'ai eu l'occasion de l'avoir au téléphone et en larmes ... dur pour un homme... En effet, pour reprendre les propos de certains, elle l'a mis dehors sans rien, sans toit, sans le sous, sans rien alors qu'ils avaient deux affaires florissantes...
Ne vous permetez pas de juger sans savoir.
Il est vrai qu'il est plus que navrant de savoir des employés sans revenus... surtout en cette période.. celà me serait très dur également.
Mais on ne peut pas laver son linge sale sur la place public en se faisant passer pour victime quand on ne l'est pas....
merci particulier à JU', vérité pour leur soutien...

24.Posté par Eric le 10/01/2013 18:49
Le patron était très sympa, elle, non. Quand on est désagréable avec les gens on le paie. Ce n'est pas la fin du monde, il faut juse se remettre en question et démarrer une vie meilleure.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales