Société

St Denis : Fin de la 1ère tranche du Parc aquatique


St Denis : Fin de la 1ère tranche du Parc aquatique
Imaginez 1235 m² de plans d'eau, 3000 m² de solarium extérieur minéral engazonné, un club de sona et hammam ainsi qu'un espace de remise en forme. A cela ajoutons des jeux ludiques tels que des toboggans, une boule à vagues, des buses et des cascades de massage. Le tout ouvert 7j/7. Nombreuses sont les familles qui rêvent déjà de ce centre aquatique du Butor à Saint-Denis.

La première tranche vient d'être terminée. "Il a fallu fouiller un peu plus que prévu mais le pré-terrassement est fait", assure Gérard Françoise, élu de la mairie de Saint-Denis, qui parle de "calendrier optimiste. On fera tout pour que ça sorte en 2013". Mais la fin des travaux, selon la Cinor, est prévue pour le premier semestre 2014.

Le projet compte 10 lots (tranches). Dans un mois, le terrassement sera fini. Le maître d'oeuvre, la Cinor, prévoit encore 19 mois pour le gros œuvre. Ce projet "très attendu" se veut être "l'un des poumons verts de Saint-Denis (23 000 m²), sans forcément qu'il soit réservé qu'aux Dionysiens", précise l'élu. La structure est en capacité d'accueillir 1450 baigneurs et plagistes.

Un bassin principal et plusieurs bassins de loisirs

Le bassin principal sera divisé en sous espaces. Il comptera quatre lignes de nage de 25 x 2,5 mètres et sera d'une profondeur maximale de 1,80 mètre. "Les bassins seront en inox. C'est plus facile d'entretien et il n'y en a pas d'autres sur l'île", assure Gérard Françoise. Pour ce qui est du lagon, il sera réparti sur un côté du bassin avec une profondeur variable de 0,6 à 1,1 mètre. Les baigneurs pourront se détendre sur des banquettes hydromassantes. Et pour les plus sportifs, une cascade avec nage à contre-courant est prévue sur une longueur de 25 mètres.

Pour ce qui est des bassins de loisirs, il est prévu une zone de faible profondeur afin de pouvoir se familiariser avec l'eau. Une zone sera destinée aux déroulements d'activités encadrées tel que l'aquagym. Et enfin une zone loisirs mettra à disposition des jeux d'eau, des geysers, des cols de cygnes, etc...

Afin de casser les contraintes du vent, "les bâtisses épouseront les contraintes de saison", indique l'élu, qui précise que le chauffage se fera par la biomasse. Le parking prévoit 350 places pour les véhicules légers, 200 places pour les deux roues et deux places pour les bus.

Un parcours sportif et des tables de pique-nique

Pour que les visiteurs puissent passer la journée sur un même lieu et se passer de la voiture, des tables de pique-nique vont aussi être installées à proximité du parc aquatique. Deux passerelles seront installées du côté du canal de la ravine Patate à Durand. "Un véritable lieu de vie", insiste Gérard Françoise.

"La volonté à travers ce projet est que les gens puissent y passer la journée", précise t-il, en mettant en avant le parcours sportif qui viendra compléter ce lieu qui se veut convivial. "Chacun n'a pas forcément une voiture. Le but ce n'est pas de venir seulement 'bat un caré' mais aussi avoir la possibilité d'y passer la journée pique-niquer et/ou faire le parcours sportif qui longera les deux rives de Patate à Durand".

Une sandwicherie et un restaurant...

Une sandwicherie de 50 m² accueillera les baigneurs avec une terrasse directement accessible depuis les bassins. Et sur une surface 10 fois plus grande, un restaurant ouvert aux personnes extérieures sera équipé d'une terrasse panoramique qui donnera sur les bassins.

Côté mer, au Nord, la terrasse ouvrira sur le parvis ensoleillé. Côté montagne, au Sud, la terrasse ombragée fera profiter les visiteurs de l'animation des bassins ludiques. Mais la restauration n'en est qu'au stade de l'appel à projet. En tout cas, "la sandwicherie servira des sandwichs classiques", tandis que du côté du restaurant, "il n'est pas question qu'il ne serve que des steacks/frites", s'engage Gérard Françoise, en indiquant que les locaux pourront par ailleurs être loués à titre privé.

Il faudra prévoir un budget de six à huit euros pour accéder à ce futur parc aquatique dont le coût monte à 20 millions d'euros. "Il y aura des tarifs préférentiels mais tout cela sera géré par délégation avec un cahier des charges à respecter", conclut l'élu de la mairie du chef-lieu.
Vendredi 19 Octobre 2012 - 17:00
Daniella Maillot
Lu 3803 fois




1.Posté par marcel le 19/10/2012 17:36
Imaginons plutôt déjà les malfaçons dans un premier temps et dans un second dans quel état se retrouveront les espaces verts avec tout ces gens qui jetteront leurs restes de carry n'importent où....
Il suffit de regarder le dimanche le long du front de mer au niveau du parking de la Jamaïque.
Mais tout ça est bien chronométré pour les municipales de 2014.

2.Posté par Ces inaptes qui mènent le pays à la dérive le 19/10/2012 18:49
Qui paye tout ça ?

3.Posté par test le 19/10/2012 19:48
il ne faut pas être naïf, c'est nous qui payons, les investisseurs n'investisse pas par charité, ils attendent des bénéfices, et c'est nous qui allons leurs donné, pourquoi ne pas vivre simplement en profitant de la nature? et arrêter de la sacagé chaque jour????

4.Posté par Ces inaptes qui mènent le pays à la dérive le 20/10/2012 00:14
3.
Posté par test le 19/10/2012 19:48
il ne faut pas être naïf, c'est nous qui payons

Merci d'avoir dit ce que je souhaitais.
C'est nous qui payons pour des conneries.
Pendant que les cigales vont s'amuser, les cones de fourmis travaillent et payent des impôts et taxes pour leur construire leurs jouets ...

5.Posté par iliade974 le 20/10/2012 05:53
Gageons que 8 euros soit le prix de la tranquilité ...... !!!! il est clair qu'avec une zone de pique nique à coté !!! cela risque fort d'etre compromis !!!!

6.Posté par zaza le 20/10/2012 13:19
Je vois déjà plusieurs familles crier que 6 à 8 euros c'est trop cher et qu'il faut leur donner l'accès gratuit !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 09:32 Saint-Pierre: Un requin bouledogue prélevé

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales