Social

St-Denis : Enseignants et étudiants des classes "prépa" mobilisés


St-Denis : Enseignants et étudiants des classes "prépa" mobilisés
Les enseignants et les étudiants des classes préparatoires sont mobilisés ce lundi.

Ce matin, ils étaient une centaine de manifestants à crier leur colère devant les grilles du lycée de Bellepierre, répondant à un appel à la grève national.

Ils protestent contre une possible réforme de leur temps de travail qui se traduirait par une baisse de revenus. Un décret porté par le ministre de l'Education nationale.

Les professeurs craignent en effet une hausse du nombre des heures de cours et une baisse de 10 à 20 % de leur rémunération.

Cet après-midi, la manifestation s'est déplacée devant le rectorat. D'après ce dernier, 62,9% du personnel enseignant des classes "prépa" était en grève ce lundi.

St-Denis : Enseignants et étudiants des classes "prépa" mobilisés

St-Denis : Enseignants et étudiants des classes "prépa" mobilisés
Lundi 9 Décembre 2013 - 16:01
G.K.
Lu 595 fois




1.Posté par La paresse des profs le 09/12/2013 16:36
vu le salaire qu'ils touchent , ils peuvent faire un effort quand même. Sinon ils ont cas démissionner et on recrutera localement cette fois ci. Je connais pas mal de jeune qui sont prés à toucher autant que les profs de prépa et à bosser plus. Cette réforme est un petit pas vers la fin des privilèges. D'ailleurs on remarque que sur aucune banderole nous observons leurs salaires et leurs nombres d'heures actuelles.

2.Posté par indignée le 09/12/2013 17:59
Ce n'est pas qu'une question de salaire, c'est aussi pour un système de classe préparatoire qui forme de très bons élèves qui travaillent dure. Un système auquel les professeurs et les élèves croient.

3.Posté par jemma le 09/12/2013 21:17
A t'on seulement un seul instant mesurer les performances de ces classes prépas? Combien d'élèves à l'entrée du dispositif? Quel est le taux de déperdition après le premier ou le second trimestre? Pour les promotions déjà sorties, combien ont pu accéder à ce que ces classes préparatoires les prédisposaient? Quel est le coût de la masse salariale déployée ramenée à l'élève ? On pourrait être surpris des résultats.

4.Posté par Robin le 10/12/2013 09:04
a gerber. Les classes prépas c'est celles qui ne se bougent JAMAIS (j'en sais quelque chose, j'ai aidé a créer l'uNL Réunion) pour aucune gréve, sous la pression des profs. Et la, on parle de salaire des profs, ils sont 60% a se mettre en gréve et à influencer leurs élèves.... C'est déprimant, aussi bien de la part des profs de prépa (qui sont incapables de se bouger pour autre chose que leur salaire) que des étudiants de prépa (se faire manipuler comme ça... au point de ne pas se bouger quand il faut défendre leurs intérêts, mais d'aller dans la rue pour défendre ceux des profs...) ensuite indignée, on voit que t'es en prépa, tu crois que ceux d'autre part ne travaillent pas dur?

5.Posté par stopauxidéesreçues le 10/12/2013 20:55
1èrement : Un prof de prépa est payé suivant le même grille qu'un prof du secondaire à l'exception d'un avancement plus rapide lorsqu'il est nommé en chaire supérieur.
2èmement : Avec la logique de "la paressedesprofs" on supprimerait aussi le smic au motif que des chômeur sont prêt à travailler pour trois fois rien. Joli nivellement par le bas.
3èmement : Les étudiants de prépas sont de loin les mieux formés. Soit ils intègrent de grandes écoles, soit ils cartonnent ensuite à la fac. Je ne vois pas le problèmes d'avoir un système efficace de formation dans une Education Nationale qui s'essouffle.
4èmement : Supprimez les prépas publiques gratuites et vous verrez fleurir des prépas privées ultra chères comme dans les métiers de la santé. Bel avenir !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales