Société

St-André : L'USPPM dénonce les conditions de travail des policiers municipaux

Le président national de l'USPPM (Union syndicale professionnelle des policiers municipaux), Bernard Vellutini, publie un communiqué dans lequel il dénonce les conditions de travail des policiers municipaux de Saint-André:


St-André : L'USPPM dénonce les conditions de travail des policiers municipaux
"Nous souhaitons dénoncer publiquement les conditions d'hygiène et de sécurité dans lesquelles les agents de police municipale de la commune de St-André sont conduits à travailler.

En effet en 2012, notre organisation syndicale avait jugé opportun d'attirer l'attention de Monsieur le Maire de St André notamment sur la vêtusté et
l'insalubrité des locaux de la police municipale.

Celui-ci avait jugé utile sur place d'annoncer aux policiers municipaux que des travaux étaient à l'étude ce qui leur permettraient de pouvoir accéder dans un proche avenir à de nouveaux locaux.

A ce jour pas l'ombre de nouveaux locaux, ni même de travau réalisés au point   que les conditions d'hygiène et de sécurité se sont dégradées. L'état des locaux est désastreux. A cela vient s'ajouter des véhicules également dans un état lamentable, des effets personnels en bout de course, conduisant des policiers municipaux à travailler avec des chaussures trouées, aux semelles décollées. Une situation qui dénote du peut de considération de la commune pour les policiers municipaux. Administration qui ne peut éternellement se retrancher derrière le fait qu'une telle situation serait due à l'héritage du passé et ne prendre aucune mesure pour y rémédier.

En outre, Monsieur le Maire de St André ne peut ingnorer qu'il est responsable de l'hygiene et de la sécurité de l'ensemble des fonctionnaires placés sous son autorité au sens des dispositions du décret n° 85-603 du 10 juin 1985 modifié, que faillir à une telle obligation peut sans aucun doute engager sa propre responsabilité sur le plan pénal.

A notre époque il est innadmissible que l'administration ne daigne pas prendre en considération l'hygiène et la sécurité des fonctionnaires dans l'exerice de leur fonction, qu'à ST André les policiers municipaux soient contraints de travailler dans des locaux salles, insalubres, inadaptés peut fonctionnels, qu'il en soit de même pour les véhicules de service dans un état de saleté reproussante, de délabrement manifeste, au surplus désormais que les policiers municipaux, soient dans l'obligation de travailler avec des chaussures parfois trouées dont les semelles sont décollées sans que l'administration entende réagir efficacement.

M.Bernard VELLUTINI
Président National
USPPM"
Mercredi 21 Août 2013 - 10:10
Lu 1333 fois




1.Posté par USPPM le 21/08/2013 10:44
Chers internautes
Selon la mairie, des travaux sont en cours (mais ils durent) quant au dialogue social avec les syndicats (dits) représentatifs, il est étonnant que notre formation a été contrainte de saisir les juridictions compétentes pour faire appliquer un décret datant de 1985 : absence d'ACMO, absence de visites médicales régulières, absence de registre de sécurité, et dénoncé des conditions de travail déplorables....

" Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles " (Voltaire. Candide)

2.Posté par Antiflic le 21/08/2013 10:44
S'ils ne sont pas contents qu'ils fassent autre chose (s'ils en sont capables)

3.Posté par ANIN le 21/08/2013 11:16
Avant 2008, aucun syndicat ne s'est insurgé devant le fait que le maire de l'époque les avaient mis dans des containers ! aujourd'hui il faudrait que le nouveau maire règle tous les problèmes d'un coup de baguette magique! pendant 36 ans avec Vira la commune de saint André est revenu au moyen age, et dire qu'il veut encore reprendre du service à la tête de cette commune...c'est quand même dingue !!

4.Posté par PFF le 21/08/2013 16:27
Moi je me pose cette question : à quoi ça sert ces policiers municipaux ??

5.Posté par USPPM le 21/08/2013 21:46
@ PFF Vous avez à votre disposition le Code Général des Collectivités Territoriales pour remédier à vos carences de culture

@ANIN le maire actuel semble avoir pris en compte les doléances de l'USPPM (qui n'était pas repésenté auparavant)

@ Antiflic nous avons suivi une formation initiale et suivons une formation continue, dans la filière sécurité de la FPT, s'il est constaté des anomalies, pourquoi devrions nous nous taire ou changer de métier, puisque nous devons faire appliquer la réglementation sur la voie publique, pourquoi en serait-il autrement au sein de nos services ?

6.Posté par labuse le 21/08/2013 22:26
L USPPM veille sur la commune de Saint André ainsi que sur les Services communaux ;
dormez en paix bonnes gens, le gardien de la loi et du Droit ne sommeille jamais ni ne dort , il surveille même les articles qu'il écrit sur zinfos.
Fort très Fort ce syndicaliste, quelle sagacité et quelle efficacité ...................ces collègues doivent être impressionnés par sa puissance quotidienne au travail dans son métier de Policier Municipal à Saint André ! ils en ont de la chance..................................

7.Posté par USPPM le 21/08/2013 23:42
@labuse l'article n'est pas de moi mais du président lui même, je suis juste chargé de la communication et effectivement il ne s'agit pas uniquement de police municipale car tous les services de la mairie bénéficient de la mise en place des mesures d’hygiène et sécurité inscrites dans le décret n° 85-603 du 10 juin 1985 qui permettent de travailler avec efficacité dans de bonnes conditions.

8.Posté par Xavier le 22/08/2013 08:49
C'est qui l'adjoint qui a en charge la police municipale ? A t-il son mot à dire ou est-il juste là pour faire le tas comme la plupart des adjoints ? Quel changement !

9.Posté par bouboul974 le 22/08/2013 09:07
n'empêche que la situation n'a pas été dénoncer par qui que ce soit avant 2008 !

10.Posté par ANIN le 22/08/2013 09:43
Vous me rassurez, vous n'existiez même pas avant l'arrivée du nouveau maire et pour quelles raisons? c'est plus facile aujourd'hui car la nouvelle équipe a mis en place des instances de concertation, et la représentation syndicale pour ses agents, ce qui n'existait pas avant, alors svp ne tombez pas dans la surenchère, et faites votre boulot et non pas de la politique...si d'aventure l'ancien maire revenait vous n'y gagnerez rien, ses méthodes sont connues.

11.Posté par Ti Yab'''' le 22/08/2013 11:28
A lire les commentaires les Policiers Municipaux devraient continuer à travaillé dans des conditions insalubres. Juste aberrant.
Donc il devraient bosser dans de mauvaise condition outre passé leurs droit (certains on l'air de confondre police municipal et national) et en plus la fermé et accepter sous prétexte que sous l'ancien maire c'était pire.
Sa m'étonnerait qu'un seul d'entre vous accepterait de travaillé dans de mauvaise condition d’hygiène ou avec des chaussures troué.

12.Posté par BERNARD le 22/08/2013 13:05
Il faut une époque où l'USPPM fut un grand syndicat national. Maintenant on a l'impression que l'USPPM se résume au département de la Réunion. C'est bien triste moi qui ai connu son fondateur M. Jean-Michel BARLI, un grand syndicaliste.

J'ai eu ma carte à l'USPPM à la grande époque, puis au SNPM quand j'ai vu que son Président fondateur avait démissionné en froid avec l'actuel Président.

Je suis parti à la fédération où j'ai été délégué 2 ans, mais comme le secrétaire général et le suivant étaient trop politisés j'en ai démissionné.

Aujourd'hui je ne constate que deux vrais syndicats corpo qui défendent les policiers municipaux, bien qu'ils soient assez extrémistes et agressifs envers les autres syndicats (ce que M. BARLI ne faisait jamais) le SIPM et le SNDPM. Je pense que le second est plus reconnu vis à vis des politiques vu qu'il est toujours reçu à l'assemblée nationale alors que les autres ne le sont jamais.

Toujours est-il que si les Policiers municipaux ne s'unissent pas plus que cela, comme au grand congrès de Troyes dans les années 90, la profession n'avancera jamais.

Je pars à la retraite dans 5 ans et je suis sûr que rien n'aura changé parce que leS syndicats se bouffent entre eux, font des attaques ad hominem entre présidents, ce qui détourne les adhérents et que les policiers municipaux ne prennent pas leurs responsabilités de se syndiquer pour se faire entendre. Quand je vois le forum de la police municipale où la mode c'est de lyncher tel ou tel syndicat, selon le syndicat qui est à la mode du jour, c'est inadmissible.

Comment se fait-il que je ne reçois qu'une seule publication du SNDPM dans mon poste et pas celle des autres syndicats ? manque de volontarisme, certains syndicats et les PM qui les dirigent se complaisent dans leur train-train.

Par contre, là où je n'adhèrerai jamais, c'est le syndicat des cadres de la police municipale qui est pour moi une escroquerie : si je voulais rester formateur au CNFPT il fallait que j'y adhère !!! et en plus ils diffusent des contre vérités sur le rôle et les compétences de notre profession, sont ultra politisés, certains font partis des clubs très fermés des politiques etc... vous m'avez compris. Ils ne défendent pas l'armement etc...

Bernard C. Un des dernier chefs de police municipale
qui s'est battu pour son poste
a été mis au placard 5 ans sous une municipalité socialiste
et revenu à l'alternance, a obtenu l'armement et développé son poste de 5 à 17 agents avec 3 ASVP cantonnés au stationnement et aux points écoles
aujourd'hui sous une municipalité socialiste, toujours avec l'armement et désormais reconnu et la présente municipalité ne veut pas revenir en arrière comme la fait l'autre avant,
je suis du côté de mes hommes, j'ai toujours refusé les sanctions et retraits d'agréments abusifs (3 fois) sauf 1 qui était justifié
on me voit comme un vieux de la vieille mais quand je vois certains jeunes PM je pense être moderne vu que je suis pour l'armement généralisé etc...

13.Posté par VELLUTINI le 22/08/2013 19:59
Cher(e)s internautes, certains affirment avoir connu le père fondateur de l'USPPM et ne connaisse visiblement pas son nom !!!
Il n'y a jamais eu de président à l'USPPM répondant au nom de Jean Michel ou Michel BARLI, par contre adhérent depuis 32 ans et faisant parti du bureau national depuis 21 ans je peux dire que j'ai bien connu le père fondateur de l'USPPM , Monsieur Jean Marie BARDY , cela ne s'invente pas.

Ensuite dire que l'action de l'USPPM se limiterait au territoire de l'Ile de la Réunion s'est manifestement oublier les nombreuses décisions de justice rendues notamment depuis 2010 qui démontrent que notre action couvre tout le territoire national

In fine, ce n'est pas parce que le président de l'USPPM policier municipal de son état contrairement à d'autres qui ne le sont plus, n'éprouve pas le besoin de poser pour la postérité avec tel ou tel élus ou telle ou telle autorité, qu'il ne serait pas reçu par les députés, les sénateurs et au Ministère de l'Intérieur.

Quant à la revue de l'USPPM sa première parution date de 1974 et si elle ne devait pas parvenir à certains, celle-ci pouvant faire l'objet d'un détournement par des mains plus stupides que censées, vous pouvez vous y abonner gratuitement il suffit pour cela d'en faire la demande.

Quant au retrait d'agrément connaissant la musique, pour avoir mené des procédures en justice avec un certain susccés, j'ai un doute à moins que je me trompe, si la volonté du maire et de procéder au retrait d'agrément, je ne vois pas par quel tour de passe passe un chef de service pourrait s'opposer à une telle volonté du maire et au surplus à la décision du préfet ou du procureur ou même à une volonté du maire qui dispose du pouvoir disciplinaire en matière de sanction ? Je suis curieux de connaître la méthode, elle m'interesse...cela m'évitera de devoir ferrailler en justice pour y défendre nombre de collègues qui ne sont pas uniquement en poste à la Réunion !!!

14.Posté par VELLUTINI le 22/08/2013 20:06
Autre précision, Monsieur Jean Marie BARDY et non Michel BARLI n'a jamais démissionné de la présidence de l'USPPM en cnflit avec qui que cela soit, il a jugé opportun vu son age plus de 80 ans de passer le flambeau en 2005 à son plus proche collaborateur qui a assuré l'intérim de la présidence ce jusqu'en 2005 qui en 2006 à été légitimement élu et réélu depuis à la présidence du syndicat.

Un président qui a démontré de son implication à défendre la profession, les nombreuses décisions de justice qui sont à mettre à son actif et à celle de son équipe en sont les preuves irréfutables, contrairement à d'autres qui pour l'heure au titre de leur organisations syndicales qui posent pour certains pour la postérité dont les compteurs sont en panne.

15.Posté par BERNARD le 23/08/2013 01:10
Je me souviens très bien que M. BARDY (oui je me suis trompé) m'avait écrit pour dénoncer le fait qu'on le pousser vers la sortie et qu'il était en froid avec son successeurs et le trésorier car on ne voulait pas rembourser ses frais. Il m'avait d'ailleurs dit avoir ecrit a tous ceux qui l'a défendu. Les paroles s'envolent les écrits restent. Après ce n'est que polémiques qui ne m'intéressent pas, comme j'ai dit plus haut j'en ai assez de voir ce syndicat vouloir à tout prix s'écharper avec d'autres et ntamment vouloir régler des comptes personnels, on dirait des enfants de maternelles. Ensuite, je crois ce que je vois, comme tout policier municipal et saint thomas. Je vois les actions des uns et des autres et malheureusement on parle rarement de l'usppm si ce n'est sur le média de la réunion où siège manifestement le nouveau bureau national. J'ai été adhérent de la première heure à l'usppm et il est probable que j'ai connu monsieur Bardy avant vous, c'était un homme charmant avec ses coups de gueules mais qui n'aurait jamais manqué de respect comme vous le faîtes à un policier municipal chef de police (non chef de service) comme vous le faîtes. Le respect des collègues et des aînés cela compte. Monsieur Barly était très respectueux et j'ai même eu la chance de manger chez lui à Lodève alors qu'il était encore chef de poste là bas, BCP, avec son adjoint monsieur ramirez et le sous-préfet. Par contre,si vous faites du si bon boulot que cela ben il suffit de le mediatiser, mais on ne parle que de vous que sur la reunion ?? je suis l'actualite de la PM sur google et je ne suis pas dupe, monsieur le president. Faut il que je fasse la reverence vu le ton hautain que vous employez contre moi ??? s agissant de retraits d agrement il s agissait de broutilles donc le maire s etait opposé sur ma proposition aux retraits d agrement et cela avait suivi point à la ligne monsieur je sais tout et je ne respecte personne. Si vous etiez plus respectueux comme votre predecesseur vous auriez certainement plus d adherents. Je n ai meme pas le plaisir de connaitre votre nom vous ne deviez meme pas etre né lors du congres de troyes !!!

16.Posté par Christophe le 27/08/2013 03:56
Ne t'inquiète pas Bernard, l' USPPM n'est pas un syndicat qui résous les problèmes mais un syndicat qui CREE DES CONFLITS. En plus, il est ultraminoritaire, même pas représentatif ni représenté à saint andré, il ne siège ni à la CAP ni au CTP et on ne lui a pas demandé d'intervenir !!! il vient pourrir la situation !!!

17.Posté par usppm le 28/09/2013 13:09 (depuis mobile)
Peut on parler de représentativité au sein d un poste composé de policiers municipaux qui par crainte taisent les problemes de plus les syndicats qui siegent aux commissions qu''ont ils fait pour l application d un decret datant quand meme de 1985 ?

18.Posté par usppm le 28/09/2013 16:06
On ne peut vraiment rien contre la mauvaise foi, syndicat professionnel minoritaire effectivement puisque composé uniquement de policiers municipaux mais représentatif de la profession puisque reçu par les membres du gouvernement, à l'origine de la plupart des jurisprudences en matière de police municipale et reconnu par le Conseil d'Etat comme syndicat ayant vocation de défendre les intérêts des agents ET de la profession, créer les conflits consisterait donc à dénoncer des conditions de travail ne respectant pas les règles élémentaires d’hygiène, de sécurité et les textes non appliqués, certains policiers municipaux de St André ont demandé l'intervention du syndicat et visiblement la situation qui semblait pourrir par manque de réaction commence à se débloquer. Que savent les secrétaires de mairie, les personnels du service technique ou bien des autres bureaux de la mairie des conditions de travail, du cadre d'emploi et des spécificités de la profession alors que grâce à eux certains se flattent d'être soit disant représentatifs.Les actions ont permis de mettre en place pour tous les services les registres de sécurité (obligatoires mais inexistants) la nomination d'un ACMO, le reprise des visites médicales obligatoires également mais non effectuées depuis 5 ans, qu'ont donc fait nos détracteurs à part se taire, est-cela le rôle d'un syndicat qui se dit représentatif, à moins de représenter les "acceptants" de la police municipale.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales