Social

Squatteurs du VVF : Silence radio de la mairie de Saint-Paul


Squatteurs du VVF : Silence radio de la mairie de Saint-Paul

Hier, la table ronde promise aux familles qui occupent le VVF n'a finalement pas eu lieu. Il a été bien difficile d'en connaître la cause, et encore ce jour, l'un des représentants associatifs des familles s'interroge : "L'élu, M. Virama, s'est proposé pour être le médiateur et devait organiser la tenue de cette table ronde. Depuis hier, nous essayons de le contacter mais il est sur messagerie", indique Dominique Romely, le président de l'association pour le développement de Saint-Paul.

Pour autant, après une réunion ce jour entre les familles et les deux associations qui les soutiennent, une volonté prime : "Nous souhaitons renouer le dialogue avec la mairie Saint-Paul. Il reste trois cas, faisons en sorte de trouver une solution et de sortir de cette crise de façon honorable", explique Dominique Romely.

Les familles "squatteuses" ont reçu comme information de la mairie que leurs nuitées ne sont désormais plus prises en charge. "Ce sont des familles qui ont des situation sociales fragiles. Mettons de côté le passé pour reprendre la procédure qui veut que ces personnes soient dirigées vers des structures d'hébergement transitoires", poursuit-il. Pour expliquer le cas d'une famille qui avait refusé un logement à Saint-Pierre, Dominique Romely rappelle qu'il s'agissait d'un cas particulier "d'une mère en difficultés qui refusait le climat instable qui régnait au sein de cet hébergement provisoire".

Le rassemblement du collectif de ce jour, qui s'est déroulé "sur un lieu neutre, à l'extérieur du VVF", a permis de montrer la détermination des familles, "qui n'ont pas vraiment le choix, d'ailleurs, de rester motivées. Mais je peux vous assurer que certains sont à bout… Faut-il attendre un drame?", questionne Dominique Romely qui rappelle que ce combat est "représentatif du mal logement à Saint-Paul, et plus globalement sur notre île".
Mercredi 11 Mai 2011 - 18:40
Melanie Roddier
Lu 1790 fois




1.Posté par noe le 11/05/2011 18:45
Pauvres femmes esseulées , élevant des enfants abandonnés par leur père , elles ont tout connues , misère , abandon , seules , pas de maison , pas d'aides , que des promesses sans plus ...
Vie ingrate !
Que Dieu soit avec vous , pécheresses !

2.Posté par Dame de coeur le 11/05/2011 18:57
?!? Y propose logement provisoire ou appartement: zot y refuse; zot y critik la Maire... Ek l'alloc RSA ek API, zot peu allé fé course et fé cuit mangé pou zot zenfan, enfin si zot y gayne cuisiné koi!!!! Bé lé normal ke la Mairie y trouve pu solution pou zot car zot lé pa lé seule dan ce ka!!! lé autres ki attende plus longtan ke zot; ko sa y fé ek bana??? Franchement... Manipulation politik: trop ridiculisant!!!
SOLUTION: Fé ENCORE 3 ZENFAN ET ZOT VA GAYNE IN VILLA EK PISCINE!!!!

3.Posté par jason bourne le 11/05/2011 19:50
au fait les enfants de bois rouge mangent toujours sur des tables pourries ...la grève à partir de 4 ans vive le pcr !!

4.Posté par Anti cons et connes le 11/05/2011 21:03
Il ne reste que 3 cas. cela veut dire que les autres cas ont été logés. Ces personnes là ont donc volé la place des familles qui étaient en attente depuis plus longtemps qu'elles ...
Merci et bravo les politicards !

5.Posté par Anti cons et connes le 11/05/2011 21:04
La mairie de Saint-Paul a bien raison d'être aux abonnés absents.

6.Posté par rick le 11/05/2011 20:26
mais pourquoi critique t'on ces familles !!!! nous sommes en démocratie ceux ou celles qui se plaignent avoir deposer une demande faites commes ces femmes manifester -vous
tres chers dame de coeurpar vos ecrits c'est mepriser la famille reunionnaise ......je dit courage mesdames vous aller arriver au bout.

7.Posté par Dame de coeur le 11/05/2011 21:49
Post 6 : Rick; mi lé désolé de contredit à ou mé mi méprise pa les famillle réunionnaises. O contraire; mi pense aux autres familles qui attendent zot tour depuis lontan et qui passe après band squatteurs là!!! Mi lé désolé de dire à ou ke bana la médiatise zot cas pou gayne la kaz!!! donc c sa la Démocratie pou ou? passe avant les cas les plus critiques ke bana??? Si pou ou famille réunionnaise y vé dire: squatte, forcing et pression... mi na d'autre valeur ke celle là!!! si déjà bana t voit k'avec 1 enfant zot t en sorte pas zot, poukoi y fé d'autres dans ce cas??? Pour l'argent? La Kaz??? à méditer!!!!! Manipulation politik, regarde franceO y dit dedans ke la fé sa!!!!

8.Posté par rick le 12/05/2011 06:10
je persiste et je signe chers dame de coeur nous sommes en démocratie laissons ces femmes s'exprimer il y a un mal logement à st Paul comme l'a dit mR ROMELY l'injusiice c'est que certaines
personnes du port sont mis sur des logements à st paul et ça personne ne le dit.

9.Posté par in femm la pa pér le 12/05/2011 15:34
poste 7 ou néna raison bien dit sa band femm paréss y conné rienk gagné sans fé zéffor et apré zot vé passe devant tout le monde pou lozement mi di bana allé travail in pé fallé pas fé zenfant si zot té gagne pas occupé

10.Posté par Dame de coeur le 13/05/2011 12:16
Post 8: A koz domoune o Port na point le droit demande la kaz su st pol kossa???? Hé ben????

11.Posté par toukonfé le 13/05/2011 15:30
CERTAINS EMBAUCHÉS DE LA MAIRIE PAR BELLO, SQUATTENT DES POSTES DES VRAIS DIPLÔMÉS
Et pourquoi personne ne parle pas de CES SQUATTEURS qui se pavanent dans les couloirs de la mairie tout au long de leur sainte journée , à occuper des bureaux à rien foutre, dont normalement ces postes sont dû aux vrais diplômés et qui plombent le budget de la commune, par 3 000 euros à 6000 euros par mois, avec l'argent de nos impôts par leur fainéantise.

Pourquoi, ceux qui crient, qui insultent la solidarité nationale ne parlent pas de ces PISTONNÉS, et alors, quand on me parle d'augmenter les impôts locaux, de restriction budgétaire, on DONNE une simple secrétaire de MADAME et d'autres dont leur seul agissement c'est de rouler sur une chaise du bureau, et pas moins de 5000 euros, par mois. ça ces sont des assistés

(...)
OU SONT-ILS LES INSULTEURS DES PAUVRES pour demander des compte à la mairie où leur passent leurs impôts? (en augmentation)
(pour votre information madame bello va donner au grand boucan ,3 jours de fête inutile et brûler un baba chiffon sur une plage près de 80 000 euros, + les logistiques avec tes impôts ça ces sont des assistés et clientélistes ),

Sans actes de candidature, sans C V, sans lettre de motivation, sans projet, sans expérience, sans diplômes requis, (une demandent normal dans un dépôt de candidature) les embauchés du Maire madame BELLO SQUATTENT des postes à responsabilités aux vrais diplômés, aux vrais jeunes réunionnais qui ont fait les efforts d'avoir des diplômes et de réussir.

Pendant que nos enfants, diplômes en poche,bac + 4,5,6 sont stigmatisés des paresseux, et d'assistés, le maire bello, tri ses embauches à la tête du client sans diplômes requis sans dépôt de candidature.
OU SONT -ILS LES INSULTEURS DES PAUVRES ?

Voilà , une élue de la République censée de faire respecter les valeurs Républicaine, fondée sur le mérite( « méritocratie ») piétine cette valeur, au profit du clientélisme et du favoritisme de la république bananière.

Des personnels SQUATTENT des postes dans la culture, dans le patrimoine et dans le social, des responsabilités qui les dépassent, vu qu'ils n'ont aucun diplôme requis, ni d''expériences,embauché par clientéliste, par l'équipe en place.
Ce qui justifie qu'ils sont empêtrés dans une situation assez primaire et élémentaire, que d'apporter des aides aux familles qui sont dans les difficultés, qui sont dans le besoin;.
Ils sont loin dans la compétence des autorités et la gouvernance de la REUNION pour ce qu'ils ONT FAIT POUR des centaines des familles du PORT .où sans problèmes ont pu trouvé des solutions pour des centaines de familles et enfants.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales