Faits-divers

Spot de Trois-Bassins: "On a perdu un petit frère"


"On a perdu un petit frère ce soir". Les mots des amis et passionnés de surf comme Alexandre qui a perdu la vie ce 23 juillet, sont poignants.

Malgré la tristesse, les professionnels qui étaient encore à l'eau dans l'après-midi sont unanimes. Rien, ni du côté de la turbidité de l'eau ni de l'heure de l'attaque n'étaient propices à une attaque de requin.

"Cette attaque bafoue les règles que l'on s'était fixées" explique Ludovic Villedieu, moniteur et gérant de l'Ecole de surf de la Réunion. Ce lundi, il était à l'eau à enseigner à des enfants : un groupe ce matin et un autre dans l'après-midi. "On est sorti trente minutes avant l'attaque" explique-t-il, même si contrairement au lieu de l'attaque en lui-même, ses "gamins" étaient restés plus proche du rivage. L'attaque a eu lieu au commencement des premiers rouleaux, approximativement à 100m du bord caillouteux de Trois-Bassins.

Pour le professionnel, la tristesse de cette perte d'une connaissance est à la hauteur de la surprise. Même si les surfeurs rencontrés affirment n'avoir jamais écarté l'idée d'une attaque, le fait qu'elle ait eu lieu ici reste surprenant, Trois-Bassins a été épargné jusque-là.

"Nous étions en dispositif vigie requin" réplique Ludovic Villedieu. "Evidemment, si nous avions aperçu quoi que ce soit nous aurions donné l'alerte". Et c'est bien tout le cruel scénario qui s'est joué ce lundi.

En plus de ne pas avoir été repéré par les observateurs de "vigie requin", le jeune Alexandre surfait avec un petit groupe de quatre ou cinq amis, un nombre qui varie en fonction des témoins. Toujours est-il qu'il avait respecté les consignes de prudence appelant à ne jamais surfer seul. "Sur tout le spot à ce moment-là, ils étaient au moins dix", expliquent les personnes présentes.

Malgré l'atmosphère lourde qui était sensible au travers des paroles des badauds et des autres habitués du spot, c'est aussi l'impact sur l'activité de surf sur ce spot mais aussi par contagion des autres spots de l'île qui va se poser. Les diverses autorités, mairies, communautés d'agglomérations et préfecture vont maintenant devoir prendre leurs responsabilités.
Lundi 23 Juillet 2012 - 21:13
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 8971 fois




1.Posté par vital le 23/07/2012 23:07
les consignes de sécurité ont été respectées dit-on , faut croire que ces spécialistes de la science animale ont dû étudié les comportements des requins ,au point de prédire ses moindres mouvements et on voit aujourd'hui les résultats . la fatalité à bon dos dans cette affaire . ce drame ne doit pas occulter la responsabilité de ceux qui ont jugé qu'on pouvait surfer en toute sécurité .quant à accuser la mairie ou l'Etat, posons nous la question qui fait du buiseness dans cette affaire ?est ce au mépris du danger ou pas ,?.

2.Posté par Pffff le 24/07/2012 04:58
Prendre leur responsabilité pour quoi? Ce ne sont pas les autorités qui leur ont demandé d'aller à l'eau! Faut arrêter quoi!! Que voulez-vous que les autorités réunionnaises fassent contre le risque requins??? Bref je pense tout simplement qu il vous faut un coupable et vous avez désigné les autorites!!!

3.Posté par noe le 24/07/2012 07:00
C'est dur de perdre un ami , un frère , un surfeur , un jeune ... bref , un être humain !
Pourra-t-on mettre un filet tout autour de l'île ?
Pourra-t-on empêcher les sports nautiques ?
Pourra-t-on .....?

Au-delà des émotions fraîches , on oubliera dans quelques temps , toutes ces horreurs ... et on recommencera à faire ces sports ...et il y aura d'autres attaques ... d'autres disparitions ...et pendant ce temps on pêchera encore et encore des requins pour le carry , le sport , les ailerons ...
Les requins se révolteront , se soulèveront ...
La nature humaine est ainsi !
La nature "requin" est ainsi !

Prions le Seigneur !

4.Posté par Jo le 24/07/2012 05:04
À sport extrême , risque extrême ... Malheureusement

5.Posté par tweed head le 24/07/2012 07:56
Encore un surfeur reunionnais tué par un requin bouledogue,il serait temps que les pouvoirs publics agissent et autorisent une regulation aux abords des côtes ,la recrudescence de ces requins est devenue trop importante il est criminel de ne rien faire!

6.Posté par antidemago le 24/07/2012 08:37
1.Posté par vital
ce drame ne doit pas occulter la responsabilité de ceux qui ont jugé qu'on pouvait surfer en toute sécurité


Totale connerie: personne n'a jamais dit que le surf et les activités de pleine natures etait en toute securité. Il vaut mieux aller polemiquer sur l'accident de manege a st paul plutot que de faire ch--- le monde avec autant d'impudeur. Un scandale d'instrumentaliser un décès pour du lobbying a 2 balles

7.Posté par cedric le 24/07/2012 10:09
moi je pense que les surfeurs doivent continuer leur sport, tous les jours 50 personnes décèdent sur la route et on interdit pas pour autant de conduire ! On ne peut manifestement pas tuer tous les requins et tous les marqués, mais je ne comprends pas qu'avec tout notre savoir actuel sur cet animal on ne sache pas comment le stopper ...en effet, le requin a un 6eme sens électromagnétique, il ressent les ondes mêmes infimes ! Ne pourrions nous pas imaginer une barrière virtuelle à une distance raisonnable des cotes surfables avec un dispositif envoyant des ondes à des fréquences désagréables pour eux les forçant à rebrousser chemin ??? Il est inacceptable de rester sans rien faire et qu'un autre jeune et ami comme Alex se fasse attaquer à nouveau. Il existe des solutions, regardez en Afrique du sud, en Australie etc...des dispositifs sont mis en place pour protéger ces sportifs qui ne font de mal à personne !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales