Société

Spot de Trois-Bassins : Le dernier lieu sûr pour surfeurs

La deuxième attaque mortelle de requin de l'année, le 19 septembre, aura été l'attaque de trop. Devant l'obligation de se plier à l'arrêté préfectoral interdisant l'accès aux Roches noires et à Boucan, les surfeurs se sont résignés à pratiquer à Trois-Bassins. Hormis le lieu, les habitudes ont aussi changé.


Spot de Trois-Bassins : Le dernier lieu sûr pour surfeurs
 
Il y a embouteillage sur les maigres vagues de cette matinée sur le spot de la Pointe des Trois-Bassins. "Ce n'est presque rien, des fois on se marche dessus. Aujourd'hui, les vagues sont faibles, il y a surtout les écoles de surf. Personnellement je ne rentrerai pas à l'eau aujourd'hui", lance Eric*, un surfeur chamboulé dans ses habitudes.

"A cette heure-ci, (il est presque midi) je file toujours prendre des vagues après le boulot. Y'a pas mieux". Mais sa bonne humeur laisse aussi transparaître une certaine résignation. "J'ai toujours surfé à Boucan", témoigne-t-il. Aujourd'hui encore, et malgré le fait qu'il ait fait le déplacement, en simple observateur, le jeune homme ne se mouillera pas. "Depuis septembre, j'ai surfé qu'une seule fois. Une seule fois en presque trois mois !". Il n'en revient pas lui-même. 

Du paddle en lieu et place du bodyboard

Trois-Bassins est un choix par défaut. "L'accueil à Saint-Leu a été plutôt froid" reconnaît le sportif occasionnel. A deux pas d'Eric qui continue de scruter les vagues, Bernard* sort lui de l'eau. Sans difficulté, il avouera qu'il a dû sacrifier sa préférence pour le bodyboard sur l'hôtel de la sécurité. 

En ouvrant sa voiture pour y ranger ses affaires et y fixer sur le toit sa planche, il montre des yeux le gabarit de celle-ci: "Moi, c'est simple, j'ai préféré arrêter le body. Désormais je fais du paddle (comprendre du stand up paddle qui se pratique debout sur une planche plus volumineuse et avec pagaie)". La raison tient finalement à peu de choses mais ramène inévitablement au sujet de la menace du prédateur des océans.

Les écoles de surf de Boucan et Roches noires ont dû migrer vers la Pointe Trois-Bassins. Pour combien de temps ?
Les écoles de surf de Boucan et Roches noires ont dû migrer vers la Pointe Trois-Bassins. Pour combien de temps ?
"Il y a moins de chance qu'un requin attaque une planche de cette envergure", est obligé de reconnaitre le néo-converti. Quand ce n'est pas la localisation, l'accueil, ou le choix de la pratique, qui motive les derniers pratiquants de sports de glisse, c'est la configuration du spot qui emporte la décision.

"Je n'aime pas la configuration du spot de l'Etang-Salé", dira notre premier interlocuteur Eric. Une question de distance avec le bord. "Là-bas, on se sent assez loin de tout quand on pratique. S'il t'arrive un truc, t'auras du mal à être vu", poursuit-il. Sans compter sur les nombreuses alertes aux squales données depuis début 2011 sur la plage au sable noir. Rien de rassurant en somme.

Les pêcheurs en préventive ?

"Trois-Bassins, c'est vraiment le dernier lieu où l'on peut pratiquer tranquille", juge Nicolas*, un autre surfeur qui range son matériel près de son fourgon. D'ailleurs, comme une évidence, sur le parking qui domine la plage se trouvent désormais des fourgonettes d'écoles de surf venues de la zone balnéaire.

Dans les souvenirs du surfeur, la seule fois où un requin ait été aperçu ici remonte à la fin des années 90. L'année restera évasive, "97 ou 98". J'étais là, on voyait l'aileron passer au large. Dans la discussion, les regards glissent sur la droite du spot. Au moins sept ou huit pêcheurs traditionnels s'avancent sans crainte, eau jusqu'à la ceinture, en face de l'embouchure de la ravine. Font-ils un travail salutaire comme le souhaitent d'ailleurs de nombreuses personnes demandant à ce que la Réserve marine soit de nouveau accessible à la pratique. "Là où il y a des pêcheurs, il y a aussi des poissons", conçoit le surfeur qui reste décidément lucide dans sa pratique. Plus question de se mettre à l'eau sans un minimum de sécurité. Mais la Pointe des Trois-Bassins ne saurait sans doute les contenter plus que ça. Retrouveront-ils un spot sécurisé, et dans quel délai, à Boucan ou à Roches noires prochainement se demandent-ils.

* prénoms d'emprunt
Lundi 21 Novembre 2011 - 18:27
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 3597 fois




1.Posté par didier le 21/11/2011 18:21
"Dans les souvenirs du surfeur, la seule fois où un requin ait été aperçu ici remonte à la fin des années 90. L'année restera évasive, "97 ou 98"."

J'ai vu 2 requins en moins d'1 semaine il y a seulement 15 jours passer à moins de 10 mètres de moi à 3 bassins, comment peut on oser dire ce genre de chose dans un article qui se veut sérieux...?
Nous sommes à la réunion ne l'oublions pas, des requins il y en a partout! Mais ce n'est pas parce qu'il y a des requins que ceux ci vont nécessairement attaquer.
Nous les cotoyons beaucoup plus souvent qu'on ne le croit, mais ils restent discret la plupart du temps, car très peureux. Mais il est vrai aussi que ces mêmes requins peuvent devenir très dangeeux sous certaines conditions bien connues que certains s'évertuent à ignorer...

2.Posté par didier le 21/11/2011 19:24
... d'ailleurs est3 Bassins est tellement "safe" que certains bodyboardeurs se sont mis au stand up paddle: "Du paddle en lieu et place du bodyboard"...

3.Posté par didier le 21/11/2011 19:25
... d'ailleurs 3 Bassins est tellement "safe" que certains bodyboardeurs se sont mis au stand up paddle: "Du paddle en lieu et place du bodyboard"...

4.Posté par Phino le 21/11/2011 19:42
Ayant surfé à cet endroit de 1994 à 2000, je confirme que ce spot est fréquenté par des tortues marines, qui dit tortues dit requins... Personnellement jamais aperçu, mais plusieurs de mes potes surfeurs ont déja aperçu des requins sur ce spot. Des pêcheurs en barques ont déja également alerter les surfeurs au sujet de requins qui se baladent à quelques dizaines de mètres du "peak". A rappeler qu'il y a une ravine à proximité... Il n'y a aucun spot sûr dans l'île... C'est comme si on disait que dans la savane il n'y avait pas de lion ou qu'il n'y avait pas d'alligators dans les "everglades" en Floride...

5.Posté par Anny le 21/11/2011 20:48
ce serait bien que les journalistes ne fassent pas de fautes d'orthographe. L'expression est "sacrifier sur L'AUTEL" non "sacrifier sur L'HOTEL"!!!!

6.Posté par Gvar le 22/11/2011 07:57
Hum,"sacrifier sa préférence pour le bodyboard sur l'hôtel de la sécurité", aie, ça va faire désordre dans le tourisme local si les surfeurs se mettent à se suicider dans nos halls d'hôtels... ^^

7.Posté par zaigrettes le 22/11/2011 10:23
pas de requin à trois bass? arrèt planer! c'était gavé de sharks vers février-mars et le spot était régulièrement évacué!!! mais c'est vrai, ces requins là ne se montraient pas agressif, on sortait de l'eau par mesure de précaution!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales